La langue française

Statufier

Sommaire

  • Définitions du mot statufier
  • Étymologie de « statufier »
  • Phonétique de « statufier »
  • Citations contenant le mot « statufier »
  • Images d'illustration du mot « statufier »
  • Traductions du mot « statufier »
  • Synonymes de « statufier »

Définitions du mot statufier

Trésor de la Langue Française informatisé

STATUFIER, verbe trans.

A. − Élever une statue à une personne, un animal; la/le représenter par une statue. Quand, sur l'arc du Carrousel, ils [les artistes] (...) statufiaient le César moderne, ils cherchaient la forme généralisée (Hourticq, Hist. art., Fr., 1914, p. 367).
B. − P. anal. ou au fig.
1. Rendre (quelqu'un/quelque chose) immobile, immuable, silencieux à la manière d'une statue. Synon. figer, stupéfier, pétrifier.Cette réponse me statufia (Cocteau, Potomak, 1919, p. 218).V. médusant rem. s.v. méduser ex. de Sartre.
Empl. pronom. réfl. Devenir semblable à une statue, sous l'effet de la surprise, de la peur. Folcoche restait pétrifiée (...). Elle ne bougea pas d'un centimètre, se statufia dans le genre noble (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 70).
2. Être reconnaissant envers (quelqu'un), vouer (à quelqu'un/ à quelque chose) une admiration souvent excessive, le/la transformer en objet de culte. Synon. mettre sur un piédestal*.V. accusateur ex. 8.
REM.
Statufication, subst. fém.Action de statufier; état de ce qui est statufié. La gloire et la statufication, les seules maladies de l'homme qui ne se diagnostiquent qu'après le trépas (Arnoux, Renc. Wagner, 1927, p. 152).Vénus et Neptune, présents (...), sous leur statufication archaïque d'un bout à l'autre des cinq actes, valent bien Hécate et ses sorcières (Claudel, Accompagnements, p 466 ds Rheims1969).
Prononc.: [statyfje], (il) statufie [-fi]. Étymol. et Hist. 1. 1888 « élever une statue à quelqu'un » (C. Villatte, Parisismen); 2. 1919 « méduser, figer » (Cocteau, loc. cit.). Dér. de statu(e)*; suff. -(i)fier*. Bbg. Quem. DDL t. 34.

Wiktionnaire

Verbe

statufier \sta.ty.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Élever une statue.
    • L’auteur est statufié de son vivant, mais plutôt dans le marbre blanc que dans le noir basalte. — (Bruno Meyerfeld, Au Brésil, la redécouverte des grandes figures noires qui avaient été « blanchies », Le Monde. Mis en ligne le 25 juin 2020)
  2. (Figuré) Pétrifier
    • Les petites vieilles ne cillent même pas. Statufiées sur leur tabouret, elles regardent infiniment tourner les cerises, les prunes, les poires, les bananes. — ( Philippe Delerm, La sieste assassinée, Gallimard, coll. Folio, 2001, page 25.)
  3. (pronominale) Se rendre immobile.
    • Folcoche connaissait son métier. Elle ne bougea pas d’un centimètre, se statufia dans le genre noble.
      — Mon pauvre Jacques, dans quel état te mets-tu devant tes enfants ! Tu dois être souffrant.
      — (Hervé Bazin, Vipères au poing, Grasset, Les Cahiers Rouges, 1948)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « statufier »

(1888) Composé de statue et -fier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « statufier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
statufier statyfje

Citations contenant le mot « statufier »

  • Aucun Sénégalais connaissant un tant soit peu l’histoire de son pays ne conteste que Faidherbe et les gouverneurs coloniaux en fassent partie. C’est d’ailleurs ce que beaucoup de débatteurs ont fait savoir dans leurs écrits. En ce qui me concerne, j’écrivais ceci : « Demander le retrait de la statue de Faidherbe, ce n’est ni réclamer la suppression de ce personnage des manuels d’histoire ni exiger qu’il ne soit plus enseigné. Ce qui est dénoncé, c’est sa présence et sa mise en avant dans l’espace public. Ceux qui s’arc-boutent sur l’argument de « l’effacement de l’histoire » confondent enseignement de l’histoire et éléments du patrimoine auxquels on accorde de l’importance et que l’on choisit de conserver dans l’espace public. L’histoire du fait colonial avec ses différents personnages et péripéties est bien enseignée, mais la question du legs à promouvoir interpelle, elle, la notion de patrimoine. On peut bien enseigner une histoire douloureuse sans statufier des bourreaux et sans les inclure dans les héritages à valoriser publiquement et à transmettre à la postérité. » SenePlus, REPONSE AU FAIDHERBIEN AUTOPROCLAME OUSSEYNOU NAR GUEYE | SenePlus
  • L’Égyptien de 27 ans a déjà posté quelques photos et vidéos du travail qui vient de débuter pour le statufier. « Je suis tellement excité à l’idée de travailler avec les artistes de Madame Tussauds sur cette statue qui est la première de ma vie« , a-t-il également déclaré. Les mesures ont ainsi été prises et le résultat des professionnels du musée sera révélé dans le courant de l’année en cours, sans qu’aucune date précise n’ait pour le moment été mentionnée. Football.fr, Salah bientôt statufié par Madame Tussauds - Football.fr
  •  La France a-t-elle connu des époques plus fastes que d’autres en nombre de statues érigées ? Les statues de grands hommes – je ne parle pas ici des statues allégoriques – ont été érigées dans le courant du XIXe siècle, d’abord à un rythme très lent. Avant la Révolution française, il n’y avait en place publique que des statues de rois. C’est seulement vers la fin du règne de Louis XVI qu’on a commencé à envisager de statufier de grands écrivains ou artistes, qu’on ne trouvait jusqu’alors que dans des lieux clos, comme le Voltaire de Houdon à la Comédie-Française. Une volonté interrompue par la Révolution. La réalisation de bustes de grands hommes va vraiment se développer au tout début du XIXe siècle, dans les années précédant l’Empire. Au fur et à mesure qu’on avance dans ce siècle, ce mouvement de statufication se diversifie et s’étend géographiquement. De Marseille, Paris, Lyon…, il gagne des sous-préfectures, voire des villages. De six inaugurations en moyenne par an sous la Monarchie de Juillet, on arrive à une moyenne annuelle de 32 pendant la IIIe République à l’apogée du mouvement (1879-1914). www.lejdc.fr, Statues vandalisées : « On ne peut pas travestir la vérité pour faire triompher une idéologie » - Paris (75000)
  • La pratique consistant à statufier les grands hommes en place publique, qui se diffusa en France tout au long du XIXe siècle, avait des visées civiques et pédagogiques. Leurs effigies, pensait-on, prodiguaient des leçons de vertu, de courage, d’altruisme, etc. On considérait en outre qu’elles embellissaient les villes. Leur inauguration donnait lieu à de grandes solennités et à des réjouissances populaires. Mais, passé ce temps, les statues tombent assez vite dans l’indifférence et finissent par se fondre dans le paysage. Qui lit les inscriptions de leur piédestal, examine les bas-reliefs ou la gestuelle du statufié ? C’est pourquoi le mouvement actuel offre à mes yeux un caractère paradoxal. On n’a sans doute jamais autant publié de clichés de la statue de Colbert par Jacques-Edmé Dumont érigée en 1810 devant le palais Bourbon qu’au moment où d’aucuns veulent la retirer. Mais qui la connaissait vraiment avant ? Témoignage Chrétien, La rue fait trembler les statues - Témoignage Chrétien
  • "Pourquoi érige-ton une statue? Entre 1890 et 1914, âge d'or de la statuaire publique en France, c'était d'abord un outil civique, développe Jacqueline Lalouette. Une collectivité honorait une personnalité qui pouvait servir d'exemple aux autres citoyens." La décision de statufier une figure historique est donc autant un acte politique que la volonté de déboulonner son monument. lejdd.fr, Déboulonner les statues : réécriture de l'histoire ou symptôme d'une colère contre les autorités?
  • Il n’aura échappé à personne, et cela depuis plus d’une semaine, qu’en matière d’administration d’une soi-disant justice, le Gabon se surpasse en matière d’incohérence. Si le Gabon s’est beaucoup inspiré de la France en matière administrative, depuis peu, tout nous laisse penser que c’est la France de l’ancien régime qui est copiée, et particulièrement son ancienne pratique des « lettres de cachets ». Je rappelle que ce processus consistait pour un personnage puissant, et par simple lettre close envoyée au Roi, de faire interpeller ou incarcérer quiconque était validé comme lui étant néfaste. Cette comparaison pourrait paraitre exagérée, si elle n’était pas corroborée par les dernières constatations quant au chemin qui se dessine pour certains interpellés. Prenons l’exemple qui concerne les histoires de fraude. Depuis quand des membres du B2 ou de la DGR, ont de telles capacités et qualifications en matières de connaissances comptables, pour qu’il leur suffise d’une semaine pour éplucher, comprendre, et statufier sur les relevés comptables d’entreprises monumentales telles que la Gabon Oil Company ? Quiconque a déjà pratiqué l’exercice d’un bilan comptable, ne peut être que stupéfait par les délais dans lesquels les conclusions sont tirées. Il semble bien alors que l’important soit d’atteindre des conclusions déjà établies à l’avance, sans s’attarder sur la véracité des causes. Alors ne me faite pas dire ce que je ne dis pas. Bien sûr que justice doit être faite, mais tout est dans la formule, selon que justice signifie respect de la législation, ou respect de l’agenda de certains. A ce sujet, et parmi les retombées les plus inquiétantes, il ne fait aucun doute au niveau de l’international, que certaines voix ne vont pas tarder à s’élever face au spectacle que nous donnons. En effet, à quoi notre pays doit s’attendre de la part de financiers, industriels et institutions bancaires, dans lesquelles des intérêts sont partagés entre certains dignitaires de notre pays et des leurs ? L’avenir nous le dira… Si j’ai nommé ce billet « Opération Scorpion, on ne croit pas si bien dire », c’est que celui qui a choisi le nom, ne pouvait certes pas mieux faire…Le scorpion est en effet le seul animal à se détruire lui-même. Club de Mediapart, Gabon : Opération Scorpion ? On ne croit pas si bien dire… | Le Club de Mediapart

Images d'illustration du mot « statufier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « statufier »

Langue Traduction
Anglais statuary
Espagnol estatuaria
Italien statuario
Allemand statuen
Chinois 雕像
Arabe التماثيل
Portugais estatuária
Russe скульптурный
Japonais 彫像
Basque statuary
Corse statuaria
Source : Google Translate API

Synonymes de « statufier »

Source : synonymes de statufier sur lebonsynonyme.fr
Partager