La langue française

Surabonder

Définitions du mot « surabonder »

Trésor de la Langue Française informatisé

SURABONDER, verbe

A. − Empl. trans. indir. [Gén. avec un suj. de l'inanimé] Surabonder de.Avoir en très grande quantité ou en excès. Synon. regorger de.Nous déversons les sensations dont surabonde notre cœur dans les objets extérieurs que nos sentiments cachés embellissent (Balzac, Méd. camp., 1833, p. 223).
Rare. [Avec un suj. désignant une pers.] Alors, certes j'avais le loisir de vous écrire, je surabondais de loisir (M. de Guérin, Corresp., 1834, p. 176).
B. − Empl. intrans.
1. Être en très grande quantité ou en excès. Si, par le flot des concurrences, la production surabonde, il y aura encombrement et vente à perte, par conséquent absence de profit pour l'entrepreneur (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 51).L'eau surabonde à la surface, partout où la craie rencontre la couche imperméable des argiles (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 132).
2. Vieilli, rare. [Intensif de abonder dans le sens de] Surabonder dans le sens de qqn. Mon principe est de surabonder dans le sens des autres (Amiel, Journal, 1866, p. 79).Par le courrier du soir est arrivée une lettre de Copeau surabondant dans mon sens (Gide, Journal, 1912, p. 368).
Empl. abs. [En incise] (...) j'ai eu cette sensation qu'il fallait remonter au siècle dernier pour retrouver une si parfaite grâce, et une telle supériorité...Et encore! surabondait Joseph Brigard (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 198).
Prononc. et Orth.: [syʀabɔ ̃de], (il) surabonde [-bɔ ̃:d]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xiies. sorhabonder (Trad. des Serm. de S. Bernard, éd. K. Vollmöller, p. 27, 2). Dér. de abonder*; préf. sur-*. Fréq. abs. littér.: 83.

Wiktionnaire

Verbe

surabonder \syʁ.a.bɔ̃.de\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Être très abondant, être en quantité plus que suffisante.
    • Les denrées surabondent dans ce pays.
    • Le vin surabonde cette année.
    • L’écriture dit : Où le péché abondait, la grâce a surabondé.
    • Ce n’était plus le moment d’hésiter ni de se morfondre. Maintenant j’avais horreur des demi-mesures. J’aimais la lutte. L’énergie surabondait en moi. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 207)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURABONDER. v. intr.
Être très abondant, être en quantité plus que suffisante. Les denrées surabondent dans ce pays. Le vin surabonde cette année. L'Écriture dit : Où le péché abondait, la grâce a surabondé.

Littré (1872-1877)

SURABONDER (su-ra-bon-dé ; écrit au XVIe siècle surhabonder, mais avec l'h muette, Palsgrave, p. 19) v. n.
  • 1Être très abondant. Un inconvénient plus considérable encore, c'est que certaines marchandises d'Europe surabondaient en quelques endroits, tandis qu'elles manquaient en d'autres, Raynal, Hist. phil. XIII, 22.
  • 2Avoir en surabondance. D'où me vient cette foi dont mon cœur surabonde ? Lamartine, Harm. I, 5.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XIIIe s. Car s'en toi pechié habonda, Si grant grace seurhabonda, Que blanche fut qui estoit noire, J. de Meung, Tr. 905.

XIVe s. Et sont ces vices contraires, c'est assavoir prodigalité et illiberalité, et chacun d'iceux superhabunde et deffault, Oresme, Éth. 48.

XVIe s. Les superfluitez en habits qui superhabundent partout, dont depend la pauvreté particuliere, Lanoue, 93. Il est necessaire, pour produire ceste fievre, que le sang surabonde dans les veines, Paré, XX, 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « surabonder »

Provenç. sobrondar ; espagn. sobreabundar ; ital. soprabbondare ; du lat. superabundare ; de super, sur, et abundare, abonder.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de abonder avec le préfixe sur-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « surabonder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surabonder syrabɔ̃de

Citations contenant le mot « surabonder »

  • «Notre capacité organisationnelle du réseau de la santé est très limitée», a souligné Cathy Poirier, mairesse de la ville de Percé, en Gaspésie. «On ne peut pas faire autrement qu’être déchirés entre le déconfinement progressif et un possible achalandage qui pourrait surabonder notre système de santé.»   Le Journal de Montréal, Saison touristique en Gaspésie: «une mer de questions sans réponses» | JDM
  • C'est pourquoi il est essentiel de voter 10 milliards nouveaux, en constituant un fonds régional de transition écologique qu'il faudra surabonder annuellement sur une décennie et qui sera ouvert aux autres collectivités locales d'Ile-de-France. Son affectation devra bénéficier aux territoires de la région de manière équitable et considérer notre impact écologique au-delà. L'objectif est aussi d'inciter et de faire levier à des actions supplémentaires. Les Echos, Opinion | Pour un véritable « Green New Deal » francilien | Les Echos
  • Dogmatiques et académiques ne peuvent endurer son inconstance incertaine, par laquelle nous vivons les sensations sur le mode du pâteux, pathique, poreux, perméable, influençable. Les dogmatiques et les académiciens (dogmatiques, parmi lesquels les scepticiens rangeaient les platoniciens, les épicuriens comme les stoïciens ; académiciens parmi lesquels les scepticiens rangeaient les aristotéliciens, les kuniques comme les cyrénaïques) ... les dogmatiques et les académiciens, disais-je, croient pouvoir intellectuellement réduire l'incertitude existentielle intrinsèque à l'Affect, en l'arrêtant plus ou moins durement, par quoi ils entrent dans une striction ou l'autre, par laquelle les Affects ne sauront jamais que surabonder, que troubler, de ce que précisément ils buttent sur quelque Intellect. AgoraVox, Le Vrai Scepticisme est en fait Affectif, non pas Intellectuel - AgoraVox le média citoyen
  • Dans l’Évangile, autour de Jésus, se concentre une foule qui avait encore devant les yeux la multiplication des pains. Un de ces moments qui sont restés imprimés dans les yeux et dans le cœur de la première communauté des disciples. Cela avait été une fête… La fête de découvrir la surabondance et la sollicitude de Dieu envers ses enfants, rendus frères par la fraction et le partage du pain. Imaginons un moment cette foule. Quelque chose avait changé. Pendant quelques instants, ces personnes assoiffées et silencieuses qui suivaient Jésus, à la recherche d’une parole, ont pu toucher de leurs mains et sentir dans leurs corps le miracle de la fraternité, capable de rassasier et de faire surabonder. La Croix, “Faim de pain, faim de fraternité, faim de Dieu”, l’homélie du pape François lors de la messe à Skopje

Traductions du mot « surabonder »

Langue Traduction
Anglais overabundance
Espagnol sobreabundancia
Italien sovrabbondanza
Allemand überfülle
Chinois 过剩
Arabe فرط
Portugais superabundância
Russe сверхизобилие
Japonais 過剰
Basque gainezka
Corse overabundance
Source : Google Translate API

Synonymes de « surabonder »

Source : synonymes de surabonder sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « surabonder »

Surabonder

Retour au sommaire ➦

Partager