La langue française

Placoter

Définitions du mot « placoter »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLACOTER, verbe intrans.

Région. (Canada)
A. − Vieilli. Passer son temps à des riens, s'occuper à de menues besognes. Le soir après souper, je vais souvent dans la cave et je placote dans mes affaires (Dict. du fr. québécois, vol. de présentation, Laval, 1985, p.113).
Empl. trans. Synon. de faire1.Qu'est-ce que tu placotes ici? (Canada1930).
B. − Bavarder, potiner. Des femmes, ça parle. Si elle se met à placoter, je t'avertis, les gars vont la sortir (R. Lemelin, Les Plouffe, 1948, p.22 ds Richesses Québec 1982, p.1813).
Empl. trans. Synon. de dire1, raconter.Qu'est-ce qu'il vient de placoter encore? (Canada1930).
REM. 1.
Placotage, subst. masc.Bavardage, commérage. Faut pas se fier aux placotages de la veuve à Calixte (A. Maillet, Mariaagélas, 1973, p.27 ds Richesses Québec 1982, p.1812).
2.
Placoteux, -euse, adj. et subst.Bavard(e). Si j'étais une placoteuse, j'aurais des choses à dire à qui de droit (A. Maillet, Mariaagélas, 1973, p.158, ds Richesses Québec 1982, p.1813).
Prononc. et Orth.: [plakɔte], (il) placote [plakɔt]. Var. plaquotter (rare) et placotter (ds Dict. du fr. québécois, loc. cit., p.112). Étymol. et Hist.1. a) 1844 plaquotter «s'agiter, remuer ou marcher dans une matière liquide (eau, boue, etc.)» (Pietro, La Fille du brigand ds le Ménestrel, Québec, 5 sept., p.183 ds Dict. du fr. québécois, loc. cit., p.112); b) p.anal. 1908 placoter «s'occuper à des menues besognes, passer son temps à des riens» (doc. du Québec, ibid., p.113); 2. 1900 «bavarder, médire» (C. Rouault, Le Parler de Romény [Aisne]). D'apr. FEW t.16, p.628a, placoter serait un dér. dial. du fr. plaquer «revêtir (un mur, etc.) de crépi, de mortier, d'enduit», lequel est issu du m. néerl. placken «id.». En raison de la rareté de placoter dans les dial. fr. et de son isolement, du point de vue du sens, dans la famille de plaquer, il vaut sans doute mieux y voir, comme le propose le Dict. du fr. québécois, loc. cit., p.117, le résultat d'une métathèse de [k] et [p] de clapoter*, qui a peut-être été favorisée par des représentants de la famille de plaquer, de même que par des forme paron. de sens voisin telles que pacoter «remuer l'eau avec ses mains» en Franche-Comté (FEW t.7, p.475b), platch'ter «patauger; faire des façons» en Wallonie (ibid., t.9, p.44a). Le sens 1a se retrouve en Champagne et en Bretagne fr. (v. FEW t.16, p.628a). Le sens b est à mettre en relation avec celui de «manger lentement avec peine, trembler» att. dans le Maine (ibid.). Pour l'association des idées de «patauger» et de «bavarder» dans les lang. rom., v. Sain. Sources t.1, pp.224-230.

Wiktionnaire

Verbe

placoter \pla.kɔ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Québec) (Familier) Bavarder, papoter.
    • Au fond, Sam Latour restait toujours comme humilié lorsque son commerce l'entraînait, par exemple, à laisser une belle discussion en plan pour aller dans l’arrière-cuisine réchauffer une tasse de café ou un bol de soupe. On eût dit qu’il s'était rendu propriétaire de l’établissement à la seule fin, ainsi qu’on le disait dans le quartier, d’y « placoter » à son aise. — (Gabrielle Roy, Bonheur d'occasion, 1945, III)
  2. Médire ; faire des commérages.
    • La nature humaine étant ce qu'elle est, d’aucuns placotaient contre nous quand on avait le dos tourné. Cela ne me dérangeait plus. Je m'étais faite à l'idée qu'on ne peut empêcher les gens de parler […]. — (Stéfanie Trudeau & Bernard Tétrault, Matricule 728: Servir et se faire salir : Mon histoire, Varennes (Québec) : Éditions AdA, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « placoter »

Résulte selon le Dictionnaire du français québécois d'une métathèse de [k] et [p] de clapoter, peut-être favorisée par des représentants de la famille de plaquer et par des paronymes de sens voisin tels que pacoter, « remuer l'eau avec ses mains » en Franche-Comté, ou platch'ter, « patauger, faire des façons » en Wallonie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « placoter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
placoter plakɔte

Citations contenant le mot « placoter »

  • Comme chaque année depuis bientôt deux décennies, dix mots sont à l'honneur pour illustrer notre belle langue française dans sa diversité francophone et dans sa richesse d'expression. Cette année, place est donnée à la «parole» avec, dans l'ordre alphabétique, accent, bagou, griot, jactance, ohé, placoter, susurrer, truculent, voix, volubile. Et ces dix mots, rassemblés dans un livret conçu par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, sans oublier l'Organisation internationale de la francophonie, pétillent au bout de la langue. Susurrer et placoter seront les élus de cette chronique! Le Figaro.fr, «Susurrer» et «placoter»: deux mots qui subliment les langues de France
  • RESTAURATION. Habitués de savourer leur café ou d’étirer leur repas pour placoter avec leurs voisins de comptoir, les clients de la Cantine du Lac ont dû apprivoiser une nouvelle façon de faire aujourd’hui, lors de la réouverture de ce restaurant magogois. Le Reflet du Lac, Heureux de revoir enfin des clients - Le Reflet du Lac
  • Le mois dernier, il y a eu une intervention policière à la suite d’une introduction par effraction dans un commerce directement en dessous de mon appartement. Au plus fort de l’intervention, j’ai compté treize véhicules du SPVM. La majorité des policiers déployés sont restés sur le trottoir, à placoter entre eux. De toute évidence, ils n’avaient rien de mieux à faire. Le Devoir, Définancer le SPVM | Le Devoir
  • Chaque souper, au moment où on se retrouve en famille, j’essaie de faire placoter mes enfants pour en apprendre un peu plus sur leur journée. Je commence habituellement par faire un tour de table et demander : « Qu’est-ce que vous avez aimé le plus/le moins de votre journée? » Parfois les réponses sont amusantes, d’autres fois, un peu plus inquiétantes. , La réponse de ma fille de 4 ans face à l'intimidation | TPL Moms
  • « Je vis au Québec depuis 16 ans. Mes deux enfants, de 7 et 4 ans, ont encore des notions géographiques approximatives mais ils ont compris que leur papé Guy habitait loin. Je n’ai pas l'impression pour autant qu’ils se sentent d'un autre monde. Ils parlent la même langue et leur papé comprend les subtilités de la langue québécoise. Mon père se tient d’ailleurs très au courant de l’actualité québécoise. Envers lui, les enfants démontrent une réelle tendresse, d'ailleurs plus explicite et démonstrative à mesure qu'ils grandissent. Mon garçon n'a souvent pas envie de parler au téléphone mais ma petite Solène aime bien placoter 3 minutes avec son papé quand on s'appelle le week-end… Au Québec, on leur fait remarquer parfois leur accent français. Mais ils ont aussi un fort accent québécois, et ont le leur dit en France ! » La Croix, Comment enfants et petits-enfants vivent l’éloignement
  • « Il n’y a pas de gens qui passent à mon bureau pour placoter, raconter des choses, ça me laisse le temps de me concentrer sur les dossiers, et cela rend le télétravail effectué depuis la maison très productif. Il y a juste des bouts de mon travail que je ne peux pas faire, comme rencontrer des gens, aller à des congrès… Je ne me consacre plus à mes déplacements, mais à les planifier. » , La vie de trois Franco-Ontariens en quarantaine, «des moments de Wild West» | ONfr+
  • «J’ai hâte de voir quelles seront mes inspirations, considérant que je suis plus une peintre d’atelier. En symposium, j’aime rencontrer les gens, placoter de mes choses avec eux. Je vois de la curiosité dans les yeux des visiteurs. Comme artiste, c’est aussi de sortir de son confort. Je ne travaille pas de la même façon. C’est aussi une belle occasion de revoir des amis peintres», souligne-t-elle. L'Hebdo Journal, Magella Bouchard au Symposium Natur'Art - L'Hebdo Journal
  • Les vêtements de travail sont portés uniquement sur les lieux et il faut se changer en arrivant et en repartant. Les nouveaux résidents sont placés en quarantaine pour 15 jours et le personnel se doit de porter des protections pour leur apporter des soins. «Pour ceux qui sont là depuis longtemps, c’est comme d’habitude sauf qu’on essaye de les distancier. C’est le pire qui arrive pour eux», raconte-t-elle. Il y a également les visites des proches qui ont changé puisque ceux-ci ne peuvent plus entrer dans la résidence. On se contente de placoter de l’extérieur à l’intérieur par la fenêtre. «Plusieurs membres des familles viennent quand même voir leurs parents pour jaser de loin.» La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable, Infirmière auxiliaire au temps de la COVID-19 - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable
  • Il aimait la qualité de la cuisine italienne simple et élégante — pensez aubergine au parmesan, escalope de veau au citron, pâtes aux palourdes — et le caractère feutré des lieux où l’on peut placoter longtemps sans être bousculé, en buvant un verre de vin classique. La Presse, Des restos pour manger dans le calme

Images d'illustration du mot « placoter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « placoter »

Langue Traduction
Anglais chatter
Espagnol charla
Italien vibrazione
Allemand geschwätz
Chinois 喋喋不休
Arabe الثرثرة
Portugais tagarelar
Russe болтовня
Japonais おしゃべり
Basque chatter
Corse chatter
Source : Google Translate API

Synonymes de « placoter »

Source : synonymes de placoter sur lebonsynonyme.fr

Placoter

Retour au sommaire ➦

Partager