La langue française

Pâtre

Sommaire

  • Définitions du mot pâtre
  • Étymologie de « pâtre »
  • Phonétique de « pâtre »
  • Citations contenant le mot « pâtre »
  • Images d'illustration du mot « pâtre »
  • Traductions du mot « pâtre »
  • Synonymes de « pâtre »

Définitions du mot pâtre

Trésor de la Langue Française informatisé

PÂTRE, subst. masc.

Littér. Celui qui fait paître les troupeaux et qui les garde. Synon. berger, pasteur.Petit pâtre; feu de pâtre; pâtre de la vallée; pâtre grec. Un vieux pâtre y gardait un troupeau de génisses (Lamart., Jocelyn, 1836, p.602).Carlini (...) courut dans la plaine pour chercher un messager. Il trouva un jeune pâtre qui parquait son troupeau. Les messagers naturels des bandits sont les bergers, qui vivent entre la ville et la montagne (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.438).Il me plaît de penser (...) que quelque pâtre fit sonner sa flûte, et que les chèvres y mêlèrent leurs sonnettes (Alain, Propos, 1909, p.68).
Prononc. et Orth.: [pɑ:tʀ ̭]. Ac. 1718: pastre; dep. 1740 pâtre. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. cont. biblique (Psautier de Cambridge, éd. Fr. Michel, XXII, 1: Li Sire mes pastres [Dominus pastor meus]); ca 1180 (Marie de France, Fables, éd. K. Warnke, 30, 9: Li pastre... Desuz sa falde le [loup] musça). Du lat. pastor «berger»; était en a. fr. le cas suj. de pasteur*. Fréq. abs. littér.: 488. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1051, b) 1039; xxes.: a) 508, b) 314. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p.6. _Richard (W.) 1959, p.123.

Wiktionnaire

Nom commun

pâtre \pɑtʁ\ masculin

  1. (Élevage) Celui qui garde, qui fait paître des troupeaux de bœufs, de vaches, de chèvres, etc.
    • Cependant là où cet Anglais s’était tué, un pâtre, suivi de son troupeau de chèvres, courait à toutes jambes, sautant de rocher en rocher, […]. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÂTRE. n. m.
Celui qui garde, qui fait paître des troupeaux de bœufs, de vaches, de chèvres, etc. Il y a beaucoup de pâtres dans ce pays.

Littré (1872-1877)

PÂTRE (pâ-tr') s. m.
  • 1Celui qui garde, qui fait paître les troupeaux de bœufs, de vaches, de chèvres, etc. Et si, sur un édit des pâtres de Nubie, Les lions de Barca videraient la Libye, Boileau, Sat. VIII. Après que vous y aurez mis [à un palais], Zénobie, la dernière main, quelqu'un de ces pâtres qui habitent les sables voisins de Palmyre, devenu riche par les péages de vos rivières, achètera un jour à deniers comptants cette royale maison, pour l'embellir et la rendre plus digne de lui et de sa fortune, La Bruyère, VI.

    Fig. Le sachem ne daigne pas jeter un regard sur le pâtre d'hommes [commandeur des nègres], Chateaubriand, Natch. 2e part. (1er quart).

  • 2Sorte d'oiseau, voy. SAXICOLE.

SYNONYME

BERGER, PÂTRE, PASTEUR. Le berger, étymologiquement, est le gardeur de brebis ; pâtre et pasteur, étymologiquement, désignent celui qui fait paître, celui qui garde toute espèce de bêtes. On remarquera que pasteur est seul usité pour indiquer des peuples spécialement adonnés aux soins des troupeaux ; il figure dans le haut style des vers ou de la prose quand on veut donner quelque relief à un berger ou à l'état de berger, avec cette différence que pasteur représente l'amour paternel, et berger l'amour proprement dit. Quand pâtre s'emploie au figuré, il emporte une idée défavorable que n'a jamais pasteur ; voyez l'exemple de Chateaubriand.

HISTORIQUE

XIIIe s. L'on ne doit aorer fors Dieu seulement, qui est nostres pastres, Psautier, f° 115. Uns paistres ot en un desert Cent brebis mises en pasture, Gui de Cambrai, Barl. et Jos. p. 67. Oublié m'ont prelat et pastre ; Chascuns m'esloingne, à poi lor est de ma besoingne, Rutebeuf, 83.

XIVe s. Tes gens dois à droit gouvrener ; Tu ies leur sires et leur mestres, Leur gouvreneres et leur paistres, Jean de Condé, t. II, p. 155.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pâtre »

Du latin pastor (« berger »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. pastor (voy. PASTEUR). Dans l'ancienne langue, pastre est le nominatif, de pastor, avec l'accent sur pás ; pasteur est le régime, de pastorem, avec l'accent sur .

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pâtre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pâtre patr

Citations contenant le mot « pâtre »

  • La LPO poursuit encore son inventaire, mais, déjà, des espèces intéressantes ont été mises au jour. Plusieurs dizaines d‘espèces d’oiseaux vivent sur le site des Portes de l’Orne, que ce soit pour y nicher, s’y nourrir ou s’y reposer lors des trajets migratoires. « Certaines sont encore communes et il faut faire le maximum pour qu’elles le restent. Elles sont, pour la plupart, connues du public. Citons la pie bavarde, la mésange charbonnière ou le rouge-gorge familier. D’autres le sont moins, comme le troglodyte mignon, le milan noir ou le pouillot fitis. Mais nous avons la chance de pouvoir rencontrer, sur la zone, le tarier pâtre, le faucon crécerelle, la chouette hulotte, la pie-grièche écorcheur et le faucon pèlerin. » Ces cinq espèces feront l’objet d’un article spécifique à découvrir dans nos prochaines éditions. , Insolite | Ces oiseaux qui nichent aux Portes de l’Orne

Images d'illustration du mot « pâtre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pâtre »

Langue Traduction
Anglais shepherd
Espagnol pastor
Italien pastore
Allemand schäfer
Chinois 牧羊人
Arabe الراعي
Portugais pastor
Russe пасти
Japonais 羊飼い
Basque artzain
Corse pastore
Source : Google Translate API

Synonymes de « pâtre »

Source : synonymes de pâtre sur lebonsynonyme.fr
Partager