La langue française

Publicain

Définitions du mot « publicain »

Trésor de la Langue Française informatisé

PUBLICAIN, subst. masc.

A. − ANTIQ. ROMAINE. Toute personne (chevalier, homme libre non chevalier, affranchi ou esclave) qui, en association avec d'autres, prenait à ferme la levée de l'impôt et la perception des droits de douane. On pouvait faire le négoce dans Rome, qui devenait déjà l'une des premières places de commerce du monde. On pouvait entrer dans les compagnies de publicains, c'est-à-dire prendre part aux énormes bénéfices que procurait la perception des impôts (Fustel de Coul.,Cité antique, 1864, p. 504).Les publicains qui sont comme qui dirait les percepteurs. Et qui ne sont pas pour ça des hommes plus mauvais que les autres (Péguy,Myst. charité, 1910, p. 97):
1. En Asie, les chevaliers et les publicains exerçaient les mêmes exactions depuis le départ de Lucullus qui les avait contenus; usures, violences, outrages, hommes libres enlevés pour l'esclavage, tous les mêmes abus avaient recommencé... Michelet,Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 189.
B. − RELIG. [P. réf. à La Parabole du Pharisien et du Publicain (Évangile de St Luc (18))] Collecteur subalterne juif, au service de l'occupant romain, détesté par la population locale:
2. « Deux hommes montèrent au temple pour prier », commença l'abbé d'une voix songeuse. L'un était pharisien et l'autre publicain. Le pharisien, se tenant debout, faisait cette prière en lui-même: « Mon Dieu, je vous rends grâce de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes. Je jeûne deux fois la semaine et je distribue aux pauvres le dixième de mon bien. » Le publicain, de son côté, se tenant à l'écart, n'osait pas lever les yeux vers le ciel, mais se frappait la poitrine, disant: « Mon Dieu, ayez pitié de moi, car je ne suis qu'un pécheur. » Martin du G.,Thib., Pénitenc., 1922, p. 732.
P. iron., au fém. Elle a déjà, certainement, répandu des actions de grâces très abondantes et remercié le Seigneur de n'être pas une publicaine (Bloy,Femme pauvre, 1897, p. 280).
Prononc. et Orth.: [pyblikε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin du xiies. antiq. romaine (Sermons de S. Grégoire sur Ezéchiel, 52, 24 ds T.-L.). Empr. au lat.publicanus « fermier de l'État, fermier d'un impôt public », dér. de publicus, v. public1. Fréq. abs. littér.: 94.

publicain « chacun des riches chevaliers romains qui prenaient à ferme le recouvrement des impôts » (Rob.)

Wiktionnaire

Nom commun

publicain \py.bli.kɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : publicaine)

  1. (Antiquité) Fermier des deniers publics, chez les Romains.
    • La rapacité des publicains se donnait libre carrière dans les provinces. Partout où les armes romaines avaient pénétré, ils s’abattaient sur le pays et le mettaient en coupe réglée. — (Gustave Bloch, La République romaine, Flammarion, 1913)
    • Les gens de cette profession étaient odieux parmi les juifs ; l’évangile dit : il faut le traiter comme un païen et comme un publicain.
  2. (Par extension) (Péjoratif) Percepteur, collecteur, financier, ou quiconque est chargé de percevoir les deniers publics.
    • Les compagnies de négociants, de financiers, de traitants, de publicains et d’accapareurs donnent toujours naissance à une foule de courtiers, d’agents de change et d’agioteurs. — (Jean-Paul Marat, Les Chaînes de l’esclavage, 1792.)
    • Pour les péages dûment érigés un certain nombre de règles s’imposaient. Les publicains devaient avoir sur le port des tableaux publics portant la liste des marchandises sujettes aux droits et le taux de la perception, entretenir un homme en permanence sur le ponton afin que les voituriers sussent à qui parler. — (Pierre Lenail, Le parlement de Dombes, Lyon 1523 à 1696 - Trévoux 1697 à 1771, Bernoux & Cumin (éds), Lyon, 1900, page 32.)
    • Fallait-il que j’attende plusieurs heures encore, voire jusqu’au lendemain, que des policiers passent par là — les rosses publicains, comme disait Zwakh en parlant d’eux ? — (Gustav Meyrink, Le Golem, 1915 ; traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, 2003, page 139)
    • Lâchons, lâchons, lâchons ! Lâchons la grappe à nos frères. Sont-ils homosexuels ? Ils auront leur place, avant nous, dans le Royaume des Cieux. Ils se marient ? T’inquiète, dans le Royaume, y a de la place pour deux. L’un des deux se prostitue ? Pas de souci, frangin, le président Jésus, comme le nomme affectueusement le père de l’Église Basile de Koch (XXIe siècle après JC), habite généralement chez les putes. Ou chez les publicains. Les publicains, sait-on vraiment aujourd’hui dans une France qui n’est largement pas allée au catéchisme, ce que cela veut dire ? Ce sont les percepteurs d’impôts… Cela fait deux mille ans qu’ils n’ont pas bonne presse —les Évangiles nous en sont témoins… — (François Miclo, « Chrétiens, lâchez tout ! », le 27 janvier 2014 sur www.tak.fr)

Adjectif

publicain \py.bli.kɛ̃\

  1. (Géographie) Relatif à Publy, commune française située dans le département du Jura.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PUBLICAIN. n. m.
Chez les Romains, on appelait ainsi les Fermiers des deniers publics. L'ordre des publicains. Les gens de cette profession étaient odieux parmi les Juifs; c'est pourquoi l'Évangile dit : Il faut le traiter comme un païen et comme un publicain. Il est quelquefois appliqué, chez les modernes, aux Traitants, aux financiers, à ceux qui se chargent de percevoir les revenus publics; et alors on le prend toujours en mauvaise part. D'avides publicains.

Littré (1872-1877)

PUBLICAIN (pu-bli-kin) s. m.
  • 1Chez les anciens Romains, fermier des deniers publics. Scévola fit justice des publicains, et fit mener en prison ceux qui y traînaient les autres, Montesquieu, Espr. XI, 18.

    Nom donné chez les Juifs aux percepteurs d'impôts, qui, comme on le voit dans les Évangiles, étaient fort haïs. Plusieurs Juifs se faisaient publicains, c'est-à-dire fermiers des tributs et des impositions, Fleury, Mœurs des Israél. tit. XXXII, 3e part. p. 398 et 399, dans POUGENS.

  • 2 Par dénigrement, traitant, financier, homme d'affaires. Lacroix, receveur général de Paris, était fort honnête homme et modeste pour un publicain qui a de tels accès [chez la Choin], Saint-Simon, 295, 31. N'avez-vous pas été frappé de l'énergie avec laquelle l'Antifinancier peint la misère du peuple et les vexations des publicains ? Voltaire, Lett. d'Argental, 8 janv. 1764. Déplorant le sort de ces belles contrées, à qui la nature n'a prodigué ses dons que pour en faire la proie des barbares publicains, Rousseau, Conf. IV.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PUBLICAIN. Ajoutez : - HIST. XIVe s. Aussi seront [mis avant vous, Juifs] les folles fames, Pour ce vous sera grant diffames, Pour ce qu'il ont creü Jehan Entre elles et li publiquan, Miracles de Nostre Dame par personnages, Paris, 1876, p. 235.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PUBLICAIN, s. m. un fermier, un receveur des deniers publics, un homme attaché à la douane, à une recette de certains droits odieux aux peuples.

Chez les Romains il y avoit deux sortes de fermiers ; les uns étoient des fermiers généraux, qui dans chaque province avoient des commis & des sous-fermiers qui levoient les tributs, les revenus du domaine, & les autres droits de l’empire, & rendoient compte à l’empereur. Ces fermiers du premier rang étoient fort considérés dans la république ; & Cicéron, dans son oraison pour Plancius, dit qu’on trouvoit parmi eux la fleur des chevaliers romains, l’ornement de la ville de Rome, & la force de la république. Son ami Atticus étoit, selon quelques-uns, du nombre de ces publicains. Mais les sous-fermiers, les commis, les publicains d’un moindre rang, étoient regardés comme des sangsues publiques. On demandoit à Théocrite quelle étoit la plus terrible de toutes les bêtes, il répondit : l’ours & le lion entre les animaux des montagnes, les publicains & les parasites entre ceux des villes.

Parmi les Juifs, le nom & la profession de publicain étoient en horreur plus qu’en aucun lieu du monde. Cette nation se piquoit particulierement de liberté : nemini servivimus unquam, disent-ils en saint Jean ch. viij. v. 33. Ils ne pouvoient voir qu’avec une extrème répugnance dans leur patrie les publicains qui exigeoient avec rigueur les droits & les impôts ordonnés par les Romains. Les Galiléens sur-tout, ou les Herodiens, disciples de Judas le gaulonite, souffroient très-impatiemment cette servitude, & ne croyoient pas même qu’il fût permis de payer les tributs à une puissance étrangere, comme ils le témoignerent en demandant à Jesus-Christ, licet ne censum dare Cæsari, an non ? En général les Juifs regardoient ceux qui entroient dans ces sortes d’emplois comme des payens, sit tibi sicut ethnicus & publicanus, Math. xviij. 17. On dit même qu’ils ne leur donnoient point entrée dans leur temple, ni dans leurs synagogues, & ne les admettoient point à la participation de leurs prieres, ni dans leurs charges de judicature, ni à rendre témoignage en justice. Grotius ad Matth. xviij. ligfoot hor. hæbr. in Matth. Enfin, on assure qu’on ne recevoit point leurs présens au temple, non plus que le prix de la prostitution, & des autres choses de cette nature.

Il est certain par l’Evangile, qu’il y avoit plusieurs publicains dans la Judée du tems de notre Sauveur. Zachée étoit apparemment un des principaux fermiers, puisqu’il est appellé prince des publicains ; mais saint Matthieu étoit un simple commis ou publicain. Les Juifs reprochoient à J. C. qu’il étoit l’ami des publicains, & qu’il mangeoit avec eux ; ce qui prouve encore combien cette condition étoit odieuse aux Israélites. Calmet, dict. de la Bible, tome III. p. 317.

Publicains, ou Poplicains, s. m. pl. (Hist. ecclés.) nom que les occidentaux donnent à une branche des nouveaux Manichéens, qui dans le xj. siecle répandirent leurs erreurs dans la Guienne & dans les provinces voisines. Les orientaux les appelloient Pauliniens. Voyez Manichéens & Pauliniens.

On croit que trente de ces hérétiques s’étant réfugiés en Angleterre en 1160, on leur y donna ce nom. Spelman en parle au second tome de ses conciles d’Angleterre, & leur attribue réellement trois des principales erreurs des Manichéens. Bossuet, hist. des variat. tom. II. liv. XI. n°. 43. pag. 146 & 147.

Publicains, s. m. pl. (Hist. anc.) c’étoient parmi les Romains, les fermiers des impôts, taxes & autres revenus publics. Il y a apparence qu’il y en avoit de diverses classes, puisque les chevaliers romains prenoient à ferme les revenus de la république, & avoient sous eux des commis & des receveurs pour en faire le recouvrement. Cicéron en parle comme d’une compagnie à qui la république étoit fort redevable, & dont la probité étoit si reconnue, qu’on les choisissoit pour mettre en depôt les deniers des familles. Mais Tite-Live ni Plutarque n’en font pas un portrait si avantageux ; le dernier sur-tout rapporte, dans la vie de Lucullus, qu’ils avoient commis d’étranges abus & des exactions criantes en Asie, auxquelles ce général rémédia par des réglemens ; mais il n’osa chasser les publicains de peur d’ôter à l’état les ressources assurées qu’ils lui fournissoient. Ils étoient sur-tout en horreur chez les Juifs, qui les regardoient comme des pécheurs & des scélérats. Les tributs, quelque légers qu’ils fûssent, paroissoient toujours trop onéreux à ce peuple jaloux de son ancienne gloire, & plusieurs mettoient en doute si l’on devoit payer le tribut à César, comme on le voit dans l’Evangile. Cette secte qu’on nommoit les Hérodiens, & qui dura jusqu’à la prise de Jérusalem, fut toujours la plus opposée aux publicains, & la plus acharnée contr’eux. S. Matthieu, quoique juif d’origine, étoit publicain, c’est-à-dire receveur d’un des bureaux des impôts pour les publicains romains ; aussi les Juifs blâmoient-ils hautement Jesus-Christ de recevoir de pareilles gens dans sa compagnie, de les fréquenter & de manger avec eux.

On a donné aussi le nom de publicains aux Arnaldistes & aux Albigeois.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « publicain »

(1190) Du latin publicanus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. publican ; cat. publica ; espagn. publicano ; ital. pubblicano ; du lat. publicanus, de publicus (voy. PUBLIC). L'ancienne langue en avait fait un terme d'injure sous la forme de poplican.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « publicain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
publicain pyblikɛ̃

Citations contenant le mot « publicain »

  • Les collecteurs dans les évangiles ne sont pas des publicains, mais des petits notables locaux. Ils ne travaillent pas non plus pour Rome et ne sont pas tous rejetés. Au contraire, en accordant des délais à ceux qui ne peuvent pas payer, en se portant caution pour leurs concitoyens, en engageant leurs fortunes pour assurer la bienveillance des procurateurs, les collecteurs peuvent être honorés. The Conversation, Évangiles : les publicains, étaient-ils des « collabos » ?
  • Le 27 octobre 2019, en la basilique Saint-Pierre de Rome, le pape François a présidé la messe de fin de Synode des évêques sur l’Amazonie (21 jours de travaux du 6 au 27 octobre 2019). Dans son homélie, s’appuyant sur les lectures du jour, il a tout particulièrement commenté l’attitude et la prière de trois personnages : celles du pharisien et du publicain de la parabole de Jésus en Luc 18, 9-14 ainsi que de celles du pauvre proposées par le livre de Ben Sira le Sage (1). Pour le pape François, le pharisien s’avère être un homme trop sûr de lui. Trop sûr de sa « capacité d’observer les commandements » ainsi que de « ses mérites et de ses vertus ». Centré sur lui-même, a-t-il poursuivi, cet homme vit un véritable drame : « il est dépourvu d’amour ». Et, en toute fin, au lieu de prier il se loue lui-même et pratique « la religion du moi ». De plus, a souligné le pape François, il en oublie son prochain, pire même il le méprise : « pour lui, le prochain est vil, il n’a pas de valeur ». Une attitude qui débouche sur de « prétendues supériorités qui se transforment en oppressions et en exploitations… » Nous l’avons vu durant le Synode, a-t-il continué, « lorsque nous avons parlé de l’exploitation de la création, des gens, des populations de l’Amazonie, de la traite des personnes… » Des erreurs du passé qui « n’ont pas suffi pour qu’on arrête de détruire les autres et d’infliger des blessures à nos frères et à notre sœur la terre… » Pour le pape François, malheureusement, « la religion du moi » continue « hypocrite avec ses rites et ses “prières” » et bien des gens qui se disent catholiques « ont oublié d’être chrétiens et humains ». À cette « religion du moi » du pharisien, il oppose donc la « religion de Dieu » du publicain dont la prière nous permet de redécouvrir d’où repartir : « de la conviction d’avoir tous besoin du salut ». La prière du publicain naît du cœur, a-t-il précisé, elle est transparente. Pour le pape François, « la racine de toute faute spirituelle (…) est de se croire juste ». Cependant, se considérer tel, « c’est laisser Dieu, l’unique juste, hors de la maison ». En comparaison de la prière de celui qui se considère juste - « écrasée par les forces de gravité de l’égoïsme » - celle du pauvre « monte directement vers Dieu », a-t-il souligné, rappelant que « le sens de la foi du peuple de Dieu a vu dans les pauvres “les portiers du Ciel” ». Si, pour le pape François, bien des fois et même dans l’Église, « les voix des pauvres ne sont pas écoutées (…) parce qu’elles sont gênantes », il a constaté que durant le Synode sur l’Amazonie, bien au contraire, nous avons eu la grâce de les écouter et de « réfléchir sur la précarité de leurs vies, menacées par des modèles de développement prédateurs ». « Le cri des pauvres, c’est le cri de l’espérance de l’Église », s’est-il exclamé en fin d’homélie. « En faisant nôtre leur cri, notre prière aussi, nous en sommes certains, traversera les nuages ». La Croix, Amazonie - “Le cri des pauvres est le cri d’espérance de l’Église”, affirme le pape François lors de la messe de fin de Synode
  • S’il affirme avoir mis un terme à toute nouvelle ambition politique, l’ex-chef de l’État ne s’est pas privé de donner son avis sur le gouvernement de Jean Castex, un ancien élu des Républicains, son ancienne famille politique. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, "Castex, un homme de qualité", son "ami" Darmanin: quand Sarkozy évoque le nouveau gouvernement - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • closeVideo République Yoho répond au rapport qu’il a utilisé un langage grossier vers la République Ocasio-Cortez Républicaine en Floride République Ted Yoh CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, République Ted Yoho nie 'accostant' AOC, les revendications Démocrate est faire les foins sortir de la politique de désaccord - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Le Premier ministre Jean Castex a exprimé ce vendredi à Dijon son soutien aux forces de sécurité, « au cœur du pacte républicain et démocratique », et à son ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui l’accompagne dans ce déplacement. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Jean Castex affiche son soutien aux policiers : "Vous êtes au coeur du pacte républicain" - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Mitt Romney est le premier membre influent du Parti républicain à s’élever publiquement contre cette décision. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Mitt Romney critique Trump pour avoir commué la peine de son ami Roger Stone - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Le milliardaire républicain est apparu en public avec un masque pour la première fois seulement le 11 juillet, plusieurs mois après le début de la pandémie qui a fait plus de 140.000 morts aux Etats-Unis. EBENE MAGAZINE, Coronavirus: Donald Trump défend le port du masque comme un geste "patriotique" - EBENE MAGAZINE
  • Tony Vairelles veut lancer la « Star Academy » du foot. L'ancien international a présenté son projet de télé-réalité à L'Est Républicain https://t.co/HyWKCRa9EI pic.twitter.com/hvuDj5zuG1 , Tony Vairelles lancera bientôt une Star Academy du football
  • À cette époque, de nombreuses normes religieuses avaient été accumulées, très détaillés, pouvant donner un sentiment de sécurité mais faisant perdre l’essentiel. Jésus, qui était critiqué par les pharisiens parce qu’il mangeait avec les publicains et les pécheurs, disait: «Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.» (Mt9, 12-13) , L’Évangile et les signes des temps - Vatican News
  • L’humilité nous permet d’accueillir nos faiblesses dans la prière, à la manière du publicain qui se tient à l’arrière du temple : « Ô Dieu, aie pitié de moi, qui suis un pécheur » (Lc 18, 13). Dieu reconnaît les humbles, car il est lui-même doux et humble de cœur qui prend plaisir à pardonner. Il est l’Amour qui s’abaisse jusqu’à la mort de la croix pour nous relever. Dans la prière, l’important est que le cœur soit touché. Saint Jean Climaque écrit avec justesse : « Ne cherche pas à beaucoup parler quand tu pries, de peur que ton esprit ne se distraie à chercher des mots. Un seul mot du publicain apaisa Dieu et un seul cri de foi sauva le larron. » Cette prière de foi, qui jaillit du cœur, me rappelle cette histoire. Aleteia, Écoutez l’histoire de cette humble prière
  • "Le publicain était devenu un homme juste, plutôt que l’autre" Méditation de l'évangile (Lc 18, 9-14) par Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon Chant final : "Rends nous la joie de ton salut" par l'ensemble vocal Cinq Mars , "Le publicain était devenu un homme juste, plutôt que l’autre" (Lc 18, 9-14)
  • Mais le gouverneur du Texas, le républicain Gregg Abbott, n’a pas cédé à la pression, du moins pas encore. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, COVID-19: la Californie referme une partie de son économie - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • (Washington) American Airlines a contacté le sénateur républicain du Texas Ted Cruz, un proche de Donald Trump, pour le rappeler à l’ordre sur l’obligation de porter un masque à bord de ses avions après la diffusion d’une photo sur Twitter le montrant visage découvert. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Trump alimente, puis minimise, les tensions avec le Dr Fauci - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • © Wikimedia Commons - Le Pharisien et le publicain par James Tissot, exposé au Brooklyn Museum, à New York. , [L'Évangile du dimanche] Sortons de notre suffisance !
  • « Le publicain redescendit dans sa maison ; c’est lui qui était devenu juste, plutôt que le pharisien » (Lc 18, 9-14) , Le pauvre cri le Seigneur enten
  • Le pharisien et le publicain, explications de Benoît XVI , Le pharisien et le publicain, explications de Benoît XVI
  • Matthieu, publicain et collecteur d’impôt, était un corrompu, «parce qu’il trahissait sa patrie pour de l’argent. Un traitre au peuple : la pire des choses». Quelqu’un peut penser, observe François, que Jésus «ne fait pas preuve de bon sens dans le choix des personnes». Outre Matthieu en effet, Jésus en a choisi tant d’autres, parmi les plus petits, les plus méprisés. Ainsi en a-t-il été pour la samaritaine et tant d'autres pécheurs qu'il a constitués apôtres. «Cette conscience que, nous chrétiens, devrions avoir, -d’où je viens et d'où j’ai été choisi pour être chrétien-, doit rester toute la vie» ; en d’autres termes, «garder en mémoire ses péchés, le fait que le Seigneur a eu pitié de mes péchés, et qu’Il m’a choisi pour être apôtre». , Sainte Marthe: toujours se rappeler d'où nous avons été choisis - Vatican News
  • Nous reprenons nos catéchèses sur la célébration eucharistique, et nous allons aujourd’hui nous pencher sur l’acte pénitentiel, qui fait partie des rites d’introduction. Dans sa sobriété, cet acte favorise l’attitude à avoir pour célébrer dignement les saints mystères, en reconnaissant nos péchés devant Dieu et devant nos frères, en reconnaissant que nous sommes pécheurs. L’invitation du prêtre s’adresse en fait à toute la communauté, car nous sommes tous pécheurs. Que pourrait donner le Seigneur à celui qui a déjà le cœur rempli de lui-même et de ses réussites ? Rien, parce que le présomptueux est incapable de recevoir le pardon, rassasié qu’il est de sa prétendue justice. Pensons à la parabole du pharisien et du publicain, où seulement le second – le publicain – rentre chez lui en homme juste, c’est-à-dire pardonné (cf Luc 18, 9-14). Celui qui est conscient de ses propres misères et baisse les yeux avec humilité voit le regard miséricordieux de Dieu se poser sur lui. Nous savons par expérience que seul celui qui sait reconnaître ses erreurs et s’excuser reçoit compréhension et pardon de la part des autres. La Croix, “Dans sa sobriété, l’acte pénitentiel favorise l’attitude à avoir pour célébrer les saints mystères”, explique le pape lors de l’audience générale
  • Lors de l’audience générale du 13 avril 2016, place Saint-Pierre, le pape François a poursuivi sa catéchèse sur la miséricorde dans les enseignements de Jésus. Commentant l’appel et la vocation du publicain Matthieu, il s’est notamment arrêté sur le verset : « Allez apprendre ce que signifie : je veux la miséricorde, non le sacrifice… » (Mt 9, 13), d’après le prophète Osée. « “C’est la miséricorde que je veux” c’est-à-dire la loyauté d’un cœur qui reconnaît ses propres péchés, qui se repent et cherche à retrouver l’alliance avec Dieu », a expliqué le pape François. Et « non le sacrifice », car « sans un cœur repenti chaque action religieuse est inefficace ». Pour le pape François, Jésus applique cette phrase prophétique dans les relations humaines contrairement aux pharisiens « très religieux dans la forme », mais peu disposés « à partager le repas avec les publicains et les pécheurs… » Fidèles gardiens de la Loi, « ils montraient qu’ils ne connaissaient pas le cœur de Dieu ! », a-t-il poursuivi. « C’est comme si on t’offrait un petit paquet avec à l’intérieur un cadeau, et que toi, au lieu d’ouvrir le paquet, tu regardais seulement le papier avec l’emballage : seulement les apparences, la forme, et pas le cadeau de la grâce, du don reçu », a encore expliqué le pape François. La Croix, “Sans un cœur repenti chaque action religieuse est inefficace”, explique le pape lors de l’audience générale
  • Mercredi dernier, nous avons écouté la parabole du juge inique et de la veuve, qui porte sur la nécessité de prier avec persévérance. Aujourd’hui, avec une autre parabole, Jésus veut nous enseigner la bonne attitude pour prier et pour invoquer la miséricorde du Père ; comment on doit prier ; l’attitude juste pour prier. C’est la parabole du pharisien et du publicain (cf. Lc 18,9-14). La Croix, L’humilité est la condition nécessaire pour expérimenter la miséricorde de Dieu, souligne le pape
  • Dans les récits évangéliques, Matthieu nous est présenté comme un publicain, un collecteur d’impôts à la solde des Romains, ce qui lui vaut le mépris, voire l’hostilité de la population juive. Le récit de sa vocation, que nous relayent les synoptiques est succint : Jésus vit un publicain assis à son bureau de douane et lui dit « Viens et suis-moi » ; alors il se leva et le suivit. Matthieu ensuite figurera au nombre des Douze et bien entendu on lui attribuera l’évangile qui porte son nom. La Ligne Claire, Où est Matthieu? – La Ligne Claire
  • Pour sa trentième catéchèse sur le thème de l’espérance chrétienne, le 9 août 2017, le pape François s’est appuyé sur l’épisode de la rencontre de Jésus avec Marie-Madeleine dans l’Évangile de Luc (7, 36-50). Le pardon accordé par Jésus à cette femme pécheresse est un scandale pour les invités à la table de Simon le pharisien, a commenté le pape. Mais Jésus ne peut voir une personne qui souffre sans la prendre en charge, sans lui pardonner ses péchés et sans la « regarder avec espérance ». En faisant cela, il « offre aux personnes qui se sont trompées l’espérance d’une vie nouvelle » a-t-il poursuivi. D’ailleurs, a ajouté le pape, l’Église, elle-même, est constituée de personnes qui comme, l’apôtre Pierre, Matthieu le publicain, Zachée le collecteur d’impôts et la Samaritaine ont fait l’expérience de la miséricorde et du pardon de Dieu. « Nous sommes tous de pauvres pécheurs, ayant besoin de la miséricorde de Dieu » a-t-il conclu. La Croix, “Jésus ouvre grand ses bras aux pécheurs et les regarde avec espérance” affirme le pape à l’audience générale
  • Lors de sa catéchèse, le pape François a souligné que Jésus, en partageant son repas avec les pécheurs et les publicains, leur signifiait qu’eux aussi peuvent devenir ses disciples. En appelant Matthieu (le publicain), Jésus montre aux pécheurs qu’il ne regarde pas leur passé (…) mais au contraire, qu’il leur ouvre un nouvel avenir, a expliqué le pape. La Croix, « Il n’y a pas de saint sans passé, et il n’y a pas de pécheur sans avenir », déclare le pape
  • L’Evangile (Lc 18, 9-14) du jour présente quant à lui deux hommes cherchant à prier. L’un, prétentieux et faisant tout ce qui est prescrit dans la loi, est semblable au jeune homme riche de l’Evangile qui ne soucie pas de la misère des autres. Le second, le publicain, reste à distance du Seigneur et rappelle le Fils prodigue qui s’humilie. Aleteia, Le pape François prie pour les familles confinées avec des enfants
  • « Je ne suis pas comme les autres. » dit le pharisien. Ces autres comment sont-ils ? « Ils sont : voleurs, injustes, adultères, ou encore comme ce publicain. » C’est justement pour eux que le Christ est venu : « Je ne suis pas venu pour les bienportants ni pour les justes, je suis venu pour les malades et les pécheurs. » Le pharisien est en déphasage avec la mission du Christ qui prend le parti de ceux qu’on pointe du doigt, ceux qu’on exclut. La Croix Africa, Homélie du dimanche : « l’amour de Dieu ne s’évalue pas en termes de richesses ni de bien-être matériel » - La Croix Africa
  • 1. La première : la famille qui prie. Le passage de l’Évangile met en évidence deux façons de prier, une qui est fausse – celle du pharisien – et l’autre qui est authentique – celle du publicain. Le pharisien incarne un comportement qui n’exprime pas l’action de grâce à Dieu pour ses bienfaits et sa miséricorde, mais plutôt l’autosatisfaction. Le pharisien se sent juste, correct, il se rengorge de cela et juge les autres du haut de son piédestal. Le publicain, au contraire, ne multiplie pas les paroles. Sa prière est humble, modeste, empreinte de la conscience de son indignité, de ses misères : cet homme admet vraiment qu’il a besoin du pardon de Dieu, de la miséricorde de Dieu. La Croix, La joie de la famille vient de l’harmonie entre les personnes
  • Jean-Jacques Aillagon, l'ancien président de l'établissement public du château de Versailles (78) avait eu l'idée en 2008 d'organiser un pique-nique républicain dans les jardins le jour de la Fête nationale. Une manière festive de réconcilier le 14 juillet avec le symbole de la royauté absolue. Si l'idée de ce rendez-vous en blanc n'a pas été poursuivie, certains continuent chaque année de se donner rendez-vous de manière informelle pour profiter en famille ou entre amis des jardins dessinés par André Le Nôtre. Une bonne idée de sortie que l'on peut prolonger par une visite du domaine et même du château. leparisien.fr, Vos idées de sorties pour ce 14 Juillet - Le Parisien
  • En se foutant de l’Europe les républicains font oublier les conséquences désastreuses du Brexit sur les instances Européennes que nombres de Français ont construites. AgoraVox, Pourquoi les USA réfléchissent à acheter le Groenland - AgoraVox le média citoyen
  • Saint Amadour est l’objet de nombreuses légendes. Selon l’une d’elles, qui a été transmise par les moines bénédictins, c’était un ermite qui vivait dans ces montagnes. Une autre, plus rocambolesque et datant de la fin du Moyen Âge, raconte qu’il s’agissait en fait de Zachée, le riche publicain de Jéricho dont parle l’Évangile Courrier international, Rocamadour, 216 marches de repentir et des boutiques de souvenir
  • Forte poussée de la gauche, élimination dans son secteur de la candidate des Républicains : l’issue du scrutin est plus imprévisible que jamais à Marseille, où les résultats de plusieurs secteurs pointent vers une absence de majorité absolue pour élire le maire. Martine Vassal (39%) a été doublée en quadrangulaire par la liste d’union de la gauche menée par Olivia Fortin, cheffe d’entreprise dans l’évènementiel et le cinéma, engagée récemment en politique (42%). «Ce soir, je n’ai pas perdu, ce soir, il n’y a pas de majorité à Marseille», a déclaré l’intéressée, tandis que son adversaire de la gauche Michèle Rubirola a estimé qu’il s’agissait d’une «victoire relative» mais que «la droite n’est plus en mesure de gouverner». EBENE MAGAZINE, Direct - Municipales : retrouvez les principaux résultats du second tour et les réactions - EBENE MAGAZINE
  • Il semble originaire de Capharnaüm où il est publicain, chargé de la collecte des impôts. A ce titre, il tient le bureau de péage, qui tient lieu à la fois de  douane, de barrière d’octroi et de péage entre les états du roi Hérode Antipas et de son frère, le tétrarque Philippe.  FSSPX.Actualités / FSSPX.News, Saint Matthieu apôtre et évangéliste - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Matthieu est l’auteur du premier évangile et l’un des douze disciples appelés par Jésus. Son prénom signifie en hébreu « don de Yahvé ». Les autres évangélistes l’appellent parfois Lévi (Marc 2,14 et Luc 5,27). Il semble originaire de Capernaüm et est présenté comme publicain. Origène écrit qu’il fut le premier évangéliste et qu’il s’adressait aux chrétiens issus du judaïsme. Nous ne disposons d’aucune information sur sa mort, si ce n’est qu’elle aurait eu lieu en Éthiopie. Son emblème : l’homme, car il ouvre son évangile par la généalogie de Jésus. Reforme.net, Qui sont les quatre évangélistes ? - Reforme.net
  • Certains ont vu dans le confinement une grâce du Seigneur, voire une bénédiction. Il a été une autre manière de vivre en société et en Église, valorisant un amour encore plus fort, plus ardent pour le Seigneur et pour son Peuple. Si nous repartons du Christ, nous découvrons qu’être missionnaire, c’est avant tout vivre comme lui au milieu des foules, s’inviter chez Matthieu le publicain, être assis sur la margelle du puits pour parler avec la Samaritaine, entrer dans la maison de Zachée. Bref, privilégier une culture de la rencontre, de l’attention aux autres. C’est comme Jésus, être présent dans tous les espaces où vit l’humanité : public, privé, religieux, culturel, social, etc...Et pendant ces deux mois, grâce aux moyens de communication numériques, nous sommes entrés dans les maisons. Le Seigneur les a visitées. Et si nous vivions la mission, d’abord comme une « visitation » du Seigneur associée à l’annonce de la Bonne Nouvelle ? Le mouvement de la mission, son élan, partent de lui, entraînés, poussés par le souffle de l’Esprit Saint, entretenus par le feu de son Amour. La Croix, “Retrouver le chemin de nos églises ne doit pas supprimer la vie des « églises domestiques »”, souligne Mgr Turini
  • La Maison Blanche, sous Donald Trump, ainsi que les républicains et les médias conservateurs ont frappé « aux fondations même de ce que nous sommes », a accusé Barack Obama. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Etats-Unis : Barack Obama permet à Joe Biden de lever 11 millions de dollars lors de son premier meeting de campagne - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Prophétique? «Les résidents ne font pas vraiment de distinction entre le fait d’être catholique ou protestant. Le Seigneur s’offre à eux. Jésus ne fait pas passer d’examen de catéchisme au publicain Zachée avant d’entrer chez lui. Il accueille sa soif de vérité. C’est dans cet état d’esprit que liturgie et communion se vivent ici». Mais cela n’empêche pas l’aumônier de répondre à des demandes précises formulées par des résidents imprégnés par la religion catholique et attachés à son rituel. La vie autrement, “Les résidents, ce sont eux nos évangélisateurs” – La vie autrement
  • Dans la parabole du Pharisien et du collecteur d’impôts, alors que le Pharisien est imbu de sa propre bonté, le publicain connaît la gravité de ses péchés et implore la pitié de Dieu. Aleteia, Les cinq caractéristiques du Pharisien des temps modernes
  • Les Etats, majoritairement républicains, qui ont levé les mesures de confinement le plus tôt sont les plus touchés par cette recrudescence du nombre de cas. Le Texas, dans le sud du pays, a par exemple enregistré mercredi 5 551 nouvelles infections. Mais le regain de l’épidémie ne date pas d’hier. Le nombre d’hospitalisations a doublé au cours du dernier mois et les hôpitaux craignent d’être submergés. « J’ai l’impression que nous allons dans la mauvaise direction, et que nous y allons à toute vitesse », a déclaré Sylvester Turner, le maire démocrate de Houston. EBENE MAGAZINE, Coronavirus : trois choses à savoir sur l'inquiétant regain de l'épidémie aux Etats-Unis - EBENE MAGAZINE
  • « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteu 480px-BasilikaOttobeurenFresko07  r d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : , Un peu d'Art dans ce monde virusé !
  • Chaque genre de vie tend à être perçu comme une leçon de morale qu’on adresse aux autres. Un climatosceptique à vélo aura bientôt l’air d’une contradiction ambulante. N’oublions pas que Jésus n’avait rien d’un idéologue. Son art était au contraire de faire surgir le nom propre sous l’idéologie, de percer le pharisien ou le publicain pour atteindre Simon et Matthieu. L’idée appelle l’objection. Le prochain, lui, suscite la rencontre. La Croix, « Idéologie »
  • Pour Joseph Ratzinger, il est possible que Simon, « s’il n’appartient pas précisément au mouvement nationaliste des Zélotes, soit au moins caractérisé par un zèle ardent pour l’identité juive, donc pour Dieu, pour son peuple et pour la Loi divine. S’il en est ainsi, Simon se situe aux antipodes de Matthieu qui, au contraire, en tant que publicain, provenait d’une activité considérée totalement impure. C’est le signe évident que Jésus appelle ses disciples et ses collaborateurs des horizons sociaux et religieux les plus divers, sans aucun préjugé. Ce sont les personnes qui l’intéressent, pas les catégories sociales ou les étiquettes ! ». Si ces hommes pourtant très différents arrivaient à cohabiter, c’est bien parce que « Jésus lui-même était le motif de cohésion, dans lequel tous se retrouvaient unis ». Comme une préfiguration de l’Église universelle. Aleteia, Banquiers, punks à chiens ou boulangers, Dieu est pour tout le monde
  • La procureure de Marseille a ouvert une enquête au sujet de procédures de «procurations simplifiées» mises en place par des candidats Les Républicains, une pratique révélée jeudi par Marianne et France 2. Le local de campagne de la tête de liste marseillaise LR aux municipales a été perquisitionné ce samedi matin. Notre article. CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU, Direct - Suivez le second tour des municipales - CAMEROON MAGAZINE - CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
  • Le chrétien qui prie demande avant tout à Dieu que lui soient pardonnées ses offenses, c’est-à-dire ses péchés, toutes les choses mauvaises qu’il fait. C’est la vérité première de toute prière : serions-nous des personnes parfaites, serions-nous des saints qui ne dévient jamais d’une vie exemplaire, nous restons toujours des enfants qui doivent tout à leur Père. L’attitude la plus dangereuse dans toute vie chrétienne, c’est l’orgueil. C’est l’attitude de celui qui se présente devant Dieu en pensant être toujours en règle avec lui : l’orgueilleux croit que chez lui tout est en ordre. Comme ce pharisien de la parabole qui pense qu’il prie dans le temple mais qui en réalité ne fait que se glorifier lui-même devant Dieu : « Je te remercie Seigneur, car je ne suis pas comme les autres ». Et les personnes qui se sentent parfaites, les personnes qui critiquent les autres, ce sont des gens orgueilleux. Aucun de nous n’est parfait, aucun. À l’inverse le publicain qui se tient derrière dans le temple, un pécheur méprisé par tous, s’arrête à l’entrée du temple, ne se sentant pas digne d’avancer plus loin, et s’abandonne à la miséricorde de Dieu. Et Jésus commente : « quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre » (Lc 18, 14), c’est-à-dire qu’il est pardonné, qu’il est sauvé. Et pourquoi ? Parce qu’il n’a pas été orgueilleux, parce qu’il a reconnu ses faiblesses et ses péchés. La Croix, Dans la vie chrétienne, “l’attitude la plus dangereuse c’est l’orgueil” affirme le pape François lors de l’audience générale
  • Comme il arrivait chez les juifs, Matthieu, fils d’Alphée, avait deux noms ; il s’appelait aussi Lévi. Il exerçait les fonctions de publicain ou collecteur d’impôts à Capharnaüm, non loin de la frontière séparant les Etats d’Hérode Antipas de ceux de son frère Philippe. Cette profession était des moins honorables : les douaniers étaient voleurs et pécheurs […] Présent, Saint Matthieu (Ier siècle) - Présent
  • #MUNICIPALES « Si les conditions sanitaires sont respectées », cette date du 28 juin « n’est pas prématurée », juge sur franceinfo Martine Vassal, candidate Les Républicains à la mairie de Marseille. #DECONFINEMENT #CORONAVIRUS EBENE MAGAZINE, DIRECT. Le second tour des municipales aura lieu "le 28 juin prochain", annonce Edouard Philippe, si les conditions sanitaires le permettent - EBENE MAGAZINE
  • La course prend un tour crucial dans le New Hampshire, dans le camp républicain comme dans le camp démocrate. Non seulement ce sont les premières primaires dans les deux partis, après les caucus de l'Iowa et une primaire seulement républicaine dans le Wyoming, très peu médiatisée. Mais le jeu s'avère serré.

    John McCain en tête
    Le sénateur de l'Arizona John McCain est passé devant Mitt Romney, qui a remporté la primaire du Wyoming ce samedi mais a fait un score décevant dans l'Iowa, dans les intentions de vote. D'après celui de Reuters/Zogby, l'avance de McCain (34%), est de cinq points sur son rival (29%). Un sondage USA Today/Gallup, le crédite de 34% contre 30% d'intentions de vote à Romney.

    Mike Huckabee, ex-pasteur baptiste et ancien gouverneur de l'Arkansas, qui a créé la surprise dans l'Iowa, est relégué à une lointaine troisième place (10 à 13% des intentions de vote), talonné par l'ex-maire de New York Rudolph Giuliani, qui attend son heure. Chez les autres candidats républicains, Ron Paul est à 6% selon le sondage Reuters/Zogby, Fred Thompson à 3% et Duncan Hunter à 1%.

    Mitt Romney joue sa crédibilité
    Une victoire de McCain dans le New Hampshire serait un revirement remarquable en sa faveur alors qu'il a eu des problèmes pour financer sa campagne, l'été dernier, et qu'il était ni plus ni moins tenu pour battu d'avance.

    Romney, qui pourrait être le premier président mormon de l'histoire des Etats-Unis, se doit de l'emporter ou de finir dans la foulée du vainqueur dans le New Hampshire s'il veut maintenir sa crédibilité.

    Bloomberg se décidera-t-il?
    Après le New Hampshire, la prochaine étape du processus de sélection sera, le 15 janvier, les primaires du Michigan. Au nombre des Etats marquants qui se prononceront d'ici le "Super-mardi" du 5 février figure la Floride, le 29 janvier.

    D'ici là, un candidat indépendant se sera peut-être déclaré en la personne du maire de New York, Michael Bloomberg, à moins qu'il n'attende encore plus pour, éventuellement, se décider.

      LExpress.fr, New Hampshire: McCain percera-t-il? - L'Express
  • Trente-deux ans après la disparition de Seamus Ruddy, un militant républicain irlandais, enlevé, torturé et tué en mai 1985 par ses compagnons d'armes, les autorités pensent avoir retrouvé ses ossements. Un crâne a notamment été découvert, avec un trou au niveau du haut de la nuque qui pourrait ressembler à un impact de balle. Or le militant, âgé de 32 ans, a été exécuté d'une balle à l'arrière de la tête. Une enquête a été ouverte sous l'autorité du procureur de la République d'Evreux afin de confirmer les causes de la mort et l'identité de la personne. Des tests ADN doivent avoir lieu en début de semaine pour déterminer s'il s'agit bel et bien des restes de celui que l'on avait surnommé ici «le fantôme de la forêt de Bord». leparisien.fr, Seamus Ruddy, le fantôme de la forêt de Bord - Le Parisien
  • Cela rejoint notre question : est-ce que je parle à Dieu dans la prière, ou est-ce que je me parle à moi-même comme dans un miroir ? Jésus lui-même a abordé cette question dans une célèbre parabole en Luc 18, qui raconte l'histoire de deux hommes qui se rendent au Temple. Le pharisien se met debout au premier rang et s'adresse à Dieu en disant : « Ô mon Dieu comme je te rends grâce de ne pas être comme les autres et surtout comme ce publicain ». Le publicain, lui, qui est un pécheur reconnu, est au fond du Temple et se bat la poitrine en disant : « Seigneur aie pitié de moi ». Jésus dit : « Le premier n'a pas été justifié, mais le deuxième l'a été » parce que le premier se parlait à lui-même, s'admirait lui-même dans un miroir de piété. Croire, Prière : est-ce que je parle vraiment à Dieu?
  • Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali s’est engagé à sauvegarder le régime républicain en Tunisie, alors qu’une partie de l’opposition affirmait son rejet de tout régime de type héréditaire. « La sauvegarde du régime républicain, la consécration de la volonté du peuple et l’action au service de la Tunisie (…) constituent un devoir sacré que je continuerai d’accomplir avec dévouement et fierté », a-t-il assuré dans un discours transmis dimanche 25 juillet par la télévision. JeuneAfrique.com, Ben Ali pour la sauvergarde du régime républicain – Jeune Afrique
  • On pourrait bien sûr appliquer cette lecture à d’autres aspects du débat politique contemporain, qu’il s’agisse de la mondialisation économique, des migrations et de la citoyenneté. Sous ce rapport, la critique du «repli sur soi» et la rhétorique de l’ «ouverture» et de l’ «accueil» peuvent fournir d’amples champs d’investigation à l’analyste. Dans tous les cas, un impératif universel doit se substituer, le cas échéant, à la volonté populaire parce qu’il relève de l’ordre d’une pureté éthique que le peuple ne saurait ni saisir ni atteindre, et que les nouvelles élites ont donc le devoir moral d’incarner et de promouvoir. Mais alors pourrait sans doute s’appliquer la parabole du pharisien et du publicain: «À l’adresse de certains, qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici: “Deux hommes montèrent au temple pour prier. L’un était pharisien et l’autre publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même: ‘Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes - ils sont voleurs, injustes, adultères -, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne’ ”» (Luc, 18, 9-12). Et c’est ainsi qu’on voit les nouvelles élites privilégier unilatéralement ce que Max Weber appelait l’ «éthique de conviction» idéologique - qui met en valeur le caractère vertueux de ceux qui s’en réclament - au détriment de l’ «éthique de responsabilité» qui doit pourtant s’imposer lorsque sont en jeu la concorde sociale et le bien commun. Le Figaro.fr, Des idées chrétiennes devenues folles?
  • Dans la Bible, on remarque que les douze apôtres choisis pas Jésus sont extrêmement différents. Rien qu'entre Simon le Zélote ou Matthieu le publicain, il y a "deux idéologies hostiles et opposées". "Ils auraient pu s'entretuer, dit le P. Gougaud, mais Jésus a choisit des gens extrêmement différents pour montrer qu'il est possible de vivre ensemble et que sa mission est de rassembler les enfants de Dieu dispersés."   , Pourquoi prier pour l'unité des chretiens?
  • Le journaliste visé, Tomaz Mihelic, est accusé de «diffamation, affirmations fausses» sur le passé de l'épouse du candidat républicain dans un article paru en août dans le tabloïd slovène «Suzy» et dans une interview donnée au quotidien britannique «Daily Mail» sous une fausse identité. leparisien.fr, Présidentielle US : MelaniaTrump accusée d'être une «escort girl», elle porte plainte - Le Parisien
  • La procédure de recherche de cadavre étant judiciairement close, le corps va pouvoir être restitué à la famille, trente-deux ans après le décès.Seamus Ruddy, âgé de 32 ans lors de sa mort, faisait partie de ceux qu'on appelle les « disparus d'Irlande du Nord », 16 militants tués séparément en marge de ce conflit meurtrier pour l'indépendance du territoire. Ruddy appartenait une faction de l'IRA, l'Armée républicaine irlandaise. Lorsqu'il a été enlevé et exécuté par d'ex-compagnons d'armes, le jeune enseignant vivait à Paris. Son corps va bientôt pouvoir rejoindre le caveau familial à Newry, à une soixantaine de kilomètres de Belfast. leparisien.fr, Le corps de la forêt de Bord est bien celui du militant nord-irlandais - Le Parisien
  • Candidat surprise à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre, Donald Trump, 70 ans, a réussi un tour de force. Le milliardaire a écrasé ses seize concurrents à l'investiture républicaine alors qu'il n'a aucune expérience politique – fait inédit dans l'histoire des Etats-Unis. Investi en juillet dernier, il défie Hillary Clinton, 68 ans, la démocrate qui, après avoir soutenu son mari à la Maison-Blanche (1993-2001), a lancé sa propre carrière politique, il y a déjà quinze ans, en devenant sénatrice de l'Etat de New York, puis en dirigeant la diplomatie américaine. Profil, parcours, idées, style, communication… Tout oppose les deux candidats. Et le premier de leurs trois duels télévisés, le 26 septembre prochain, promet de faire des étincelles. leparisien.fr, LE PARISIEN MAGAZINE. Trump-Clinton : bats-moi si tu peux - Le Parisien
  • « La règle de conduite pour la classe politique à Washington consiste à se protéger elle-même », a déclaré Donald Trump, dans une surenchère populiste, lors d'un discours près de Philadelphie en compagnie de son colistier, Mike Pence. « Je suis candidat pour changer et revenir sur des décennies d'échecs, et pour me mettre au service des Américains afin de créer des générations de réussite », a ajouté le milliardaire, dans un discours solennel consacré à la coûteuse réforme du système de santé de Barack Obama, votée en 2010, mais que le Républicain a promis d'abroger et de remplacer dès son entrée en fonction. leparisien.fr, Présidentielle US : un sondage donne Donald Trump gagnant, Hillary Clinton hausse le ton - Le Parisien
  • , pour lequel il est bien placé, Donald Trump a multiplié dimanche les propos controversés. S'ils ont fait le succès du début de sa campagne auprès de ses fans, Trump a suscité des réactions horrifiées de ses détracteurs, même de sa couleur politique. Sur Twitter, le mot-clé (hashtag) #NeverTrump, lancé par des républicains opposés au favori des sondages, a été repris par plusieurs milliers d'internautes. leparisien.fr, Donald Trump : nouvelles provocations autour de Mussolini et du Ku Klux Klan - Le Parisien
  • Le 22 septembre dernier le collectif enseignant du Rassemblement Bleu Marine, lié au Front National, aidé du collectif étudiant Marianne membre du même rassemblement, a organisé sa « convention présidentielle de Marine Le Pen ». Cette dernière y était présente et a pu assister à ses travaux qui visaient à présenter une centaine de propositions du collectif Racine au titre de contribution au futur programme présidentiel de la leader frontiste dans le domaine de l’Ecole. L’objet de cet article est de présenter de manière critique le travail du collectif Racine et de poursuivre l’examen de l’évolution de la principale formation politique de l’extrême-droite européenne sur la question scolaire quelques mois avant l’échéance décisive des Présidentielles de 2017, ceci alors que depuis 2011 le vote pour le FN de Marine Le Pen est en constante progression au sein du monde enseignant même s’il reste très minoritaire. Pour mener cette critique, nous nous appuierons sur le texte des 100 propositions mais aussi sur les discours prononcés lors de la Convention par Marine Le Pen, Floriant Philippot, Alain Avello (président du collectif Racine) et les autres animateurs du Collectif que l’on peut retrouver dans la lettre n°11 du Collectif publié fin septembre 2016. Cependant, nous pouvons d’ores et déjà présenter le cœur de cette critique : ayant rompu dans le discours avec une opposition systématique à l’école de la République défendue par le FN de Jean-Marie Le Pen, celui de sa fille reprend à son compte le discours « réac-publicain » (voir l’ouvrage de Grégory Chambat « L’école des réac-publicains », Libertalia, 2016), développant une « nostalgie républicaine » (François Dubet) appuyé sur une lecture imaginaire et fantasmé de l’histoire de l’Ecole en France depuis 1945. Mais cette nostalgie fantasmatique lui permet d’avoir enfin prise sur une profession en crise du fait des contradictions non résolues du processus de démocratisation de l’école de la République. Club de Mediapart, FN et Ecole : Les 100 propositions du ‘Collectif Racine’ | Le Club de Mediapart
  • Dans la tradition biblique, lorsque le malheur s’abattait sur quelqu’un, il était considéré comme un châtiment de Dieu (Ex 20, 5 ; Jn 9, 2-3). Ici dans l’Évangile, les gens qui rapportent à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate a fait massacrer, s’attendent à ce que Jésus abonde dans ce sens. Ils estiment ne pas être de « grands » pécheurs, puisqu’ils n’ont pas subi ce châtiment. Leur remarque ressemble à cette prière du pharisien : « Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. » Lc 18 ; 11 La Croix Africa, Homélie du dimanche : « Le plus important c’est de rester vigilant à ne pas céder au mal.» - La Croix Africa
  • Le bon larron nous rappelle notre vraie condition devant Dieu : c’est-à-dire que nous sommes ses enfants, qu’il éprouve de la compassion pour nous, qu’il est désarmé chaque fois que nous lui manifestons la nostalgie de son amour. Dans les chambres de nombreux hôpitaux ou dans les cellules des prisons, ce miracle se répète d’innombrables fois : il n’y a personne, aussi mauvaise ait été sa vie, à qui il ne reste que le désespoir et à qui la grâce soit refusée. Devant Dieu, nous nous présentons tous les mains vides, un peu comme le publicain de la parabole qui était resté prier au fond du temple (cf. Lc 18,13). Chaque fois qu’un homme, qui fait le dernier examen de conscience de sa vie, découvre que ses manques dépassent de beaucoup ses œuvres bonnes, il ne doit pas se décourager, mais se confier à la miséricorde de Dieu. Et cela nous donne l’espérance, cela nous ouvre le cœur ! La Croix, Le pape François à l’audience générale : “Le paradis est l’étreinte avec Dieu, pas un conte de fées”
  • Jésus le regarda. Quelle force d’amour a eu le regard de Jésus pour faire bouger Matthieu comme il l’a fait ; quelle force ont dû avoir ces yeux pour le faire lever. Nous savons que Matthieu était un publicain, c’est-à-dire qu’il percevait les impôts des Juifs pour les donner aux Romains. Les publicains étaient mal vus et même considérés comme des pécheurs, si bien qu’ils vivaient marginalisés, méprisés par les autres. On ne pouvait pas manger avec eux, ni parler, ni prier. Pour le peuple ils étaient des traitres : ils tiraient profit des gens pour donner à d’autres. Les publicains appartenaient à cette catégorie sociale. Aleteia, Pape François : « Jésus sait voir au-delà des apparences, au-delà du péché, de l’échec ou de l’indignité »
  • Mike Pence, 57 ans, est un cadre du Parti républicain à la personnalité lisse. Si Donald Trump l'emporte le 8 novembre, il devra lui apporter tout son sens de la diplomatie. «L'une des raisons importantes pour lesquelles je l'ai choisi est l'unité du parti», a déclaré Trump lors de son choix, en reconnaissant qu'il était lui-même un «outsider». leparisien.fr, Présidentielle américaine : qui sont les deux candidats à la vice-présidence ? - Le Parisien

Traductions du mot « publicain »

Langue Traduction
Anglais publican
Espagnol publicano
Italien pubblicano
Allemand zöllner
Chinois an
Arabe العشار
Portugais publicano
Russe мытарь
Japonais publican
Basque publican
Corse pubblicanu
Source : Google Translate API

Synonymes de « publicain »

Source : synonymes de publicain sur lebonsynonyme.fr

Publicain

Retour au sommaire ➦

Partager