Ouvrager : définition de ouvrager


Ouvrager : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

OUVRAGER, verbe trans.

A. − Rare. [En raison de l'ouvrage, du travail considérable que requiert la minutie, la façon délicate et parfois compliquée avec lesquelles sont exécutés certains objets]
1. Ouvrer, travailler quelque chose délicatement et avec une grande minutie dans les détails.
Empl. abs. M. Langlois trouve que le gothique normand diffère beaucoup du gothique allemand, et que l'anglais se rapproche plus de l'allemand que du normand. Les Anglais, plus riches, ouvragent plus (Michelet, Journal, 1831, p.81).
P.métaph. [La montagne] mêle une noble mousse Aux rocs qu'un tonnerre ouvragea: C'est de l'Espagne encore douce Et de la France âpre déjà (Rostand, Musardises, 1890, p.197).Dans son oeuvre [de Le Sidaner] (...) le soleil souriait parfois, posant une tache d'or sur l'appui d'une fenêtre, ouvrageant quelques clairs filigranes sur le sol (Mauclair, De Watteau à Whistler, 1905, p.254).
2. Enrichir (quelque chose) d'ornements divers. J'entrevoyais cela à travers une merveilleuse grille de fer du temps de Jeanne la Folle, ouvragée par les ciseleurs magiciens du quinzième siècle, toute chargée de fleurs, d'arabesques et de figures (Hugo, Alpes et Pyr., 1885, p.191).
P.métaph. Garde-toi d'ouvrager le plaisir charnel comme un orfèvre (Ch. Guérin, Coeur solit., 1904, p.101).
Empl. pronom. passif. Se couvrir d'ornements divers. Le temple prend une allure plus dégagée, mais moins puissante. Ses surfaces s'encombrent d'ornements parasites, ses supports s'ouvragent, faiblissent. Un effort fébrile d'exprimer plus que l'architecture ne le peut trahit l'énervement des croyances et la désobéissance aux lois (Arts et litt., 1935, p.58-9).
B. − P.anal., dans le domaine de la mus., de la litt.Enrichir de fioritures (le jeu d'un instrument), de péripéties, de rebondissements (l'action d'une pièce de théâtre) au risque de compliquer ou de surcharger inutilement. Ouvrager un air. Le milieu de la pièce [de MmeSand] se traîne dans ce qu'elle croit des développements de caractères et qui ne sont que des moyens d'ouvrager l'action (Delacroix, Journal, 1853, p.123).Ancelet donne (...) une autre raison de l'habitude prise par certains musiciens d'ouvrager leurs basses à l'extrême (La Laurencie, Éc. fr. violon, 1922, p.172).
Empl. pronon. passif, p.méton. [À propos de la mélodie] L'époque qui s'étend de 1730 aux environs de 1750 peut être considérée comme une époque de transition durant laquelle la mélodie (...) se pomponne, s'ouvrage de mille manières (La Laurencie, Éc. fr. violon, 1924, p.162).
Prononc. et Orth.: [uvʀaʒe], (il) ouvrage [uvʀa:ʒ]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist.1. xves. [ms.] ouvragé «qui a reçu des façons délicates ou compliquées» ici en parlant d'un objet d'orfèvrerie (Froissart, Chron., éd. Buchon, III, XXI, t.II, p.433: un arcle d'or ouvragé sur des pierres precieuses [éd. L. Mirot, t.XII, p.166: ung ciercle et ouvraiges sus de pierres precieuses]); cf. 1424 champ d'or ouvragé d'angle (Chapelles du roy Ch. VI, Piéc. rel. à l'Hist. de Fr., XIX, 226 ds Gdf. Compl.); 2. ca 1540 ouvrager «façonner d'une façon compliquée» (Jacques Yver, Le Printemps, Première histoire, éd. P.Jourda, p.1138). Dér. de ouvrage*; 1 suff. ; 2 dés. -er.

Ouvrager : définition du Wiktionnaire

Verbe

ouvrager \u.vʁa.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Synonyme de ouvrer, œuvrer.
    • M. Langlois trouve que le gothique normand diffère beaucoup du gothique allemand, et que l'anglais se rapproche plus de l'allemand que du normand. Les Anglais, plus riches, ouvragent plus. — (Michelet, Journal, 1831, p.81)
    1. Travailler quelque chose délicatement et avec une grande minutie dans les détails.
      • Le temple prend une allure plus dégagée, mais moins puissante. Ses surfaces s'encombrent d'ornements parasites, ses supports s'ouvragent, faiblissent. Un effort fébrile d'exprimer plus que l'architecture ne le peut trahit l'énervement des croyances et la désobéissance aux lois. — (Arts et litt., 1935, p.58-9)
    2. Enrichir, enjoliver, orner, décorer.
      • J'entrevoyais cela à travers une merveilleuse grille de fer du temps de Jeanne la Folle, ouvragée par les ciseleurs magiciens du quinzième siècle, toute chargée de fleurs, d'arabesques et de figures. — (Hugo, Alpes et Pyr., 1885, p.191)
      • L'époque qui s'étend de 1730 aux environs de 1750 peut être considérée comme une époque de transition durant laquelle la mélodie (...) se pomponne, s'ouvrage de mille manières. — (La Laurencie, Éc. fr. violon, 1924, p.162)
  2. (Métallurgie) Décrasser le minerai.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ouvrager : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OUVRAGER. v. tr.
T. de Métallurgie. Décrasser le minerai.

Ouvrager : définition du Littré (1872-1877)

OUVRAGER (ou-vra-jé. Le g prend un e devant a et o : ouvrageant, ouvrageons) v. a.
  • Enrichir un ouvrage de divers ornements.

HISTORIQUE

XVe s. Martin Harens… portoit le bassinet du roi, auquel avoit un cercle d'or ouvragé sur des pierres precieuses, Froissart, II, III, 21.

XVIe s. Ils ouvrageoient bouquets, guirlandes et chapelets de toutes façons, dont ils s'ombrageoient la teste, le col et les bras, Yver, p. 524.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ouvrager : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

OUVRAGER, v. act. terme de Manufacture, c’est enrichir un ouvrage de divers ornemens, on le dit des brocards à fleurs, des velours à ramage, des damas, &c. comme aussi de plusieurs autres choses que fabriquent divers artisans, menuisiers, orfevres, sculpteurs, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ouvrager »

Étymologie de ouvrager - Wiktionnaire

(XVe siècle) Dénominal de ouvrage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de ouvrager - Littré

Ouvrage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ouvrager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ouvrager uvraʒe play_arrow

Conjugaison du verbe « ouvrager »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe ouvrager

Citations contenant le mot « ouvrager »

  • On l’avait connu batteur, bâtissant avec souplesse la charpente rythmique de l’excellent groupe Voodoocake il y a plus d’une dizaine d’années. Mais des baguettes, Marc Zufferey – Marc Zed à la scène – est passé aux cordes vocales et instrumentales, élargissant son spectre de compétences pour patiemment ouvrager un premier album, «Zamy», qu’il vernit ce samedi au Port Franc de Sion. , Les bons plans de la rédaction culturelle du...
  • Cette innovation permet donc de fabriquer directement des outillages de positionnement, ces supports qui servent à fixer des pièces aéronautiques ou automobiles, comme des planches de bord, afin de réaliser des opérations de découpe ou de détourage. Il s'agit là de pièces aux dessins particulièrement complexes pour bien épouser les contours de l'objet à ouvrager. L'outillage doit intégrer des creux pour les flux, des procédés d'aspiration pour bien fixer la pièce ou pour le soufflage des copeaux. Les Echos, Loiretech conçoit des outillages en sable durci | Les Echos

Images d'illustration du mot « ouvrager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ouvrager »

Langue Traduction
Corse travaglià
Basque lan
Japonais 作業
Russe работай
Portugais trabalhos
Arabe عمل
Chinois 工作
Allemand arbeit
Italien lavoro
Espagnol trabajo
Anglais work
Source : Google Translate API

Synonymes de « ouvrager »

Source : synonymes de ouvrager sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires