La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pacage »

Pacage

Définitions de « pacage »

Trésor de la Langue Française informatisé

PACAGE, subst. masc.

A. − Action de faire paître le bétail sur des terrains en friche ou dans les forêts. Cette dégradation de la savane s'affirme par la colonisation d'un acacia épineux dont la multiplication interdit bientôt le pacage (Wolkowitsch, Élev., 1966, p.97).La culture continue du sol, les nouveaux assolements réduisirent beaucoup la liberté de pacage des troupeaux et la vaine pâture (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p.197).
DROIT
Droit de pacage. ,,Droit de mener paître des bestiaux sur certains fonds`` (Barr. 1965). Ils devaient payer , pour leur bétail, des droits de pacage (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p.58).L'abandon des droits de pacage et de panage par les riverains des forêts domaniales ne date que d'un siècle (Wolkowitsch, Élev., 1966, p.103).
Régime du pacage. ,,Régime auquel sont soumis certains animaux domestiques envoyés au pacage de l'étranger en France ou de France à l'étranger`` (Math. 1967).
P.méton. Temps durant lequel les animaux sont maintenus dans un champ (d'apr. Villemin 1975).
B. − Lieu de pâture pour les troupeaux. Pacage communal; mener les bêtes au pacage. On projette ici un film opposant l'air endormi d'une vache sur maigre pacage à l'air vif et éveillé d'une bête sur riche prairie (Wolkowitsch, Élev., 1966, p.150):
. ... si vous changez une bête de pacage, si vous la piquez d'une jachère herbeuse dans une pâture grasse, où le pied en la foulant fait suinter la plante, le lait s'épaissit aussitôt, se charge de crème, écume... Pesquidoux, Livre raison, 1928, p.241.
P.métaph. Le politique chevauchant alternativement Guizot, Molé, Thiers et les envoyant tour à tour se refaire dans les pacages de l'opposition (Michelet, Journal, 1845, p.588).Quand j'eus atteint l'âge de puberté, une croissance soudaine et hâtive m'ayant étiré et affaibli, on m'envoya au pacage (Arnoux, Écoute, 1923, p.30).
Prononc. et Orth.: [paka:ʒ]. Ac. 1694, 1718: pascage; Ac. 1740: pâ-; dep. 1762: pa-. Confirmation de [pa-] ds Buben 1935, § 31. Étymol. et Hist. 1. 1360-70 pasquage «repas» (Baudouin de Sebourc, éd. L. N. Bocca, XI, 437); 2. a) 1588 «terrain où l'on fait paître les bestiaux» (Montaigne, Essais, I, 31, éd. P.Villey et V.-L. Saulnier, p.204); 1611 paccage (Cotgr.); b) 1812 «terrain en friche» (Mozin-Biber); 3. a) 1740 droit de pacage (Ac.); b) 1897 «action de faire paître le bétail» (DG). Du b. lat. *pascuaticum, dér. de pascuum «pâturage», lui-même dér. de pascere, v. paître. Fréq. abs. littér.: 82.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pacage \pa.kaʒ\ masculin

  1. Action de faire paître les bestiaux.
    • Notons que certaines landes soumises au pacage (…) présentent de vastes zones nues dont le gazon ras est essentiellement constitué par des Hémicryptophytes et des Chaméphytes à tige plus ou moins décombante ; […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 126)
    • Cette lande peut par le pacage donner la lande-herbeuse, comme l'appellent Allorge et Gaume. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 157)
    • Ces pelouses constituent des peuplements les plus riches en espèces spéciales […]. On les considère souvent comme stabilisés par l'action indirecte de l'homme et en particulier par le pacage des ovins. — (Marcel Bournérias, Guide des groupements végétaux de la région parisienne, SEDES, 1968, page 187)
  2. (Par extension) Lieu où l’on mène paître les bestiaux.
    • Les pacages fournissent plus d'herbes que les autres pâtures, parce qu'ils sont humides de leur propre fonds. — (L'agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur. » -Rouen, 1787)
    • — Nêne, les nuages qu’est-ce que c’est ? où vont-ils ?
      — Ce sont les petits moutons du Bon Dieu qui s’en viennent au pacage.
      Le ciel, grand ouvert, était comme une belle prairie rase ; quelques flocons blancs y voyageaient cependant et, à cause de cela, il paraissait assez proche.
      — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Aux XVIe et XVIIe siècles, encore, nous assistons à l’aménagement de plusieurs chaumes dans ces parties de la montage ; peu à peu des pacages s’étendront où prospérait la forêt. — (Pierre Boyé, Les Hautes-Chaumes des Vosges, Rencontres transvosgiennes, 2019, ISBN 978-2-9568226-0-8)
  3. (Droit) (Vieilli) Pratique du droit de pacage.
    • On l'avait bien vu voici quelque années à Manise, quand un autre Préfet, déjà soumis à la Fédération des Chasseurs, avait prétendu prohiber le pacage en forêt, aux bestiaux, même partiellement entravés. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PACAGE. n. m.
Action de faire paître. Droit de pacage, Droit d'envoyer son bétail paître dans certains pâturages. Il désigne par extension un Lieu où l'herbe est abondante et où l'on mène paître les bestiaux. Mettre les bœufs dans le pacage, au pacage.

Littré (1872-1877)

PACAGE (pa-ka-j') s. m.
  • Lieu de pâture. Puissent de frais gazons, puissent de claires ondes Dans un riant pacage arrêter mes brebis ! Delille, Imag. VIII. Dans les pays de pacage où il se fait beaucoup de beurre…, Genlis, Maison rust. t. II, p. 49, dans POUGENS.

    Particulièrement. Nom donné aux terrains soumis au pâturage, mais surtout aux terrains en friche, aux communaux.

    Droit de pacage, droit d'envoyer paître son bétail dans certains pâturages.

HISTORIQUE

XIVe s. Helas ! dist Polibans, chi païerai treuage [tribut] ; Deable ont envoiet chestui en mon manage ; Je croi qu'en l'autre siecle ferai anuit pasquage, Baud de Seb. XI, 438.

XVIe s. La garenne est de defense, tant pour la chasse que pour la pesche et le pascage, Loisel, 238. Les herbages sauvages sont les pascages et pastis que sans artifice la nature fait d'elle mesme, non sujets à culture, et lesquels communement sont revestus d'arbres sauvages, De Serres, 260.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pacage »

Bas-latin, pascuaticus ; de pascuum, pâturage, de pascere, paître (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du bas latin *pascuaticum dérivé de pascere (« paitre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pacage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pacage pakaʒ

Citations contenant le mot « pacage »

  • Une instruction technique précise les règles de changement de numéro de pacage, qui est attribué à tout demandeur d’une aide Pac. La France Agricole, Aides Pac : Quand faut-il changer de numéro de pacage ?
  • Cependant, les exportations grises de l’Empire russe se poursuivirent. L’économie transfrontalière était en effet de plus en plus liée à ce commerce. Kazakhs et Kirghiz ravissent bientôt aux Dounganes leur place dans la contrebande. Le pacage de leurs troupeaux en Chine leur servait de prétexte pour revendre facilement des marchandises. Ce sont ensuite les paysans russes et ukrainiens, arrivés en masse à Semiretchensk grâce aux réformes de Piotr Stolypine, qui s’adonnent à ce commerce. En 1911, deux villages russes près de Prjewalsk, Pokrovskoïé et Mikhaïlovskoïé, ont produit pas moins de 2,53 tonnes d’opium. Novastan, Géopolitique de la drogue : quand l'opium était au cœur de l'Asie centrale
  • Le pacage anarchique, une menace sur la flore , Reportage, A la découverte du plateau de Tizi-Halouane : Des paysages époustouflants

Images d'illustration du mot « pacage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pacage »

Langue Traduction
Anglais grazing
Espagnol pasto
Italien pascolo
Allemand weiden
Chinois 放牧
Arabe رعي
Portugais pastagem
Russe пастбище
Japonais 放牧
Basque artzaintza
Corse pastore
Source : Google Translate API

Synonymes de « pacage »

Source : synonymes de pacage sur lebonsynonyme.fr

Pacage

Retour au sommaire ➦

Partager