La langue française

Pouacre

Sommaire

  • Définitions du mot pouacre
  • Étymologie de « pouacre »
  • Phonétique de « pouacre »
  • Citations contenant le mot « pouacre »
  • Traductions du mot « pouacre »
  • Synonymes de « pouacre »

Définitions du mot « pouacre »

Trésor de la Langue Française informatisé

POUACRE, adj. et subst.

I.− Adj. et subst., vieilli, fam.
A.− (Chose, personne) très sale, très laide, repoussante. Synon. dégoûtant, écœurant, répugnant.C'est un vilain pouacre (Ac.1798-1878).Quel pouacre! (Ac.1935).La puanteur pouacre de ces cadavres devenait insupportable (Sem, Ronde de nuit,1923, p. 56).Des garçons vêtus d'un pagne commençaient à servir (...) une choucroute pouacre parsemée de saucisses paneuses (Queneau, Zazie,1959, p. 173):
Il a fallu loger dans votre Panthéon un tas de petits dieux en chausses et en jupons (...). On ne sait d'où ils viennent, il en sort de partout, comme les limaçons, tous mal faits, gens de peu, pouacres, stropiats [estropiats], mal lavés, couverts de plaies et bosses, et mangés de vermine. Rolland, C. Breugnon,1919, p. 69.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ça sent le pouacre, ça sent le fade; j'éprouve le besoin de changer d'air (Huysmans, Foules Lourdes,1906, p. 74).
B.− (Personne) très avare. Un vieux pouacre. (Ds Nouv. Lar. ill., DG; dict. xxes.).
II.− Subst. masc., ORNITH. ,,Nom populaire de certaines espèces de hérons. [Le] Pouacre (...) arrive dans le Nord et l'Ouest en mai`` (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 106).
REM. 1.
Poicré, -ée, adj.,hapax. L'homme (...) était un grand gommeux, avec des cheveux rares au sommet, poicrés par de la bandoline sur les tempes (Huysmans, En mén.,1881, p. 86).
2.
Poicrerie, subst. fém.,vx, fam. a) Saleté repoussante. (Dict. xixes., Lar. 20e, Quillet 1965). b) Avarice sordide (Dict. xixes., Lar. 20e, Quillet 1965).
Prononc. et Orth. : [pwakʀ ̭]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Déb. xiiies. pouacre « qui a la goutte aux pieds » (Amis et Amiles, éd. P. F. Dembowski, 3441); b) ca 1420 poacre « rogneux » (Rec. gén. des Sotties, éd. E. Picot, t. 1, p. 7, 29); c) 1545 subst. pouacre « personne sale, physiquement ou moralement » (Calvin, Contre la secte phantastique et furieuse des libertins, p. 59); d) 1718 « avare » (Le Roux). Adapt. anc. du lat. podager (podagre2*). Bbg. Gougenheim (G.). Contrefait et pouacre. R. Lang. rom. 1927, t. 3, pp. 318-324.

Wiktionnaire

Adjectif

pouacre \pwakʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est sale, vilain, malpropre.

Nom commun

pouacre \pwakʁ\ masculin

  1. Personnage sale, vilain ou malpropre.
    • Ça sent le pouacre, ça sent le fade ; j'éprouve le besoin de changer d’air et, en sortant de l’hôpital, je me heurte sur un pèlerinage qui chante avec des voix poussiéreuses et traînantes. — (Joris-Karl Huysmans, Les Foules de Lourdes, 1906)
    • Tête de mort rasée de frais
      Rampant de service aux étoiles
      Pouacre qui fait dans le quatrain
      Masturbé qui vide sa moelle
      À la devanture du coin
      Poète …. circulez !
      — (Léo Ferré, Poète … vos papiers!)
    • Le cocher ivre :
      Pouacre
      Boit :
      Nacre
      Voit : […]
      — (Paul Verlaine & Arthur Rimbaud, dans l’Album zutique)
  2. (Ornithologie) (Familier) Butor tacheté.
    • Les Chasseurs ont donné le nom de Pouacre à cet oiseau ; sa grosseur est celle d’une Corneille, et il a plus de vingt pouces du bec aux ongles. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon)

Adjectif

pouacre \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Variante de poacre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POUACRE. adj. des deux genres
. Qui est sale, vilain. Substantivement, Quel pouacre! Ce mot est un terme d'injure, populaire et vieux.

Littré (1872-1877)

POUACRE (pou-a-kr' ; d'après Chifflet, Gramm, p. 202, poua est monosyllabe, et p. 183, il dit l'a long : pouâcre) adj.
  • Sale, vilain.

    S. m. Quel pouacre !

HISTORIQUE

XIIe s. Poacre, damagos e laiz, Dunt tuz a jà les pez [pieds] desfaiz, Benoit de Sainte-Maure, II, 12060.

XIIIe s. Une mesele [lépreuse] si poacre, Rutebeuf, II, 208.

XVe s. Lever matin, dire ses heures, ouyr messe, aller à la chasse et au giboyer où les pouacres d'amours sont à dormir, Jeh. de Saint. ch. 5.

XVIe s. À une autre espece de roigne est sujet ce bestail, très fascheuse et importune, car elle le prend au museau, l'empeschant de paistre ; les anciens François l'appeloient poacre ; elle leur vient de la rozée, paissans sur les guerets hors heure, De Serres, 987.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pouacre »

Genev. pouare, pouaire, pouai ; du lat. podagrum, goutteux ; le sens primitif de ce mot étant goutteux, comme le montrent l'historique et ce passage de G. Chastelain, Ducs de Bourg. III, 47 : Gouttes et poacrises (voy. PODAGRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français poacre (« sale »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pouacre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pouacre pwakr

Citations contenant le mot « pouacre »

  • Essayons un peu. Quand un individu joue les «hypocrites» pourquoi ne pas parler de «patte-pelue»? Lorsqu’autrui vous agace, pourquoi ne pas dire qu’il vous «turlupine»? Enfin, si vous venez à pénétrer dans un endroit à la saleté repoussante, pourquoi ne pas employer le terme «pouacre»? Le Figaro.fr, Irez-vous au bout de ce test sur les insultes désuètes et verbes moqueurs?
  • C’est insupportable. Alors que vous venez tout juste de pénétrer dans un tunnel, une odeur fortement désagréable vous prend le nez. «C’est absolument gravéolent!». Un passant vous interroge du regard. Vous voulez dire qu’il s’agit là d’un parfum «nauséabond, fétide». Mais ce n’est pas tout. Alors que vous portez votre main à votre visage, vous apercevez les lieux qui vous entourent. Le trottoir est «ord», c’est-à-dire «d’une saleté repoussante». Vous jetez même un «pouacre». Un adjectif qui qualifie «une chose très sale, très laide, repoussante». Le Figaro.fr, Dix mots pour se plaindre sans en avoir l’air
  • « Dans le vieux parc solitaire et glacé/ Deux spectres ont évoqué le passé » (Verlaine, 1868). C’est à semblable « colloque sentimental » que nous convie de nuit, une nuit gothique, pouacre et hantée, le romancier, dramaturge et nouvelliste irlandais Joseph O’Connor, suscitant dans son nouveau livre, Le Bal des ombres, un angoissant concert spectral – récompensé par l’Irish Book Award. Mais au morne duo verlainien et à son parc désolé, O’Connor substitue un trio électrique et vibrionnant, celui que formèrent, sur les planches comme à la ville, l’Irlandais Bram Stoker (1847-1912), auteur de Dracula (1897), sir Henry Irving (1838-1905), acteur-phare de la scène shakespearienne – premier comédien anglais à se voir anobli et dont Stoker fut, pendant près de trente ans, de 1876 à 1902, au Lyceum Theater de Londres, l’âme sœur et l’impitoyable intendant – et Ellen Terry (1847-1928), prima donna assoluta de la scène victorienne, intime des deux hommes et partenaire du tragédien. Le Monde.fr, « Le Bal des ombres », de Joseph O’Connor : comment « Dracula » vint à Bram Stoker
  • Beurk pouacre dégueu cradoc ladepeche.fr, Réouverture de McDonald's à Toulouse : faut-il craindre des débordements comme en région parisienne ? - ladepeche.fr
  • D’accord avec Engreve : c’est pouacre, comme site car ne figurent pas les pays où AF ne va pas ou ne va plus (exemple : Indonésie « aucun résultat ! Faut le faire !) Air Journal, Air France revoit ses guides de voyage | Air Journal

Traductions du mot « pouacre »

Langue Traduction
Anglais pouacre
Espagnol pouacre
Italien pouacre
Allemand pouacre
Chinois
Arabe بواكر
Portugais pouacre
Russe pouacre
Japonais ポアカー
Basque pouacre
Corse pouacre
Source : Google Translate API

Synonymes de « pouacre »

Source : synonymes de pouacre sur lebonsynonyme.fr
Partager