La langue française

Nudité

Sommaire

  • Définitions du mot nudité
  • Étymologie de « nudité »
  • Phonétique de « nudité »
  • Citations contenant le mot « nudité »
  • Images d'illustration du mot « nudité »
  • Traductions du mot « nudité »
  • Antonymes de « nudité »

Définitions du mot nudité

Trésor de la Langue Française informatisé

NUDITÉ, subst. fém.

A. − [En parlant d'une pers. ou d'une partie du corps]
1. [En parlant d'une pers.]
a) État d'une personne qui est entièrement nue. Tous les deux (...) regardaient avec adoration, dans sa nudité de vierge, cette fille si longtemps désirée, qu'ils avaient eue sur le tard (Zola, Germinal, 1885, p.1196).L'idée d'un beau corps n'éveillait en elle que l'idée de la nudité (Rolland, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p.1366):
1. ... il dispose les jambes, l'une étendue roidement de côté, l'autre le genou dressé et le talon touchant presque la croupe. Il rectifie quelques détails, plie la taille à gauche, allonge le pied droit et enlève les bracelets, les colliers et les bagues, afin de ne pas troubler par une seule dissonance l'harmonie pure et complète de la nudité féminine. Louïs, Aphrodite, 1896, p.230.
SYNT. a) [Suivi ou précédé d'un adj.] [L'accent est mis sur] α) [le caractère esthétique, idéal, la pureté du nu] Nudité aimable, belle, charmante, chaste, innocente, noble, parfaite, pudique, pure, radieuse, souveraine, superbe, tendre, triomphante. β) [le caractère sacré de la nudité] Nudité céleste, religieuse, sacrée, sainte. γ) [le rappel à l'antiquité] Nudité antique, grecque. δ) [le caractère inesthétique, indécent ou immoral de la nudité] Nudité affreuse, hideuse, honteuse, horrible, impudique, impure, indécente, obscène. b) [Suivi d'un compl.] Nudité de femme, d'enfant, de gamine. [À valeur de compar.] Nudité de déesse, de pierre, de statue, de vierge. c) [En constr. verb.] Cacher, couvrir, découvrir, étaler, montrer, voiler sa nudité; voir la nudité de (qqn).
BEAUX-ARTS, PHOT. Représentation picturale, sculpturale ou photographique d'un modèle (posant) nu. Synon. nu2(v. ce mot II B).Descendons maintenant dans les salles de la sculpture. Toujours la même assemblée de bustes, d'allégories, de nudités (Huysmans, Art mod., 1883, p.235):
2. Cependant le ministre et son secrétaire poursuivaient leur chemin, vers la rue de la Paix, le long des arcades, s'arrêtant çà et là devant les vitrines des marchands de photographies. −Il y a trop de nudités exposées à ces devantures, dit le ministre. Il conviendrait de réprimer la licence des étalages. A. France, Orme, 1897, p.180.
b) P. ext. État d'une personne peu vêtue. Nudité partielle. Les plages sont recouvertes d'un enduit de chair humaine; on distingue mal l'homme de la femme ou l'âge, si on avance avec précaution à travers cet étalage de monotones nudités (Chardonne, Ciel, 1959, p.114).
c) P. méton. Femme nue ou très peu vêtue. Il vit l'élue du rêve de ses nuits (...) comme une nudité sur le sable de la plage où elle s'étend (Miomandre, Écrit sur eau, 1908, p.256).
2. [En parlant d'une partie du corps, gén. suivi d'un compl. déterm.] Nudité d'épaule, de la chair. La nudité de son cou, de ses bras et de ses mains me troublait (Mauriac, Noeud vip., 1932, p.42).Elle ne portait pas de soutien-gorge et couchée sur le dos elle offrait au soleil la nudité de ses seins légers (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.91).
Nudité du crâne. Calvitie. La nudité chauve d'un crâne somnolent (Druon, Gdes fam., t. 2, 1948, p.54).
Au plur., vieilli. Ensemble des parties du corps mises à nu. Épouvantée de ses nudités, elle couvrit ses beaux bras de manches en gaze claire, elle voila sa poitrine et ses épaules d'un fichu brodé (Balzac, Cous. Bette, 1846, p.278).
3. Au fig. État d'une personne matériellement ou moralement démunie, dépossédée. Synon. dénuement.Il a été très frappé de la nudité et de la pauvreté des Franciscains [à Burgos] (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1907, p.134).
P. métaph.:
3. Le boiteux, le lépreux, et l'aveugle incertain, Ceux qui marchent pieds nus et ceux qui n'ont pas même Un toit l'hiver, ce sont des riches. Dieu les aime. Ils ont pour vêtement ton regard de bonté. Dieu! N'être pas aimé, c'est là la nudité! Hugo, Fin Satan, 1885, p.905.
B. − [En parlant d'un animal] État d'un animal ne possédant pas de poils, de plumes ou d'écailles. Cette impression d'ensemble est accentuée encore par une nudité de serpent [chez l'anguille] (Pesquidoux, Chez nous, 1923, p. 62).V. nu2I B 1.
C. − [En parlant de choses]
1. [D'un élément du paysage, d'une habitation] Absence des accessoires, des ornements habituels. Synon. sévérité, dépouillement.Nudité de la chambre, de la pièce; nudité de l'automne, de l'hiver. Entre les troncs d'arbres, le jet des jeunes pousses était déjà assez fourni pour adoucir la nudité des branches dépouillées par l'hiver (Gozlan, Notaire, 1836, p.214):
4. ... en regardant la nudité des murs, le vide de la chambre, l'absence des meubles, je me réjouissais en pensant que cette pauvre maison du moins m'aimait, et qu'il n'y a ni tapis, ni tentures, ni rideaux de soie qui vaillent un peu d'attachement. Lamart., Confid., Graziella, 1849, p.221.
2. Nudité (d'une arme). État d'une arme sortie de son fourreau. P. métaph. On voit la nudité de la lame, on sent le passage du fer (Du Bos, Journal, 1924, p.230).
3. Au fig.
a) [Désigne un style, une oeuvre] Concision, précision dans l'expression d'un style, dans le développement d'une idée. Synon. dépouillement.Je note (...) que dans sa nudité, sa netteté de termes, sa clarté de situations sexuelles, cette pièce [La femme et Le pantin] est infiniment plus «risquée» que tout ce qui se joue ici et là (Valéry, Lettres à qq.-uns, 1945, p.92):
5. ... je nie que Molière ait jamais soupçonné le besoin de compliquer une comédie pour la rendre plus intéressante; son théâtre est d'une nudité magistrale; une intrigue unique s'y développe largement, logiquement, en épuisant le long du chemin toutes les vérités humaines qu'elle rencontre. Zola, Hérit. Rabourdin, 1874, I, 6, p.VI.
b) [Désigne un inanimé abstr.] État de ce qui se révèle dans toute sa vérité, sans fard ni dissimulation. Nudité d'âme, nudité de l'amour. Souvent elle avait éprouvé le désir d'aller trouver l'abbé Pérouze, de lui parler, dans toute la nudité de son coeur (Daniel-Rops, Mort, 1934, p.118):
6. −Laissez-moi, dit Sténio avec colère, ne prononcez jamais devant moi le nom de cette femme. C'est son influence maudite qui a corrompu ma confiante jeunesse; c'est son infernale ironie qui m'a ouvert les yeux et m'a montré la vie dans sa nudité, dans sa laideur. Ne me parlez pas de cette Lélia... Sand, Lélia, 1833, p.255.
Prononc. et Orth.: [nydite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) α) Ca 1350 «état d'une personne nue ou d'une partie nue du corps» (Gilles Le Muisit, Poésies, I, 276 et II, 35 ds T.-L.); β) 1687 [éd.] plur. «parties nues ou presque nues du corps humain qui sont ordinairement couvertes» (Fénelon, Educations des filles, p.207: Ayez donc horreur des nuditez de gorge et de toutes les autres immodesties); b) 1651 [éd.] peint. (Corneille, Andromède, Argument, p.IX: Les Peintres qui cherchent à faire paroistre leur Art dans les nuditez, ne manquent jamais à nous représenter Andromede nuë); 2. a)α) ca 1470 «état de ce qui est dépouillé d'ornements» (Georges Chastellain, OEuvres, éd. Kervyn de Lettenhove, t.7, p.41: Que t'est-il démoré de meubles de si haulx biens, sinon vuideur de richesse, plénitude de povreté, nudité de muraille); β) 1849 nudité de style (Lamart., Confid., p.315); b) 1663 fig. «chose complètement dévoilée» (Molière, Critique de l'École des femmes, scène 3: Elles [les ordures] n'ont pas la moindre enveloppe qui les couvre; et les yeux les plus hardis sont effrayez de leur nudité). Empr. au b. lat. nuditas «état de nudité; défaut d'ornement (style)». On note aussi les formes nu(i)teit, nueté (fin xiie-xves. ds T.-L. et Gdf.), adaptations du lat. nuditas. Fréq. abs. littér.: 877. Fréq. rel. littér.: xixes.: a)872, b) 1516; xxes.: a) 1901, b) 1029.

Wiktionnaire

Nom commun

nudité \ny.di.te\ féminin

  1. État d’une personne qui est nue.
    • La nudité est un état naturel, le nu un genre artistique, le naturisme une philosophie… — (Marc Lemonier, Petites histoires de la nudité : Histoire du nu, 2018, Jourdan)
    • Mais leur nudité ne choquait personne, car elles n’en eussent pas ainsi exposé tous les détails au soleil, si l’un d’eux se fût signalé par le moindre défaut qui prêtât aux railleries des femmes mariées. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
  2. État de ce qui n’est pas recouvert, en parlant des choses.
    • […] il ne demeura plus que la route, la britchka, les trois chevaux […], Sélifane, Tchitchikov, la vaste nudité des champs. — (Nicolas Gogol ; Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
  3. (Peinture) (Surtout au pluriel) Figure nue.
    • Les bons moines de Châalis auraient voulu supprimer quelques nudités trop voyantes du "style Médicis". — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • […] je lis avec effarement, à plusieurs encoignures, des affiches enluminées […]. « Engagez-vous dans l’armée coloniale! » s’écrie l’autre, toute enluminée de perroquets, toute rehaussée de nudités affriolantes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  4. (Figuré) Se dit en parlant d’un style sec, sans couleur, sans agrément.
    • Formulé dans sa nudité, ce problème révèle son obscène banalité. Nous engendrons des vies précaires, nous créons des œuvres périssables. — (Marianne Durano, « Nous ne sommes pas la cause de la fin du monde, mais la fin du monde nous donne une cause : vivre la meilleure vie possible », Le Monde. Mis en ligne le 24 juillet 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NUDITÉ. n. f.
État d'une personne qui est nue. Ulysse cassa la branche d'un arbre pour en couvrir sa nudité. On le trouva dans la plus complète nudité. Il se dit aussi des Choses et signifie État de ce qui n'est pas recouvert. La nudité d'un mur. La nudité de la plaine de Beauce, des montagnes de Grèce. Il se dit encore, figurément, en parlant d'un Style sec, sans couleur, sans agrément. En termes de Peinture, il se dit d'une Figure nue et s'emploie communément au pluriel. Peindre des nudités. Il y a dans ce musée des nudités qui sont des chefs-d'œuvre.

Littré (1872-1877)

NUDITÉ (nu-di-té) s. f.
  • 1État d'une personne nue. Souffrant la faim, la soif, la nudité dans ses membres, Massillon, Carême, Aumône. Il a couvert la nudité des membres de Jésus-Christ, Massillon, Or. fun. Villeroy.

    Fig. Elles [les indécences] n'ont pas la moindre enveloppe qui les couvre, et les yeux les plus hardis sont effrayés de leur nudité, Molière, Crit. 3.

  • 2Parties que la décence ou la pudeur oblige de cacher. Triste et honteux de voir sa nudité, Il sut qu'il n'était plus, grâce à sa vanité, Qu'un chétif animal pétri d'un peu de terre, Boileau, Sat. XI. Ayez horreur des nudités de gorge et de toutes les autres immodesties, Fénelon, Éduc. des filles, 10. Ce n'est point une nudité qu'un visage, quelque aimable qu'il soit ; nos yeux ne l'entendent pas ainsi ; mais une belle main commence à en devenir une, Marivaux, Marianne, part. 2.
  • 3Figures nues. Les peintres, qui cherchent à faire voir leur art dans les nudités, ne manquent jamais à nous représenter Andromède nue au pied du rocher où elle est attachée, quoique Ovide n'en parle point, Corneille, Androm. Examen. Elle fait des tableaux couvrir les nudités, Mais elle a de l'amour pour les réalités, Molière, Mis. III, 5. Où l'innocence puisse être à couvert de vos nudités profanes et lascives, Massillon, Carême, Temples.
  • 4 Par extension, état de ce qui est dépouillé, par exemple de feuilles, de verdure, etc. La nudité des rochers arides. Quelle bourgeoise enfin, quelle actrice discrète, Plaignant la nudité de votre humble retraite, De ses dons clandestins meubla votre Apollon ? Gilbert, Apologie. Un vêtement d'hiver est jeté sur les plaines, Et cache des forêts la triste nudité, Léonard, Saisons, IV.
  • 5 Fig. Privation de richesses, d'honneurs. Le prince de Conti était le seul de sa maison dont la pureté du sang ne fût point flétrie par le mélange de la bâtardise, et l'unique dont l'entière nudité excitait le murmure, Saint-Simon, 48, 62.

    Dans le langage des mystiques, parfaite nudité, état de l'âme qui se dépouille de tout sentiment. Sous un jargon de pur amour, d'anéantissement et de parfaite nudité, Racine, Port-Royal, I.

HISTORIQUE

XIVe s. Nuetez, Gloss. du P. Labbe, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nudité »

Provenç. nudetat ; ital. nudità ; du lat. nuditatem, de nudus, nu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin nuditas, dérivé de nudus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nudité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nudité nydite

Citations contenant le mot « nudité »

  • Elle fait des tableaux couvrir les nudités, Mais elle a de l'amour pour les réalités. Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Le Misanthrope, III, 4, Célimène
  • La nudité est l'éloquence de la chair. De Daniel Darc
  • La présence progresse avec la capacité de nudité de l'acteur. De Ariane Mnouchkine
  • La nudité est inconvenante, celle de l'âme comme celle du corps. De Francis Bacon
  • La nudité est une absence de vêtements qui ne manque pas d'effets. De Noctuel
  • L'exil, c'est la nudité du droit. De Victor Hugo / Correspondance
  • La nudité est antérieure au corps, et le corps quelquefois s'en souvient. De Roberto Juarroz / Tercera Poesia Vertical
  • Une révolution est une fatale lumière qui découvre la hideuse nudité de la majeure partie des hommes. De Gabriel Sénac de Meilhan / L'Emigré
  • La nudité, c'est pire qu'indécent, c'est bestial ! Le vêtement, c'est l'âme humaine. De Michel Tournier
  • La nudité, c'est de se voir nu. De Victor Hugo / L'Homme qui rit
  • Le silence est comme une nudité de l'âme, qui s'est libérée de la parure des mots. De Dominique Fernandez / Sentiment indien
  • Quand la nudité rend au corps un culte pur, c'est la chair qui est humiliée. De Eugenio d’Ors Y Rovira / Les Idées et les formes
  • Si tout le monde s'accorde à proclamer que le roi est habillé, c'est que nul n'a intérêt à reconnaître sa nudité. De François de Closets / Le Système EPM
  • Il est curieux comme le même mot peut avoir des sens complètement opposés. En art, Académie, c'est la nudité. En littérature, Académie, cela veut dire, jamais trop habillé. De Paul Léautaud / Propos d'un jour
  • Beaucoup d’entre nous mourront ainsi sans jamais être nés à leur humanité, ayant confiné leurs systèmes associatifs à l’innovation marchande, en couvrant de mots la nudité simpliste de leur inconscient dominateur. De Henri Laborit
  • La vie en soi, pour elle-même, n'est pas sacrée : il faudra bien s'habituer à cette terrible nudité métaphysique. De Jorge Semprun / Adieu vive clarté...
  • La nudité est utilisée comme acte de protestation depuis longtemps. Au 11ème siècle Lady Godiva traverse un marché de Coventry (Royaume-Uni) complètement nue pour protester contre un impôt excessif et plus récemment, les Femen ont repris le flambeau. D'après Constance Lefèvre, militante Femen, "les Femen commencent à militer seins nus en 2010, en Ukraine. Au début, elles manifestent de façon classique, avec vêtements, mais elles constatent qu'elles ne sont pas écoutées. Donc elles décident d'écrire sur leur corps et de l'utiliser comme vecteur de leur message. Et sa marche tellement bien que la méthode s'exporte partout dans le monde".  Franceinfo, La nudité : un acte de protestation
  •             Cet appel à témoignages a pour cadre une enquête sur les effets produits par l’expérience de la nudité sur la subjectivité des spectatrices et spectateurs de théâtre, et leur articulation avec des thématiques de l’ordre de l’intime — tels que le rapport au corps, la sexualité, la pudeur, la représentation sociale. Dans le cadre de cette enquête, je cherche des spectateurs et spectatrices souhaitant témoigner de souvenirs de spectacles vus sur des scènes de théâtre et de danse, impliquant de la nudité et ayant eu sur elles/eux un impact émotionnel et intellectuel important. , Appel à témoignages : Le spectateur et la nudité
  • Déroutés par sa démarche, et sans doute par sa nudité, les forces de l'ordre sont restés un temps sans réaction. Après quelques minutes, certains ont néanmoins lancé des bombes lacrymogènes à ses pieds. CNEWS, Vidéo : l'Athéna nue, la mystérieuse manifestante de Portland qui laisse les policiers désarmés | CNEWS
  • Une jalousie maladive qui aurait finalement poussé l’actrice à refuser des rôles comprenant des scènes de nudité ou de sexe pour ne pas froisser Johnny Depp. « J’ai fini par faire des concessions et refuser des rôles », a-t-elle conclu. Reste à voir comment la défense de l’acteur fera face à ces nouvelles accusations alors qu’Amber Heard continue de l’accuser de multiples violences. , Leonardo DiCaprio, Channing Tatum… La liste des hommes avec qui Johnny Depp accuse Amber Heard de l’avoir trompé s’allonge
  • Des joueurs PC de Death Stranding se sont rendu compte que le héros n'avait pas de pénis. Une absence qui rappelle que la nudité est un sujet complexe dans le jeu vidéo. Numerama, Pourquoi le héros du jeu vidéo Death Stranding n’a pas de pénis
  • Les messages de soutien se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Heureusement, ajoute Jean-Louis Aubert sur Facebook, « je récupère à une vitesse hallucinante (paraît-il) et j'ai un très bon moral (accompagné par vos tendres pensées) ». Le rockeur a également salué le courage et la qualité de travail des personnels hospitaliers. «C'est aussi une magnifique aventure humaine que de se retrouver près des soignants qui œuvrent avec tant d'attention dans les coulisses de la vie où l'on retrouve la conscience de notre fragilité et de notre nudité, nous qui agissons dehors comme si nous étions éternels, l'esprit obscurci de ruminations du passé ou d'anticipations désirantes ou angoissées d'un avenir qui n'existera finalement qu'au présent. » leparisien.fr, Un «très bon moral» : Jean-Louis Aubert rassure ses fans après son hospitalisation - Le Parisien

Images d'illustration du mot « nudité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nudité »

Langue Traduction
Anglais nudity
Espagnol desnudez
Italien nudità
Allemand nacktheit
Chinois 裸露
Arabe عري
Portugais nudez
Russe нагота
Japonais ヌード
Basque biluztasuna
Corse a nudità
Source : Google Translate API

Antonymes de « nudité »

Partager