La langue française

Pastour, pastoure

Sommaire

  • Définitions du mot pastour, pastoure
  • Étymologie de « pastour »
  • Phonétique de « pastour »
  • Citations contenant le mot « pastour »
  • Traductions du mot « pastour »
  • Synonymes de « pastour »

Définitions du mot « pastour, pastoure »

Trésor de la Langue Française informatisé

PASTOUR, -OURE, subst.

Vieilli, littér., région. Berger, bergère. J'enviais la condition des pastours. Mon plus doux rêve eût été de m'éveiller un beau matin sous leur chaume (...) et de mener mes bêtes au bord des chemins (Sand,Hist. vie, t.3, 1855, p.36).Quelque pastoure, assise derrière la haie d'épine blanche, tricote en gardant ses vaches (Pourrat,Gaspard, 1922, p.193).
Prononc. et Orth.: [pastu:ʀ]. Ac. 1935: pastour. Pâtour ,,variante dialectale`` (Rob.; v. aussi Littré et Sand, Valentine, 1832, p.5, Verlaine, OEuvres compl., t.1, Jadis, 1884, p.348). Étymol. et Hist. 1erquart xiiies. (Reclus de Molliens, Miserere, 129, 1 ds T.-L., s.v. pastor) −xives.; à nouv. 1732 (Trév. qui le qualifie de ,,vieux mot``). Forme anc. de pasteur* (cf. 1160-74 pastur, Wace, Rou, éd. A. J. Holden, III, 1652) reprise au xviiies., alors que s'est maintenue dans les dial. du Centre et de l'Ouest la forme héréditaire pâtour (cf. FEW t.7, p.758 et supra prononc.). Fréq. abs. littér.: 24. Bbg. Pauli 1921, p.58.

Wiktionnaire

Nom commun

pastour \pas.tuʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Berger, gardien de moutons.
    • Dans les beaux mois de lʼété, le pastour, vêtu de sa cape brune, et le bélier noir à la longue barbe y conduisent les troupeaux dont la laine tombante balaye le gazon. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, 1826)

Nom commun

pastour \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de pastor.

Nom commun

pastoure féminin

  1. (Vieilli) (Littéraire) Petite bergère ; gardienne de moutons.
    • Je me repentis fort, ainsi que vous devez penser, d’avoir épousé cette pastoure... — (Octave Mirbeau, Le colporteur, dans Contes cruels,)
    • Quelle déconvenue ! mais la petite pastoure, têtue et grêlée, qui, contre la promesse d'une assez forte coupure, avait consenti à me servir de guide, n'en démordait pas et m'affirmait que c'était bien là Barenton. — (Charles Le Goffic, Brocéliande, avec la collaboration de Auguste Dupouy, La Renaissance du Livre, 1932, p.83)


Nom commun

pastoure féminin

  1. (Vieilli) (Littéraire) Petite bergère ; gardienne de moutons.
    • Je me repentis fort, ainsi que vous devez penser, d’avoir épousé cette pastoure... — (Octave Mirbeau, Le colporteur, dans Contes cruels,)
    • Quelle déconvenue ! mais la petite pastoure, têtue et grêlée, qui, contre la promesse d'une assez forte coupure, avait consenti à me servir de guide, n'en démordait pas et m'affirmait que c'était bien là Barenton. — (Charles Le Goffic, Brocéliande, avec la collaboration de Auguste Dupouy, La Renaissance du Livre, 1932, p.83)


Nom commun

pastoure féminin

  1. (Vieilli) (Littéraire) Petite bergère ; gardienne de moutons.
    • Je me repentis fort, ainsi que vous devez penser, d’avoir épousé cette pastoure... — (Octave Mirbeau, Le colporteur, dans Contes cruels,)
    • Quelle déconvenue ! mais la petite pastoure, têtue et grêlée, qui, contre la promesse d'une assez forte coupure, avait consenti à me servir de guide, n'en démordait pas et m'affirmait que c'était bien là Barenton. — (Charles Le Goffic, Brocéliande, avec la collaboration de Auguste Dupouy, La Renaissance du Livre, 1932, p.83)


Nom commun

pastoure féminin

  1. (Vieilli) (Littéraire) Petite bergère ; gardienne de moutons.
    • Je me repentis fort, ainsi que vous devez penser, d’avoir épousé cette pastoure... — (Octave Mirbeau, Le colporteur, dans Contes cruels,)
    • Quelle déconvenue ! mais la petite pastoure, têtue et grêlée, qui, contre la promesse d'une assez forte coupure, avait consenti à me servir de guide, n'en démordait pas et m'affirmait que c'était bien là Barenton. — (Charles Le Goffic, Brocéliande, avec la collaboration de Auguste Dupouy, La Renaissance du Livre, 1932, p.83)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « pastour »

Variante de pasteur → voir amour au sujet de la conservation de la finale -our dans la langue poétique des trouvères.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pastour »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pastour pastur

Citations contenant le mot « pastour »

  • "Cela augure un échange riche d’idées expliquent le maire et son équipe, une méthode de travail qui nous obligera à l’échange et au dialogue. Le travail au long du mandat reposera sur cette base : personne ne sera moins légitime à discuter, enrichir, amender les dossiers, porter des idées nouvelles, s’adapter aux contraintes qui se présenteront. Rien ne sera figé et définitif. Les Pastourais seront d’ailleurs associés de manière consultative et thématique". Tels sont les souhaits de la nouvelle équipe municipale pastouraise. ladepeche.fr, Saint-Pastour. Le maire Pierre Janneau , ses adjoints et conseillers au travail - ladepeche.fr
  • En application des résultats du scrutin de mars dernier, Pierre Jeanneau a été élu maire par les conseillers, Cyril Fortunel est le 1er adjoint et Marc Gontier le 2e adjoint. Les désignations de délégués et représentants de la commune en diverses structures ont eu lieu et les charges thématiques attribuées aux adjoints. La charte de l’Elu a été portée à la connaissance des nouveaux élus. Lamairie précise que des masques de protection sanitaire ont été distribués à la population pastouraise ces jours derniers. ladepeche.fr, Saint-Pastour. Le nouveau maire a été investi dans ses fonctions - ladepeche.fr
  • La mairie pastouraise a mis en place le dispositif "ROMPRE" dans le but "d’aider les personnes fragilisées par le confinement, de mutualiser les services en limitant les déplacements et les croisements de personnes pour amoindrir les risques de contagion." ladepeche.fr, Saint-Pastour. "ROMPRE" l’isolement et l’anxiété - ladepeche.fr
  • D’entrée de jeu, il y a plein de mots que je ne connais pas : une gruée de moineaux, du papier tellière, mon rollet, une abusion, un recueil parémiologique, des palinods, une pastoure, une frairie, des bézoards, un grammatiste, un squirre, garruler, un peu nicaise, une litharge. Un matagrabolisme, sachez-le, c’est une élucubration... À chaque page d’« Anatole France en pantoufles » de Jean-Jacques Brousson, le dictionnaire s’éparpille, l’étymologie giboule, le glossaire se répand. L'Obs, Vaniteux, odieux, grincheux : Anatole France révélé
  • En allant respirer l’air qu’elle a respiré. Je suis allé partout où elle est allée. Ce qui m’a aidé, c’est que c’est une fille des campagnes, et que je suis moi-même profondément amoureux des campagnes françaises. À Domrémy, j’ai assez vite cerné la petite pastoure, pas si éloignée de ce que j’ai pu connaître dans mon enfance. , « La leçon de Jeanne d’Arc ? Ne jamais désespérer ! » - Histoire - Culture - Loisirs - famillechretienne.fr

Traductions du mot « pastour »

Langue Traduction
Anglais pastour
Espagnol pastorear
Italien pastour
Allemand pastour
Chinois 牧场
Arabe القس
Portugais pastor
Russe pastour
Japonais 牧草地
Basque pastour
Corse pastore
Source : Google Translate API

Synonymes de « pastour »

Source : synonymes de pastour sur lebonsynonyme.fr
Partager