La langue française

Prédominer

Sommaire

  • Définitions du mot prédominer
  • Étymologie de « prédominer »
  • Phonétique de « prédominer »
  • Citations contenant le mot « prédominer »
  • Traductions du mot « prédominer »
  • Synonymes de « prédominer »
  • Antonymes de « prédominer »

Définitions du mot « prédominer »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉDOMINER, verbe intrans.

A. − Qqc. prédomine (sur qqc.).L'emporter en influence, en importance, par la quantité, la puissance ou la qualité (sur quelque chose). Synon. prévaloir, primer.Regardez comme la grâce, maintenant, prédomine. Le sentiment est tout, le droit rien (Flaub., Corresp., 1871, p.281).L'humanité (...) a le droit et le pouvoir de faire prédominer de plus en plus, dans le gouvernement des choses, la raison sur le caprice et l'instinct (Renan, Avenir sc., 1890, p.24).Pendant tout le Moyen Âge un idéal d'ascétisme avait prédominé (Bergson, Deux sources, 1932, p.318).
Empl. trans., vieilli. Je n'ai éprouvé depuis cette époque aucun sentiment qui ait prédominé celui que m'avait laissé cette excellente femme ou même qui en ait approché (Maine de Biran, Journal, 1817, p.65).L'ennui prédomine toutes mes autres sensations (Barb. d'Aurev., Memor. 2, 1838, p.373).
B. − Qqn prédomine (sur qqn).Exercer une influence prépondérante (sur quelqu'un). Si la femme avait prédominé sur l'homme, songe-t-on au mauvais gouvernement, à la mauvaise justice, à la mauvaise administration que le monde aurait eus? (Goncourt, Journal, 1866, p.259).
Prononc. et Orth.: [pʀedɔmine], (il) prédomine [-min]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist. Déb. xives. (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, t.2, p.44, livre IV, 1495); 1372-74 part. prés. adj. (Oresme, Politiques, éd. A. D. Menut, 11d, p.53a: element predominant). Empr. au lat. médiév. predominari «id.» ca 1180 ds Latham, de dominari, v. dominer. Fréq. abs. littér.: 162. Bbg. Gohin 1903, p.303.

Wiktionnaire

Verbe

prédominer \pʁe.dɔ.mi.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prévaloir, exceller ; s’élever au-dessus. Note : Se dit en parlant des caractères physiques ou moraux qui prévalent sur les autres, qui se font le plus remarquer ou sentir.
    • L’ambition a toujours prédominé sur ses autres passions.
    • C’est un homme en qui l’intérêt prédomine étrangement.
    • La prudence prédomine dans toutes ses actions.
    • L’amertume est la saveur qui prédomine dans cette substance.
    • Bien qu’il s’accompagne presque toujours du Chêne sessile et du Chêne pédonculé — le premier formant quelques taches aux adrets ensoleillés — le Hêtre prédomine sur les autres essences. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 176)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉDOMINER (pré-do-mi-né) v. n.
  • 1Avoir le plus d'ascendant, en parlant des personnes. Votre Excellence sait bien que, dans les compagnies, ce ne sont pas toujours les plus vertueux et les plus sensés qui prédominent, Voltaire, Lett. prince de Galitzin, oct. 1765.
  • 2Prévaloir, en parlant des choses. L'ambition prédomine sur ses autres passions. Le genre masculin, étant le plus noble, doit prédominer toutes les fois que le masculin et le féminin se trouvent ensemble, Vaugelas, Rem. t. I, p. 130, dans POUGENS.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XVIe s. À cett' heure le chagrin predomine en moy, à cett' heure l'alaigresse, Montaigne, II, 324. L'action de la cholere ne se peult exercer que toutes les humeurs ne nous y aydent, quoyque la cholere predomine, Montaigne, II, 125.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PRÉDOMINER. Ajoutez :
3Activement. Elle [la littérature française au XVIIIe siècle] prédominait de beaucoup la tribune libre et légale du parlement d'Angleterre, Villemain, Tabl. de la littér. au XVIIIe s. 32e leçon.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prédominer »

Pré…, préfixe, et dominer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Dérivé de dominer avec le préfixe pré-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prédominer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prédominer predɔmɛ̃e

Citations contenant le mot « prédominer »

  • Je crois que l'homme ne perdurera pas simplement, il prédominera. Il est immortel, non seulement parce qu'il est la seule créature à posséder une voix inépuisable, mais aussi parce qu'il a une âme, un esprit capable de compassion, de sacrifice; et parce qu'il est capable de tout supporter. De William Faulkner / Discours pour le Prix Nobel de Littérature, 1950
  • Fin des élections oblige, les nouveaux maires de chaque commune ont été désignés. L’occasion de dresser le portrait robot de l’édile chablaisien. La figure de l’élu homme, connaisseur des arcanes politiques, continue de prédominer. L'Essor Savoyard, (CARTES) Maires du Chablais : vrai renouvellement ou statu quo ? - L'Essor Savoyard

Traductions du mot « prédominer »

Langue Traduction
Anglais predominate
Espagnol predominar
Italien predominano
Allemand überwiegen
Chinois 占主导地位
Arabe تسود
Portugais predominar
Russe преобладают
Japonais 支配する
Basque nagusi
Corse predomina
Source : Google Translate API

Synonymes de « prédominer »

Source : synonymes de prédominer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « prédominer »

Partager