Nourrisson : définition de nourrisson


Nourrisson : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

NOURRISSON, subst. masc.

A. − Enfant qu'une femme nourrit de son lait. Il faut que des mères épuisées par les privations n'offrent qu'une mamelle à moitié vide à leur nourrisson (Coppée,Bonne souffr., 1898, p.47).Elle avait un nourrisson à trente francs par mois. La voilà malade. Le médecin craint une mauvaise fièvre et ordonne de sevrer immédiatement le nourrisson. Elle va le nourrir au biberon (Renard,Journal, 1904, p.921):
. ... une mère charnelle nourrit, et fomente sur son coeur son dernier-né, Son nourrisson charnel, sur son sein, Bien posé dans le pli de son bras... Péguy,Porche Myst., 1911, p.227.
AGRIC. (élev.). ,,Jeune veau que l'on achète à huit jours pour le faire allaiter par une vache dont on a sevré le veau`` (Fén. 1970).
P. ext. Enfant qui n'a pas encore atteint l'âge du sevrage; enfant en bas âge. Synon. bébé.La sollicitude d'une nourrice qui regarde son nourrisson marcher pour la première fois (Maupass.,Contes et nouv., t.2, Rouille, 1882, p.793).
B. − P. anal., p. allus. littér. Nourrisson des Muses. Poète. Tu aurais une idée de ce nourrisson des Muses! (Valéry,Corresp.[avec Gide], 1918, p.460).
Prononc. et Orth.: [nuʀisɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 «éducation» norreçon fém. (Benoît de Ste-Maure, Troie, 29787 ds T.-L.); 2. fin xiies. «nourriture» nuirceon id. (S. Bernard, Li Sermon, éd. W. Foerster, p.172, 25); 1387 «fait d'allaiter un enfant» nourrisson id. (Lettre de rémission ds Du Cange, s.v. nutritium); 3. 1538 «enfant allaité par une femme» masc. (Est.); p. ext. 1588 «animal tirant sa nourriture de» (P. Belon, Les Observations de plusieurs singularitez, 231 d'apr. FEW t.7, p.253a); 4.fig. 1550 «élève, disciple de» nourriçons (Ronsard, Odes, I, 9, 206, éd. P. Laumonier, I, p.120); 1559 des Muses nourrisson (Id., Chant Pastoral à Madame Marguerite, 301, ibid., 9, p.191). Du lat. tardif nutritionem, acc. de nutritio «nourriture» (dér. du lat. nutritum, supin de nutrire «nourrir») avec infl. de nourrice* pour la consonne sourde ç à la place de la sonore s, plus tard, pour le passage de la voyelle e à i. L'évolution sém. est parallèle à celle de nourriture*. Fréq. abs. littér.: 252. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 338, b) 333; xxes.: a) 310, b)416. Bbg. Meyer-Lübke (W.). Wortgeschichtliches. Z. fr. Spr. Lit. 1917, t.44, p.106.

Nourrisson : définition du Wiktionnaire

Nom commun

nourrisson \nu.ʁi.sɔ̃\ masculin

  1. (Puériculture) Enfant (garçon ou fille) qu’une femme nourrit de son lait.
    • — la présure ou labferment surtout abondante dans l’estomac du nourrisson provoque la coagulation du lait. — (Maurice Bariéty & Robert Bonniot, Sémiologie médicale, 2003, page 220)
    • Nous n’avons pas obtenu un seul cas de scorbut infantile avec cette marque spéciale de lait condensé et nous n’avons vu que rarement des nourrissons se rachitiser. — (Bulletin de la Société de pédiatrie de Paris, 1919, page 126)
    • Vous aviez été mon nourrisson, car votre mère était morte en vous mettant au monde. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, 1847, chapitre 1)
  2. (Figuré) (Soutenu) Élève.
    • Les nourrissons des muses, les poètes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nourrisson : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NOURRISSON. n. m.
Enfant qu'une femme nourrit de son lait. La nourrice et son nourrisson. Il se dit aussi d'un Enfant qu'une femme a nourri de son lait. C'est mon nourrisson. Il se dit aussi, figurément, pour Élève, dans le style soutenu. Les nourrissons des Muses, Les poètes.

Nourrisson : définition du Littré (1872-1877)

NOURRISSON (nou-ri-son) s. m.
  • 1Enfant qui est en nourrice. Clitus aimait Alexandre non-seulement comme son roi, mais encore comme son nourrisson, Vaugelas, Q. C. III, 6. Et, sans s'incommoder, moyennant ce partage, Mères et nourrissons faisaient leur tripotage, La Fontaine, Fabl. III, 6. De jeunes femmes apportent leurs nourrissons devant son image [de Marie], Chateaubriand, Génie, I, I, 5. Les nourrissons de Paris, c'est-à-dire les enfants placés par les familles de toutes les classes de Paris dans les environs de la capitale, Moniteur du 27 mars 1867, p. 364, 2e col.

    Il se dit aussi au féminin, nourrissonne. Que pouvait Mambrès dans des circonstances si épineuses ? il va trouver sa chère nourrissonne au sortir du conseil, Voltaire, Taureau blanc, 4.

    Fig. De là toutes ces plantes, Nourrissons exilés des régions ardentes, Delille, Trois règnes, IV.

  • 2Dans le style soutenu, élève, en le rapportant à quelque divinité, et, particulièrement, aux Muses. J'ai rang parmi les nourrissons Qui sont chers aux doctes pucelles, Et souvent j'ose, en mes chansons, Célébrer des rois et des belles, La Fontaine, Lett. XVI. Muses, dictez sa gloire à tous vos nourrissons, Boileau, Art p. IV. Elle couvrit le jeune nourrisson de Minerve de l'égide que la sage déesse lui avait confiée, Fénelon, Tél. XVI. Le nourrisson du Pinde, ainsi que le guerrier, à tout l'or du Pérou préfère un beau laurier, Piron, Métrom. III, 7.
  • 3Poulain ou pouliche qu'on élève.

HISTORIQUE

XIIIe s. Je cuidai qu'il fust uns hermites, Et il est uns faus y pocrites. Ahi ! ahi ! quel norriçon ! Il est de piau de heriçon Envelopez desous la robe, Rutebeuf, 312.

XVIe s. Et à l'issue de leur repas, entreprenoient mille gaillardises, où toute la jeunesse de la cour abordoit pour y participer, qui estoit le premier nourrisson de cette amitié, Carloix, I, 34. Son fils mesme [d'Agrippine], son nourrisson, son empereur faict de sa main… luy osta la vie, La Boétie, Servit. volont.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nourrisson »

Étymologie de nourrisson - Littré

Nourrisson avait, outre la signification de celui qu'on nourrit, la signification de gouverneur, éleveur, et, au féminin, celle de nourriture, éducation. Au fond, c'est toujours le même mot ; le sens abstrait d'action de nourrir a tourné, avec changement de genre, au sens de celui qu'on élève ou de celui qui élève. Un exemple tout semblable se trouve dans prison, auquel l'ancienne langue donnait, au féminin, l'acception de prise, et, au masculin, l'acception de celui qui est pris. Nourrisson, substantif féminin, vient du latin nutritionem, de nutrire, nourrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de nourrisson - Wiktionnaire

(XIIe siècle) Du latin nutritio (« nourriture, nutrition ») via son accusatif nutritionem, de nutrire (« nourrir »). Au début, norreçon, nuirceon (« éducation ») est un mot féminin [1] [2] ; (1387) la nourrisson, est attesté au sens de « allaitement d’un enfant » : (XVIe siècle) nourriçon [3] prend son sens actuel. Il semble qu’il y ait eu l’influence du mot nourrice, ce qui explique le passage du "ç" au "ss", et celui du "e" au "i".
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nourrisson »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nourrisson nurisɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « nourrisson »

  • Evacués, les occupants du logement, un couple et un nourrisson de quelques jours, ont été pris en charge, et transportés par précaution à l’Hôpital femme mère enfant de Lyon-Bron, le bébé n’étant âgé que de quelques jours. , Faits-divers - Justice | Un couple et un nourrisson évacués après un feu de cuisine
  • Vendredi matin, vers 10 h 30, un nourrisson de 11 mois a fait une chute de plusieurs mètres depuis l’appartement où il vit avec ses parents, au 16 rue d’Herbitzheim à Willerwald. L’enfant a été pris en charge par les pompiers de Puttelange-aux-Lacs et transporté à l’hôpital Robert-Pax de Sarreguemines. Le nourrisson, miraculé, n’aurait été que très légèrement blessé. La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer la cause de l’accident. , Faits-divers - Justice | Un bébé tombe de plusieurs mètres
  • Un nourrisson de trois mois a été évacué par hélicoptère, à Bellegarde, à la suite d’une chute sur la tête. Le Messager, Bellegarde : un nourrisson évacué par hélicoptère, après une chute - Le Messager
  • Dans une récente étude, des chercheurs ont constaté que l'exclusivité et la durée de l'allaitement maternel jouent un rôle important dans la composition du microbiote intestinal du nourrisson. Une découverte qui tend à prouver que maman et bébé partagent de « bonnes bactéries » grâce au lait donné au sein. PARENTS.fr, Les bactéries du lait maternel contribuent à composer le microbiote du nourrisson | PARENTS.fr
  • La Cour de cassation se prononce sur la détermination du lieu de résidence habituelle du nourrisson en application du règlement Bruxelles II bis. , Règlement Bruxelles II bis : localisation de la résidence du nourrisson - Enlèvement d'enfant | Dalloz Actualité
  • Déjà présents les sapeurs-pompiers et les médecins du Smur ont rapidement pris en charge le nourrisson. Photo P. M. Nice-Matin, Éjecté d'un bateau, un nourrisson de 3 mois tombe à l'eau sur une plage de la Côte d'Azur - Nice-Matin
  • À une jeune accouchée qui vous présente son nourrisson, ne dites pas : « Il pèse combien, votre rôti ? » De Philippe Bouvard / 27 février 2015
  • La vertu, immuable, ne quitte pas l'homme avec la mort, elle retourne au nourrisson. De Lao-Tseu / Tao Te King
  • Bébétude : torpeur du nourrisson après la tétée. De Alain Finkielkraut / Petit fictionnaire illustré

Images d'illustration du mot « nourrisson »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nourrisson »

Langue Traduction
Corse infante
Basque haur
Japonais 幼児
Russe младенец
Portugais infantil
Arabe رضيع
Chinois 婴儿
Allemand säugling
Italien infantile
Espagnol infantil
Anglais infant
Source : Google Translate API

Synonymes de « nourrisson »

Source : synonymes de nourrisson sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires