La langue française

Enfançon, enfançonne

Sommaire

  • Définitions du mot enfançon, enfançonne
  • Étymologie de « enfançon »
  • Phonétique de « enfançon »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enfançon »
  • Citations contenant le mot « enfançon »
  • Traductions du mot « enfançon »
  • Synonymes de « enfançon »

Définitions du mot enfançon, enfançonne

Trésor de la Langue Française informatisé

ENFANÇON, ONNE, subst.

Vx ou littér. Petit enfant; enfant en bas âge. Jacqueline s'était armée de ciseaux pour tondre l'occiput de son enfançon emmailloté (Bertrand, Gaspard,1841, p. 58).
En partic. Le divin enfançon. L'enfant Jésus. Je contemplais, au-delà d'une rampe de chandelles, le divin enfançon entre Joseph et Marie (Guéhenno, Journal« Révol. », 1937, p. 95).
P. ext. Personne désarmée, sans défense. Une petite fille. Une petite bourgeoise parisienne de vingt ans. (...) Toute la souffrance créée dans le monde par la guerre ne pèse pas plus que ne pèseraient les larmes de cette enfançonne (Montherl., Pitié femmes,1936, p. 1157).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃fɑ ̃sɔ ̃]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Fin xiies. (Moniage Guillaume, II, 1693 ds T.-L.). Prob. d'un type infantionem servant en lat. vulg. de diminutif à infantem (v. enfant). Fréq. abs. littér. : 14. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 34. − Hasselrot 1957, p. 183; 20es. 1972, p. 36. − Lew. 1960, p. 310, 331.

Wiktionnaire

Nom commun

enfançon \ɑ̃.fɑ̃.sɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : enfançonne)

  1. (Vieilli) Enfant en bas âge.
    • En tout cas, c’était un repos d’avoir une heure à soi sans s’occuper de cette troupe qui à peine réveillée crierait sa détresse morale dans le langage désespéré des enfançons : à manger ! — à boire ! — (Julien Gracq, Récit, in Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, p. 174)
    • D’admirables enfançons immobiles comme des statues peuvent, en une chiquenaude, se muer en bêtes braillardes. — (Amélie Nothomb, Métaphysique des tubes, Albin Michel, Paris, 2000)
    • N’importe qui eût éclaté de rire au spectacle de cette enfançonne parée comme une châsse délirante. — (Amélie Nothomb, Robert des noms propres, Albin Michel, Paris, 2002, p. 37)

Nom commun

enfançon \Prononciation ?\ masculin

  1. Petit enfant.
    • Et dames et puceles et enfançons — (Aiol, édition de Normand et Raynaud, page 132.)

Nom commun

enfançonne \ɑ̃.fɑ̃.sɔn\ féminin

  1. (Vieilli) Petite fille en bas âge.

Forme de verbe

enfançonne \ɑ̃.fɑ̃.sɔn\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de enfançonner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de enfançonner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de enfançonner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de enfançonner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de enfançonner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENFANÇON. n. m.
Il s'est dit d'un Enfant en bas âge. On disait dans le même sens ENFANTELET.

Littré (1872-1877)

ENFANÇON (an-fan-son) s. m.
  • Petit enfant. Arrivant le décès De l'enfançon, La Fontaine, Faucon. Mot vieilli.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li chastiaux fu garnis de toute garnison ; Si ot de toutes armes lassus si grant foison, Qu'il ne criement [craignent] François nient plus que enfançon, Ch. d'Antioche, VI, 1044. Et qui vit jusqu'au viel, veez qu'il en avient ; Aussi comme en l'estat d'un enfançon revient, J. de Meung, Test. 176.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enfançon »

 Composé de enfant, enfance et -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Fin du XIIe siècle) Diminutif de enfant, en latin infantulus qui donne le synonyme enfantel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif d'enfant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enfançon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enfançon ɑ̃fɑ̃sɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « enfançon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enfançon »

  • Les adultes ont accès à mille sortes de voluptés, mais pour les enfançons, il n’y a que la gourmandise qui puisse ouvrir les portes de la délectation. De Amélie Nothomb / Métaphysique des tubes
  • Que deviendra-t-elle ? Il faudrait de nouvelles générations. Et c’est pourquoi je disais, au début de cette chronique, que de grandes consolations me viennent par la jeunesse. Je viens d’entendre en effet le petit-fils d’un ami (l’arrière-petit-fils de l’auteur des manuels de mathématiques dont on usait dans mon enfance), un jeune gentleman de quatre ans, dire à un de ses camarades, avec la petite voix haut perchée qui donne tant de charme au frais babil des enfançons : « Et moi je te dis que tu es em… (bêtant ?), adjectif qualificatif. » www.leveil.fr, Redécouvrir Alexandre Vialatte : Chronique des difficultés de la langue française - Paris (75000)
  • Le procès de Gilles de Rais conte une page terrifiante de l’histoire de l’humanité. En 1440, la cour ecclésiastique accusait ce maréchal de France de cent quarante meurtres d’enfançons ou plus, et de commerce avec le diable. Gilles de Rais avait combattu aux côtés de Jeanne d’Arc pendant la Guerre de cent ans mais il entrera dans l’histoire sous un tout autre visage : celui de Barbe Bleue, l’archétype du prédateur sexuel. Le Soir Plus, Jean Pleyers: «Il ne faut jamais montrer le monstre» - Le Soir Plus
  • Il en va du langage à peu près comme de la longueur des jupes. Ce qui aujourd’hui est démodé peut demain redevenir de saison. Mais le phénomène est quand même plus rare. Beaucoup de mots de la langue disparaissent de l’usage sans espoir de retour et vont dormir dans les dictionnaires ou les livres des auteurs anciens. Parfois, un écrivain moderne s’attache à les ressusciter. Et ce rôle de conservateur de la langue n’en fait pas pour autant un réactionnaire. On se souvient par exemple de Fortune de France, la saga de Robert Merle qui avait remis en selle des mots français du XVIe siècle, comme « enfançon » ou « ramentevoir »… pour le plus grand bonheur de ses lecteurs. L'Humanité, Les vieux mots des jeunes | L'Humanité
  • – Je ne pensais pas qu’il était possible d’être encore plus belle que Rose, dit-elle à l’enfançonne. Femme Actuelle, Extrait de "Riquet à la Houppe" d'Amélie Nothomb - : Femme Actuelle Le MAG

Traductions du mot « enfançon »

Langue Traduction
Anglais child
Espagnol niño
Italien bambino
Allemand kind
Chinois 儿童
Arabe طفل
Portugais criança
Russe ребенок
Japonais
Basque ume
Corse zitellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « enfançon »

Source : synonymes de enfançon sur lebonsynonyme.fr
Partager