La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « saturation »

Saturation

Variantes Singulier Pluriel
Féminin saturation saturations

Définitions de « saturation »

Trésor de la Langue Française informatisé

SATURATION, subst. fém.

A. − SC. ET TECHN.
1. CHIMIE
a) Limite de la possibilité que possède une substance (liquide, gaz, air) d'en dissoudre ou d'en absorber une autre (solide, liquide, gaz, vapeur) dans des conditions déterminées de température et de pression; état d'un liquide, d'un gaz ou de l'air saturé. Dissolution à saturation; point, taux de saturation; saturation de l'atmosphère par les fumées. Le soufre incomplètement saturé d'oxigène, développe un acide odorant et volatil; le même soufre et le même oxigène, unis à parfaite saturation, forment un acide pesant, fixe, et presque sans odeur (Cabanis,Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 316).Les nouveaux magasins sont tous dotés (...) d'installations techniques adéquates: électricité, chauffage (...), détection aéro-thermique, extinction de l'incendie par saturation de l'atmosphère au gaz carbonique (Cain,Transform. B.N., 1959, p. 3).
Vase à saturation. Vase cylindrique où l'on effectue une dissolution à saturation ou non, une précipitation (d'apr. Duval 1959).
En partic. État de l'atmosphère dans laquelle est suspendue la quantité maximale de vapeur d'eau compatible avec la température et la pression du moment. Saturation de l'air ambiant. La saturation ne détermine pas nécessairement la condensation (Lar. Lang. fr.).
P. ext., dans le lang. cour. État de ce qui est imprégné de quelque chose. Des mamelons herbus (...) descendaient jusqu'à la mer en amples pâtis auxquels la saturation de l'humidité et du sel donnait une épaisseur, un moelleux, une vivacité de tons extrêmes (Proust,Sodome, 1922, p. 895).
b) ,,État dans lequel se trouve un acide exactement neutralisé par une base, et réciproquement`` (Grand. 1962). [La solution de potasse caustique] ne se trouble pas plus par la saturation au moyen d'un acide que par l'addition de l'eau de chaux ou du carbonate de potasse (Kapeler, Caventou,Manuel pharm. et drog., t. 2, 1821, p. 573).
c) ,,Réaction destinée à amener un atome sous sa valence maximum ou tout du moins à un état de valence stable`` (Duval 1959):
1. Les atomes de chlore sont ainsi faits qu'ils ne peuvent fixer chacun qu'un seul atome d'hydrogène, alors que les atomes d'oxygène en peuvent fixer deux (...) les atomes de carbone quatre, pour former des composés saturés d'hydrogène. La capacité de saturation des atomes de carbone pour l'hydrogène est donc quatre fois plus grande que celle du chlore pour le même élément, l'unité de saturation étant représentée par 1 atome d'hydrogène... Wurtz,La Théorie atomique, Paris, G. Baillière, 1879, p. 155.
2. P. anal.
a) GÉOL. Indice de saturation. Indice utilisé pour la classification des roches magmatiques en fonction de leur proportion relative de silice. Saturation = O, pour les roches magmatiques ne contenant ni quartz, ni feldspathoïdes (Fouc.-RaoultGéol.1980).
b) HYDROL. Saturation (en eau). ,,État d'un milieu poreux ou fissuré (sol, roche) dont les vides intersticiels sont complètement emplis d'eau`` (Cast.-Margat 1977). Zone de saturation.
c) PHYSIOL. Saturation du sang en oxygène ou saturation oxygénée. ,,Pourcentage exprimant le rapport du contenu en oxygène du sang à sa capacité en oxygène`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
À saturation. Plongée à saturation. La plongée de longue durée − dite "à saturation" − nécessite, sur le bateau, un ensemble de caissons − où vivent les plongeurs soumis à la même pression que celle du chantier sous-marin où ils travaillent (Le Point, 6 août 1979, p. 61, col. 3).
d) PHYSIQUE
α) ÉLECTR. Courant de saturation. Courant obtenu dans une chambre d'ionisation lorsqu'un nouvel accroissement de tension ne produit pratiquement plus d'augmentation de courant (d'apr. Radiogr. 1979). Tension de saturation. ,,Valeur minimale de la tension à appliquer pour obtenir le courant de saturation`` (d'apr. Radiogr. 1979).
β) ÉLECTROACOUST. ,,Distorsion produite par l'amplitude excessive d'un signal`` (Radio 1972).
γ) MAGNÉT. ,,État d'une substance ferromagnétique placée dans un champ suffisant pour que l'intensité d'aimantation devienne indépendante du champ`` (Pir. 1964).
δ) OPT. L'une des trois caractéristiques d'une couleur, les deux autres étant la teinte et la luminosité, permettant d'estimer la proportion de blanc mélangé à la teinte pour reproduire la couleur. Si, (...) à une radiation monochromatique rouge, nous ajoutons de la lumière blanche, nous obtenons un rose. Il s'agit toujours de la même tonalité mais elle a pris un aspect plus pâle. On dit que la saturation a diminué (Mill.Vision1981).
ε) PHYS. NUCL.
Saturation des forces. ,,Tendance des forces nucléaires à ne s'exercer qu'entre deux nucléons (neutron ou proton) dans le noyau`` (Musset-Lloret 1964).
,,État d'une substance irradiée lorsque la durée d'irradiation est telle qu'il ne s'y forme plus de nouveaux radionuclides [nuclides radioactifs]`` (Pir. Atom. 1959).
3. P. anal.
a) ÉCON. Saturation (d'un marché). Situation dans laquelle, tous les consommateurs ayant leurs besoins satisfaits, la demande cesse de s'accroître pour se stabiliser autour d'une valeur à peu près constante. Seuil de saturation. La crainte d'une saturation du marché, fondée comme nous l'a montré la situation de l'été 1965, a conduit divers producteurs à se grouper: ainsi est né le Conseil International du Bacon (Wolkowitsch,Élev., 1966, p. 202).Dans les nations où l'expansion démographique sera restée suffisamment sage, le niveau de vie (...) mettra l'humanité très au-dessus de la saturation de biens alimentaires, et près de la saturation de produits manufacturés (Fourastié,Gd espoir du XXes., 1969, p. 362).
b) INFORMAT. ,,Manque de réponse de l'ordinateur, par dépassement de capacité, soit parce qu'une question est trop importante, soit parce qu'il y a trop de questions à la fois`` (Mess. Télém. 1979).
c) LING. Saturation d'un corpus. État d'un corpus tel que son dépouillement n'apporte plus d'informations nouvelles. Le seuil de saturation d'un corpus n'est pas délimitable à l'avance. C'est la pratique du dépouillement (...) qui permet de le situer (D. D. L.1976).
d) LOG., MATH. Caractère d'un système axiomatique auquel on ne peut adjoindre un nouvel axiome indépendant des autres sans provoquer la contradiction dans la théorie. (Dict. xxes.).
e) PUBLIC. Campagne de saturation. Campagne publicitaire où un maximum de supports est utilisé pendant un temps donné (Dict. xxes.).
f) STAT. Indice permettant de juger jusqu'à quel point un facteur intervient dans l'explication de plusieurs caractères entre lesquels on a observé une corrélation linéaire suffisamment forte (d'apr. Pinty-Gault. 1971, p. 270).
g) TÉLÉCOMM., TRANSP. Situation dans laquelle un réseau de communication ou de transmission atteint sa capacité maximale. Saturation d'une autoroute, d'une ligne aérienne; saturation des lignes téléphoniques. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Au fig. État d'une personne qui rejette par dégoût ou lassitude une chose dont elle a été trop largement abreuvée ou qu'elle a subie trop longtemps. Synon. rassasiement, satiété.Arriver à saturation. On parlait (...) de l'existence de plaisir inlassée et inlassable de Catulle Mendès, de l'émoustillement de collégien qu'il continuait à avoir près de la femme (...), on s'étonnait qu'après avoir tant vécu sur la femelle, il n'y eût pas chez lui une saturation (Goncourt,Journal, 1891, p. 73):
2. ... je ne trouve pas de mots précis pour traduire (...) le drame d'une âme arrivée vis-à-vis d'une autre à une espèce de saturation, et découvrant avec un affreux remords cet aboutissement des tendresses d'autrefois. Il est bien technique, ce terme de saturation, bien brutal. Il exprime avec tant d'exactitude cette impossibilité où se trouvait MmeOrtègue d'éprouver par son mari une émotion neuve! Bourget,Sens mort, 1915, p. 231.
Prononc. et Orth.: [satyʀasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1513 [éd.] « satiété » (L'Estoille du monde ds Delb. Notes mss); 1529 [éd.] « id. » (G. Michel, Eglog., f o4eds Gdf. Compl.); b) α) 1836 fig. (Balzac, Lys, p. 232); β) 1936 saturation des marchés (Céline, Mort à crédit, p. 592); γ) 1964 campagne de saturation (Lar. encyclop.); c) 1968 log. (Lar. encyclop. Suppl.); d) 1968 stat. (ibid.); 2. a) 1748 chim. « état d'un liquide qui absorbe la quantité maximum d'une substance étrangère » (Macquer ds Mém. Ac. sc., p. 39); b) 1761 saturation de l'air (Robinet, De la nature, p. 324). Empr. au b. lat.saturatio « rassasiement » (v. Blaise Lat. chrét.), du lat. class. saturatum, supin de saturare, v. saturer. Fréq. abs. littér.: 53.

Wiktionnaire

Nom commun - français

saturation \sa.ty.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action ou résultat de saturer, atteinte d'un seuil maximum.
    • Le bébé pleure parfois après avoir beaucoup joué, […]. Son pleur est alors l’expression de sa saturation. Il a besoin de calme. Pas la peine d'en rajouter en faisant les marionnettes ou en l'emmenant en balade. — (Natacha Guilbert & Alain Benoit, Le dico des parents : Tout savoir sur le bébé de 0 à 3 ans, sous la direction de Véronique Mougin, Paris : Éditions Kero, 2014)
  2. (Chimie) État d’un liquide ayant absorbé la quantité maximale d’une substance en solution.
    • Être à saturation.
    • Porter à saturation.
    • Jusqu’à saturation.
  3. (Colorimétrie) Vivacité de la coloration, intensité de la teinte d’une couleur.
  4. (Cartographie) Caractère d’une couleur traduisant la proximité des sensations produites par cette couleur et la couleur pure de même ton et de même luminosité[1].
  5. (En particulier) (Médecine) Taux de saturation de l’hémoglobine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SATURATION. n. f.
T. de Chimie. État d'un liquide qui a absorbé la quantité maxima d'une substance étrangère. Être à saturation. Porter à saturation. Jusqu'à saturation.

Littré (1872-1877)

SATURATION (sa-tu-ra-sion) s. f.
  • 1 Terme de chimie. Le terme où, les affinités réciproques des deux principes d'un corps binaire étant satisfaites, aucun des deux principes n'est plus susceptible de s'unir avec une nouvelle quantité de l'autre. La saturation des alcalis par les acides. Quand on sature l'acide arsénique de magnésie, il se forme une matière épaisse vers le point de saturation, Fourcroy, Conn. chim. t. V, p. 83.

    Il se dit aussi d'un liquide qui ne peut pas dissoudre une quantité plus considérable d'une substance soluble ; d'un gaz qui ne peut pas recevoir une plus grande quantité de vapeur. La saturation de l'eau par le sucre. La saturation de l'air par l'humidité.

    Point de saturation, quantité d'humidité que l'air peut dissoudre à une température donnée.

  • 2Saturation du sol des cimetières, condition qui provient de ce que, des cadavres nouveaux y étant incessamment inhumés avant que les cadavres plus anciens aient eu le temps de se consumer, le sol devient impropre à opérer les changements qui constituent la putréfaction.
  • 3En physique, aimanter à saturation un morceau d'acier, lui donner le plus haut degré possible d'aimantation. M. Oepinus suppose que l'on veuille augmenter jusqu'au degré de saturation la vertu de quatre barres déjà douées de magnétisme, Buffon, Min. t. IX, p. 188.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SATURATION, s. f. (Chimie.) Ce mot ne se dit guere que de l’état de parfaite neutralité de sels moyens ou neutres ; c’est-à-dire, de celui où chacun de leurs principes a été employé dans une juste proportion. Lorsqu’on forme un sel neutre dans une liqueur, en y versant successivement les deux principes qui doivent former ce sel par leur union, par exemple, de l’acide & de l’alkali ; on est parvenu au point de saturation, lorsqu’il n’y a dans cette liqueur aucune partie sensible de l’un des deux principes qui soit libre, nue, sur-abondante.

Les moyens ordinaires de s’assurer de ce point de saturation qui importe très-fort à la perfection du sel neutre, sont, 1°. d’observer la nullité ou privation, l’effervescence, la non-effervescence dans le cas très-ordinaire où les deux principes s’unissent avec effervescence, lorsqu’on verse successivement & en tâtonnant la plus plus petite quantité possible de chacun de ces principes. 2°. D’essayer une petite quantité de la liqueur sur le sirop ou la teinture de violette. Ce moyen est surtout très-commode, lorsque la base du sel neutre est une matiere alkaline, soluble par l’eau : car la plus petite portion d’acide nud ou surabondant rougit assez constamment cette couleur végétale qui est naurellement bleue, & les substances alkalines la verdissent. Ce signe est pourtant équivoque quelquefois. Voyez Violette. 3°. Enfin, on éprouve la liqueur par le mélange de la teinture du tourne-sol, ou en y plongeant du papier bleu ordinaire. La plus légere portion d’acide rougit cette teinture & ce papier. L’excès de l’un des principes, découvert par ce moyen, se compense par une addition ménagée d’une quantité proportionnée du principe qui manque.

On dit encore d’une liqueur quelconque, considérée comme menstrue, qu’elle est saoule ou saturée d’un certain corps, lorsqu’elle en a dissous autant qu’elle en peut dissoudre : car il y a ici un terme qui peut s’appeller aussi point de saturation ; par exemple, une partie d’eau n’est saturée de sucre que lorsqu’elle en a dissous deux parties : une partie de tartre vitriolé saoule huit parties & demie d’eau ; vingt-huit parties d’eau sont saturées par moins d’une partie de crême de tartre, &c. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « saturation »

Lat. saturationem, de saturare, saturer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du bas latin saturatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saturation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saturation satyrasjɔ̃

Citations contenant le mot « saturation »

  • La saturation, il y a un moment où cela vient dans ce repas qu'on appelle vie : il ne faut qu'une goutte alors, pour faire déborder la coupe du dégoût. De Charles-Augustin Sainte-Beuve / Mes poisons
  • La saturation en oxygène du sang doit généralement être comprise entre 96 et 99 pour cent. L’Apple Watch Series 6 pourra probablement mesurer si votre propre valeur SpO2 s’écarte de cela. MacRumors écrit ceci en référence à un rapport Digitimes. On dit que les informations proviennent à l’origine des milieux industriels. Un code de programme découvert dans iOS 14 fait également référence à une telle fonctionnalité. 45 Secondes.fr, On dit que l'Apple Watch Series 6 mesure la saturation en oxygène du sang
  • Avec une augmentation annuelle de 10% des transits, ce goulet d'étranglement frise la saturation. En 1971, l'Organisation maritime internationale (OMI) a imposé aux navires quatre DST (dispositifs de séparation du trafic) pour identifier les navires « montants » et « descendants », avec des systèmes de sémaphores, de radars et de contrôles aériens ; notamment au large d'Ouessant, des Casquets et du... Marianne, Manche : un couloir maritime frisant la saturation
  • Sur le terrain, de nombreux élus tirent la sonnette d'alarme sur la saturation des hôpitaux. Steve Adler, le maire démocrate de la ville texane d'Austin a qualifié le ton du président de « dangereux » pour les habitants de sa ville dont les services de réanimation risquent d'être débordés « d'ici dix jours ». leparisien.fr, Coronavirus : les hôpitaux des Etats-Unis sont au bord de la saturation - Le Parisien
  • La saturation en oxygène du @DrZeroCraic ne bouge pas 99%), masque après masque (il en met 6) pic.twitter.com/ac7pJoWEyt , Santé | Porter un masque n'influe pas sur la saturation en oxygène
  • De quoi pousser les utilisateurs jusqu'à la saturation et desservir les intérêts de la marque. Génération-NT, Navigateur Edge : la communication agressive de Microsoft pousse à la saturation

Images d'illustration du mot « saturation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « saturation »

Langue Traduction
Anglais saturation
Espagnol saturación
Italien saturazione
Allemand sättigung
Chinois 饱和
Arabe التشبع
Portugais saturação
Russe насыщение
Japonais 飽和
Basque saturazioa
Corse saturazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « saturation »

Source : synonymes de saturation sur lebonsynonyme.fr

Saturation

Retour au sommaire ➦

Partager