Maltôtier : définition de maltôtier


Maltôtier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Maltôtier, subst. masc.,vx et péj. Agent chargé du recouvrement de la maltôte, plus généralement de l'impôt. Les vils et indignes maltôtiers (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 250).Puis, lorsque la guerre faisait trève, les maltôtiers du roi suffisaient au continuel tourment du pauvre monde; car le nombre et le poids des impôts n'étaient rien, à côté de la perception fantasque et brutale, la taille et la gabelle mises à ferme, les taxes réparties au petit bonheur de l'injustice, exigées par des troupes armées qui faisaient rentrer l'argent du fisc comme on lève une contribution de guerre (Zola, Terre,1887, p. 80).Je vous connais, vous et votre famille. Je vous ai tiré d'entre les pattes des maltôtiers (La Varende, Homme aux gants,1943, p. 142). [maltotje]. Ac. 1718 : -to-; dep. 1740 : -tô-. 1reattest. 1594 maletostier (Satyre Ménippée, Harangue de M. d'Aubray, p. 264 ds Hug.); de maltôte, suff. -ier*.

Maltôtier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

maltôtier \mal.to.tje\ masculin (pour une femme on dit : maltôtière)

  1. Percepteur de la maltôte.
  2. Personne qui s’est enrichi grâce à des maltôtes.
    • La place des Victoires était une station des cortèges de publication de paix. Elle fut, dès le début, habitée par des gens de finance et des maltôtiers. — (Félix Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris - Ier arrondissement, p. 31, Hachette, Paris, 1910)

Adjectif

maltôtier \mal.to.tje\ masculin

  1. (Désuet) De la maltôte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Maltôtier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALTÔTIER. n. m.
Celui qui est dans la maltôte, qui fait de la maltôte.

Maltôtier : définition du Littré (1872-1877)

MALTÔTIER (mal-tô-tié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des mal-tô-tié-z exigeants) s. m.
  • Celui qui fait la maltôte. Chacun heureux comme un bon prêtre, Sans craindre impôt ni maltôtier, Vivait fort bien de son métier, Scarron, Virg. VII. Si vous en croyez des personnes aigries l'une contre l'autre, et que la passion domine, l'homme docte est un savantasse, le magistrat un bourgeois ou un praticien, le financier un maltôtier, et le gentilhomme un gentillâtre, La Bruyère, XII. Faites-moi maltôtier toujours pour commencer, Regnard, Démocrite, V, 5.

    On a dit maltôtière, au féminin. Femmes de robe, maltôtières, femmes de qualité, bourgeoises, on ne sait de quel côté tourner, Dancourt, la Folle enchère, sc. 8.

REMARQUE

Maltôtier n'est plus un terme d'administration ; c'est un terme d'histoire ou de dénigrement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « maltôtier »

Étymologie de maltôtier - Littré

Maltôte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de maltôtier - Wiktionnaire

 Dérivé de maltôte avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maltôtier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maltôtier maltotie play_arrow

Citations contenant le mot « maltôtier »

  • Quand notre maltôtier était aux finances, il avait tout fait pour saborder l’acquisition des 3 locomotives par le ministre Baba Ag Moulaye, à dessein pour être au centre des négociations.En conclusion, au lieu de l’acquisition des locomotives il a été décidé la mise en place d’une société pour exploiter des trains la société de Dubaï représentée par Bassidy Dembélé, plus connu sous le nom de roi 1212. , Les petites affaires de Monsieur Cissé : L’affaire des locomotives de Dubaï - Bamada.net
  • Le règne de Louis XIV, on le sait, marque l’émergence d’une économie fondée sur le commerce et l’industrie. Le soutien de l’État à une politique de modernisation du système de production et d’échanges tend à favoriser l’enrichissement d’une bourgeoisie marchande, et déstabilise l’ordre de la société d’Ancien Régime, fondé autrefois sur les possessions féodales et les richesses qu’elles produisaient. Les productions littéraires de la fin du siècle se font la chambre d’écho de cette métamorphose sociale et de l’inquiétude qu’elle fait naître : si Molière l’exorcise par le rire avec un monsieur Jourdain qui, au lieu de devenir gentilhomme, finit Mamamouchi, les moralistes la pointent du doigt. La Bruyère dénonce ainsi les fortunes trop vite gagnées, la diffusion des produits de luxe, l’ascension sociale de goujats parvenus, et les spéculations financières des maltôtiers. , Les recettes du succès : stéréotypes compositionnels et littérarité au XVIIe siècle (Rouen)

Traductions du mot « maltôtier »

Langue Traduction
Corse maltotier
Basque maltotier
Japonais maltotier
Russe maltotier
Portugais maltotier
Arabe مالتوتييه
Chinois 麦芽糖
Allemand maltotier
Italien maltotier
Espagnol maltotier
Anglais maltotier
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires