Recouvrant : définition de recouvrant


Recouvrant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RECOUVRER, verbe trans.

A. − Littér. Retrouver, récupérer ce qui était perdu. Synon. ravoir, regagner, reprendre.Recouvrer son bien; recouvrer l'espoir, la liberté, la sérénité. Je ne sais, Monsieur, si je dois vous remercier ou me plaindre d'avoir recouvré ma bourse par votre faveur (Balzac,Annette, t. 1, 1824, p. 117).Quantité de collègues, graves, apprivoisés, retenus, aussi compassés que je le redeviendrai moi-même dès que j'aurai recouvré ma livrée (Gide,Caves,1914, p. 853).
[Le compl. d'obj. dir. désigne une fonction de l'organisme et partic. l'un des cinq sens] Recouvrer ses forces; recouvrer la santé, la raison, la vue, la parole. Vers deux heures et demie, le pauvre innocent allemand recouvra ses sens (Balzac,Cous. Pons,1847, p. 297).
B. − ÉCON. Recevoir le paiement d'une somme dont on est créancier. Synon. encaisser, toucher (fam.).Recouvrer un effet de commerce. Une petite fortune en terres, aux fermages difficiles à recouvrer (Goncourt,Journal,1892, p. 216).Léopold avait dû se mettre en route pour aller recouvrer une créance à Vézelise (Barrès,Colline insp.,1913, p. 309).
FISC. Recouvrer les impôts. Faire la levée des impôts. Il laissait le plus souvent répartir et recouvrer les impôts par des élus et des receveurs que lui désignaient les états (Barante,Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 304).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkuvʀe], (il) recouvre [-ku:vʀ ̥]. Homon.: formes de recouvrir. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 recovrer « trouver » (Alexis, éd. C. Storey, 312); 2. ca 1100 recuvrer « acquérir, obtenir quelque chose » et « rentrer en possession de ce qu'on avait perdu, récupérer » (Roland, éd. J. Bédier, 344, 3803); 3. ca 1145 « remettre en état » (Wace, Conception Nostre-Dame, éd. W. E. Ashford, 1258); 4. fin xiiies. recouvrer la santé (Sone de Nansai, 7414 ds T.-L.); 1636 « opérer la perception des impôts » (Monet). Du lat. recuperare « rentrer en possession de, ramener à soi », du xiiieau xviiies. a été souvent confondu avec recouvrir* (v. Gdf., Gdf. Compl. et T.-L.). Fréq. abs. littér.: 448. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 011, b) 523; xxes.: a) 430, b) 501.
DÉR.
Recouvrable, adj.,écon. Qui peut être recouvré. Fonds, sommes recouvrables. Car la sanction civile, on l'a vu, n'a d'efficacité que si elle est redoutable, et elle cesse précisément de l'être lorsqu'au lieu de frapper le patrimoine d'un individu, elle n'est recouvrable que sur le patrimoine d'une société (Civilis. écr.,1939, p. 44-13).− [ʀ əkuvʀabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1resattest. 1452 « réparable (d'une offense) » (A. Greban, Myst. passion, éd. O. Jodogne, 18941), 1564 « qui peut être recouvré, repris » (Thierry); de recouvrer, suff. -able*.
BBG. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 258.

RECOUVRIR, verbe trans.

A. − [Avec une valeur fréquent.] Qqn/qqc. recouvre qqn/qqc.Couvrir de nouveau. Recouvrir un livre, une maison, un toit. Effriter la terre, d'un doigt léger qui découvrait pour les recouvrir aussitôt les énormes haricots aux robes d'évêques tachetées d'ébène luisante (Courteline,Ronds-de-cuir,1893, 4etabl., ii, p. 134).
En partic. Recouvrir un enfant, un malade. Remonter le drap, la couverture sur un enfant, sur un malade qui s'était découvert. Recouvrir un enfant qui s'est découvert dans son sommeil (Rob.).
Empl. pronom.
[Le suj. désigne une chose] Être de nouveau couvert. Déjà le ciel se recouvre et s'ennuage (Amiel,Journal,1866, p. 203).
[Le suj. désigne une pers.] Couvrir à nouveau son corps, se rhabiller; en partic., remettre son chapeau. Les ministres anglais avaient fort blâmé le respect qu'on avait témoigné à l'empereur à bord du Bellérophon; (...) aussi affectait-on, à bord du Northumberland, des expressions et des manières toutes différentes: on s'empressait ridiculement surtout de se recouvrir devant lui (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 52).Geneviève se recouvrit, et elle répétait: − Vous voyez bien, je ne suis plus une femme (Zola,Bonh. dames,1883, p. 739).
B. − [Avec une valeur intensive]
1. Qqn/qqc. recouvre qqn/qqc. de qqc.Couvrir complètement. Synon. enrober, revêtir.Recouvrir une casserole d'un couvercle, un gâteau de chocolat. Cette fumée avait recouvert les poutres de la toiture d'un glacis de bitume (Gautier,Fracasse,1863, p. 58).Devant moi, un garçon recouvrit de son manteau une jeune fille frissonnante (Mauriac,Journal 2,1937, p. 131).
Empl. pronom.
réciproque. [Le suj. désigne une chose] Se superposer. Les tuiles mécaniques sont à emboîtement ou à recouvrement; elles ne se recouvrent à la pose que de quelques centimètres (Robinot,Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 4, 1928, p. 35).
réfl. [Le suj. désigne une pers.] Se couvrir entièrement. Je me recouvre de sable. Mon visage seul émerge (Saint-Exup.,Terre hommes,1939, p. 236).
2. Au fig.
a) Qqc. recouvre qqc.
Couvrir une chose, se superposer à une chose en la dissimulant. Synon. masquer.L'étrange mélancolie (...) était là depuis longtemps et (...) la joie dont je me disais fière ne faisait que la recouvrir (Gide,Porte étr.,1909, p. 582).La colère recouvrit l'effroi et la tristesse dans l'âme simple mais ferme de MmeLigneul (Drieu La Roch.,Rêv. bourg.,1937, p. 47).
Empl. pronom. Se couvrir, se superposer. Un homme qui, ayant parcouru une allée de peupliers, veut se représenter un peuplier ou qui, ayant regardé une grande basse-cour, veut se représenter une poule, éprouve un embarras. Ses différents souvenirs se recouvrent (Taine,Intellig., t. 1, 1870, p. 149).
Embrasser, correspondre exactement à quelque chose. On ne sait trop ce que le mot bonheur signifie et encore moins quelles valeurs authentiques il recouvre (Beauvoir,Deux. sexe, t. 1, 1949, p. 30).
Empl. pronom. Se confondre, coïncider. Les deux notions [le beau et l'utile], (...) ne pourront jamais se recouvrir (Huyghe,Dialog. avec visible,1955, p. 38).
b) Péj. Qqn recouvre qqc.Dissimuler, cacher, masquer quelque chose sous de faux semblants. Hugo était un tyran domestique (...) recouvrant toujours d'un beau prétexte sa dureté ou sa sensualité (L. Daudet, Fant. et viv.,1914, p. 254).Le silence, l'étouffement, je ne connais que ça. J'agirai, j'y mettrai le prix; mais, pour la famille, il faut recouvrir tout ça... Il faut recouvrir... (Mauriac,Th. Desqueyroux,1927, p. 174).
C. − [Avec une valeur fréquent. ou intensive] Mettre un nouveau revêtement de tissu (notamment à un siège). Meubles à recouvrir. Le canapé, recouvert d'un gros satin rose de la Chine, brodé de scarabées et de fleurs (Bourges,Crépusc. dieux,1884, p. 239):
Elle se hâta d'ajouter dans la crainte d'un refus positif: « Je demande seulement que vous le fassiez recouvrir ». Le directeur, embarrassé, déclara: « Mais... Madame... Nous ne sommes pas marchands de parapluies. Nous ne pouvons nous charger de ces genres de réparations ». Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Parapluie, 1884, p. 450.
Prononc. et Orth.: [ʀ əkuvʀi:ʀ], (il) recouvre [-ku:vʀ ̥]. Homon. formes de recouvrer. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 verbe pronom. « se couvrir de nouveau » (Eneas, éd. J. J. Salverda de Grave, 8402); 2. 1160-74 « couvrir complètement » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, III, 1740); 3. 1949 « correspondre exactement à qqc. » (Beauvoir, loc. cit.). Dér. de couvrir*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 2 593. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4 055, b) 3 254; xxes.: a) 3 116, b) 3 947. Bbg. Bogacki (K.). Les Prédicats locatifs stat. en fr.: ét. de sém. et de synt. Warszawa, 1977, p. 68. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 258.

Recouvrant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

recouvrant \ʁə.ku.vʁɑ̃\

  1. Qui couvre à nouveau.
  2. Qui recouvre (recouvrir).

Forme de verbe 1

recouvrant \ʁə.ku.vʁɑ̃\

  1. Participe présent du verbe recouvrir.

Forme de verbe 2

recouvrant \ʁə.ku.vʁɑ̃\

  1. Participe présent du verbe recouvrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Recouvrant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECOUVRER. v. tr.
Retrouver, rentrer en possession; acquérir de nouveau une chose qu'on avait perdue. Il a recouvré son portefeuille. Il cherche à recouvrer son bien. Il a recouvré la vue. Il a recouvré la parole. Il a recouvré la raison. Recouvrer la santé. Recouvrer ses forces. Recouvrer l'estime publique. Recouvrer l'amitié, les bonnes grâces de quelqu'un. Il signifie aussi Recevoir le paiement d'une somme due, et particulièrement Faire la levée, la perception des impôts. On l'a chargé de recouvrer les contributions de cet arrondissement.

Recouvrant : définition du Littré (1872-1877)

RECOUVRANT (re-kou-vran, vran-t') adj.
  • Qui recouvre. Enduits cohérents et recouvrants.

    Terme de minéralogie. Couche recouvrante, couche qui est venue se déposer sur des couches plus anciennes qu'elle.

    Se dit d'une coquille univalve qui est conique et sans spire proprement dite.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « recouvrant »

Étymologie de recouvrant - Littré

Recouvrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « recouvrant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
recouvrant rœkuvrɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « recouvrant »

  • (CercleFinance.com) - Les indices ESI du sentiment économique se redressent en juillet dans la zone euro, de 6,5 points à 82,3, ainsi que dans l'Union européenne, de 6,9 points à 81,8, recouvrant ainsi jusqu'à présent environ la moitié de leur chute record en mars et en avril. Boursorama, Zone euro : le sentiment économique s'améliore en juillet - Boursorama
  • Signal plus encourageant, les indices ESI du sentiment économique se redressent en juillet dans la zone euro, de 6,5 points à 82,3, et dans l'Union européenne, de 6,9 points à 81,8, recouvrant ainsi jusqu'à présent environ la moitié de leur chute de mars et avril. Boursorama, Europe : le PIB allemand pèse sur le moral - Boursorama
  • Dresser à l’assiette, en recouvrant chaque filet de sauce sudachi. Assaisonner au dernier moment en pressant le sudachi frais et par un peu de sel gris. Décorer par des fleurs de coriandre. Franceinfo, À la carte. Portraits de chefs : l'incroyable Mauro Colagreco
  • Le dirham s'est déprécié de 2,4% par rapport au dollar américain en 2019, recouvrant un effet marché haussier de 0,8% et un effet panier baissier de 3,2%, suite à la dépréciation de l'euro de 5,2% vis-à-vis du dollar, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Face à l'euro, la monnaie nationale s'est appréciée de 3%, précise BAM dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2019, présenté, mercredi, devant le Roi Mohammed VI, par le Wali Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri. L'Economiste, Le dirham s'est apprécié de 3% face à l'euro en 2019 | L'Economiste

Images d'illustration du mot « recouvrant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « recouvrant »

Langue Traduction
Corse copre
Basque estaldura
Japonais カバー
Russe покрытие
Portugais cobertura
Arabe تغطية
Chinois 覆盖
Allemand abdeckung
Italien copertura
Espagnol cubierta
Anglais covering
Source : Google Translate API

Synonymes de « recouvrant »

Source : synonymes de recouvrant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « recouvrant »


Mots similaires