La langue française

Recalé

Définitions du mot « recalé »

Trésor de la Langue Française informatisé

RECALER1, verbe trans.

A. − MENUIS. Dresser à l'aide d'une cale des bois à l'extrémité desquels on veut faire une surface de joint (en coupe droite, en coupe d'onglet ou en fausse coupe) à l'aide d'un ciseau ou d'un rabot (d'apr. Chabat t. 2 1876). Varlope à recaler. Empl. pronom. passif. Les plus grandes pièces se recalent au rabot, et dans un bois à ajuster, comme nous l'avons dit pour le placage (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 148).
Boîte à recaler. Instrument comportant une cale mobile, fixée à une vis, qui peut glisser dans la rainure pratiquée sur les parois de la boîte afin de serrer, selon diverses inclinaisons, les bois qu'on veut aplanir (d'apr. Chabat t. 2 1876).
B. −
1.
a) Qqn recale qqc.Mettre de nouveau d'aplomb, immobiliser quelque chose qui s'est ou a été décalé. Recaler une table. Les artilleurs se tiennent immobiles de chaque côté, quelques-uns appuyés (...) sur les palans avec lesquels ils ont placé et recalé la pièce (Goncourt, Journal, 1870, p. 643).
b) Empl. pronom. réfl., pop. Se réinstaller le plus confortablement possible à la place qu'on occupait. Puis, toute cette cour des miracles se hissait, se retassait, se recalait dans les wagons (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 79).
c) Pop. Qqc. recale qqn.Combler, rassasier. Synon. caler.Tout de même ça vous recale l'estomac. J'avais besoin de ça (Courteline, Gaîtés Esc., 1886, VI, p. 80).
Empl. pronom. réfl. Reprendre des forces, se refaire. Synon. se remplumer.Ah faut bien ça [l'Exposition de 89] pour se recaler, parce que (...) depuis quelque temps (...) c'est la misère en quatre volumes (Méténier, Lutte pour amour, 1891, p. 43).
2. Vieilli, arg. des artistes. Rectifier un travail, le corriger. Il faudrait pour l'Éducation récrire ou du moins recaler l'ensemble, refaire deux ou trois chapitres et, ce qui me paraît le plus difficile de tout, écrire un chapitre qui manque (Flaub., Corresp., 1852, p. 344).
C. − Au fig., vieilli. Qqn recale qqn dans qqc.Remettre quelqu'un à la place qu'il occupait auparavant. Synon. rembarrer.Comme il a voulu empiéter sur mon territoire le plus personnel, je l'ai recalé dans son coin et à distance (Flaub., Corresp., 1852, p. 455).
Prononc.: [ʀ əkale], (il) recale [ʀ əkal]. Homon. recaler2. Étymol. et Hist. 1. a) 1676 « ôter du bois avec la varlope » (Félibien); b) 1704 « polir le bois avec la varlope » (Trév.); 2. a) 1824 « caler une seconde fois un meuble » (Raymond); b) 1852 « (d'un texte) améliorer, corriger » (Flaub., loc. cit.); 3. 1845 pop. « rembarrer quelqu'un » (Besch.). Dér. de caler2*; préf. re-*. FEW t. 2, 1, p. 59 rattache le sens 3 (ainsi que le sens de « répliquer vivement » att. antérieurement dans certains parlers région. [1774 recalai, Grosley, Mém. hist. sur Troyes d'apr. Mignard]), à l'étymon. calare, v. recaler2. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 354.

RECALER2, verbe trans.

Fam. Déclarer quelqu'un non-admis à un concours, une épreuve, un examen. Synon. coller.Être recalé à son bachot; se faire recaler à l'oral. Je passe en avril la seconde partie de mon bachot (...) je me suis fait recaler en novembre (Gyp, M. Fred, 1891, p. 49).À l'examen, un examinateur (...) il lui posa quelques questions sur sa famille. Léon eut alors un trait à la Coëtquidan l'ancien. « Qu'est-ce que ça peut vous faire? » dit-il à l'homme solennel. On le recala tambour battant (Montherl., Célibataires, 1934, p. 755).
[P. méton.] Je siège au Comité de lecture. Nous avons recalé deux nouvelles, Dumur, Gourmont, Vallette et moi (Léautaud, Journal littér., 2, 1907, p. 29).
Part. passé ou adj. Recalé en juillet, gavé d'histoire pendant les vacances, il avait passé sa licence à la rentrée (Martin du G., Devenir, 1909, p. 80).Elle entrait dans sa pauvre et médiocre angoisse de garçon « recalé » (Mauriac, Chemins mer, 1939, p. 112).
Prononc.: [ʀ əkale], (il) recale [ʀ əkal]. Homon. recaler1. Étymol. et Hist. 1880 arg. des collégiens « déclarer quelqu'un non reçu à un concours » (d'apr. Esn.); 1900 (Colette, Cl. école, p. 220). Prob. dér. de caler1* « immerger, couler (un bateau) » et au fig. « céder, reculer »; préf. re-*; un rapport avec le sens « rembarrer quelqu'un » n'est pas exclu, v. recaler1.
STAT.Recaler1 et 2. Fréq. abs. littér.: 20.
DÉR.
Recalage, subst. masc.,rare. Action de recaler quelqu'un à un examen ou fait d'être recalé à un examen. À cette époque de sa rhétorique orageuse, de ses recalages au bachot, de ses grosses pertes de jeu de Balbec (...) il était déjà un homme de génie (Proust, Fugit., 1922, p. 606). [ʀ əkala:ʒ]. 1reattest. 1922 id.; de recaler2, suff. -age*.

Wiktionnaire

Forme de verbe

recalé \ʁə.ka.le\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe recaler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « recalé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
recalé rœkale

Citations contenant le mot « recalé »

  • Paris recalé pour Cunha, le Bayern sur Ben Yedder, Maignan sur le départ, Alaba drague le Barça, Aké arrive à City... Voici le Top 5 des gros dossiers mercato du jour à ne pas manquer. Découvrez aussi le Télégramme Foot Transfert, pour ne rien rater de l'actu de ces 24 heures. , Journal des Transferts : Paris recalé pour Cunha, le Bayern sur Ben Yedder, Maignan sur le départ... - Football - MAXIFOOT
  • Depuis dimanche 26 juillet, le gouvernement est enfin au complet. Trois semaines après la nomination des ministres, ce sont les 11 secrétaires d’Etat qui ont été nommés. Parmi eux, nulle trace de Stanislas Guerini et Gilles Le Gendre, patrons du parti, ni de Brune Poirson, Cédric Villani ou Guillaume Larrivé, tous pressentis pour intégrer – ou réintégrer – le gouvernement. Mais la grande déçue se nomme sans doute Aurore Bergé. Très en vue depuis le début de quinquennat Macron, la députée des Yvelines pouvait prétendre à un poste de ministre ou de secrétaire d’Etat. Mais elle a finalement été recalée car « elle insupporte en haut lieu », rapporte L’Opinion.  Valeurs actuelles, La députée Aurore Bergé recalée du gouvernement car “elle insupporte en haut lieu” | Valeurs actuelles

Images d'illustration du mot « recalé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « recalé »

Langue Traduction
Anglais failed
Espagnol ha fallado
Italien mancato
Allemand gescheitert
Chinois 失败了
Arabe فشل
Portugais falhou
Russe не смогли
Japonais 失敗した
Basque huts
Corse fallutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « recalé »

Source : synonymes de recalé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « recalé »

Recalé

Retour au sommaire ➦

Partager