La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sarabande »

Sarabande

Variantes Singulier Pluriel
Féminin sarabande sarabandes

Définitions de « sarabande »

Trésor de la Langue Française informatisé

SARABANDE, subst. fém.

A. − MUS., DANSE
1. Danse populaire, vive et lascive, accompagnée de castagnettes et de tambours de basque, apparue en Espagne à la fin du xvies. La bohémienne dansait. Elle faisait tourner son tambourin à la pointe de son doigt, et le jetait en l'air en dansant des sarabandes (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 292).Au dessert, me faisant des castagnettes avec une assiette de porcelaine de Chine cassée, j'exécutai une sarabande si folle, si lascive, si enragée qu'elle eût damné un saint (Gautier, Fracasse, 1863, p. 194).
2. Danse noble et grave, à trois temps (3/4 ou 3/2), de forme binaire, dont chaque phase débutait sur un temps fort, qui se dansait par couples et qui fut introduite à la cour de France au xviies. Il crut voir (...) la baronne et le marquis se tenant par la main et dansant une sarabande (Sandeau, Mllede La Seiglière, 1848, p. 165).Les cinq positions classiques furent imaginées et mises au point par les maîtres de danse de la cour du XVIIesiècle. Elles servirent depuis lors de canevas et de points de repère pour la composition et l'exécution de toutes les danses anciennes (pavane, sarabande, gavotte, menuet, passe-pied, etc.) (Bourgat, Techn. danse, 1959, p. 43).
3. Au xviiies., un des éléments fondamentaux de la suite classique située entre la courante et la gigue. Sarabandes de Bach, de Haendel. Comme Cécile avait triomphé, elle a, pour célébrer cette victoire amicale, joué une petite pièce de Haendel, une sarabande légère et mélancolique, mais d'une noble et charmante élégance (Duhamel, Maîtres, 1937, p. 76).
B. − Familier
1. Suite désordonnée de gens qui courent ou s'agitent en faisant beaucoup de bruit. Quand ils voyaient passer la horde sacrée des joueurs de flûtes et de cymbales, des hurleurs, des danseurs et des échevelées entourant leurs prêtres (...), beaucoup pris de frénésie entraient, pour un bout de chemin, dans la sarabande orgiaque (Barrès, Pays Lev., t. 1, 1923, p. 92).
P. anal. Je vous cède ma chambre, la seule à peu près où il ne pleuve pas (...). Surtout, n'allez pas avoir peur (...) des sarabandes des souris (Gautier, Fracasse, 1863, p. 34).
Faire la sarabande. Faire beaucoup de bruit, créer une grande agitation. Par derrière, dans le jardin, une troupe retardataire arriva, qui fit la même sarabande, criant cette fois: − À l'abordage! (Alain-Fournier, Meaulnes, 1913, p. 129).
2. P. anal.
a) Multitude de choses qui s'agitent. [Le soleil] entrait dans les pièces de la maison, faisant danser autour de ses rayons des sarabandes de poussières (Pergaud, De Goupil, 1910, p. 233).On entend claquer sec à la brise une sarabande de linges (Gracq, Beau tén., 1945, p. 68).
b) Suite désordonnée (d'éléments disparates). Le soir, elle (...) causa avec une chaleur, une expansion de toutes ses facultés qui entraînèrent tout l'entourage dans une véritable sarabande d'idées joyeuses, actives et rapides (Duranty, Malh. H. Gérard, 1860, p. 24).
Prononc. et Orth.: [saʀabɑ ̃:d]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) α) 1605 zarabanda « danse vive et lascive d'origine espagnole » (Le Loyer, Spectres, l. VIII, chap. 3, p. 858: les Espagnols ont à present leur zarabanda); 1605 serabante ([J. Bordier], Ambassade en Turquie de Jean de Gontaut Biron, éd. Th. de Gontaut Biron, 1888, p. 39: gavotte ou serabante); 1606 sarabande (Victor, s.v. çaravanda); 1615 sarrabande (F. de Rosset et V. d'Audiguier, Les Nouvelles de Miguel de Cervantes, trad. d'esp. en fr., 173 v ods Fonds Barbier: la sarrabande et la chaconne); β) 1636 sarabande « ancienne danse française à trois temps, grave et lente » (Mersenne, Harmonie universelle, L. second des chants, p. 165); b) 1623 « air sur lequel la sarabande se dansait » (Ch. Sorel, Francion, l. 4, éd. E. Roy, t. 2, p. 31: sonnez moy le bransle [...] ou la sarabande); 2. a) 1840 « suite effrénée, déchaînée » (Balzac, Œuvres div., t. 3, p. 276: une sarabande de crimes et de niaiseries); b) 1863 « tapage, agitation, mouvement bruyants » (Gautier, op. cit., p. 34); 1877 (A. Daudet, Nabab, p. 85: les écriteaux dansant leur folle sarabande au vent); c) 1891 « suite de personnes agitées » (Huysmans, Là-bas, t. 1, p. 117: la sarabande des sociétés démoniaques). Empr. à l'esp.zarabanda « danse vive et gaie accompagnée de mouvements lascifs, en usage en Espagne aux xvieet xviies. » (att. dep. 1539 d'apr. Cor.), mot d'orig. obsc. Cor. rapporte plusieurs hyp.: − zarabanda remonterait au persan sarband « bandeau noué autour de la tête » (sar « tête », band « lien »), mais le sens « sorte de danse » n'est pas att. en persan. − zarabanda remonterait au persan dastband « danse au cours de laquelle on joint les mains » (dast « main »), par l'intermédiaire de l'ar. dastaband « jonction des mains au cours de la danse », att. au xes.; mais cette hyp. se heurte à des difficultés sém. et phonét. − zarabanda résulterait d'une déformation arg. intentionnelle (comparable au « javanais ») de l'esp. zaranda « crible, van », p. allus. au mouvement rythmique de cet ustensile. En concl., Cor. pense que le n. de cette danse, inventée en Espagne au xvies., est prob. de création indigène. Fréq. abs. littér.: 42. Bbg. Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Fr. mod. 1963, t. 31, p. 302. − Reinh. 1963, p. 89. − Rey (A.). Le Lex.: images et modèles. Paris, 1977, pp. 226-227; La Sarabande: essai de sém. hist. R. Ling. rom. 1964, t. 28, pp. 190-201.

Wiktionnaire

Nom commun - français

sarabande \sa.ʁa.bɑ̃d\ féminin

  1. (Musique) Danse d’origine espagnole, d’abord endiablée, puis devenue danse lente et noble, au bal et au théâtre, où elle était exécutée en couple, surtout aux XVIIe et XVIIIe siècles, en France.
    • Inézilla, qui dansa la sarabande à la prière des comédiens, se fit admirer. — (Paul Scarron, Le Roman Comique, Le Club Français du Livre, 1963, page 283)
  2. Pièce instrumentale lente à trois temps, de coupe binaire à reprises, appartenant à une suite.
  3. (Familier) Désordre, vacarme dû à des jeux bruyants.
  4. (Familier) Agitation d'une multitude de choses.
    • Nous étions dans la région des vagues espagnoles, […]. Le pauvre petit Valdemar roulait, tanguait, et tout ce qu'il contenait d'animé et d'inanimé se livrait à une sarabande désordonnée. Nous aurions pu nous croire dans une baratte américaine. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 29)
    • Cette sarabande de la nuit précédente m’avait laissé comme un drôle de bruit de remords. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 455)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SARABANDE. n. f.
Danse grave sur un air à trois temps, très en vogue au XVIIe et au XVIIIe siècles. Il se dit aussi de l'Air sur lequel on danse une sarabande. Il s'emploie aussi dans le langage familier pour désigner une Danse joyeuse et tumultueuse.

Littré (1872-1877)

SARABANDE (sa-ra-ban-d') s. f.
  • 1Ancienne danse d'origine espagnole, et dont l'air était à trois temps très lents. Telles gens s'introduisent ordinairement à la cour par des moyens bas et quelquefois peu honnêtes ; ils doivent quelquefois le commencement de leur fortune à une sarabande bien dansée, à l'agilité de leur corps et à la beauté de leur visage, Guez de Balzac, De la cour, 7e discours. Les Français, qui ont aujourd'hui porté la danse à la perfection, n'avaient dans la jeunesse de Louis XIV que des danses espagnoles comme la sarabande et la pavane, Voltaire, Louis XIV, 25.

    Fig. et familièrement. Danser la sarabande au-dessus du pavé, être pendu. Pour prix de leurs larcins, en public élevés, Danser la sarabande à deux pieds des pavés, Regnard, le Bal.

  • 2Air grave de musique à trois temps, et divisé en deux parties, dont la première est de quatre ou huit mesures, et la seconde de huit ou de douze. On trouve des sarabandes dans plusieurs opéras français du XVIIe et du XVIIIe siècle.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sarabande »

Espagn. zarabanda.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’espagnol zarabanda, issu de l’arabe et plus avant du persan serbend.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sarabande »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sarabande sarabɑ̃d

Fréquence d'apparition du mot « sarabande » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « sarabande »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « sarabande »

  • Aujourd’hui, notre série musicale et médicale sort ses squelettes du placard et fait tinter leurs os en chansons ! Écoutons-les danser leur lugubre sarabande sur les mélodies romantiques de Camille Saint-Saëns ou les airs punks des Cramps.
    France Culture — Squelettes et écorchés - Ép. 2/5 - Précis d'anatomie musicale

Traductions du mot « sarabande »

Langue Traduction
Anglais saraband
Espagnol zarabanda
Italien sarabanda
Allemand sarabande
Chinois 萨拉班
Arabe السربندة رقصة قديمة
Portugais sarabanda
Russe сарабанда
Japonais サラバンド
Basque saraband
Corse sarabanda
Source : Google Translate API

Synonymes de « sarabande »

Source : synonymes de sarabande sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot sarabande au Scrabble ?

Nombre de points du mot sarabande au scrabble : 12 points

Sarabande

Retour au sommaire ➦