La langue française

Oral

Sommaire

  • Définitions du mot oral
  • Étymologie de « oral »
  • Phonétique de « oral »
  • Citations contenant le mot « oral »
  • Traductions du mot « oral »
  • Synonymes de « oral »
  • Antonymes de « oral »

Définitions du mot « oral »

Trésor de la Langue Française informatisé

ORAL, -ALE, -AUX, adj.

A. − Anton. écrit.
1. Qui est émis, qui est énoncé de vive voix, qui est sonore (p. oppos. à graphique). Renseignements, témoignages oraux; faire une déposition orale. Une promesse orale, vu sa situation, n'a rien de sûr (Flaub.,Corresp.,1879, p.237).C'est pour mon goût un de tes plus jolis poèmes, et il me semble très bien évoquer ce que j'avais entrevu dans ton récit oral (Rivière,Corresp.,[Avec Alain-Fournier], 1905, p.110).
2. Qui est diffusé par la parole, que l'on se passe de génération en génération, de bouche en bouche (p. oppos. à ce qui est scriptural, écrit dans un texte). Tradition, transmission orale. Les vieux usages, les vieilles coutumes, les vieux mots, les métiers anciens et singuliers derrière lesquels il y a le passé, l'histoire orale faite par les pâtres du terroir (Proust,Prisonn.,1922, p.375).Les instructions orales des prédicateurs, des confesseurs et de tous ceux à qui incombait la direction des âmes (Faral,Vie st Louis,1942, p.220):
1. ... élargissement du champ d'investigation: analyse des traditions et littératures orales, des «histoires de vie» sous l'angle des problèmes de changements culturels... Traité sociol.,1968, p.450.
LING. Code oral; discours, style oral; communication, expression orale. Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Le code de l'oral et le code de l'écrit ne se confondent pas (...) l'oral dispose souvent de moyens linguistiques, paralinguistiques, extra-linguistiques inconnus à l'écrit: l'intonation, les mimiques, les gestes (D. D. L.1976).
Langue orale. Langue parlée. Il existe «des» langues orales (...). La langue parlée est différente de la langue écrite. Personne n'a jamais élaboré une grammaire du langage oral (L. Bellenger, L'Expression orale,Paris, P.U.F., 1979, p 4).
ENSEIGN. Qui se déroule de vive voix. Enseignement, exposé oral; épreuve orale. Les examens oraux commençaient presque aussitôt après l'admissibilité (Rolland,J.-Chr.,Antoinette, 1908, p.902).Des cours oraux de révision dont la périodicité est réduite précisément à cause de l'éloignement et de la dispersion des intéressés (Robert,Artis.,1966, p.174):
2. Il revécut quelques secondes de son examen oral de grec, l'instant exact où il avait commis sa faute: il revoyait le vert du tapis et le doigt du professeur, écrasé sur Les Choéphores... Martin du G.,Thib.,Belle sais., 1923, p.823.
Emploi subst. masc. Examen ou partie d'examen qui consiste uniquement en interrogations orales. Oral de contrôle. Il passa son écrit et son oral tant bien que mal. Dans le programme latin-grec, rien ne concernait les nouvelles préoccupations du personnage qu'il s'était mis à incarner (Aragon,Beaux quart.,1936, p.110).Il comptait quitter Paris, et à son retour il préparerait son oral avec Sartre et Nizan (Beauvoir,Mém. j. fille,1958, p.328).
B. − Qui a rapport à la bouche, qui appartient à la bouche. Synon. buccal.
1. BIOL. Leur appareil oral [des chenilles] est construit sur le plan des insectes à mâchoires, quoiqu'on n'en retrouve aucune trace dans les papillons (Cuvier,Anat. comp.,t.3, 1805, p.323).Le canal angulaire, qui se dirige en arrière (...) et se bifurque à son extrémité pour fournir (...) une branche dirigée vers le bas, le canal mandibulaire ou canal oral (E. Perrier, Zool.,t.3, 1903, p.2506).[Des mutations, chez la Drosophyle], qui transforment les lobes oraux en appendices analogues à des tarses (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p.63).
PHARMACOL. Par voie orale. Par la bouche. Médicament administré par voie orale (sirop, cachet, pilule) et non par voie parentérale (injection intraveineuse, intramusculaire), ni rectale (lavement, suppositoire) ou externe, sur la peau (topique) (Man.-Man.Méd.1977).
2. PHYSIOL., PHONÉT. Le courant d'air oral et nasal, les vibrations du larynx (Perrot,Ling.,1953, p.34).
[En parlant d'un phonème] Dans l'articulation duquel l'air phonatoire passe uniquement par la cavité buccale, non par les fosses nasales. Anton. nasal.En français, les voyelles orales les plus ouvertes [ε], [oe], [ɔ], [ɑ] se distinguent ainsi des voyelles nasales correspondantes [ε ̃ ], [œ ̃], [ɔ ̃], [ɑ ̃]. Les consonnes occlusives [b] et [d] sont orales (Mounin1974).
3. PSYCHOL., PSYCHANAL., PSYCHIATRIE. Phase orale, stade oral. Premier stade du développement psychoaffectif de l'enfant, caractérisé par le fait que le nourrisson trouve son plaisir dans l'alimentation, l'activité de la bouche et des lèvres. Une sensibilité particulière de la gorge et de la bouche chez notre sujet, qui pourrait être liée à l'histoire de sa libido et à la phase orale de la sexualité (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception,1945, p.188).Sa libido [de l'enfant] passe d'abord par le stade oral. La bouche est érotisée (Choisy,Psychanal.,1950, p.44).V. anal ex.10.
Type oral. Type caractérisé par des fixations relevant étroitement de celles du stade oral. Le caractère hystérique serait une combinaison du type oral agressif et du type phallique (Delay,Psychol. méd.,1953, p.158).
REM. 1.
Oralisation, subst. fém.Expression orale, transposition orale. Quant aux «exercices d'oralité et d'oralisation» quels sont-ils [dans le texte ministériel fixant le programme de la 1reannée des collèges]?: des exercices de diction et de récitation (J. Peytardds Pratiques,1977, no17, p.15).
2.
Oralité, subst. fém.a) Caractère oral (du discours, de la parole, du langage). Dès que les sociétés ont dépassé le stade de l'oralité, apparaissent auprès des institutions de droit public des hommes de plume chargés de mettre par écrit les décisions des chefs responsables (L'Hist. et ses méth.,1961, p.633).b) Psychol., psychanal. ,,Premier stade d'évolution de la libido qui réalise la satisfaction des pulsions et concerne la zone corporelle orale: alimentation, succion, baiser, incorporation buccale, morsure, parole`` (Thinès-Lemp. 1975).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀal], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1610 «qui se fait par la bouche» (P. Coton, Institution catholique, II, p.1173 ds R. Philol. fr. t.43, p.130: manducation orale); 1674 «qui se transmet par la bouche» loi orale (Richard Simon, Cérémonies et Coustumes qui s'observent aujourd'hui parmi les juifs, t.1, p.75); 1868 subst. et adj. oral, examen oral (Littré); 1765 phonét. adj. (Encyclop. t.11); 1805 biol. «qui concerne la bouche» (Cuvier, loc. cit.). Dér. sav. du lat. os, oris «bouche»; suff. -al*. Fréq. abs. littér.: 217. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 303, b) 127; xxes.: a) 402, b) 353.
DÉR.
Oralement, adv.De vive voix, au moyen de la parole. Répondre oralement ou par écrit; transmettre oralement. Une de ces chansons innombrables, sorte de chansons de geste, écloses spontanément, homériquement, du cerveau populaire, sans qu'on puisse en dire l'auteur, sans qu'elles aient jamais été imprimées, ni peut-être écrites, et qui se sont diffusées ainsi oralement, de bouche en bouche (Van der Meersch,Invas. 14,1935, p.366).Donc, Jérôme, d'après ce que tu m'as confié cette nuit, oralement ou muettement, tu te montres en somme assez content de ton sort (Arnoux,Seigneur,1955, p.102).Après avoir invité le candidat à présenter oralement des explications complémentaires, ils [les membres du jury] prononcent l'admission ou l'ajournement (Encyclop. éduc.,1960, p.232). [ɔ ʀalmɑ ̃]. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1829 (Cousin, Hist. philos. XVIIIes., t.2, p.381); de oral, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 14.
BBG.Borel-Maisonny (S.). Lang. oral et écrit. Neuchatel, 1960, 2 vol., 268 p. + 197 p. _ Enseigner l'oral? Fr. auj. 1977, no39, pp.5-83. −François (D.). L'Oral, les oraux et leur gramm. Fr. Monde. 1979, no145, pp.40-45. _ Moreau (M. L.). Fr. oral et fr. écrit. Fr. mod. 1977, t.45, pp.204-242. −Quem. DDL t.24 (s.v. oralisation).

Wiktionnaire

Adjectif

oral \ɔ.ʁal\

  1. Qui est exprimé ou transmis de vive voix, par opposition à écrit.
    • Enseignement oral. — Engagement oral. — Tradition orale.
  2. (Éducation) Qualifie les examens qui consistent uniquement en interrogations.
    • Examen oral — Épreuves orales.
  3. (Phonétique) Relatif à la bouche.
  4. (Spécialement) Qualifie un son qui est émis uniquement par la bouche, par opposition à nasal.
    • Voyelle orale.
  5. (Anatomie) Qui est fait par la bouche.
    • Un rapport sexuel oral.

Nom commun

oral \ɔ.ʁal\ masculin

  1. (Indénombrable) Ce qui s’exprime de vive voix ; langue parlée.
    • Un greffier transpose son discours à la troisième personne, omet les hésitations, accumule les redites […] et fabrique un récit qui va se continuer sur le même mode, […]. Dans le passage de l’oral à l’écrit, la spécificité du messager s’efface derrière celle du message. Peut-être y perd-on en spontanéité, mais on y gagne en cohérence, celle précisément d’une forme littéraire. — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750) , Communications, 1987, vol. 46, no46, p. 120)
  2. (Éducation) (Administration) Examen qui se déroule à l’oral.
    • Ces candidats semblent chercher une réponse qui soit un « Sésame, ouvre-toi » qui va magiquement leur ouvrir les portes de l’administration par le biais d’une réponse spécifique à un oral de concours. — (Philippe Géléoc, L’oral des concours administratifs en pratique: Concours A, B et C, Éditions Eyrolles, 2011, page 100)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORAL, ALE. adj.
Qui est exprimé, transmis de vive voix, par opposition à Écrit. Enseignement oral. Engagement oral. Tradition orale. Dans les épreuves pour l'obtention de grades universitaires ou pour l'admission aux écoles, Examen oral, Examen qui consiste uniquement en interrogations; par opposition à Examen écrit, Examen qui consiste en épreuves écrites. Il signifie aussi, en termes de Phonétique, Qui a rapport à la bouche. Voyelle orale se dit, par opposition à Voyelle nasale, d'un Son qui est émis uniquement par la bouche.

Littré (1872-1877)

ORAL (o-ral, ra-l') adj.
  • 1 Terme d'anatomie. Qui a rapport à la bouche. Cavité orale.

    Terme de scolastique. Manducation orale, l'action matérielle de recevoir l'hostie.

  • 2Qui est articulé par la bouche, en parlant de lettres et de syllabes. Syllabe qui est rendue orale de nasale qu'elle était.
  • 3Qui se transmet de bouche en bouche. Il n'y eut presque point de peuple qui ne conservât dans ses archives, ou qui n'eût, par tradition orale, quelque prédiction qui l'assurait de la conquête du monde, c'est-à-dire des nations voisines, Voltaire, Mœurs, introd. Cette loi orale qu'on disait que Moïse avait donnée, Diderot, Opin. des anc. philos. (Juifs) On ne devrait point dire l'écriture chinoise ; il faudrait dire la langue visuelle des Chinois ; c'est une autre langue que leur langue orale, Destutt-Tracy, Instit. Mém. scienc. mor. et polit. t. III, p. 537.
  • 4Qui est dit de vive voix, par opposition à écrit. Enseignement oral.

    Examen oral, examen dans lequel il ne se fait que des interrogations. Les examens pour l'obtention des grades universitaires et pour l'admission aux écoles du gouvernement se divisent en deux séries d'épreuves, examen écrit, examen oral. On dit même, par abréviation et substantivement, l'oral. Il a échoué au baccalauréat ès lettres pour l'oral.

  • 5 S. m. L'oral, voile ou espèce de coiffe que portaient autrefois les femmes.

    Voile que devaient porter les Juives quand elles allaient par la ville.

    Grand voile que le pape a sur la tête et les épaules en certaines occasions.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ORAL, adj. (Gramm.) Dans l’usage ordinaire, oral veut dire qui s’expose de bouche ou de vive voix ; & on l’emploie principalement pour marquer quelque chose de différent de ce qui est écrit : la tradition orale, la tradition écrite.

En Grammaire, c’est un adjectif qui sert à distinguer certains sons ou certaines articulations des autres élémens semblables.

Un son est oral, lorsque l’air qui en est la matiere sort entierement par l’ouverture de la bouche, sans qu’il en reflue rien par le nez : une articulation est orale, quand elle ne fait refluer par le nez aucune partie de l’air dont elle modifie le son. Tout son qui n’est point nasal est oral ; c’est la même chose des articulations.

On appelle aussi voyelle ou consonne orale, toute lettre qui représente ou un son oral ou une articulation orale. Voyez Lettre, Voyelle, Nasal. (B. E. R. M.)

Oral, s. m. terme de Liturgie ; c’étoit un voile ou une coëffe que portoient autrefois les femmes religieuses. Le concile d’Arles de 1234 nomme oral, le voile qu’il ordonne aux Juives de porter quand elles vont par la ville ; enfin aujourd’hui on appelle de ce nom une espece de grand voile que le pape met sur sa tête, qui se replie sur ses épaules & sur sa poitrine quand il dit la messe. (D. J.)

Orale, loi, (Théolog. judaïq.) c’est la loi traditionnelle des Juifs, qui leur est parvenue, à ce qu’ils prétendent, de bouche en bouche jusqu’au rabbi Judas Haccadosh, c’est-à-dire le saint, qui vivoit quelque tems après Adrien, & qui écrivit cette loi dans le livre nommé la Misna. Voyez Misna.

On sait que les Juifs reconnoissent deux sortes de lois : la loi écrite, qui est celle que nous avons dans l’Ecriture ; & la loi orale ou traditionnelle. Ils pensent que ces deux lois ont été données à Moïse sur le mont Sinaï, l’une par écrit, & l’autre de bouche ; & que cette derniere a passé de main en main d’une génération à l’autre par le moyen de leurs anciens. Ils se croient obligés d’observer l’une & l’autre loi, mais sur tout la loi orale, qui, disent-ils, est une explication complette de la loi écrite, supplée tout ce qui y manque, & en leve toutes les difficultés. Mais ces traditions que les Juifs estiment tant, n’ont aucun fondement solide, aucune authenticité pour les garantir ; elles ne sont en effet que la production de la fertile invention des Talmudistes, & n’offrent à l’esprit qu’un amas de miseres, de fables & d’inepties. Voyez Talmud. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « oral »

Lat. os, oris, bouche ; sanscr. védique>, ās, bouche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin os, oris (« bouche ») et le suffixe adjectival savant -al emprunté au latin -alis. Il n’y a cependant pas de mot tel que oralis en latin classique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « oral »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
oral ɔral

Citations contenant le mot « oral »

  • Dans un schéma classique, on passe du stade oral au stade anal : moi, je suis resté bloqué entre les deux, au stade nombril De Guy Bedos / Merci pour tout
  • Le théâtre est le seul lieu où il y a une rencontre entre l'écriture et l'oral - ce que n'offrent ni le cinéma, ni la télévision. De Michel Rio
  • Un romancier est plus doué pour l'écrit que pour l'oral. Il a l'habitude de se taire et s'il veut se pénétrer d'une atmosphère De Patrick Modiano / Discours de réception de son prix Nobel de littérature
  • Toutes les langues humaines sont avant tout orales. De Alfred Dogbé / Evene.fr - Mars 2006
  • Un petit mot sur la contraception orale. J’ai demandé à une fille de coucher avec moi et elle a dit non. De Woody Allen / Woody Allen : Clown Prince of American Humor
  • Délire laborieux et appauvrissant que de composer de vastes livres, de développer en cinq cent pages une idée que l’on peut très bien exposer oralement en quelques minutes. De Jorge Luis Borges / Fictions
  • La chanson, c’est le dernier refuge de la tradition orale. De Maxime Le Forestier / L’Express - 27 Mars 2003
  • Afin de se préparer pour le jour J, Tim Cook a passé une bonne partie du mois de juillet avec Lisa Jackson, la vice-présidente en charge de l'environnement et des initiatives sociales, et Tim Powderly, directeur des affaires gouvernementales et chef lobbyiste d'Apple. On suivra bien sûr ce grand oral avec beaucoup d'intérêt lundi prochain. MacGeneration, Le grand oral antitrust de Tim Cook est reporté 🆕 | MacGeneration
  • « Comment favoriser, développer en classe des pratiques de l’oral capables de répondre à cette demande, mais aussi de réduire les inégalités et améliorer les conditions de réussite en éducation prioritaire ? » L’Observatoire des pratiques en éducation prioritaire de l’académie de Créteil publie un important rapport. Il analyse les pratiques de 10 réseaux d’éducation prioritaire, interrogeant les enseignants mais aussi des élèves. « L’oral, apparemment partagé, est ainsi plus discriminant et clivant que l’écrit. Mal maîtrisé, il fait stigmate », écrit l’Observatoire. « De cet objet complexe, il appartient à l’École de se saisir, comme outil de socialisation notamment scolaire, comme outil d’enseignement et d’évaluation, comme vecteur mais aussi objet d’apprentissage ». Le rapport analyse la place et le rôle de l’oral en classe et les pratiques de l’oral au coeur de la classe. , L’oral en éducation prioritaire
  • Le rapport d’étude de marché mondial Test Kit oral cancer rapide couvre les informations statistiques du marché, la vue d’ensemble géographique, les défis du marché auxquels sont confrontés les nouveaux entrants, les facteurs de risque, la consommation d’import / export. Les tendances du marché Test Kit oral cancer rapide, la part, les revenus des principaux acteurs clés, le taux de croissance, les stratégies et politiques d’expansion du marché, etc. , Analyse détaillée de la taille du marché Test Kit oral cancer rapide 2020, dernières tendances, types, applications, facteur de croissance et prévisions jusqu’en 2025 – La Tribune de Tours
  • Le port du masque sera rendu obligatoire dans les lieux publics clos « dès la semaine prochaine », a annoncé Jean Castex. Initialement envisagé pour le 1er août par le président Emmanuel Macron, le décret rendant obligatoire le masque dans tous les établissements recevant du public, clos, « en particulier les commerces », entrera finalement « en vigueur la semaine prochaine », a déclaré le chef du gouvernement en préambule de son heure de grand oral devant le Sénat. Le Telegramme, Port du masque, plan de relance et territoires : le grand oral de Castex au Sénat - Castex à Matignon et remaniement - Le Télégramme

Traductions du mot « oral »

Langue Traduction
Anglais oral
Espagnol oral
Italien orale
Allemand oral
Chinois 口服
Arabe عن طريق الفم
Portugais oral
Russe пероральный
Japonais オーラル
Basque ahozko
Corse orale
Source : Google Translate API

Synonymes de « oral »

Source : synonymes de oral sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « oral »

Partager