La langue française

Pareur, pareuse

Définitions du mot « pareur, pareuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

PAREUR, -EUSE, subst.

A. − Subst. masc. et fém.
1. [Corresp. à parer1I A] Celui, celle qui pare, orne, embellit. Entrent les pareuses des morts, en deux groupes (Claudel,Tête d'Or,1890, 2epart., p.114).V. fioritureur ex. de E. de Goncourt.
2. [Corresp. à parer1II] TECHNOL. Celui, celle qui prépare, donne le dernier apprêt à quelque chose. Pareur de cuir; pareur à la machine. Briquet a fait connaître la fréquence de l'obésité chez certains ouvriers d'Armentières, les «pareurs» qui encollaient le fil dans les tissages de toile (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.fasc. 71924, p.322).Une équipe comprenait une douzaine de personnes, à savoir un ouvreur ou chef d'équipe, deux souffleurs, un pareur (...), deux cueilleurs et de trois à six gamins (qui pouvaient d'ailleurs être de vieux ouvriers!) (Cl. Duval, Verre,1966, p.60).
En appos. Mégissier pareur (Ac. 1935).
B. − Subst. fém. Machine servant à parer (les draps, les peaux). (Dict.xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [paʀoe:ʀ], fém. [-ø:z]. Ac. 1878: pareur; 1935: pareur, -euse. Étymol. et Hist.1. 1250 pareur «ouvrier chargé de parer et de fouler les draps» (doc. ds De Poerck t.2, 646); xives. pareur de cuir (Livre des Esches, ms. Chartres 411, fo80 vods Gdf.); 2. 1894 pareuse «machine à parer les étoffes» (Sachs-Villatte, Französisch-deutsches Supplement-Lexicon ds Quem. DDL t.20). Dér. de parer1*; suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Nom commun

pareur \pa.ʁœʁ\ masculin (pour une femme on dit : pareuse)

  1. Ouvrier, ouvrière qui donne le dernier apprêt à un ouvrage, qui le finit.
    • Mégissier pareur.
  2. (Désuet) Pareur de lignes : Ouvrier qui attachait les hameçons sur les lignes de pêche, les palangres

Nom commun

pareuse \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin singulier de pareur.

Nom commun

pareuse \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin singulier de pareur.

Nom commun

pareuse \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin singulier de pareur.

Nom commun

pareuse \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin singulier de pareur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PAREUR, EUSE. n.
Ouvrier, ouvrière qui donne le dernier apprêt à un ouvrage, qui le finit. Par apposition, Mégissier pareur.

Littré (1872-1877)

PAREUR (pa-reur) s. m.
  • Ouvrier qui finit, qui perfectionne un ouvrage.

    Terme de relieur. Si l'on pare aisément les veaux et la basane, Il n'en est pas ainsi des peaux de truie et d'âne ; Sous la main du pareur même le plus savant, Le meilleur couteau bronche et rebrousse souvent, Lesné, la Reliure, p. 68.

    Celui qui aplanit la surface d'un drap, en dirigeant les brins de la laine d'un même côté. Ne pourront les tondeurs et pareurs se servir de cardes de fer pour coucher et garnir lesdits draps, Règlem. des manuf. 22 oct. 1697.

    Pareur de cordes, celui qui est chargé d'empêcher que la corde ne s'arrête, lorsque le bateau monte. Ordonne que lesdits mesureurs… pareurs de cordes, courtiers seront tenus de représenter leurs lettres de provision, Arrêt du conseil, 21 mars 1671.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et est ordené que li mestre des pareeurs est tenus de faire bailler seing de pareeur à quiconque bourgeois de Chartres qui voudra devenir mestre deu mestier de paré [sorte de drap], Du Cange, parator.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pareur »

Parer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de parer avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pareur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pareur parœr

Citations contenant le mot « pareur »

  • À ses côtés, Maryannick Dufrene, devenue pareuse il y a plus de 6 ans suite à une reconversion professionnelle, fait quelques rappels. « La corne pousse de 0,5 cm par mois et s’use en théorie au même rythme. Mais plus l’onglon est sollicité, plus il produit de corne. » Avant de corriger une stagiaire hésitante. « Si tu mets l’onglon interne en vacances, l’externe déjà naturellement plus chargé va prendre encore plus de pression. Le parage est un travail minutieux pour rétablir le bon équilibre. Laisser une épaisseur de 2 mm en trop, c’est déjà beaucoup. » La formatrice est très attentive aux gestes des éleveurs, rénette en main. Rien ne lui échappe. « Attention, tu vas faire plus de bêtises en taillant en descendant car tu vas prendre de la force », met-elle en garde. « Enlever de la saleté, oui. Enlever de la corne saine et donc de l’appui, peut-être, mais en contrôlant bien ce que l’on fait. » En fin de formation, chacun rentre chez lui, mieux armé pour lutter contre les boiteries. Vraiment parés à lever les pieds. Journal Paysan Breton, Parés à lever les pieds | Journal Paysan Breton
  • Dès l'année suivant sa mise à pied, il s'est lancé d'abord en solo dans le grand bain des sacs à main. Une production « qui se résumait alors à quelques sacs que je fabriquais dans mon appartement de Cergy-Pontoise, expliquera-t-il en garde à vue. Je n'avais qu'une machine à coudre. » L'homme est meilleur entrepreneur que coupeur. Le revenu de ces ébauches, il l'investit dans de nouvelles machines. « Une presse hydraulique, une refendeuse et une pareuse » sont installées dans un atelier clandestin à Miribel (Rhône), dissimulé dans une maison. Les prémices d'un petit empire en devenir. leparisien.fr, Faux sac Hermès : l’illégale petite entreprise d’un ancien «coupeur» - Le Parisien
  • Kathleen Gagnon, 22 ans, gagne sa vie comme pareuse naturelle de chevaux en Montérégie et en Estrie depuis environ deux ans. Son travail consiste à entretenir les sabots des chevaux qui n’ont pas de fers. Le Journal de Montréal, Elle veut sensibiliser la population à ne pas mettre de fers aux chevaux | JDM
  • Le premier d'une série de fileyeurs d'Audierne à bord desquels il a appris le métier : Saint-Winoc, Arche d'Alliance, Mestelen... Un parcours complété par un bac pro conduite et gestion des entreprises marines (CGEM) obtenu en 2015 au lycée maritime du Guilvinec. « Avec ce diplôme, il était évident que je n'allais pas être matelot toute ma vie, je n'étais pas non plus obsédé par l'idée de devenir patron tout de suite, il fallait juste trouver la bonne opportunité », explique Matthieu Claquin. Avant de poser son premier filet, il a transformé le Noz Dei II, navirer de 11,30 m, en fileyeur avec l'installation d'un powerblock (vire-filets), d'une pareuse et d'un parc à filets, tout en revoyant l'hydraulique. Il a aussi fallu aller à la recherche d'une subvention : le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (Feamp) lui en a accordé une, pour 25 % du prix du bateau. Le Telegramme, Pêche. Matthieu, patron à 20 ans - LeTelegramme Soir
  • Quant au parage lui-même, il y a aussi beaucoup à faire pour en améliorer l’ergonomie. Faire en sorte que le pareur puisse accéder rapidement et en toute sécurité de part et d’autre du dispositif de contention ; qu’il ait la place à l’aplomb du pied paré pour avoir de bons appuis ; que l’accès aux pieds de l’animal soit sans obstacle ; qu’il puisse poser et reprendre à portée de main tous les outils nécessaires au parage ; qu’il garde les coudes sous le niveau du cœur lorsqu’il réalise le parage… Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons, Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire | Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons
  • Au sein de l'entreprise Farago, la branche de services aux éleveurs du GDS de l'Isère, le jeune homme est pareur. , Terre Dauphinoise
  • L’observation du pied est la première étape. On essaye d’identifier les lésions principales, on vérifie l’absence de clou ou de caillou. Si on observe une croissance excessive de la corne ou si on suspecte une lésion podale, on effectue un parage fonctionnel. Cela doit permettre de rétablir les aplombs et de détecter d’éventuelles lésions. Le pareur coupe à la bonne longueur en pince (8 cm entre le bout des poils et la pointe de l’onglon). Ensuite, il intervient au niveau de la sole afin d’enlever l’excès de corne pour obtenir son aplanissement. La dernière étape consiste à reconstituer une sole concave de façon à ce que l’appui ne se fasse que sur la projection de la muraille et en talon. La coupe en pince détermine à peu près la hauteur de corne de la sole à tailler, un contrôle régulier par pression du pouce évitant d’entamer le pododerme. Le talon est respecté au maximum lors de la taille de la sole. Sur les postérieurs, l’onglon externe est le plus souvent atteint. On commence toujours le parage par l’onglon intérieur et on essaye ensuite de reproduire la symétrie sur l’onglon externe. Si les lésions observées sont importantes, la pose d’un pansement et d’une talonnette s’impose. Des anti-inflammatoires pour soulager l’animal et des antibiotiques dans les cas rares qui le nécessitent (panaris, arthrite de la troisième phalange) pourront être prescrits par le vétérinaire traitant. Dans la plupart des cas, les soins locaux suffisent. Une formation est nécessaire afin d’apprendre les bases anatomiques, la technique de parage et la reconnaissance des diverses maladies podales. On observe trop de parages agressifs où le bovin ressort plus boiteux qu’il n’était en rentrant. La règle du pareur, c’est Regarder, Tâter, Parer… , Je n’attends pas les boiteries pour intervenir, Elevage - Pleinchamp
  • « Nous avons décroché un appel d’offres lancé par un Ocapiat, un Opérateur de compétences pour la coopération agricole, l’agriculture, la pêche, l’industrie agroalimentaire et les territoires, concernant une formation de désosseur-pareur. Celle-ci doit débuter le 1er octobre. L’ennui, c’est qu’à ce jour, sur les six places prévues, une seule a trouvé preneur », constate Nathalie Onnillon, d’Hyprevia formation, basée à Noyal-Pontivy. La responsable n’est pas sans savoir que c’est un métier pénible. Pour autant, elle ne s’explique pas ce désintérêt. « Un désosseur-pareur, c’est un opérateur spécialisé qui peut être amené à évoluer dans son métier. Très vite, son salaire peut atteindre 1 700 € par mois avec des semaines à 35 heures ». Le Telegramme, Le Télégramme - Pontivy - Désosseur. Le métier manque de bras
  • Halbe Rosema profite de la discussion pour partager son ressenti d’observateur privilégié. « Les éleveurs ne parlent que de la dermatite digitée car les lésions sont visibles, très douloureuses et provoquent de fortes boiteries. Mais ils ignorent trop souvent le fourchet, le véritable malheur de beaucoup de leurs animaux. » Très répandue, cette infection de l’espace interdigitée abîme la corne des deux onglons. « Cette érosion donne lieu à une structure en millefeuilles faite de plusieurs couches de cornes. Un terrain très favorable à l’installation, ensuite, de la maladie de Mortellaro… » Le pareur ne s’étonne d’ailleurs pas de constater du fourchet au Gaec Goazilliou : « Le lisier de la fosse sous les caillebotis dégaze et l’ammoniac est agressif pour la peau des animaux. » Il parle en connaissance de cause car il élève lui-même des vaches laitières dans le même système à la maison. « Même en étant hyper strict sur l’hygiène, la propreté des sols, il y a toujours du fourchet. Heureusement, ici, les traitements collectifs réguliers menés par Ronald permettent de maîtriser la situation. » Journal Paysan Breton, "Lever les pieds, une habitude à prendre" | Journal Paysan Breton
  • Au programme, cinq spécialistes du bien-être animal répondront chacun, de 14 à 16h, aux questions des visiteurs. L’on pourra ainsi dialoguer avec un pareur professionnel bovin, un maréchal pratiquant le parage naturel et le shiatsu équins, un dentiste équin, un vétérinaire conseil et un vétérinaire ostéopathe. , Jura. « On ne nous traite pas comme des bêtes », un après-midi d’information sur le bien-être animal à Lons-le-Saunier | Voix du Jura
  • Anthony Jeuland (directeur de Pôle emploi et de la Meef), Jean-Yves Fraquet (sous-préfet de l'arrondissement Fougères-Vitré), M. Rochard (pareur, stagiaire lors de la première formation), Jean-Pierre Hubert (responsable du service 2e transformation chez Tendriade), Marie-Bénédicte Hédou (chargée de mission à la Meef), Philippe Salmon (directeur 1re et 2e transformation à la SVA) et Franck Mouchotte (directeur des ressources humaines chez Tendriade). , Pareur : une formation... et un emploi à la clé - Vitré.maville.com
  • Après avoir suivi une formation de base dans son pays natal, Pieter revient pour travailler dans les fermes du Bocage, également au côté d’un pareur professionnel. Ensuite il est embauché par le contrôle laitier de l’Orne, au service parage. , A Champsecret, Pieter Russchen exerce le métier de pédicure bovin | Le Publicateur Libre
  • Jean-Jacques et Agnès Caillot, parents de quatre enfants, ont un parcours très atypique. Lui a commencé sa carrière comme désosseur pareur, puis il a été cariste et enfin employé communal à Saint-Denis-de-Méré. Agnès Caillot a commencé comme vendeuse en alimentation générale, elle a été standardiste dans un cabinet dentaire à Vire et serveuse dans une crêperie. lamanchelibre.fr, Le Bény-Bocage. Calvados : au bar-pizzeria "Le Relais du Bocage", de nouveaux gérants au parcours atypique
  • Les personnes qui restent l’année entière dans le Jardin de la fontaine pareuse se comptent sur les doigts d’une main. La plupart sont des Wwoofers de passage. Ils viennent aider et passer quelques jours hors de leur quotidien. À condition de respecter certaines règles : « Elles ne sont pas figées mais j’ai besoin que l’on respecte le projet sinon rien n’avancerait. » Se limiter dans la consommation de tabac nocive pour la santé, et travailler avec rigueur sont deux exemples de ce qui aide à faire du séjour un bon moment. Journal L'Union, Journal L'Union
  • Le troupeau du Gaec de Locmaria à Cléguérec (56) n’avait jamais vu un pareur. Même si les vaches, qui sortent presque toute l’année et parcourent jusqu’à 2 km par jour, déclarent parfois quelques boiteries. Cependant, fin octobre dernier, à l’ouverture du nouveau silo de maïs, la santé des pieds s’est dégradée. « Novembre a été très compliqué. Les panaris se sont multipliés », confient les associés Simon-Pierre et François-Xavier Le Boulichet. Un problème pouvant effectivement intervenir quand les chemins sont dégradés en fin d’année. Journal Paysan Breton, Un parage diagnostic pour y voir plus clair | Journal Paysan Breton
  • De quoi ça parle : Le travail. De tous, le pire travail qui soit parce que pénible, dangereux, sous-payé, précaire... le pire qui soit parce que nié par notre société de consommation... le pire travail qui soit est celui de découpeur, tripier, tueur, désosseur, pareur, saigneur… Autant de spécialités que l’on retrouve dans un abattoir. Le lieu chargé de fantasmes, métaphore de cette société qui broie, formate…symbole de ce monde du travail qui cache ses prolétaires et le « sale boulot ».   AlloCiné, Avec ou sans viande ? 6 films à voir (ou pas) pour la Journée internationale sans viande ! - Actus Ciné - AlloCiné
  • Aussi, régulièrement, un pédicure pareur bovin équipé de matériel de contention amovible vient retailler les onglons des vaches et soigner les pieds malades. SudOuest.fr, Un métier original : pédicure pour vaches
  • Pierre Ruffin, 54 ans, habitant de Challes, exerce la profession de pédicure bovin ou pareur bovin, un métier méconnu du grand public. Après l'obtention d'un BTS agricole en production animale, il suit une formation spécifique de pareur d'une durée de 5 semaines au Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) de Rennes, avant de se lancer, en 1997, dans la vie professionnelle. lavoixdelain.fr, Challes-la-Montagne - Pierre Ruffin exerce le métier méconnu de pédicure bovin
  • Avec l’été qui approche, les vaches vont être remises à l’herbe et pâturer. Et pour gambader, mieux vaut avoir de bons appuis. C’est le boulot des pareurs qui remettent à neuf les onglons des bêtes de Haute-Savoie. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, En Haute-Savoie, les pédicures pour bovins s’activent
  • « J’ai constitué mon troupeau limousin à partir des vaches qui étaient présentes sur l’élevage que j’ai repris. Dans mes choix génétiques, je privilégie la docilité, l’instinct maternel et les facilités de naissance sur les taureaux… Et je cherche à généraliser le « sans cornes » pour réduire les frais d’écornage, actuellement réalisé par le pareur. J’utilise des taureaux comme Jovial et Lobleu pour les IA, qui sont réalisées sur environ 70 % des génisses. Et j’ai aussi acheté un taureau sans cornes pour la monte naturelle. » Journal Paysan Breton, Contention et génétique pour plus de confort | Journal Paysan Breton
  • Installé depuis 2005, Bruno Wattelle exerce un métier aussi surprenant que rare : pédicure bovin, dit «pareur». Il intervient sur les pieds des vaches en soin préventif ou curatif, il observe, identifie, dépiste les maladies, l’apparition des boiteries et taille les onglons de la vache afin de lui assurer une meilleure répartition de son poids. Son intervention assure le bien-être des animaux et permet à l’éleveur de maintenir son niveau de production en lait ou la croissance de l’animal en production viande. Auparavant, Bruno était éleveur de vaches laitières dans le Nord de la France, après avoir effectuer plusieurs stages à l’étranger. «Je suis né là-dedans ! Mes parents étaient agriculteurs, mon frère a repris la succession. Une opportunité s’est offerte à moi lorsque je suis venu travailler à l’ENSAT à Poucharramet en 1994, attiré par l’activité expérimentale et génétique pratiquée sur le troupeau de la ferme. Puis en 2005, j’ai décidé de prendre le risque de laisser ce poste, où je bénéficiai d’un statut de fonctionnaire, pour me mettre à mon compte à Poucharramet, où ma famille avait décidé de s’installer», raconte Bruno avec pudeur. Si autrefois on amenait les bêtes au métier, comme on peut en observer un près du four communal du village, aujourd’hui Bruno se déplace pour intervenir dans les exploitations agricoles. Joseph Koziol, éleveur à Poucharramet témoigne : «on fait appel à lui une dizaine de fois par an. On s’est rencontré par hasard il y a environ 7 ans et depuis qu’on a découvert son métier on l’appelle avant de donner des antibiotiques aux bêtes. On peut perdre une vache avec un abcès en quelques jours alors qu’il suffit parfois d’une seule intervention de Bruno pour sauver une bête blessée». Bruno confirme : «les éleveurs m’appellent parfois avant de contacter un vétérinaire qui n’est pas toujours équipé pour ce type d’intervention. J’utilise une cage de contention, outil indispensable pour immobiliser les bêtes pendant les soins. Nous travaillons en confiance et c’est important. Ce n’est pas un métier que l’on choisit par hasard, c’est avant tout une passion, la passion de l’élevage, la passion du milieu agricole.» ladepeche.fr, Poucharramet. Les bovins jusqu'au bout des ongles - ladepeche.fr
  • Mardi 5 avril, 8 heures du matin, à l'abattoir d'Ussel en Corrèze. Joël Coste, le responsable de la chaîne de production, nous accueille en tenue de travail sur le parking de l'entreprise. L'homme est grand, brun, rasé de près ce matin-là. Maculée de projections écarlates, sa combinaison porte l'empreinte des saignées matinales. Il extirpe un paquet de cigarettes de sa poche. « On vient de faire les porcs et les chevaux. » Traduction : la première fournée du jour repose déjà en chambre froide. Son accent trahit ses origines auvergnates. À 46 ans, Joël Coste a passé l'exacte moitié de sa vie à travailler dans des abattoirs. Après dix-huit années chez Charal en qualité de pareur (personne chargée d'enlever la peau et les graisses de la viande pour la rendre propre à la consommation), puis comme désosseur, l'ouvrier chevronné quitte l'entreprise en 2011. « J'ai commencé au bas de l'échelle et j'ai gravi les échelons. Je voulais évoluer. » Le Point, Joël Coste, 46 ans, il tue pour vous nourrir ! - Le Point
  • Dans cette période compliquée, Matt Hendel parle davantage avec ses employés. « Je les informe. Tout le monde a peur et fait attention. » Pour se protéger, le port de masques, gants et combinaisons est de rigueur. Le mot d’ordre est de restreindre au maximum les visites sur la ferme. « Pour limiter le risque de contagion, nos partenaires s’adaptent et développent leurs activités par téléphone ou par Internet. On s’aperçoit, pour l’avenir, que même à distance, les services sont efficaces. » Et l’Américain constate que les prestataires qui doivent tout de même passer sur place sont « rodés pour éviter tout contact ». Il y a quelques jours, par exemple, le pareur est venu s’occuper d’un lot d’animaux. Il n’a eu accès qu’à un périmètre très réduit de l’exploitation, à distance de tout le reste. Journal Paysan Breton, Pendant la pandémie, Matt Hendel se concentre sur l’élevage | Journal Paysan Breton
  • Google Assistant communique avec ses utilisateurs à travers l'application Google Allo sur les smartphone équipés d'Android 6.0 et au-delà, mais aussi via son haut pareur intelligent Google Home. Le concierge vocal d'Alphabet totalise 5,7 millions d'afficionados, comme le montre le tableau ci-dessous. Amazon est à la traine, avec seulement 2,6 millions d'utilisateurs pour son IA Alexa. , Assistant intelligent : Siri tremble face à la concurrence
  • « J'ai une ou deux vaches atteintes par la Mortellaro dans le troupeau, dois-je m'en inquiéter ? » La réponse est oui, il faut même agir sur tout le cheptel ! Comme le rappelle Damien Regnier, pareur : « Les animaux ne se contaminent pas entre eux directement mais contaminent le milieu. » Alors, pédiluve, spray, pédisec, pédimousse, tapis imprégnés... : quel système mettre en place ? Tous ne se valent pas. Web-agri, Lutte contre les boiteries et la Mortellaro : pédiluve, spray, tapis mousse
  • De nombreux animaux sont, selon Jean-Michel Gricourt, victimes d’une part de négligence, et d’autre part de soins non adaptés. Et d’insister sur les bienfaits de l’apprentissage « sur le tas ». « Ce sont les chevaux qui m’ont fait progresser au fil des années, au fur et à mesure des pathologies rencontrées. » Volontiers « chuchoteur », le pareur explique que, pour s’occuper d’équidés, « il faut les regarder vivre, marcher et communiquer avec eux ». Et d’assurer : « Je n’emploie pas la brutalité, je ne crie pas. Il faut rouspéter parfois pour poser des limites mais toujours rester calme ». , Mesvres | L’homme au savoir - (sans) fer
  • Après plusieurs mois de recherche, il tente de se faire recruter par la société Bigard et d'y apprendre un tout nouveu métier, celui de pareur. «Un ami m'a expliqué comment je pouvais postuler. Et cela a fonctionné. Ensuite, j'ai pu intégrer une formation», se souvient-il. ladepeche.fr, Castres. Bigard lance ses sessions d'embauches - ladepeche.fr
  • La reproduction est également très suivie : des protocoles de synchronisation de chaleurs sont mis en place pour réduire l’IVV. Le pareur vient tous les quinze jours. Appliquer ces protocoles « permet de perdre moins de temps et donne une bonne réactivité. On limite les frais vétérinaires et les pertes d’animaux. Par ailleurs, avec un grand troupeau, les choses sont faciles à mettre en place, grâce à la gestion par lot, pour les taries en particulier. En France, c’est difficile de faire une ration pour trois vaches taries uniquement. » Journal Paysan Breton, Aux États-Unis avec six cents vaches | Journal Paysan Breton
  • Depuis quelque temps, la dermatite avait explosé dans son élevage. L’éleveur s’était pourtant donné les moyens de canaliser la maladie : « J’utilisais un pédiluve liquide 2 jours par mois avec un produit désinfectant. Pour des résultats médiocres : le pareur venait 4 fois par an et posait 20 pansements par passage. Pour un troupeau de 60 vaches, c’était énorme », déplore l’éleveur. Journal Paysan Breton, Maîtriser Mortellaro grâce au pédiluve à jets | Journal Paysan Breton
  • Après une dizaine d'années passées à prendre soin des pieds de tous types de chevaux et poneys, la Sérignacaise Fleur a validé ses compétences en obtenant son diplôme (Capa) de maréchal-ferrant. Au 1er janvier 2012, son activité d'artisan débute: pareur d'équidés et maréchal-ferrant basée sur Sérignac, se déplaçant à la demande dans le Tarn-et-Garonne, le Gers et la Haute-Garonne. ladepeche.fr, Sérignac. La fine Fleur de la maréchalerie - ladepeche.fr
  • 5 x 3, repos 5’. Charge maximale. Le pareur peut vous aider légèrement sur la dernière répétition. Masculin.com, 9 semaines pour muscler ses pectoraux
  • Il travaille les deux pieds dans le fumier… et le revendique. Car son métier veut ça. Jean-Claude Lébeaupin, de Ciry-le-Noble, travaille par nature au cul des vaches puisqu’il a vocation à tailler leurs onglons. Souvent les sabots postérieurs d’ailleurs, ceux qui trempent dans les déjections. Son métier porte le nom de pareur, à ne pas confondre avec le pareur-désosseur d’abattoir qui découpe les carcasses. Jean-Claude assume aussi le vocable de « pédicure bovin ». , Saône et Loire | Pédicure pour bovins
  • Cela fait dix ans que l’idée a commencé à germer dans la tête de Nicolas Fournier, pareur en Haute-Marne. De par son métier, Nicolas observait fréquemment l’apparition des cerises symétriques sur les onglons internes des pattes avant. Une pathologie liée à des points de pression chez des vaches qui stationnent longtemps debout et reportent leur poids d’un pied sur l’autre pour se soulager. « J’avais beau parer, comme les vaches ne se couchaient pas, le problème revenait. Car beaucoup d’éleveurs règlent leurs logettes pour éviter d’avoir des bouses à l’arrière de la logette, c’est-à-dire pour des petites vaches, et non en fonction du gabarit du troupeau ». D’où son idée de repenser complètement la logette pour qu’elle reste propre tout en étant non contraignante pour l’animal. Nicolas Fournier a passé beaucoup de temps à observer les vaches et leur façon de se mouvoir. Réussir lait, [VIDEO] Stabulation : une logette sans barre au garrot, ça existe ! | Réussir lait
  • Jacky Goddoff note quant à lui l’entraide. Pour lui, la responsabilisation est une dimension importante de la pratique du bloc: « La hauteur des blocs a relevé la vigilance des participants les obligeant à se concentrer sur leurs coéquipiers. Le pareur est extrêmement stimulant et donne de l’énergie et de la force pour performer. » , LA FINALE DU RED BULL FONT&BLEAU PREND DE LA HAUTEUR ! · PlanetGrimpe - Toute l'actualité escalade
  • Lors du Space 2012, Mazeron a présenté un système de parage des pattes avant des bovins astucieux. Silencieux et adaptable sur n'importe quelle cage de parage, le support assure à la fois le bien-être de l'animal en respectant ses aplombs mais aussi le confort d'utilisation du pareur. Web-agri, Mazeron distribue un système innovant de parage des pattes avant
  • Auparavant, il était pareur, c’est-à-dire pédicure pour bovins dans la Meuse. Un agriculteur chez qui il est intervenu, se souvient très bien de lui. Il le décrit comme « un grand gars sec, qui portait alors des lunettes » et le dépeint comme « un bon jeune, un fou de vaches ». Il ajoute : « Il paraissait voyageur, il m’avait raconté qu’il était allé aux États-Unis. Il m’avait aussi confié qu’il s’était mis à la musculation. » , Edition Bar le Duc | Meuse : un jeune homme de Nant-le-Petit arrêté en Ukraine
  • On forme des groupes de trois, le nombre idéal pour pratiquer, surtout quand on débute. Chacun son rôle : le porteur (ou "base"), le voltigeur (ou "flyer") et le pareur (ou "spotter") vont travailler de concert puis chacun prendra la place de l'autre une fois la posture achevée. Ce roulement permet de profiter du travail et des bienfaits de chaque rôle. Vital, L'acroyoga, des postures à pour prendre son envol, on a testé pour vous - Vital
  • Malgré la maîtrise forgée dans les années, les grutiers connaissent la pression. « Surtout quand on charge du bois. » Précisément le gros de l’activité, depuis que la tempête Klaus a couché les Landes, voilà un an et demi. « Pour le bois, vous avez beaucoup plus de monde au sol. Donc beaucoup plus de gens exposés », éclaire Olivier Bartheu. Il estime que « ça grouille ». « Comptez, pour chaque grue, quatre gars pour accrocher les billes, deux gars qui les décrochent dans le bateau et un pareur pour guider. » SudOuest.fr, Les grutiers culminent
  • Marine commence sa séance par observer l’animal : « Je regarde son comportement, sa posture et son état général. Je demande également à l’éleveur s’il y a eu de l’amélioration depuis notre échange téléphonique ou pas. Nous attachons ensuite la vache au licol ou au cornadis pour assurer ma sécurité comme celle de l’animal. Enfin, je réalise une série de palpations pour détecter les zones de chaleurs, les éventuelles douleurs, les hématomes, etc. J’effectue aussi du testing articulaire pour vérifier le mouvement de chaque articulation et finaliser mon diagnostic. Vient ensuite la manipulation. Bien entendu, si j’ai un doute sur une fracture, une lésion, un trouble métabolique ou encore un problème de pied, je me réfère toujours au vétérinaire ou à un professionnel compétent dans le domaine comme un pareur. » Web-agri, Reportage sur l'ostéopathe bovin : manipulation des vaches, santé animale
  • Bouchers services recherche dix désosseur (se) s-pareur (se) s en CDD 35 heures (offre : 061VWHQ) pour un travail à Saint-Brice-en-Coglès. Les débutants sont acceptés. , Pays de Fougères : ça recrute dans la maroquinerie, la viande et la pierre | La Chronique Républicaine
  • Fils d'éleveur, petit-fils d'inséminateur, Grégoire M. a la passion des vaches. Il a d'abord exercé comme pareur, c'est-à-dire spécialiste des sabots des bovins. « Mais ça demande beaucoup de force, et ça lui causait des douleurs récurrentes au dos », commente une connaissance. Grégoire entame alors une formation dans l'insémination. Sans bac ni BTS, il sort pourtant deuxième de sa promotion. Et en septembre dernier, il est embauché en Alsace par Elitest, une coopérative spécialisée dans la génétique bovine. Luc Voiday, le patron, ne tarit pas d'éloges sur cet employé « consciencieux et appliqué ». Grégoire sillonne les fermes au volant de son véhicule de société. Celui-là même qu'il aurait rempli d'armes, et au volant duquel il a été interpellé en Ukraine. « Il avait simplement posé un grand week-end de congés, explique son patron, du mercredi 18 au soir jusqu'au lundi 23 au matin. Il avait gardé la voiture comme à son habitude. Il n'était pas censé franchir les frontières avec... » leparisien.fr, Français arrêté en Ukraine : à Nant-le-Petit, c'est la stupéfaction - Le Parisien
  • « L’ostéopathie nous a déjà permis de conserver des vaches laitières », témoigne un des éleveurs présents à l’assemblée. « Souvent, les problèmes aux pattes sont liés à de mauvaises postures. En faisant venir le pareur, on ne guérit pas forcément la source du problème. » Journal Paysan Breton, L’ostéopathie peut aussi soigner les bovins | Journal Paysan Breton
  • Un « système hors-sol logettes » exigeant une attention particulière sur la santé des pieds et la qualité des membres des 120 laitières. « Le pareur passe aujourd’hui quatre ou cinq fois par an contre deux fois auparavant », explique l’éleveur. « Avant, nous avions beaucoup de dermatites et un manque de puissance des membres antérieurs… On a beaucoup sélectionné sur le lait. On s’est sans doute trompé en délaissant trop les fonctionnels. » Journal Paysan Breton, Cap sur la santé du pied des bovins | Journal Paysan Breton
  • Google a aussi confirmé le lancement de Google Home, un haut-pareur conçu pour être placé dans une pièce pour accéder facilement avec l’Assistant Google avec sa voix. Journal Métro, Aperçu des Google Pixel et Pixel XL
  • Ici, outre les contrats courts, sera menée prochainement une action visant à pourvoir quatorze postes en CDI. « Dans ce cas on ne recherche pas des gens formés, mais on procède à un recrutement par simulation », explique Corinne Perennou. « On va rechercher les aptitudes au métier proposé, en l'occurrence celui de pareur désosseur. Ensuite, une formation est proposée par l'employeur, avec un contrat de professionnalisation et au bout, une embauche en CDI assurée ». Le Telegramme, Le Télégramme - Entreprises. Pôle Emploi se spécialise
  • La liste : Patricia Edet, 64 ans, retraitée, maire sortant ; Noémie Barbier, 29 ans, conseillère clientèle banque ; Charles Blot, 30 ans,  chargé de recrutement ; Dorothée Boruta, 34 ans, kinésithérapeute ; Jacques Brouard, 72 ans, psychologue ; Frédéric Doiteau, 41 ans, centralier (conseiller sortant) ; Pamela Gaucher, 38 ans, boucher pareuse ; Nicole Peltier, 63 ans, retraitée (adjointe sortante) ; Aline Rannou, 62 ans, retraitée ; Cécile Richard, 32 ans, agent de laboratoire (conseillère sortante; absente sur la photo) ; Guillaume Wagner, 40 ans, soudeur. , Municipales 2020 : 8 nouveaux avec Patricia Edet à Saint-Martin-des-Monts | L'Écho Sarthois

Traductions du mot « pareur »

Langue Traduction
Anglais spitter
Espagnol escupir
Italien spitter
Allemand spitter
Chinois 飞溅
Arabe بصق
Portugais cuspidor
Russe spitter
Japonais 唾を吐く
Basque spitter
Corse spitter
Source : Google Translate API

Synonymes de « pareur »

Source : synonymes de pareur sur lebonsynonyme.fr

Pareur

Retour au sommaire ➦

Partager