La langue française

Papillote

Définitions du mot « papillote »

Trésor de la Langue Française informatisé

PAPILLOTE, subst. fém.

A. − HIST. DU COST. Paillette d'or ou d'argent brodée sur une étoffe, un vêtement. (Dict. xixeet xxes.). Synon. paillon.
B. −
1. Vieilli. Petit morceau de papier tortillé en son milieu. Synon. papillon.Papillotes d'une queue de cerf-volant. (Ds Logos).
a) Petit morceau de papier ou feuille très mince d'autre matière tortillé(e) ou roulé(e), servant à rouler une mèche de cheveux pour la fixer en boucle ou pour la friser. Papier (brouillard) à papillotes; mettre ses papillotes; fer à papillotes. Gisette (...) ôte ses papillotes et se coiffe, en longues anglaises, qui tombent de petits frisons coquins sur le front (Goncourt,Journal, 1860, p.717):
1. Pour les (...) enfants (...) même (...) ceux dont les cheveux frisaient du bout, (...) on mettait des papillotes. On roulait en anneau la mèche de cheveux que l'on entortillait ensuite dans un papier très léger, assorti à la couleur des cheveux, et qui s'appelait du papier brouillard. Gyp,Souv. pte fille, 1927, p.71.
Vieilli, fam. Être en papillotes; mettre ses cheveux en papillotes. Avoir, mettre des papillotes sur la tête. Il m'arrive souvent de rester en papillotes quand les enfants ont été méchants. Ma toilette dépend de leur humeur (Balzac,Mém. jeunes mariées, 1842, p.332).Le matin, encore en papillotes, elle arrosait ses fleurs elle-même (Flaub.,1reÉduc. sent., 1845, p.27).
b) P. méton. Mèche ainsi frisée, boucle mince en accroche-coeur. Synon. anglaise, bouclette, frison, frisette.Une vingtaine de jeunes gens, (...) en chapeau rond, avec de longues papillotes tombant sur leur visage (Tharaud,An prochain, 1924, p.178).V. aimé ex. 70:
2. Elle était nu-tête, de longues papillotes à l'anglaise, d'un blond cendré, tombaient avec une grâce exquise sur ses épaules décolletées... Flaub.,1reÉduc. sent., 1845, p.74.
En papillote. En forme de tortillon. [Un insecte] se roule en papillote, et se maintient dans cette situation, en fixant ses deux godets supérieurs sur la partie postérieure et supérieure de son corps (Voy. La Pérouse, t.4, 1797, p.63).P. anal. Ces jolies phrases tortillées en papillotes (A. Daudet,Rois en exil, 1879, p.292).
2. CONFISERIE
a) Papier d'emballage fantaisie, tortillé ou frangé aux bouts, enveloppant certains bonbons ou certaines douceurs. Bonbon enveloppé dans sa papillote:
3. L'on peut se fier à lui pour les coups d'escopette visés et savourés cinquante ans d'avance. La balle arrivera même tout enveloppée, comme les berlingots, de papillottes [sic] bleues et roses où seront tracées des maximes morales. Romains,Hommes bonne vol., 1939, p.9.
En partic. Enveloppe d'une surprise. Il y eut un partage des «surprises». Les enfants, en quittant la table, emportaient chacun une des grandes papillotes dorées, dont ils se hâtaient de déchirer l'enveloppe; et ils sortaient de là des joujoux, des coiffures grotesques en papier mince, des oiseaux et des papillons (Zola,Page amour, 1878, p.898).
b) P. méton. Variété de bonbon (fondant ou chocolaté) ainsi enveloppé, et dont le papier d'emballage, présentant un rébus ou une devinette, contient parfois un pétard. Une livre de papillotes (Ac.). Papillote détonante (Ac. Gastr. 1962). Un peu de fulminate, un peu de fin gravier ou de sable, le tout enveloppé dans un papier à papillotes (Gide,Si le grain, 1924, p.421):
4. la comtesse: −Elle nous donnait en guise d'étrennes, à chacun, une papillote de chocolat... Elle en avait un tas dans une coupe de Chine... Hermant,M. de Courpière, 1907, I, 5, p.6.
3. CUISINE
a) Papier (beurré, huilé, sulfurisé ou d'aluminium) dont on enveloppe certains légumes, poissons, viandes à griller au four ou à cuire, à l'étouffée; p.méton., mets ainsi préparé. Cailles, rougets en papillotes; papillotes de veau. P. ext. Façon de présenter ces mets dans leur emballage. Les ailes de perdrix furent servies en papillote (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p. 86).Voulez-vous un gigot d'agneau ou un foie gras frais ou en papillotte? (Rustica, 2-8 sept. 1981, no 610, p. 28).
b) Papier d'ornement façonné et dentelé dont on entoure le manche d'un gigot ou d'une côtelette pour les présenter, les servir à table (d'apr. Davau-Cohen 1972 et Chaud. 1970). Rangez les navets autour, mettez une papillote au manche du gigot (Gdes heures cuis. fr., J. Gouffé, 1877, p. 184):
5. ... nous n'épuisâmes pas les cahiers vergés (...). Ma mère s'y employait pourtant (...): «Comment, il y en a encore? Il m'en faut pour les côtelettes en papillotes (...)» Colette,Sido, 1929, p. 123.
C. − Loc. verb. au fig., fam.
1. Cela n'est bon qu'à faire des papillotes, tu peux en faire des papillotes. Cet écrit, ce texte est bon à jeter, n'a aucune valeur. Malvina dévorait ces turlupinades, tandis qu'elle se faisait des papillotes de mes Fleurs du Sahara (Reybaud,J. Paturot, 1842, p. 9):
6. Julien toucha le cahier qu'Henri avait posé sur le comptoir: «Qu'est-ce que c'est que ça? Des documents secrets? −Un roman de jeune homme. −Dis à ton jeune homme d'en faire des papillotes pour sa petite soeur; qu'il se mette bibliothécaire, comme moi, (...) c'est plus sain (...)» Beauvoir,Mandarins, 1954, p. 158.
2. Avoir les yeux en papillotes. Avoir les yeux mal ouverts, gonflés de sommeil. On dort sur un lit de camp, on marche au tambour, on croise la baïonnette contre les caniches réfractaires, (...) on sort de là les yeux en papillotte [sic] et le pantalon crotté (Reybaud,J. Paturot, 1842, p. 160).
D. − Arg., au plur. ,,Billets de banques`` (France 1907) ,,dans lesquels les gens aussi riches que galants enveloppent les dragées qu'ils offrent aux petites dames`` (Delvau 1866, p. 282).
Prononc. et Orth.: [pij t]. Att. ds Ac. dep. 1694. -otte (supra Romains, loc. cit., Rustica, loc. cit. et Reybaud, op. cit., p. 160). Étymol. et Hist. 1. 1408 papillotte «paillettes d'or ou d'argent» (Graves, Deux inventaires de la Maison d'Orléans, p. 103 ds IGLF); 2. 1617 «petit morceau de papier dont on enveloppe les cheveux divisés en mèches pour les friser» (Doc. ds Sources du droit du canton de Genève, 3, 606 d'apr. FEW t. 7, p. 578a); 3. a) 1735 côtelettes de veau en papillotes (Le Cuisinier moderne, II, p. 90 ds Quem. DDL t. 6); b) 1803 dragée en papillote (Boiste); 4. 1771 servir à faire des papillotes «ne rien valoir» (Du Deffand, Lettres écrites à Horace Walpole, 7 mars, éd. 1824, Paris, t. 2, p. 157). Issu, par substitution de suff., de papillon*; les paillettes étant comparées aux ailes chatoyantes des papillons (cf. FEW t. 7, p. 581a). Fréq. abs. littér.: 100. Bbg. Greimas Mode 1948, p. 63. _ Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Nom commun

papillote \pa.pi.jɔt\ féminin

  1. Morceau de papier dont on enveloppe les cheveux que l’on met en boucles, pour les friser.
    • Mettre les cheveux dans des papillotes.
    • Mettre des papillotes.
    • Fer à papillotes.
    • être en papillotes, avoir la tête en papillotes, avoir les cheveux dans des papillotes.
    • Cela n’est bon qu’à faire des papillotes, se dit d’un écrit sans mérite, d’un papier sans valeur, bon à mettre au rebut.
    • D’autres, des railleurs, roulent ces lettres pour en allumer leur cigare, ou les donnent à leurs femmes qui s’en font des papillotes. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    1. (Par métonymie) Mèche de cheveux frisée avec ce papier ou au fer.
      • Elle était nu-tête, de longues papillotes à l'anglaise, d'un blond cendré, tombaient avec une grâce exquise sur ses épaules décolletées. — (Gustave Flaubert, 1ère Éducation sentimentale, 1845, p.74)
    2. Jeune juif avec des papillotes.
      (Coiffure) (Judaïsme) Mèche de cheveux allant de paire de chaque côté du visage, typiques des hommes juifs orthodoxes.
      • Une vingtaine de jeunes gens, […] en chapeau rond, avec de longues papillotes tombant sur leur visage — (Jérôme Tharaud et Jean Tharaud, L’an prochain à Jérusalem !, 1924, p.178)
  2. Poisson en papillote
    Enveloppe faite d’une feuille de papier pour éviter la dessiccation des aliments lors de la cuisson.
    • Ajoutez un filet d'huile d'olive, puis saupoudrez d’herbes de Provence. Refermez soigneusement les papillotes. Faites-les cuire doucement au barbecue 20 à 25 minutes. — (Frédéric Berque, Papillotes surprise, Toquades (Éditions First-Gründ), 2013, p.26)
    • Le saumon et l’oseille font un mariage classique, mais en papillote, c'est plus original ! — (Rosa Jackson, La cuisine des paresseuses, éd. Marabout, 2005)
    1. Ornement de papier façonné et dentelé dont on entoure le manche d'un gigot ou d'une côtelette.
      • Rangez les navets autour, mettez une papillote au manche du gigot. — (Jules Gouffé, Grandes heures de la cuisine française, 1877, p. 184)
  3. Papillotes de Lyon.
    (Par métonymie) Dragée de sucre ou de chocolat enveloppée dans un morceau de papier.
    • Une livre de papillotes.
    1. (Lyonnais) (Spécialement) Papillote emballée avec une maxime et/ou un pétard.

Forme de verbe

papillote \pa.pi.jɔt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de papilloter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de papilloter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de papilloter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de papilloter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de papilloter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PAPILLOTE. n. f.
Morceau de papier dont on enveloppe les cheveux que l'on met en boucles, pour les faire tenir frisés. Mettre les cheveux dans des papillotes. Mettre des papillotes. Fer à papillotes. Être en papillotes, avoir la tête en papillotes, Avoir les cheveux dans des papillotes. Fam., Cela n'est bon qu'à faire des papillotes, se dit d'un Écrit sans mérite, d'un papier sans valeur, bon à mettre au rebut. Côtelette de veau en papillote, Côtelette de veau panée, que l'on enveloppe d'une feuille de papier pour la faire cuire.

PAPILLOTE, en termes de Confiserie, désigne une Dragée de sucre ou de chocolat enveloppée dans un morceau de papier. Une livre de papillotes.

Littré (1872-1877)

PAPILLOTE (pa-pi-llo-t', ll mouillées, et non pa-pi-yo-t') s. f.
  • 1Morceau de papier dont on enveloppe les mèches de cheveux pour les friser. Tous les cheveux coupés sur la tête, et frisés naturellement par cent papillotes qui lui font souffrir mort et passion toute la nuit, Sévigné, 29. Et mes cheveux encor sont sous la papillote, Regnard, Distr. II, 1. Il se fait mettre des papillotes et fait poudrer ses cheveux en attendant qu'on batte la générale, Vauvenargues, Thersite. L'Allemande a ôté ses papillotes ; le cavalier en a pris une sans réflexion, l'a dépliée, Lesage, Diable boit. ch. 17, p. 351, dans POUGENS.

    Faire des papillotes d'un papier, s'en servir en papillotes comme d'un papier inutile. À quoi cela servira-t-il ? à faire des papillotes, Mme du Deffand, Lett. à Walpole, t. II, p. 157, dans POUGENS. Vous portez en tremblant votre livre à une dame de la cour ; elle le donne à une femme de chambre qui en fait des papillotes, Voltaire, Mél. litt. à M. Lefèvre. Mlle Davenport en a peut-être déjà fait des papillotes [de papiers] ; mais ils méritaient d'être conservés, Rousseau, Conf. VIII.

    Cela n'est bon qu'à faire des papillotes, se dit d'un papier bon à mettre au rebut, d'un écrit sans mérite.

    Être en papillotes, avoir la tête en papillotes, avoir les cheveux sous des papillotes. Elle était en papillotes lorsque j'entrai dans sa chambre.

    Fig. Avoir les yeux en papillotes, ne pas les avoir bien ouverts en se réveillant.

  • 2Côtelette en papillote, côtelette que l'on enveloppe d'une feuille de papier pour la faire cuire.
  • 3Dragée enveloppée dans un morceau de papier ; c'est ordinairement deux pastilles de chocolat ou un bonbon de chocolat avec une pistache dedans qui est enveloppé ; il y a toujours deux ou trois vers ou une devise, dans chaque papillote. Je pense que les poëtes qui faisaient autrefois, l'hiver, les devises innocentes des papillotes, étaient les mêmes qui, l'été, composaient la poésie qui s'enroule autour des mirlitons, Alph. Karr, les Guêpes, janv. 1843.
  • 4Petit appareil en papier que l'on met à un tourne-broche, pour l'empêcher de tourner trop vite.
  • 5Il s'est dit pour paillette d'or ou d'argent.

HISTORIQUE

XVe s. Un chappel de plumes de paon, papillotées de papilloctes d'or, De Laborde, Émaux, p. 430.

XVIe s. Une robbe de satin noir, un bandage à l'entour decoupé à triangle garny de papillotes, De Laborde, ib. Monsieur le marquis s'estoit accommodé d'un fort grand panache à sa salade, si couvert de papillotes [sorte d'ornement] que rien plus, Brantôme, Capit. franç. t. III, p. 13, dans LACURNE. Papillotes de boue [éclaboussures], Cotgrave Il croit que les estoiles sont papillotes, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PAPILLOTE, s. f. terme de Perruquier ; ce sont de petits morceaux de papier, avec lesquels les Perruquiers enveloppent les boucles des cheveux qu’ils ont frisés, afin que ces boucles ne se lâchent point, & qu’elles puissent supporter l’action du fer sans être endommagées par la chaleur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « papillote »

Papillot, ancienne forme de papillon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Féminin de l’ancien français papillot (« paillette, petit papillon ») apparenté à papillon ; les paillettes étant comparées aux ailes chatoyantes des papillons.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De papillot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « papillote »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
papillote papijɔt

Citations contenant le mot « papillote »

  • Poisson, légumes ou même fruits, la cuisson en papillote s’adapte à de nombreux aliments bons pour la santé. Cette méthode permet de conserver un maximum de nutriments, comme les vitamines et les minéraux. En effet, cuire les aliments peut altérer ces éléments réduisant leurs bénéfices pour l’organisme. Par exemple, la vitamine C est particulièrement fragile. Sensible à la chaleur, elle est facilement détruite. , Magazine Gastronomie et Vins | La papillote, c'est au four ou au barbecue…
  • 4 Découpez 4 feuilles de papier sulfurisé ( 25 cm x 25 cm) pour réaliser vos papillotes. Dans chaque feuille, répartissez les cubes de poire, les zestes, le jus de citron puis ajoutez une cuillerée à soupe de Canderel par papillote. , Magazine Gastronomie et Vins | Recette simple : la papillote de poire au citron vert
  • Chaque semaine, le Emporio Armani Caffè & Ristorante livre en exclusivité une recette savoureuse et facile à réaliser chez soi. Découvrez pour leur cinquième rendez-vous comment cuisiner le bar “en papillote” avec sa purée de fenouil et brocoli. Numéro Magazine, La recette du bar en papillote d'Emporio Armani Caffè
  • Si le vernis classique s'enlève facilement, il n'en est pas de même avec le semi-permanent. De nombreux instituts pratiquent la «dépose». Mais si on souhaite la faire à la maison sans abîmer ses ongles, est-ce possible ? «C'est tout à fait faisable mais il faut avoir la bonne technique», rassure l'experte manucure OPI. Cette dernière conseille d'investir dans un kit de dépose si on est une coutumière de cette pose de laque qui dure entre trois semaines et un mois. Si on procède de manière occasionnelle, il suffit de prévoir des carrés de papier aluminium (de 8 cm sur 8 selon la spécialiste). On découpe également des morceaux de coton (1 disque à démaquiller en 4) qu'on imbibera de dissolvant contenant de l'acétone. «Il suffit de venir poser le petit carré sur l’ongle et de faire une papillote avec l'aluminium en serrant bien pour assurer un vrai contact.» On laisse ensuite poser 20 minutes. Pas moins ! Et dernière précision capitale : «On ne décolle surtout pas la papillote avant, même pour voir si ça marche ; car sinon on anéantit tout le processus et il faut repartir à zéro.» Madame Figaro, Les trois mauvais réflexes qu'on a toutes quand on retire le vernis à ongles - Madame Figaro
  • Des papillotes pour une cuisson à la vapeur dans un contenant hermétique : du papier sulfurisé ou papier imperméable et surtout pas dans du papier aluminium ! Je vous explique tout cela dans la vidéo ! France Bleu, Papillote surprise (au poisson et aux légumes !)

Traductions du mot « papillote »

Langue Traduction
Anglais papillote
Espagnol papillote
Italien papillote
Allemand papillote
Chinois 乳头状
Arabe بابيلوت
Portugais papiloto
Russe papillote
Japonais 乳頭
Basque papillote
Corse papilotu
Source : Google Translate API

Synonymes de « papillote »

Source : synonymes de papillote sur lebonsynonyme.fr

Papillote

Retour au sommaire ➦

Partager