Suborner : définition de suborner


Suborner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SUBORNER, verbe trans.

Littér., vieilli. Entraîner quelqu'un à agir contre son devoir par toute manœuvre susceptible de l'y décider. Synon. corrompre, soudoyer.Elle suborna ses gardiens, franchit toutes les clôtures, courut les chiens (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 105).Je crois à un certain principe en moi qui (...) usurpe ma volonté ou cherche à me suborner par ruse (Bernanos, Dialog. ombres, 1928, p. 50).
Suborner une femme, une jeune fille. La séduire. Cet homme avait suborné, (...) une fille riche et forcé les parents à la lui donner (Balzac, Pierrette, 1840, p. 52).Il m'accusait de vouloir suborner cette fille, que je crois être sa nièce Jahel (A. France, Rôtisserie, 1893, p. 185).
P. métaph. Si pour suborner et régir les puissances de la nature le savant ou le praticien ont besoin d'un tel effort de pensée et d'énergie (...) quelle ingéniosité de tendresse, et quelle diplomatie du dévouement mutuel deviennent nécessaires! (Blondel, Action, 1893, p. 256).
DR. PÉNAL. Suborner un témoin. ,,Circonvenir un témoin, par promesses ou présents, par menaces ou voies de fait, par manœuvres ou artifices, pour l'amener à faire une déposition, une déclaration ou une attestation mensongère`` (Roland-Boyer 1983). Tous les témoins entendus (et je dois dire que ceux qu'on avait subornés jouèrent leur rôle très faiblement en public), mademoiselle Leblanc comparut pour couronner l'œuvre (Sand, Mauprat, 1837, p. 328).
Prononc. et Orth.: [sybɔ ʀne], (il) suborne [sybɔ ʀn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1278 suborner « séduire, porter à commettre une mauvaise action » (Enquête, A.N. J 1034, pièce 60 ds Gdf. Compl.); b) ca 1530 « séduire une fille, une femme » (Marot d'apr. FEW t. 12, p. 349b). Empr. au lat.subornare propr. « munir de, équiper » d'où spéc. dans le vocab. jur. « préparer secrètement quelqu'un en vue d'une mauvaise action ». Fréq. abs. littér.: 26.

Suborner : définition du Wiktionnaire

Verbe

suborner \sy.bɔʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Séduire, porter à faire une mauvaise action, une action contre le devoir.
    • Il a suborné cette fille.
    • Suborner des témoins pour les faire déposer contre la vérité.
    • On dit aussi qu’il exporte illégalement des œuvres d’art et qu’il n’a pas son pareil pour suborner les curés de campagne. — (Arturo Pérez-Reverte, traduit par Jean-Pierre Quijano, Le Tableau du maître flamand, page 49, 1993, J.-C. Lattès)
    • […] Je recueille avec zèle un homme en sa misère,
      Je le loge, et le tiens comme mon propre frère ;
      De bienfaits chaque jour il est par moi chargé ;
      Je lui donne ma fille et tout le bien que j’ai :
      Et, dans le même temps, le perfide, l’infâme,
      Tente le noir dessein de suborner ma femme ; […]
      — (Molière, Tartuffe ou l’Imposteur, acte V, scène 3, première tirade d’Orgon)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Suborner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUBORNER. v. tr.
Séduire, porter à faire une mauvaise action, une action contre le devoir. Il a suborné cette fille. Suborner des témoins pour les faire déposer contre la vérité.

Suborner : définition du Littré (1872-1877)

SUBORNER (sub-or-né) v. a.
  • Porter à faire une action contre le devoir, une mauvaise action. Suborner par discours une femme coquette, Régnier, Sat. III. Je les ai subornés contre vous à ce compte ? Corneille, Nicom. III, 7. Je lui donne ma fille et tout le bien que j'ai, Et, dans le même temps, le perfide, l'infâme, Tente le noir dessein de suborner ma femme, Molière, Tart. v, 3. Elle accusa Narbal d'être entré dans une conjuration contre Pygmalion, et d'avoir essayé de suborner les peuples pour se faire roi au préjudice de Baléazar, Fénelon, Tél. VIII. Deux sujets du pape et un prêtre de Venise subornèrent deux assassins pour tuer Fra Paolo ; ils le percèrent de trois coups de stylet, Voltaire, Mœurs, 185.

    Fig. On a beau dire, il faut avouer que la religion chrétienne a quelque chose d'étonnant ; c'est parce que vous y êtes né, dira-t-on ; tant s'en faut, je me raidis contre par cette raison-là même, de peur que cette prévention ne me suborne, Pascal, Relig. chrét. 18, édit. FAUGÈRE.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se li tesmoins voloit dire le contraire de ce qu'il avoit dit devant, il n'en seroit pas oys ; car il sanlleroit qu'il en fust subornés, et il meisme se proveroit à parjure, Beaumanoir, XL, 38.

XIVe s. Touz les subjès Girart par grans dons [il] suborna, Et par devers le roi tout à bout les tourna, Girart de Ross. v. 1643. Quiconque dudit mestier vendra son euvre à son estal et à son hostel, et il y vient marchans, ils ne les doivent soubourner ne appellier, s'ils ne sont en leur estal ou maison, ou passans par devant, sur poine de cinq sols d'amende, Du Cange, subornare.

XVe s. Peuples s'esmuet, l'eglise est subournée ; Noblesce fauit, tant est mal ordonnée, Deschamps, Souffrances du peuple.

XVIe s. Un corps de garde surpris ou suborné feroit entrer les ennemis en la ville, D'Aubigné, Hist. II, 340. Je fauldrois plus tost vers l'aultre extremité [ne pas croire ce qui m'est favorable] ; tant je crains que mon desir me suborne, Montaigne, IV, 160.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « suborner »

Étymologie de suborner - Littré

Provenç. subornar ; espagn. sobornar ; ital. subornare ; du lat. subornare, proprement pourvoir, équiper, préparer en cachette, enfin suborner, de sub, sous, et ornare, orner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de suborner - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin subornare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « suborner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
suborner sybɔrne play_arrow

Conjugaison du verbe « suborner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe suborner

Citations contenant le mot « suborner »

  • Pour Nicolas Forissier, la décision des juges d'instruction démontre bien qu'il n'a "jamais menti". "A quoi cela sert de suborner un menteur si on pense qu'il ne dit pas la vérité?", a demandé à l'AFP le lanceur d'alerte. DH Les Sports +, 20h28 - La banque UBS France mise en examen pour subornation de témoin - DH Les Sports+
  • À l'occasion de leur retour, des rumeurs avaient été lancées sur le fait qu'ils soient toujours en couple suite à une photo publiée par Greg sur son compte Instagram. Greg et Maëva Ghennam ont accepté de divulguer les raisons de leur séparation et mettre fin aux rumeurs. Dès le début de l'aventure, Paga a insisté pour suborner la jolie brune (Maëva) qui s'est mise en couple avec Nacca, mais leur relation n'a pas tenu. Blasting News, Maeva amoureuse de Anthony Alcaraz dans l'aventure Moundir et les apprentis aventuriers 4
  • *Ainsi ils n’hésitent pas à corrompre à acheter à débaucher à suborner à stipendier à graisser les pattes à soudoyer à gâter , Crise socio-politique : Les pôles de la majorité dénoncent le mémorandum du M5 | maliweb.net
  • L’UPC ira puiser les compétences où elles existent. Et nous n’avons pas dit qu’en prenant un cadre compétent du CDP, de la NAFA, du MPP…, c’est pour le suborner politiquement, c’est juste pour ses compétences dont on a besoin pour le développement du pays. Si vous observez un peu, le camp qui nous gouverne, ce n’est pas le cas ; pour eux, ce n’est que leur chapelle et ceux qui viennent à la soupe. Avec cette mentalité-là, le pays ne sera jamais prospère un jour. Il faut s’ouvrir ; les nations les plus prospères sont celles qui tirent avantage des compétences, peu importe l’origine. , Burkina : L’UPC, la présidentielle, les velléités ethniques, le pouvoir Kaboré…, autant de sujets abordés par Dr Désiré Boniface Somé, vice-président à l’organisation du congrès - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • Pour l’ancien Premier Ministre, en 2020 la maturité devrait obliger à un scrutin paisible qui serait selon lui, seul gage d’une vraie réconciliation et d’ajouter : « Respecter la souveraineté du peuple exige une liste électoral limpide. L’élection présidentielle appartient avant tout au peuple. Essayer de suborner le vote du peuple est une forfaiture. Que le régime actuel ait bénéficié de l’implication de la communauté internationale pour assurer la transparence du scrutin en a assuré la crédibilité, la stabilité. » SENEGAL INFOS, Exilé en France, Guillaume Soro lance un appelle aux forces vives de la nation Ivoirienne. -
  • L’homme de 67 ans avait été condamné en février pour avoir menti au Congrès et essayé de suborner des témoins dans le cadre de l’enquête sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine de 2016. Agence Ecofin, Trump annule la peine de prison d’un de ses proches
  • Les faux témoins sont méprisés même de ceux qui les subornent. , Talmud, Sanhédrin, 29a

Traductions du mot « suborner »

Langue Traduction
Corse corruzzione
Basque eroskeria
Japonais 賄賂
Russe взятка
Portugais suborno
Arabe رشوة
Chinois 贿赂
Allemand bestechen
Italien corrompere
Espagnol soborno
Anglais bribe
Source : Google Translate API

Synonymes de « suborner »

Source : synonymes de suborner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires