La langue française

Spumeux

Définitions du mot « spumeux »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPUMEUX, -EUSE, adj.

Qui est mêlé, couvert d'écume, écumeux. Synon. écumant.Liquide, sang spumeux; bière, salive spumeuse. [Les spores] (...) se trouvent dans une masse gélatineuse et spumeuse en même temps (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 232).S'il devient bilatéral [ce saignement par les naseaux], l'hémorragie provient du fond des cavités nasales ou du poumon. Dans ce dernier cas, il renferme des bulles d'air: on le dit alors spumeux (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 88).P. métaph. L'Ile des Chiens!C'est là qu'on voudra qu'il séjourne [le Kaiser], Morne, affamé, spumeux, et qu'il rôde (Rostand, Vol Marseill., 1918, p. 297).
Prononc. et Orth.: [spymø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1360-65 sang spumeux et escumant (Commentaire de Martin de St-Gille sur les Amphorismes Ypocras, éd. G. Lafeuille, fol. 85 Va, gloss., p. 342); 2. ca 1380 [ms. xves.] humidité spumeuse (Evrart de Conti, Probl. d'Arist., B. N. 210, fo83d ds Gdf. Compl.); Trév. 1752 note: ,,quelques-uns se sont servis de ce mot. Nous avons écumeux``. Empr. au lat.spumosus « écumant, écumeux ».
DÉR.
Spumosité, subst. fém.,rare. Caractère, aspect de ce qui est spumeux. La spumosité de la bière. P. métaph. La Spumosité de son orgueil, après avoir scandalisé notre oreille, allait se répandre dans son journal, où il se pavanait en homme transcendant et supérieur (MercierNéol.1801, p. 261).− [spymozite]. − 1reattest. 1360-65 telles escumes ou spumositez (Commentaires de Martin de St-Gille sur les Amphorismes Ypocras, éd. G. Lafeuille, fol. 179 Vb, gloss., p. 342), rare; de spumeux d'apr. l'étymon lat., suff. -ité*.
BBG.Dub. Dér. 1962, p. 38 (s.v. spumosité). − Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 166.

Wiktionnaire

Adjectif

spumeux \spy.mø\

  1. Écumeux.
    • La masse spumeuse se compose en majeure partie d'air emprisonné dans de petites bulles. (Jean Henri Fabre; « Souvenirs entomologiques » )
  2. Flou, étrange, bizarre, fatigué, et par extension mauvais ou raté.
    • Une attitude spumeuse se caractérise par une apathie ainsi que par des difficultés à réaliser certaines choses ou des problèmes de communication pouvant entraîner un festonnement des rapports humains.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPUMEUX, EUSE. adj.
T. didactique. Qui est mêlé d'écume, qui a l'aspect de l'écume. Salive spumeuse.

Littré (1872-1877)

SPUMEUX (spu-meû, meû-z') adj.
  • 1Qui est mêlé, rempli, couvert d'écume. Salive spumeuse.
  • 2Qui a une apparence d'écume, d'éponge. Le laitier spumeux, blanc et léger, semblable à de la pierre ponce, qui sort des fourneaux lorsqu'ils sont trop échauffés, Buffon, Add. th. terr. Œuvr. t. VII, p. 408.

HISTORIQUE

XVIe s. Il sort de la playe un sang spumeux avec une toux, Paré, VIII, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SPUMEUX, adj. (Gram.) mauvais mot technique qui n’emporte aucune idée de plus qu’écumeux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « spumeux »

Provenç. spumos ; espagn. espumoso ; ital. spumoso ; du lat. spumosus, qui vient de spuma, écume. Spuma tient à spuere, cracher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin spumosus (« écumant, écumeux »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « spumeux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spumeux spymø

Citations contenant le mot « spumeux »

  • Mais est-ce vraiment une légende ? Car cet amas spumeux que l’on voit apparaître au mois de mai est en fait l’œuvre d’un minuscule insecte de la famille des cigales. Et oui, la paresseuse cigale du Sud a une lointaine cousine à la mode de Bretagne : la cicadelle. En écartant délicatement cette mousse, on découvre en effet un minuscule hémiptère affairé à se gaver de sève. La mousse n’est autre que l’émulsion de ses excréments provoquée par une réaction avec les gaz respiratoires, assurent les entomologistes. Une mousse qui joue un rôle de défense pour la cicadelle : son goût acre dissuade les prédateurs de manger la petite bête. Mais surtout, cette écume offre une protection thermique efficace. Une ingéniosité de la nature dont l’homme s’est inspirée pour fabriquer les matériaux alvéolaires d’isolation comme la mousse de polyuréthane. Journal Paysan Breton, La défense de la cicadelle | Journal Paysan Breton
  • La mise à l’herbe, souvent tardive en France, ne se fait pas toujours dans les conditions idéales. Ça pousse, vite et fort. Il faut sortir. Sans prendre le temps de faire une transition alimentaire correcte. Or le pâturage, peut, si l’on n’est pas vigilant sur la prévention, engendrer des pathologies aiguës et souvent mortelles comme le météorisme spumeux et l’entérotoxémie. Leurs conditions d’apparition sont à peu près similaires : une herbe riche en protéines au printemps et à l’automne, des variations de température qui peuvent être importantes entre le jour et la nuit (gelées, rosées), des légumineuses abondantes lorsque l’herbe est bien gérée et des animaux friands d’une herbe succulente. Journal Paysan Breton, Se méfier des pathologies liées à l’herbe jeune | Journal Paysan Breton
  • L’ancien Premier ministre français Édouard Balladur cité en incipit rappelait, à juste raison, que « la monnaie n’est pas un sujet technique, mais politique, qui touche à la souveraineté et à l’indépendance des nations. » Il faut donc être précautionneux dans son traitement, à l’image de ce « sagambule » cherchant l’équilibre de sa pensée sur un fil spumeux en temps brumeux. Est-il de bon aloi de se faire l’écho de la controverse sur le franc CFA ? Est-ce à dire, au motif de cette prudence du serpent, qu’il faut faire du fétichisme sur la question monétaire dans la zone franc ? Point du tout ! Ce n’est pas parce que c’est sensible qu’il ne faut pas en débattre.« Le comble de la prudence est de se faire couper une jambe de peur de la casser un jour », disait François-Rodolphe Weiss. Le juriste français Malesherbes, de son vrai nom Chrétien-Guillaume de Lamoignon de Malesherbes, avertissait : « Il faut avoir l’œil bien fin pour saisir la ligne qui sépare la prudence de la dissimulation. » Lui qui fut responsable de la censure royale et même secrétaire d’État de la Maison du roi, il ne sut mieux dire. Son souci du détail pour faire triompher la vérité finit par avoir raison de lui. Arrêté lors de la tourmente révolutionnaire, il fut guillotiné le 22 avril 1794 avec presque toute sa famille (sœur, enfants, petits-enfants et gendres). On rapporta qu’en sortant de prison pour monter dans la sinistre charrette qui le conduisit à sa funeste fin, son pied heurta une pierre et lui fit faire un faux pas : « Voilà, dit-il en souriant tristement, un mauvais présage ; à ma place, un Romain serait rentré. » La morale de cette parlure tient à un fil tenu par Jean Jaurès qui disait : « Le courage, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel. » Financial Afrik, Les pays africains qui utilisent le franc CFA sont-ils parmi les «plus performants»? | Financial Afrik

Images d'illustration du mot « spumeux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « spumeux »

Langue Traduction
Anglais foamy
Espagnol espumoso
Italien schiumoso
Allemand schaumig
Chinois 泡沫状的
Arabe رغوي
Portugais espumoso
Russe пенистый
Japonais 泡状の
Basque foamy
Corse spumosa
Source : Google Translate API

Synonymes de « spumeux »

Source : synonymes de spumeux sur lebonsynonyme.fr

Spumeux

Retour au sommaire ➦

Partager