Rincer : définition de rincer


Rincer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RINCER, verbe trans.

A. − [L'obj. désigne un inanimé] Passer à l'eau claire, généralement après un lavage ou un traitement quelconque. Rincer un carrelage. Du carrelage bicolore aux appareils de cuivre et d'acier, des ustensiles aux vitres, tout [dans la laiterie] est lavé, rincé, astiqué, tout rayonne (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 217).Il avait rincé le premier dentier, l'avait essuyé, l'avait mis dans l'étui à la place du second qu'il avait ensuite rincé, essuyé et mis dans sa bouche (Billy, Introïbo, 1939, p. 94).
[L'obj. désigne un récipient] Frotter ou nettoyer à l'eau claire. Rincer des bouteilles. Lecouvreur frotte au grès le zinc du comptoir, rince les verres, les essuie méticuleusement, les aligne sur les étagères (Dabit, Hôtel Nord, 1929, p. 52).Machine à rincer. Synon. de rinceuse (infra dér.).V. goupillon ex. 2.
[L'obj. désigne du linge] Passer à l'eau le linge savonné et frotté pour enlever les produits de lavage. La lessive, ainsi « coulée », est rincée, tordue, battue au lavoir, où les langues sont aussi vives que les battoirs (Menon-Lecotté, Vill. Fr., 2, 1954, p. 58).Absol. L'eau un peu calcaire rince moins bien que l'eau de pluie (Lar. mén.1926, p. 194).
B. − [L'obj. désigne la pers., une partie du corps] Mouiller abondamment à l'eau claire, généralement après un lavage. Rincer les cheveux. Rincée, poncée, récurée, épucée, elle eût été charmante, et, si j'en croyais les avertissements de ma nature, remarquable dans le plaisir (Montherl., Pte Inf. Castille, 1929, p. 593):
Une police attentive l'aura ramassé [le pauvre] sur la voie publique, avec les débris des poubelles et les chiens errants, lavé, rincé, passé au phénol, habillé d'un complet de toile sorti tout chaud de l'étuve. Bernanos, Gde peur, 1931, p. 444.
Au passif, au fig., fam. Être trempé par la pluie. En Grèce nous avons souffert un peu du froid. Nous avons été bien rincés par les pluies et par les neiges (Flaub., Corresp., 1851, p. 310).
Empl. pronom. J'ai de l'eau pour me rincer, j'ai de l'huile pour me graisser (Claudel, Soulier, 1929, 1rejournée, 2, p. 697).
Empl. pronom. réfl. indir. Se rincer les bras, les cheveux, les dents. Il se lava les mains, se les rinça à plusieurs eaux (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 89).
Se rincer la bouche (avec un liquide). Garder dans la bouche un liquide que l'on recrache. Il achève de vider la bouteille, se rince la bouche avec la dernière gorgée qu'il souffle en pluie sur les cendres rouges (Bernanos, Mouchette, 1937, p. 1278).
Loc. fig., fam. Se rincer l'œil*.
C. − Expr. pop.
1. Rincer le gosier à qqn, rincer qqn. Lui servir à boire. Rincer ses amis. Entrez, vous autres, qu'on vous rince le gosier! (Zola, Débâcle, 1892, p. 365).
Empl. pronom. réfl. indir. Se rincer le bec, la dalle, le gosier. Boire. J'avais hâte de filer pour aller me rincer la gorge au bistro du coin (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 319).
2. Rincer qqn, qqc. Voler, piller quelque chose, soutirer à quelqu'un de l'argent. Elle a bien rincé le petit d'Esgrignon, tout de même! (Balzac, Homme d'affaires, 1845, p. 420).Quelle idée de se fourrer dans cette bande qui « rinçait » les maisons de campagne, à Bois-Colombes (Coppée, Coupable, 1897, p. 237).
Au passif. Être rincé (comme un verre à bière). Être ruiné complètement. Moi? J'ai été nettoyé l'an dernier, rincé comme un verre à bière! (Claudel, Part. midi, 1906, i, p. 990).
Prononc. et Orth.: [ʀ ε ̃se], (il) rince [ʀ ε ̃:s]. Ac. 1694, 1718: rinser, -cer; 1740: rincer, -ser; dep. 1762: -cer. Étymol. et Hist. 1. Trans. a) ca 1210 « nettoyer en lavant et en frottant » cil natoie, levë et rince (Guiot de Provins, Bible, éd. J. Orr, 2414); b) 1530 « id. en parlant du linge » je rainceray ces drapeaulx (Palsgr., p. 691); en partic. 1828 « le tremper dans l'eau claire après l'avoir lavé » (Mozin-Biber); c) 1740 « mouiller (en parlant de la pluie) » (Ac.: D'un homme qui a été fort mouillé [...] Il a été bien rincé); 2. id. a) 1391 rainser « battre, rosser quelqu'un » (Let. remiss., in Reg., 141, ch. 13 ds Du Cange, s.v. rama1); 1750 rincer (Favart ds Larch. 1861, p. 235); b) 1821 « voler, duper » (Ansiaume, Arg. bagne Brest, f o8 v o, § 166); 3. pronom. a) 1673 se rincer la bouche « se laver la bouche avec un liquide que l'on recrache » (Nouv. traité de la civilité qui se pratique en France parmi les honnestes gens [3eéd.], Paris, Josset ds Havard 1890); b) 1865 fam. se rincer le corridor « boire » (Vie parisienne ds Larch. 1872, p. 103); 1866 se rincer la dalle (Delvau, p. 426); c) 1883 se rincer l'œil (Fustier, Suppl. dict. Delvau, p. 548 qui cite Chavette). Prob. issu p. dissim. de l'a. fr. recincier « rincer », ca 1200 rechinchier (Jean Bodel, Jeu st Nicolas, éd. A. Henry, 1374), du lat. pop. *recentiāre (dér. de recens au sens de « frais ») continué par des formes dial. d'Italie − de Ferrare par la plaine du Pô jusqu'au Piémont − au sens de « rafraîchir, laver » (à côté d'autres qui continuent *recentare); v. FEW t. 10, p. 142b. Fréq. abs. littér.: 165.
DÉR. 1.
Rinceur, -euse, subst.a) Personne qui a pour charge de rincer la vaisselle. Une rinceuse de vaisselle. (Ds Lar. 19e-Lar. encyclop.). b) Subst. fém. Machine à rincer les bouteilles comportant un ou plusieurs goupillons mus par une manivelle. Rinceuse mécanique, à main. Les bouteilles [vides] trempées passent à la rinceuse et à la brosseuse (Boullanger, Malt., brass., 1934, p. 536). [ʀ ε ̃sœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1561 [éd.] rinceurs de godets et de pots « bon buveur » (Pronostication generalle ds Rec. des poés. fr. des XVeet XVIes., éd. A. de Montaiglon, t. 4, p. 41), en m. fr. seulement (v. ex. ds Hug.), b) α) 1611 « personne chargée de rincer » (Cotgr.), β) 1904 subst. fém. « machine à rincer » (Nouv. Lar. ill.); de rincer, suff. -eur2*.
2.
Rinçoir, subst. masc.a) Récipient dans lequel on met l'eau servant à rincer. Les rinçoirs, fabriqués en tôle galvanisée (...) servent pour le trempage et le rinçage des bouteilles (Brunet, Matér. vinic., 1925, p. 466).b) Lavoir où l'on rince le linge passé à la lessive. Je retombais dans le clapotis bourbeux du rinçoir, de l'auge (Arnoux, Zulma, 1960, p. 149). [ʀ ε ̃swa:ʀ]. 1resattest. a) 1800 papet. « vase pour rincer » (Boiste), b) 1870 « bassin où on rince le linge ou la vaisselle » (Littré); de rincer, suff. -oir*.
BBG.Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 187. − Nigra (C.). Metatesi. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, p. 2. − Quem. DDL t. 16, 19, 25; 7 (s.v. rinceur). − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, pp. 326-327; p. 367.

Rincer : définition du Wiktionnaire

Verbe

rincer \ʁɛ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se rincer)

  1. Nettoyer, laver et en frottant, en parlant des bouteilles, des verres, des tasses et de quelques autres vases.
    • Rincez ces verres.
    • Il faut rincer cette cruche, cette bouteille.
    • Se rincer la bouche, laver sa bouche.
  2. Faire un dernier lavage dans de l’eau sans savon, éventuellement à un pH non neutre, comme dernière opération pour évacuer les agents de nettoyage.
    • Après lui avoir massé le cuir chevelu pendant une bonne minute, elle lui remit la tête sous le jet en s'attachant à ne pas crisper les doigts pendant qu'elle le rinçait. — (Tracy Wolff, Un bonheur inattendu, traduit de l'anglais (USA), Éditions Harlequin, 2013, chap. 15)
    • Rincer du linge, de la vaisselle.
  3. Laver, se désaltérer, humecter, boire.
    • Se rincer la bouche, se laver la bouche avec un liquide que l'on recrache.
    • (Familier) Se rincer le gosier, se rincer la dalle, boire.
  4. (Vieilli) (Familier) Frapper quelqu'un, lui administrer une bastonnade, une rincée.
    • Si je voulais parler, je la ferais rincer par son mari, qui n'entendrait pas raillerie. — (Nicolas Rétif de la Bretonne, Monsieur Nicolas, 1796), Bibliothèque de la Pléiade, Tome 1, p. 552.
  5. (Familier) Offrir à boire à quelqu'un, payer à sa place sa consommation
    • On rentre dans le club habillés comme des princes
      Fresh, fresh, fresh en jeans ou en pinces
      Mets toi bien, ce soir c'est moi qui rince
      Si tu danses à la Carlton.
      — (Soprano, Fresh Prince, sur l'album Cosmopolitanie, 2014)

rincer impersonnel

  1. Mouiller, détremper, tremper.
    • Être rincé, avoir les vêtements transpercés par la pluie.

Verbe

rincer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Battre.
    • Jehan le Vasseur dist audit Regnaudin qu’il le rainseroit autre part. — (DU CANGE, rama, XIVe siècle)
  2. Rincer.
    • Luxure emboe tout et gaste, et riens ne rince. — (J. DE MEUNG, Test. 1805, XIIIe siècle)
    • Cil netoye l'aigue et raince
      Le bon vessel, et molt l'amende.
      — (GUYOT DE PROVINS, Bible, V. 2417, dans MÉON, Fabl. et contes, XIIIe siècle)
    • En rainçant nos gosiers, avalons nos miettes. — (BASSELIN, XXII, XVe siècle)
    • Bon vin et verre bien raincé, Boire d’autant ; c’est ma devise. — (BASSELIN, LIII, XVe siècle)
  3. Froncer le nez [1], se gratter, se nettoyer le nez [2], qui signifie un naturel moqueur.
    • Cicero, ce me semble, avoit accoustumé de rincer le nez. — (Montaigne, III, 31)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rincer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RINCER. v. tr.
Nettoyer en lavant et en frottant. Il ne se dit guère qu'en parlant des Bouteilles, des verres, des tasses et de quelques autres vases. Rincez ces verres. Il faut rincer cette cruche, cette bouteille. Rincer du linge, Faire un dernier lavage du linge dans de l'eau sans savon. Se rincer la bouche, Laver sa bouche Fig. et fam., Être rincé, Avoir les vêtements transpercés par la pluie. Le participe passé

RINCÉ s'emploie adjectivement. Il est rincé, Il a tout perdu, il ne lui reste rien. Il est familier.

Rincer : définition du Littré (1872-1877)

RINCER (rin-sé. Le c prend une cédille devant a et o : rinçant, rinçons) v. a.
  • 1Nettoyer en lavant et en frottant. Sa tasse qu'elle avait rincée Fut d'elle en colère cassée, Scarron, Virg. IV. Je vous rétablis dans la charge de rincer les verres et de donner à boire, Molière, l'Avare, III, 2. [Des verres] Où les doigts des laquais, dans la crasse tracés, Témoignaient par écrit qu'on les avait rincés, Boileau, Sat. III. Pour tous les bateaux qui seront rincés, Déclar. 22 oct. 1715, Tarif.

    Se rincer la bouche, se laver la bouche.

    Fig. Voilà je ne sais combien de fois que je prends la plume pour faire l'article Marin… malgré la nausée, il faut toujours y venir ; allons donc, une bonne résolution, et finissons, quitte à se rincer la bouche après en avoir parlé, Beaumarchais, 4e mém.

  • 2 Terme de blanchisseur. Rincer du linge, le passer dans une eau claire pour en ôter le savon qui a servi à le nettoyer. Rincer à deux eaux.

    Se rincer les mains, passer de l'eau claire sur ses mains, après se les être savonnées.

    Fig. et populairement. Réprimander, battre. Un général, fût-il un prince, Fond sur l'ennemi et vous le rince, Favart, (1750), dans LARCHEY, Excentricités. Apollon la tête me rince, Il s'aperçoit que je vieillis, Voltaire, Ép. 53.

    Il a été bien rincé, il a été fort mouillé, et fig. il a été fortement réprimandé ou battu.

HISTORIQUE

XIIIe s. Luxure emboe tout et gaste, et riens ne rince, J. de Meung, Test. 1805. Cil netoye l'aigue et raince Le bon vessel, et molt l'amende, Guyot de Provins, Bible, V. 2417, dans MÉON, Fabl. et contes.

XIVe s. Jehan le Vasseur dist audit Regnaudin qu'il le rainseroit [battrait] autre part, Du Cange, rama. Recensire, rinser comme un voirre, Du Cange, recensire.

XVe s. En rainçant nos gosiers, avalons nos miettes, Basselin, XXII. Bon vin et verre bien raincé, Boire d'autant ; c'est ma devise, Basselin, LIII.

XVIe s. Cicero, ce me semble, avoit accoustumé de rincer le nez [se nettoyer, se gratter le nez], qui signifie un naturel mocqueur, Montaigne, III, 31. Je rainceray ces drapeaulx que j'ay ici en la jatte, et après je feray la lessive, Palsgrave, p. 691.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RINCER. - ÉTYM. Ajoutez : Du Cange a recensire, lavare, eluere, rinser comme un voirre. Il a aussi recincerare, au sens de laver, nettoyer ; remarquez que le mot est écrit par un c, comme recensire. Diefenbach, dans son Glossarium, a recensitus, rendu frais, neuf, recentare, recenciare, rendre frais, neuf, recentia, fraîcheur. La forme antique est trisyllabe, raïncer, comme on le voit dans ce vers de Guyot de Provins : Cil netoie l'aigue et raïnce Le bon vessel… V. 2417. De là résulte que raïncer ou reïncer est formé de recentiare par la chute du c, et vient du lat. recens, récent, frais, neuf.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Rincer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RINCER, v. act. (Gramm.) c’est nettoyer un vaisseau avec de l’eau ; on rince un verre, un pot, une terrine, sa bouche, &c.

Rincer, terme usité dans les ports de Paris, pour signifier l’action de changer une marchandise d’un bateau en un autre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rincer »

Étymologie de rincer - Wiktionnaire

(1210) Autrefois reinser, (XIIIe siècle) raincer, Étymologie discutée :
  1. Du[1] latin recentari devenu *recentiāre en latin populaire et dérivé de recens (« récent », « nouveau ») qui donne l’ancien français recincier (« rincer, rafraîchir, laver »).
  2. Ch. Nisard[2] croit que raincer, rincer a le sens de « battre, rosser le linge » vient de rain, rainsel (« rameau, branche »), du latin ramus (« rameau ») sont dérivés rinceau (pour la forme) et ramoner (pour le sens) ; après la buée, la lessive, il fallait battre le linge avec un battoir qui est semblable à une petite rame (sens qu’a rain). Voir à ce titre l’étymologie du latin puto (« nettoyer, battre le linge, fouler la laine »), du tchèque prát (« frapper », « battre le linge, faire une lessive »). Mais, tandis que la métaphore de battre est possible avec rincer, le verbe aurait du faire *rainceler.
  3. D’après Diez[2] du vieux norrois hreinsa (« nettoyer »), gothique hrains, « pur », allemand rein. Auguste Scheler[3] amène à l’appui de sa thèse « nordique » le picard rinser qui aurait fait rincher s’il était issu du latin. Il écarte fermement une autre possible origine latine : runcare (« sarcler ») qui aurait évolué sur le modèle pungere / piquer. Le mot germanique est plus près par la forme, mais en général une étymologie latine prévaut sur une étymologie allemande[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de rincer - Littré

Picard, rechincher. Il y a deux étymologies : 1° bas-lat. resincerare, nettoyer, proprement rendre intact, remettre en son état, de re et sincerus, intact (voy. SINCÈRE) ; 2° d'après Diez, l'ancien scandinave hreinsa, nettoyer, goth. hrains, pur, all. rein. Il est difficile de prononcer ; le mot germanique est plus près par la forme, mais en général une étymologie latine prévaut sur une étymologie allemande ; en tout cas, le picard rechincher vient non du germanique, mais de resincerare. Ch. Nisard croit que rincer dans le sens de battre vient de rainsel, rameau, branche ; mais, tandis que la métaphore de battre est possible avec rincer, rainsel aurait donné rainceler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rincer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rincer rɛ̃se play_arrow

Conjugaison du verbe « rincer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe rincer

Citations contenant le mot « rincer »

  • Une fois la manœuvre effectuée, utilisez un autre torchon légèrement imbibé d’eau tiède pour rincer. Pour sécher le tapis, équipez-vous d’une serviette pour l’essorer, puis laissez-le à l’air libre. Attention à ne pas rouler le tapis s'il n'est pas sec, «on risque de l’abîmer ou de glisser dessus et de se blesser à la prochaine séance», signale Marcia Segal. Madame Figaro, Odeurs, microbes... Comment nettoyer efficacement son tapis de yoga ? - Madame Figaro
  • Alors que faire si votre enfant reçoit du gel hydroalcoolique dans l'œil ? Les ophtalmologistes conseillent de rincer l'œil avec du sérum physiologique pendant une demi-heure, et à défaut de gel, d'utiliser de l'eau. Si votre enfant se plaint de douleur ou que sa vision diminue, il faut se rendre aux urgences les plus proches. ladepeche.fr, Gel hydroalcoolique et yeux des enfants : attention danger - ladepeche.fr
  • Si vous avez une acné légère, vous pouvez en mettre une petite couche sur chaque bouton. Laissez sécher et allez vous coucher. Le lendemain matin, il suffit de rincer l'excédent de produit avec de l'eau tiède.  Cosmopolitan.fr, Le produit de pharmacie insoupçonné pour se débarrasser de son acné - Cosmopolitan.fr
  • L’eau qu’on prend pour rincer une jarre suffit à remplir une cruche. De Proverbe amharique
  • Il ne faut pas rincer la coupe de l'amitié avec du vinaigre. De Proverbe arabe
  • Il ne faut pas rincer la coupe de l'amitié dans la cuvette des WC. De Professeur Choron

Images d'illustration du mot « rincer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rincer »

Langue Traduction
Corse risciacquà
Basque uretan
Japonais リンス
Russe полоскание
Portugais enxaguar
Arabe شطف
Chinois 冲洗
Allemand spülen
Italien risciacquo
Espagnol enjuague
Anglais rinse
Source : Google Translate API

Synonymes de « rincer »

Source : synonymes de rincer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires