La langue française

Plumitif

Définitions du mot « plumitif »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLUMITIF, subst. masc.

A. − DR. ,,Registre tenu par le greffier pendant l'audience sur lequel il note les diverses phases de l'audience et l'essentiel des décisions`` (Barr. 1974). Monsieur Popinot avait mis la dernière signature nécessaire au bas du jugement de non-lieu (...) tout était fini! Le greffier emportait le plumitif (Balzac, Splend. et mis.,1847, p.490).Les minutes notariales et les plumitifs de juridictions (L'Hist. et ses méth.,1961, p.606).
P. anal. On a le détail des nombreuses assemblées qui se tinrent (...). J'en ai sous les yeux les récits manuscrits, les comptes rendus jour par jour, les incidents, les opinions, tout le plumitif (Sainte-Beuve, Port-Royal,t.2, 1842, p.530).
B. − Gén. péj. Personne qui vit de sa plume.
1. Greffier, clerc de notaire, secrétaire, employé aux écritures. Synon. (péj.) bureaucrate; (péj. et fam.) gratte-papier, rond-de-cuir, scribouillard.Bourgogne, secrétaire du général Daumas, (...) pétillant d'esprit: «Moi, je suis un plumitif. On ne me demande que de l'exactitude et de la paresse!» (Goncourt, Journal,1856, p.258).Les employés du bureau de Nivard furent fort étonnés de voir leur chef de file enlever ses manches de lustrine (...). Delphin Nivard était un modèle d'assiduité, et sa conduite était tellement anormale qu'elle stupéfia tous les plumitifs de sa division (Theuriet, Mais. deux barbeaux,1879, p.106).Il distribuait gravement (...) le papier, les plumes, (...) les mille fournitures inutiles, dont aiment à s'entourer les plumitifs désoeuvrés des grandes administrations (A. Daudet, Trente ans Paris,1888, p.206).
Empl. adj. Qui se caractérise par des travaux d'écriture. On obtient le silence des clercs (...). Cette république plumitive ne franchit jamais les dix marches qui la séparent du patron (Gozlan, Notaire,1836, p.11).Au ministère de la Marine, où nos chefs, les commissaires, prennent au sérieux leurs galons d'officiers plumitifs pour nous traiter comme des gabiers (Maupass., Contes et nouv.,t.1, Print., 1881, p.386).Ils s'amuseraient, les ancêtres, à regarder des gardiens ignobles (...) des conservateurs plumitifs et sordides (La Varende, Homme aux gants,1943, p.331).
2. Écrivain ou journaliste généralement médiocre, besogneux, peu scrupuleux. Cet homme [Flaubert] si féroce, qui parlait de pendre tous les journalistes, était ému aux larmes, dès que le dernier des plumitifs faisait sur lui un bout d'article (Zola, Romanc. natur.,Flaubert, 1881, p.159).Plumitifs dont la spécialité est de distribuer, dans les feuilles imprimées, des éloges aux gens médiocres (Huysmans, Art mod.,1883, p.296).Tout le monde sait ça, un plumitif c'est un écrivain, c'est quelqu'un qui tient une plume (Proust, Guermantes 1,1920, p.203):
. Le nom de la place de l'est pourrait me séduire si je n'étais depuis longtemps dégoûté des écrivaillons; elle s'appelle de los Literarios, sans doute jadis encombrée de plumitifs vaniteux, comme ils le sont presque tous. T'Serstevens, Itinér. esp.,1933, p.273.
Empl. adj. Qui se rapporte au métier d'écrire. Ma liberté pour le 1erseptembre. Vienne ce jour, et je ne regretterai ni mes nuits ni mes tortures, car jamais les recettes plumitives ne cadrent avec les dépenses (Balzac, Lettres Étr.,t.1, 1834, p.145).
Prononc. et Orth.: [plymitif]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1589 plumetif «clerc» (Inventaire des meubles de Catherine de Médicis, éd. E. Bonnaffé, p.48); 1757 greffier (au) plumitif (Encyclop.); 1767 «homme de plume, commis de bureau, de greffe» (Voltaire, L'Ingénu, 13 ds Littré); 2. 1679 plumitif «registre» (Doc. concernant les pauvres de Rouen, éd. G. Panel, t.2, p.87). Altér. dans le lang. des clercs, prob. par croisement avec primitif* au sens de «original d'un écrit», de plumetis «brouillon d'un acte» (1539, Coutumes gén. et partic. de France et des Gaules, éd. 1635, t.2, p.352; var. plumetif, 1625, Variétés hist. et litt., éd. E. Fournier, t.1, p.35), dér. d'un anc. verbe plumeter «écrire au brouillon» (xvies. ds Gdf. et Hug.), lui-même dér. de plume1* (à écrire), cf. aussi plumeteur «petit écrivain, clergeau» (1549, Est.). Le sens mod. est dû à un rapprochement avec plume1* (à écrire). Fréq. abs. littér.: 30.

Wiktionnaire

Nom commun

plumitif \ply.mi.tif\ masculin

  1. (Droit) Registre des arrêts et des sentences d’une audience, compte-rendu.
    • Les minutes notariales et les plumitifs de juridictions. — (L’Histoire et ses méthodes, 1961)
    • On a le détail des nombreuses assemblées qui se tinrent […] J’en ai sous les yeux les récits manuscrits, les comptes rendus jour par jour, les incidents, les opinions, tout le plumitif. — (Charles-Augustin Sainte-Beuve, Port-Royal, 1840–1859)
  2. Personne qui vit de sa plume, écrivain.
    • Cet homme [Flaubert] si féroce, qui parlait de pendre tous les journalistes, était ému aux larmes, dès que le dernier des plumitifs faisait sur lui un bout d’article. — (Émile Zola, Les Romanciers naturalistes : Flaubert, 1881)
    1. Greffier, clerc de notaire, secrétaire, employé aux écritures, bureaucrate.
      • Il distribuait gravement […] le papier, les plumes […] les mille fournitures inutiles, dont aiment à s’entourer les plumitifs désœuvrés des grandes administrations. — (Alphonse Daudet, Trente Ans Paris, 1888)
    2. (Péjoratif) Écrivain, journaliste, dont le style est médiocre.
      • Est-ce que par hasard, vous oseriez me comparer aux plumitifs que vous interrogez d’habitude ? — (Amélie Nothomb, Hygiène de l’assassin, Albin Michel, Paris, 1992)
      • Sitôt élu, il prétendait dresser la liste de plumitifs autorisés à l’accompagner au Mali. — (Jean-Michel Thénard, Macron (im)pressionne les médias, Le Canard enchaîné, 14 juin 2017, page 1)

Adjectif

plumitif \ply.mi.tif\

  1. Relatif à l’écriture.
    • On obtient le silence des clercs […] Cette république plumitive ne franchit jamais les dix marches qui la séparent du patron. — (Gozlan, Notaire, 1836)
  2. (Péjoratif) Qualifie un officier d'administration.
    • Je dois vous dire, d’abord, monsieur, que je suis employé au ministère de la Marine, où nos chefs, les commissaires, prennent au sérieux leurs galons d’officiers plumitifs pour nous traiter comme des gabiers. — (Guy de Maupassant , Au printemps, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 211.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLUMITIF. n. m.
Le papier original et primitif sur lequel on écrit les sommaires des arrêts et des sentences qui se donnent à l'audience, et des délibérations d'une compagnie. Écrire sur le plumitif. Faire apporter le plumitif. Greffier du plumitif. Tenir le plumitif, Être chargé de prendre note des délibérations d'une compagnie.

PLUMITIF se dit par plaisanterie d'un Homme de bureau, d'un commis.

Littré (1872-1877)

PLUMITIF (plu-mi-tif) s. m.
  • 1Papier original sur lequel on écrit les sommaires des jugements d'un tribunal, des délibérations d'une compagnie.

    Tenir le plumitif, être chargé de prendre note des délibérations d'une compagnie.

  • 2Familièrement et par plaisanterie. Homme de plume, commis de bureau, de greffe. Le plumitif lui dit : Je suis sans crédit pour faire du bien ; tout mon pouvoir se borne à faire du mal quelquefois, Voltaire, l'Ingénu, 13.

    Adj. Canaille plumitive (mot de Beaumarchais), vil écrivassier, libelliste.

HISTORIQUE

XVIe s. Sur ce fut par nous ordonné que lesdites parties metteroient par devers nous, par un brief plumetis, leurs dires alleguez, causes et raisons, Coust. génér. t. II, p. 352.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PLUMITIF. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Maistres Jacques Depleurre et Barnabé de Ceriziers, conseillers maistres en la cour des comptes, assistés du procureur general en personne et d'un plumitif [pour l'inventaire des meubles de Catherine de Médicis], Journ. des Débats, 20 nov. 1874, 3e page, 5e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLUMITIF, s. m. (Jurisprud.) qu’on appelloit autrefois plumétif, est un registre ou cahier, sur lequel les greffiers écrivent les jugemens sur le champ à mesure que le juge les prononce, ce qu’ils ne peuvent faire qu’à la hâte, & même communément par abrégé, en attendant qu’ils en écrivent la minute tout au-long & au net.

On appelle greffier ou plumitif celui qui tient la plume à l’audience. Voyez au mot Greffier.

Les experts sont aussi sur les lieux une espece de plumitif ou sommaire, qui leur sert ensuite à dresser la minute de leur rapport à tête reposée. Lorsque les juges sont présens à la visite, ils ne signent guere ce plumitif, à-moins que les parties ne le requierent. Voyez ce que dit Ferrieres à ce sujet sur l’article 184. & 185. de la coutume de Paris. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plumitif »

D'après Ménage, approuvé par Scheler, plumitif est une corruption de primitif ; il assure que dans le chapitre de l'Église de Paris on dit encore primitif ; et, dans le fait, le bas-latin a primitivum pour un écrit original. Mais, d'un autre côté, il est certain que plumetis s'est dit aussi pour un écrit, et que la corruption en plumitif en est facile. Plumetis tient à plumeter, écrire, plumeteur, écrivain, qui se sont dits aussi, et viennent de plume.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) D’après Ménage[1], approuvé par Scheler[2], c’est une corruption de primitif ; il assure que dans le chapitre de l’Église de Paris on dit encore primitif ; et, dans le fait, le bas-latin a primitivum, « écrit original ». Mais, d’un autre côté, il est certain que plumetis s’est dit aussi pour un écrit, et que la corruption en plumitif en est facile. Plumetis tient à plumeter[3], « écrire à la plume », plumeteur, « écrivain », qui se sont dits aussi, et viennent de plume.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plumitif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plumitif plymitif

Citations contenant le mot « plumitif »

  •  »(…) condamnent Sawegnon Fabrice, Taki Wilfried André Claver, Adjouroufou Clément Sosthène, Didier Djoro à douze mois d’emprisonnement chacun assorti du sursis et d’une amende de 500 000 FCFA ».  » Condamne solidairement Sawegnon Fabrice, Adjouroufou Clément Sosthène, Didier Djoro à payer à chacune des victimes la somme d’un million FCFA », indique l’attestation du dispositif du plumitif. De fait, Fabrice Sawegnon, Taki Wilfried André Claver Adjouroufou Clément Sosthène et Didier Djoro, sont déclarés non-coupables des faits de vol. Afriksoir, Côte d'Ivoire : Fabrice Sawegnon condamné à 1 an de prison pour violences et séquestration - Afriksoir
  • Par courriel, plusieurs établissements de santé au Québec ont confirmé à Radio-Canada qu'ils ont effectué eux-mêmes leurs recherches en consultant les plumitifs sur le portail en ligne de la Société québécoise d'information juridique (SOQUIJ). Radio-Canada.ca, Recrutement de 10 000 préposés : vérifications incomplètes des antécédents judiciaires | Radio-Canada.ca
  • Les ronds-de-cuir du régime ont, eux aussi, été mis à contribution, comme l’inénarrable scribouillard Amar Belani, l’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, qui a pondu une énième contribution distribuée à plusieurs titres, et reprise le 11 juillet par l’APS, où il tente laborieusement de montrer que les dirigeants du Polisario ne détournent pas l’aide alimentaire de l’UE. Ce dernier, en poste à Bruxelles depuis 2013, passe son temps à écrire des articles hostiles au Maroc qu’il distribue, sous trois pseudonymes, aux sites d’information algériens. Il faut d’ailleurs avoir un peu de pitié pour cet ambassadeur, plumitif de son état, qui a mis en avant son état de santé pour être éligible à la capitale de l’UE, connue pour une bonne prise en charge médicale. Le360.ma, Tebboune contrarié par les médias officiels algériens suite à son ton conciliant avec le Maroc | www.le360.ma
  • Il y a toujours 70 systèmes informatiques qui ne se parlent pas entre eux. L’un des plus vieux, Viking, qui fait rouler le plumitif (banque de toutes les données judiciaires civiles et criminelles) date de 1971... Le Soleil, La lente route vers la justice sans papier | Justice et faits divers | Actualités | Le Soleil - Québec
  • Après  la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie en 1989, Ivan revient souvent dans son pays pour s’y réinstaller définitivement dès 2006. Ses contes et ses nouvelles commencent à paraître dans des maisons d’éditions tchèques et son humour ironique mais bienveillant lui attire de nombreux lecteurs. On lui trouve une parenté littéraire avec Jaroslav Hašek, Karel Poláček et même avec Jerome K. Jerome ou Stephen Leacock mais il ne se considère pas, modestement, comme un écrivain mais plutôt comme un scribe, un plumitif. Il est heureux surtout de pouvoir écrire dans sa langue maternelle qu’il considère comme un trésor à cultiver. Parvenu à un âge vénérable, il ne perd pas son humour, continue à écrire et se pose aussi des questions essentielles : Radio Prague International, Ivan Kraus et sa drôle de famille | Radio Prague International

Traductions du mot « plumitif »

Langue Traduction
Anglais plumitif
Espagnol plumitif
Italien plumitif
Allemand plumitif
Chinois 羽毛
Arabe plumitif
Portugais plumitif
Russe plumitif
Japonais プルミティフ
Basque plumitif
Corse plumitivu
Source : Google Translate API

Synonymes de « plumitif »

Source : synonymes de plumitif sur lebonsynonyme.fr

Plumitif

Retour au sommaire ➦

Partager