La langue française

Pensant

Sommaire

  • Définitions du mot pensant
  • Étymologie de « pensant »
  • Phonétique de « pensant »
  • Citations contenant le mot « pensant »
  • Images d'illustration du mot « pensant »
  • Traductions du mot « pensant »
  • Synonymes de « pensant »
  • Antonymes de « pensant »

Définitions du mot pensant

Trésor de la Langue Française informatisé

PENSANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de penser1*.
II. − Adjectif
A. − Qui possède la faculté de penser, l'intelligence. Être pensant; substance pensante. Qui de nous ne s'est jamais irrité contre une chose non pensante dont il éprouvait de la douleur ou seulement de la résistance, une pierre, une épine, une branche? (A. France, Pt Pierre, 1918, p.212).L'homme est au centre de la création, où il occupe une place privilégiée dans la chaîne des êtres, grâce à sa dignité de créature pensante et consciente, de miroir où l'univers se reflète et se connaît (Béguin, Âme romant., 1939, p.50).V. collectif ex. 5:
. L'électron, l'atome, la molécule chimique ordinaire, la molécule protéique, la molécule géante, le gène, le chromosome, l'organisme: tels sont quelques-uns des termes de la grandiose progression qui nous mènerait depuis le grain d'énergie jusqu'à l'homme pensant. J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p.157.
[P. allus. à Pascal, Pensées, i, 6] Roseau* pensant.
Empl. subst. masc. Il n'y a pas de syllogisme dans le Cogito (...). Il y a un coup de force, un acte réflexe de l'intellect, un vivant et pensant qui crie: J'en ai assez! Votre doute n'a point de racine en moi-même. Je m'en ferai un autre qui ne sert pas à rien, je l'appellerai un doute méthodique (Valéry, Variété IV, 1938, p.229).
[P. méton., en parlant des attributs de l'être humain, de ses caractères, de ses dimensions philos.] Conscience, faculté pensante; moi, sujet pensant. Qui a jamais douté que Dieu ne puisse unir le principe pensant à la matière organisée? (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t.1, 1821, p.484).Le regard d'autrui ne me transforme en objet, et mon regard ne le transforme en objet, que si l'un et l'autre nous nous retirons dans le fond de notre nature pensante (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p.414).V. âme ex. 82.
B. − Qui met en oeuvre la faculté de penser.
1. − [En parlant d'une pers. ou, p.ext., d'une classe soc., d'un pays] Qui a ou qui construit des idées, émet des opinions. Élite, humanité pensante; Europe, France pensante. La critique universelle, l'un des premiers besoins de l'homme pensant (Renan, Avenir sc., 1890, p.135).Il est banal de signaler combien, en France par exemple, chez la grande majorité de la jeunesse dite pensante, la dureté est aujourd'hui objet de respect (Benda, Trahis. clercs, 1927, p.176).
2. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.] Qui occupe une position centrale dans une organisation relativement à son idéologie de base et aux décisions à prendre. Adam Orleton, qui était la tête pensante de la révolte, en groupa la plupart [des fonctions administratives] (Druon, Louve Fr., 1959, p.334).Mgr Guerry, qui, à 75 ans, avait été une des «têtes pensantes» du Concile (L'Express, 11-17 juill. 1966, p.15, col. 2).Quelques jours plus tard, Lebjaoui avait annoncé qu'un de ses parents Amar Ouzegane, un ancien marxiste, un intellectuel, était prêt lui aussi à «se mouiller». Abane se constituait par l'intermédiaire de H'Didouche l'embryon de l'équipe «pensante» qui à son avis manquait terriblement à l'organisation encore balbutiante (Y. Courrière, La Guerre d'Algérie, Le Temps des Léopards, 1969, p.131).
C. − Bien-pensant*; mal pensant (rem. s.v. mal2)
Prononc. et Orth.: [pɑ ̃sɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.a) Fin xiies. mal pensant «qui a de mauvais sentiments» (Raoul de Cambrai, 1264 ds T.-L.); av. 1662 «capable de penser» (Pascal, Le Roseau pensant); b) ca 1210 «pensif» (Herbert de Dammartin, Foulque de Candie, éd. O. Schultz-Gora, 10414). Part. prés. de penser1*. Fréq. abs. littér.: 2425. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3483, b) 2969; xxes.: a) 3230, b) 3807.

Wiktionnaire

Adjectif

pensant \pɑ̃.sɑ̃\

  1. Qui pense, qui est capable de penser.
    • Un être pensant.
    • La faculté pensante.

Forme de verbe

pensant \pɑ̃.sɑ̃\

  1. Participe présent de penser.
    • Voilà ce que disaient les juifs à Babylone en pensant à la montagne de Sion, voilà comment vous êtes chérie et désirée par tous vos amis de Rome qui ne sera débabylonisée que lorsque vous y viendrez. — (Œuvres inédites de Xavier de Maistre, 1877, page 150)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PENSANT, ANTE. adj.
Qui pense, qui est capable de penser. Un être pensant. La faculté pensante. Bien pensant, mal pensant, se dit de Celui qui a de bonnes ou de mauvaises opinions. C'est un homme bien pensant. Tous les hommes instruits et bien pensants sont de cet avis. Il n'y a que les gens mal pensants qui puissent approuver cela.

Littré (1872-1877)

PENSANT (pan-san, san-t') adj.
  • 1Qui pense, qui est capable de penser. L'homme n'est qu un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant, Pascal, Pens. I, 6, éd. HAVET. La géométrie le conduisit aux ouvrages de Descartes, et il y fut frappé de cette nouvelle lumière, qui de là s'est répandue dans tout le monde pensant, Fontenelle, Varignon. Dire que Dieu ne peut rendre la matière pensante, Voltaire, Dict. phil. âme. Les gens non pensants demandent souvent aux gens pensants à quoi a servi la philosophie…, Voltaire, Dict. phil. Philosophie. Il faut qu'un être pensant ait vu Rome et le roi de Prusse, et ait vécu à Paris ; après cela on peut mourir quand on veut, Voltaire, Lett. Ximenès, juillet 1752. Le fruit des travaux successifs et accumulés de plusieurs têtes pensantes, D'Alembert, Éloges, Dangeau. Cette action de l'esprit français qui tout à coup, dans l'Écosse puritaine, fait briller une littérature nouvelle, pensante, libre, philosophique, Villemain, Littér. franç. 18e siècle, 2e part. 3e leç.

    Les francs-pensants, nom forgé par Voltaire pour désigner les libres penseurs (Philos. Déf. mil. Boling. ch. 27).

  • 2Un homme bien pensant, homme qui a de bons sentiments. Un homme mal pensant, homme qui a de mauvais sentiments.

    Un homme mal pensant se dit aussi de celui qui est disposé à juger défavorablement des autres.

    Bien pensant, mal pensant, s'est dit, sous la Restauration, de ceux qui étaient partisans du gouvernement et de ceux qui en étaient adversaires.

    Bien pensant, mal pensant, se dit encore de ceux qui ont les croyances religieuses et de ceux qui ne les ont pas.

HISTORIQUE

XIIe s. Par maintes fois m'esmaie Amours et fait pensant [pensif], Couci, VIII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pensant »

Du participe présent de penser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pensant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pensant pɑ̃sɑ̃

Citations contenant le mot « pensant »

  • Il faut boire l'eau en pensant à sa source. De Proverbe chinois
  • Parce qu'on se dit libre-penseur, on n'est pas le seul pensant. De Anonyme
  • On aime une femme comme on découvre un monde, en y pensant toujours. De Victor Hugo / Tas de pierres
  • Comment survivre en pensant que l'amour lui-même aura une fin ? De Pierre Gobeil / Tout l'été dans une cabane à bateau
  • On peut donner vie aux problèmes rien qu'en y pensant. De Alain de Botton / Petite philosophie de l'amour
  • Le plus difficile au monde est de dire en y pensant ce que le monde dit sans y penser. De Alain / Histoire de mes pensées
  • L'homme est un roseau pensant inconsolable et gai. De Guy Bedos / Inconsolable et gai
  • Habitude : un art d’agir sans y penser et mieux même qu’en y pensant. De Alain / Définitions
  • Les faibles ont recours à la violence en la pensant force. De Eric Hoffe
  • La bêtise vient en pensant. De Jacques Pater / Le Petit Pater illustré
  • L’esprit est pensant : il prend pour objet ce qui est, et le pense tel qu’il est. De Friedrich Hegel / La raison dans l’Histoire
  • L’homme est un roseau, le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant. De Blaise Pascal / Pensées
  • L'amour est l'acte par lequel une pensée se fait libre en pensant une liberté. De Gabriel Marcel / Journal métaphysique
  • Combien sont faibles ceux qui se sentent coupables tout en pensant qu'ils ne le sont pas. De Eugène Ionesco / Le solitaire
  • Un libéral est une personne pensant avoir une dette envers ses semblables, dette qu’il se propose de régler avec votre argent. De G. Gordon Liddy
  • Jokinen réveille sa femme et fait un tour dans la maison car il était sûr que quelqu’un avait introduit le canidé. En effet, pensant avoir fermé toutes les issues, il ne voyait pas d’autre explication à la présence du chien. Woopets, Effrayé par une tempête, ce chien infiltre le foyer de ceux qui deviendront sa nouvelle famille !
  • 🚨CNews coupe son direct pour prendre l’antenne depuis le commissariat de Nantes où une meute de journalistes se jette sur une personne noire pensant interviewer l’homme interpellé suite à l’incendie.Malaise, ce n’est pas lui 🤦🏻‍♂️ pic.twitter.com/7ooYTKnbxx , CNews se trompe de personne en plein direct, pensant interroger le Rwandais arrêté à Nantes - vidéo - Sputnik France
  • On arrive avec nos certitudes. On arrive en pensant savoir ce qu’est le son d’une guitare et l’on se trompe. On arrive en pensant savoir ce qu’est le Rock et on se trompe encore. On ne sait pas, quand il arrive, avec son groupe solo, que l’on va pouvoir en rire ou en pleurer ou les deux en même temps. On ne sait pas quand ça commence ou si c’est déjà fini. ladepeche.fr, Daumazan-sur-Arize. Spectacle : Un joyeux bol "d’R" en pleine campagne - ladepeche.fr
  • La pandémie, c’est une réalité, a accéléré la digitalisation des entreprises. En témoigne le recours massif au télétravail, pour lequel la 5G constituerait un atout supplémentaire. Elle a surtout montré que celles qui avaient la maîtrise technologique et la capacité à s’en servir ont moins souffert de la crise. Dans «Le Temps» d’hier, l’industriel André Kudelski, qui préside Innosuisse, parle de la digitalisation comme d’«un bouleversement technologique profond. Tous les acteurs n’ont pas encore réalisé qu’il ne s’agit pas simplement de convertir une activité analogique en numérique, mais que c’est la manière de voir les choses qu’il faut changer, en «pensant digital».» La 5G constitue un appui indispensable à cette transition: elle accroît considérablement la capacité des réseaux, les volumes de données et la vitesse de transmission. Elle ouvre la voie à une multitude de nouveaux produits et services, dont les citoyens pourront bénéficier, notamment dans les régions périphériques. L’internet des objets, en plein boom, ne peut pas être utilisé sans cette technologie. Les entreprises, aujourd’hui et demain, Moderniser les réseaux de téléphonie mobile doit devenir une priorité – Les entreprises, aujourd’hui et demain

Images d'illustration du mot « pensant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pensant »

Langue Traduction
Anglais thinking
Espagnol pensando
Italien pensiero
Allemand denken
Chinois 思维
Arabe تفكير
Portugais pensando
Russe мышление
Japonais 考え
Basque pentsamendu
Corse pinsendu
Source : Google Translate API

Synonymes de « pensant »

Source : synonymes de pensant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pensant »

Partager