La langue française

Réveillon

Définitions du mot « réveillon »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉVEILLON, subst. masc.

I.
A. − Vx ou région. Repas ou collation pris à une heure avancée de la nuit. Synon. souper.Tiens, dit-elle en regardant la table, où se trouvaient encore les préparatifs du modeste festin auquel les deux amis avaient à peine touché, vous allez souper? (...) − Au fait, dit l'artiste, puisque vous voilà, Mimi, vous partagerez la fortune du pot. Nous nous étions proposé de faire réveillon avec Rodolphe (Murger,Scènes vie boh.,1851, p. 291).Il avait assisté à des partages nocturnes, à des réveillons d'assassins dans des caves de bâtisses (A. Daudet, Jack, t. 1, 1876, p. 165).
B. − En partic. Repas de fête que l'on fait pendant la nuit de Noël et (depuis la fin du xixes.) pendant la nuit du nouvel an. Réveillon de Noël, de la Saint-Sylvestre. Nous attendons joyeusement minuit, en compagnie de quelques camarades, assis devant des tasses de chocolat et des brioches, − honnête petit réveillon de pensionnaires, − et 1880 se termine ainsi (Loti,Journal,1878-81, p. 207).Nadau, en Armagnac Noir, est pour les paysans la fête traditionnelle par excellence. Elle comporte deux réjouissances, l'une religieuse, la messe de minuit, l'autre profane, le réveillon. Et celui-ci se compose exclusivement de la « daube », mets local, longuement apprêté (Pesquidoux,Chez nous,1923, p. 111).
P. méton. Fête de la nuit de Noël et du nouvel an. Soir, nuit de réveillon; faire le réveillon. Nous avons retrouvé Paris, au soir du 1erjanvier, dans toute la vacuité morne d'un lendemain de réveillon (Larbaud,Journal,1935, p. 347).− Tu dois être contente: tu l'as réussi ton réveillon! − Henri aime tant les fêtes, dit Paule (Beauvoir,Mandarins,1954, p. 31).
II. − [Corresp. à réveiller B 1] PEINT. ou DESSIN, vieilli. Touche claire ou brillante utilisée pour raviver, éclairer une couleur ou un tableau. Il ne lui faut presque rien [à Fragonard] pour rendre son idée; un frottis de bitume, une teinte locale rosée ou bleuâtre, quelques hachures, un réveillon de lumière et voilà tout un monde de figurines qui vivent (Gautier,Guide Louvre,1872, p. 183).La claire et pétillante peinture de Pater, avec ses lumineux réveillons, avec ses allumements de couleurs tendres (E. de Goncourt, Mais. artiste, t. 1, 1881, p. 161).
Rem. On relève une attest. de réveillon pour désigner quelque chose qui réveille (v. réveiller B 1): J'en vins à chercher, parmi les filles les plus pimentées de toilettes, à trouver des réveillons de désirs dans une fleur de poudre, dans un rehaut de fard (Huysmans, Marthe, 1876, p. 139).
Prononc. et Orth.: [ʀevεjɔ ̃]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. [1355, le dér. réveillonner*] 1. 1531 « petit repas fait la nuit en compagnie » (Ch. de Bourdigné, Leg. de Pierre Faifeu, éd. F. Valette, Epytaphe, p. 30); 1750 spéc. (Le Roux, Dict. com., Amsterdam, Chastelain, p. 141b: espèce de divertissement qui se pratique en France, après la Messe de minuit. Faire réveillon); 2. 1762 peint. (Ac.). Dér. de réveiller*; suff. -on*. Fréq. abs. littér.: 90. Bbg. Quem. DDL t. 19, 31. − Spitzer (L.). Réveillon. Fr. mod. 1949, t. 17, p. 84.

Wiktionnaire

Nom commun

réveillon \ʁe.vɛ.jɔ̃\ masculin

  1. Repas qui se fait en famille ou entre amis, vers le milieu de la nuit, particulièrement la nuit de Noël et la nuit précédant le jour de l’an.
    • […] ; la gaieté des deux convives s’anima jusqu’à la folie, on échangea plus d’une chanson. Tout à coup le réveillon fut interrompu par des coups bruyants et pressés frappés à la porte de l’ermitage. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • On but à larges goulées le vin rude qui vous râpait la gorge et chantait aux tempes ; à grandes bâfrées, on s'empifra de viandes. Oui, jamais ne fut plus joyeux réveillon. — (Yvonne Pagniez, Pêcheurs des côtes de France, Fernand Lanore, 1977, page 124)
    • Vers 23 h 30, les danseuses de l'établissement, encore habillées pour l'heure, circulèrent de table en table pour distribuer les inévitables cotillons du réveillon : chapeaux, mirlitons, faux-nez, etc. — (Paul Kenny, Réseau apocalypse, Éditions Fleuve Noir, 1979, part. 4 : chap. 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉVEILLON. n. m.
Repas qui se fait en famille ou entre amis, vers le milieu de la nuit, particulièrement la nuit de Noël. Donner, faire un réveillon. Faire réveillon. Faire le réveillon après la messe de minuit.

Littré (1872-1877)

RÉVEILLON (ré-vè-llon, ll mouillées, et non révè-yon) s. m.
  • 1Repas extraordinaire que l'on fait dans le milieu de la nuit. Voulez-vous que dès cette nuit je vous fasse faire réveillon avec elle ? Dancourt, Fête du cours, sc. 17.

    Particulièrement. Le repas qu'on fait la nuit de Noël. Le réveillon de la nuit de Noël. Ces sortes de repas qu'on appelle réveillons ont lieu dans toutes les classes, même les plus pauvres, Marchangy, Tristan le voyageur, XLIV.

  • 2 Terme de peinture. Certaines touches claires et brillantes qui servent à faire ressortir la lumière. Les artistes appellent réveillons des accidents de lumière qui rompent la monotonie d'un endroit de la toile, Diderot, Pensées sur la peint. Œuv. t. XV, p. 209, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. …Et voici un pasté de veau ; là prenez que vous soiez en une trenchée - Bous dittes vien [c'est un Gascon qui parle] ; quand nous estions en Saboye, nous troubions de tels rebeillons en la tente de Monsur de Bord, D'Aubigné, Faen. I, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉVEILLON, s. m. (Peint.) c’est dans un tableau une partie piquée d’une lumiere vive, pour faire sortir les tons sourds, les masses d’ombres, les passages & les demi-teintes ; enfin pour reveiller la vûe du spectateur. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « réveillon »

 Dérivé de réveil avec le suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Réveiller : peut-être l'impératif réveillons, pour réveillons-nous.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « réveillon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réveillon revɛjɔ̃

Citations contenant le mot « réveillon »

  • Ô mes pauvres amis, si la vie est courte et la mort éternelle, réveillons-nous et allons hop ! Allons faire des choses folles et héroïques. De Manuel da Fonseca / On a tué la fanfare
  • Nous nous réveillons tous au même endroit du rêve ; Tout commence en ce monde, et tout finit ailleurs. De Victor Hugo / Les Rayons et les ombres
  • Quand l'épidémie de COVID-19 a fait son apparition, l’armée a été immédiatement appelée en renfort. A partir du réveillon du Nouvel An chinois, le 24 janvier, l'armée a envoyé au total plus de 4000 personnels médicaux à Wuhan, alors l’épicentre de l’épidémie. Ce déploiement de l’armée a beaucoup contribué à la prévention et au contrôle de l’épidémie. , Faire de l’APL une armée au premier rang mondial : Xi Jinping trace la feuille de route-French
  • Donc, ce soir, c’est réveillon. Au fait, pourquoi appelle-t-on réveillon une coutume dont le principal effet est de rendre le réveil particulièrement pénible le lendemain matin ? Valery Larbaud parlait ainsi de « la vacuité morne d’un lendemain de réveillon ». Sinon, en peinture, un réveillon désignait jadis une touche claire ou brillante qui servait à raviver, éclairer une couleur ou un tableau. Citons cette fois Édmond de Goncourt, à propos du peintre Jean-Baptiste Pater, élève de Watteau, qui fut reçu à l’Académie en tant que « peintre de fêtes galantes » : « La claire et pétillante peinture de Pater, avec ses lumineux réveillons, avec ses allumements de couleurs tendres » (Pater, lui, s’est assoupi dans nos mémoires). La Croix, Réveillons le réveillon !
  • Et parfois, au lieu d’être séduit par l’autre au premier regard, le réveillon du 31 est l’occasion de découvrir un être sous un nouveau jour. Parce que le contexte est différent, que l’atmosphère est légère, que les lumières sont tamisées, et que les inhibitions sont tombées. C’est ce qui est arrivé à Jonathan : « Nous nous connaissions déjà depuis plus de deux ans, mais il n’y avait eu la moindre attirance entre nous avant ce réveillon 2017. Nous étions réunis entre amis et jouions alors à un blind test, et nous nous sommes retrouvés côte à côte. C’est là que mes yeux s’arrêtèrent sur ses jambes, habillées d’un joli collant et d’une petite robe. Mon regard a totalement changé ce jour-là. J’ai tenu a la connaître davantage dans les semaines qui suivirent, on discutait énormément et le courant passait si facilement. L’attirance est devenue de l’amour, pour l’un comme l’autre, et nous sommes aujourd’hui mariés depuis bientôt un an ! » , Nouvel An : Ils ont rencontré l’amour lors du réveillon… « A ce moment-là, c’est comme si le temps s’était arrêté »
  • Certains sylvestrophobes redoutent le 31 sans raison apparente, simplement rebutés par cette contre-productive injonction à la fête ; endeuillés d'avance par une année qui s'achève ; sceptiques face aux motifs de la fête... D'autres ont de bonnes raisons de craindre les joies de la Saint-Sylvestre : pannes de voitures, séjours aux urgences, crise conjugale ou dégâts sanitaires... Les poissards du nouvel an nous racontent leurs pires souvenirs de 1er janvier. Heureusement qu'on ne passe pas l'année comme on passe le réveillon. Marianne, Fracture, fuite, rupture : les poissards de la Saint-Sylvestre nous racontent leur pire réveillon

Images d'illustration du mot « réveillon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réveillon »

Langue Traduction
Anglais eve
Espagnol víspera
Italien vigilia
Allemand vorabend
Chinois 前夕
Arabe حواء
Portugais véspera
Russe канун
Japonais イブ
Basque bezperan
Corse vigilia
Source : Google Translate API

Synonymes de « réveillon »

Source : synonymes de réveillon sur lebonsynonyme.fr

Réveillon

Retour au sommaire ➦

Partager