La langue française

Prosecteur

Définitions du mot « prosecteur »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROSECTEUR, subst. masc.

MÉD. Assistant d'un professeur de faculté de médecine, qui prépare et dirige les travaux pratiques d'anatomie, notamment les dissections. Signalons encore, dans les facultés de médecine et les facultés mixtes de médecine et de pharmacie, l'existence d'un important personnel auxiliaire (chefs de laboratoire, chefs de clinique, prosecteurs, aides d'anatomie, moniteurs, etc.) (Encyclop. éduc., 1960, p.348).
P. anal. et p.plaisant. Celui qui découpe les viandes pendant un repas. Autour d'une longue table de chêne, couverte de mets en préparation, s'agitait tout un monde de cuisiniers, prosecteurs, gâte-sauces (Gautier, Fracasse, 1863, p.279).
REM.
Prosectomie, subst. fém.,p.plaisant. Depuis ce jour-là le calendrier fut changé, on compta ainsi: «C'est le lendemain du jour où j'ai découpé moi-même les dindonneaux.» «C'est juste huit jours après que le directeur a découpé lui-même les dindonneaux.» Ainsi cette prosectomie donna-t-elle, comme la naissance du Christ ou l'hégire, le point de départ d'un calendrier différent des autres (Proust, Sodome, 1922, p.1084).
Prononc. et Orth.: [pʀ οsεktoe:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1796 (Constant Dumeril, Prosecteur à l'École de médecine, à Paris ds B. des sc. par la sté philomatique de Paris, t.1, Anat., p.109). Dér. sav. du lat. prosectum, supin de prosecare «couper», comp. de pro «devant, avant» et secare «couper». Cf. le b. lat. prosector, -oris «chirurgien» (déb. iiies. ds Blaise Lat. chrét.).
DÉR.
Prosectorat, subst. masc.Fonction, charge de prosecteur. Depuis 1835, Robert avait tenu note des visites officielles destinées à préparer le succès de ses candidatures (...). Internat: visites; prosectorat, agrégation, professorat: visites (Verneuil inJournal de méd. et de chir. pratiques, 1864, p.335 ds Quem. DDL t.8).Abandonnant en 1813 le prosectorat pour se consacrer à la pathologie interne et surtout à la physiologie, il [Magendie] devint en 1821 médecin de l'Hôtel-Dieu (Bariéty, Coury, Hist. méd., 1963, p.658). [pʀ οsεktɔ ʀa]. 1reattest. 1855 (R. de thérapeutique médico-chirurgicale, III, 112b ds Quem. DDL t.8); dér. sav. de prosecteur, suff. -at*.

Wiktionnaire

Nom commun

prosecteur \pʁɔ.sɛk.təʁ\ masculin (pour une femme on dit : prosectrice)

  1. (Vieilli) Personne chargée de préparer les dissections dans les cours d’anatomie, et qui exerce les élèves à disséquer.
    • Pour lui, les gens qui entrent là, élèves ou prosecteurs, sont des profanateurs de chair humaine, qui ne demandent pas même pardon à Dieu de leur profanation. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
    • Mais inversement cette qualité du langage (et même pour étudier les lois du caractère, on le peut aussi bien en prenant un sujet sérieux ou frivole, comme un prosecteur peut aussi bien étudier celles de l’anatomie sur le corps d’un imbécile que sur celui d’un homme de talent, les grandes lois morales, aussi bien que celles de la circulation du sang ou de l’élimination rénale, différant peu selon la valeur intellectuelle des individus), dont croient pouvoir se passer les théoriciens, ceux qui admirent les théoriciens croient facilement qu’elle ne prouve pas une grande valeur intellectuelle, valeur qu’ils ont besoin, pour la discerner, de voir exprimer directement et qu’ils n’induisent pas de la beauté d’une image. — (Marcel Proust, Le Temps retrouvé, in À la recherche du temps perdu, t. IV, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1989, p. 460)
    • J'étais, comme vous venez de le dire, un médecin sans clientèle ; j'avais une petite situation de prosecteur à l'amphithéâtre de dissection d'un hôpital de Londres, ce qui me permettait tout juste de ne pas mourir de faim. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Etoiles de la mort, 1933)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROSECTEUR. (On prononce l'S comme dans Secteur.) n. m.
T. d'Anatomie. Celui qui prépare ou fait les dissections pour un professeur, et qui exerce les élèves à disséquer.

Littré (1872-1877)

PROSECTEUR (pro-sè-kteur) s. m.
  • Celui qui est chargé de préparer les pièces d'anatomie nécessaires pour les leçons d'un professeur.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prosecteur »

Vient du latin prosectum, de prosecare (« couper ») et pro- (« avant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. prosectorem, de pro, et secare, couper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prosecteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prosecteur prɔsɛktœr

Citations contenant le mot « prosecteur »

  • « Mon travail a aidé à faire évoluer la science », fait valoir sans hésiter Denis Bisson, qui vient tout juste de prendre sa retraite après avoir occupé pendant une douzaine d’années le poste de technicien prosecteur (qui pratique la dissection) du laboratoire d’anatomie et de plastination de l’Université de Sherbrooke. Le Journal de Montréal, Il a disséqué 250 parties du corps | Le Journal de Montréal
  • À l’Université de Sherbrooke (UdeS), une moyenne de 55 corps est acceptée chaque année. Pour la majorité, il s’agit de dons volontaires. «Il y a des années, c’était deux corps sur trois qui étaient (…) non réclamés», indique Denis Bisson, technicien prosecteur et responsable du laboratoire d’anatomie et de plastination de l’UdeS. Journal Métro, Quand la mort fait progresser la science
  • Merveilleusement doué par la nature d'intelligence, de mémoire, d'activité, il était interne des hôpitaux à dix-neuf ans, prosecteur à vingt-trois ans. Ses concours furent admirables, pour les hôpitaux et pour l'agrégation. Tout est précoce dans cette ardente vie hélas! même la fin! Morestin laisse d'amers regrets. Il ne mourra pas tout, entier. Nul ne l'égalera sans doute en dextérité manuelle, mais ses méthodes lui survivront et les blessés dont il avait commencé la cure sans pouvoir l'achever, retrouveront, sous la main des élèves qu'il sut former, la guérison en beauté qu'il leur avait promise! Le Figaro.fr, Hippolyte Morestin, le médecin des gueules cassées
  • En mai 2013, ce sont d'ex-chevènementistes du Mouvement républicain et citoyen (MRC) qui lancent le collectif Racine. Ils veulent "oeuvrer pour le redressement de l'école" et sont attirés par le nouveau discours du FN sur l'école : prolaïque et prosecteur public, aux antipodes du libéralisme affiché par Jean-Marie Le Pen. Ralliés à sa fille, ils jouent désormais un rôle de cheval de Troie au sein de l'institution. Alain Avello, professeur de philosophie certifié, cofondateur du collectif, a été introduit au FN par l'actuel "M. Laïcité" de Marine Le Pen, Bertrand Dutheil de La Rochère, lui-même ex-MRC.  LExpress.fr, Départementales: le prof est candidat FN - L'Express
  • Le lundi de fête était ­comme férié, et il était de tradition que les commerçants se retrouvent à la fête ce jour-là. Pour les enfants, il y avait le manège Camus, une grande famille pollienne. « Hérité de ses ­beaux-parents, ce métier n’amusait pas M. Camus, qui préférait son métier vrai : prosecteur – que l’on pourrait définir plus ­prosaïquement comme un préparateur de cadavres en vue d’une démonstration dans une école de ­médecine », précise Jean-François Bligny, ­confessant, par ailleurs, avoir connu cette activité dans les sous-sols moyenâgeux de l’ancien hôpital de Dijon. , Pouilly-en-Auxois | Pouilly-en-Auxois : des fêtes foraines d’un autre temps

Traductions du mot « prosecteur »

Langue Traduction
Anglais prosector
Espagnol fiscal
Italien prosector
Allemand prosektor
Chinois 检察官
Arabe المحامي
Portugais promotor
Russe прозектор
Japonais プロセクター
Basque prosector
Corse pruvitatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « prosecteur »

Source : synonymes de prosecteur sur lebonsynonyme.fr

Prosecteur

Retour au sommaire ➦

Partager