La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mutuel »

Mutuel

Variantes Singulier Pluriel
Masculin mutuel mutuels
Féminin mutuelle mutuelles

Définitions de « mutuel »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUTUEL, -ELLE, adj. et subst. fém.

I. − Adjectif
A. −
1. [Parfois antéposé] Qui comporte ou manifeste un rapport d'échange ou de réciprocité entre deux ou plusieurs personnes.
a) [En parlant d'un sentiment, d'un affect] Synon. partagé.Amour, désir mutuel; admiration, affection, estime, sympathie mutuelle; haine mutuelle. Il n'y a ni sécurité, ni abandon, ni respect proprement dits, dans cette liaison de surface et de circonstance [l'amitié entre deux femmes]. On se fera mille caresses, mais sans confiance mutuelle (Amiel,Journal,1866, p.325).Ainsi naquit entre lui et nous (...) cette amitié parfaitement échangée, parfaitement mutuelle (Péguy,Notre jeun.,1910, p.83).Ils se disaient leur mutuelle tendresse dans le langage de Julie et de Saint-Preux (A. France,Dieux ont soif,1912, p.101).
b) [En parlant d'une action, d'un comportement] Consentement, engagement mutuel; services mutuels; concessions, promesses mutuelles. Ils avaient échangé un mutuel coup de coude (Courteline,Train 8 h 47,1888, 1repart., vii, p.86).L'on se prêtait aide mutuelle de toit en toit (Pesquidoux,Livre raison,1925, p.45):
1. Des métayers aux petits propriétaires paysans, il y a le même échange de services. Et il n'y a pas seulement prêt mutuel du travail des bras, il y a prêt du bétail. Jaurès,Ét. soc.,1901, p.15.
Enseignement mutuel. Méthode d'enseignement, en usage surtout au dix-neuvième siècle, dans laquelle les élèves les plus avancés étaient chargés d'instruire leurs camarades sous la direction de l'instituteur. C'est avec lui que je vais passer toute ma vie (...) au fond de quelque province où nous propagerons l'enseignement mutuel et la vaccine (Stendhal,Armance,1827, p.292).Les gouvernements seraient d'autant plus inexcusables de négliger l'instruction élémentaire (...) qu'ils peuvent, au moyen d'un procédé maintenant éprouvé, celui de l'enseignement mutuel, répandre cette instruction parmi la presque totalité de la classe indigente (Say,Écon. pol.,1832, p.491).V. enseignement ex. de France, Bonnard, 1881, p.408.
École mutuelle, p. ell. emploi subst. fém. sing., fam. (parfois avec une majuscule), la mutuelle. Établissement où cette méthode était appliquée. Eh bien! ces enfants sont-ils bien savants? D'où vient qu'ils ne sont pas à l'école? (...) dans mon pays on les met aux écoles mutuelles dès le berceau (Nerval,Voy. Orient,t.1, 1851, p.61).Élevé au hasard, mis pour toute école à la mutuelle (Sainte-Beuve,Nouv. lundis,t.1, 1861, p.46).Grandi dans les copeaux de l'établi paternel jusqu'à dix ans, de dix à quinze élevé par la Mutuelle et par la rue (A. Daudet, Rois en exil,1879, p.246).
2. Qui implique une réciprocité d'actions et de réactions entre deux ou plusieurs choses. Il faut (...) que l'historien rende compte de l'influence mutuelle, de la pénétration réciproque de ces diverses séries d'événements (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p.462).Elle [la connaissance] a pris la mesure des corps, étudié leur structure, leurs rapports mutuels, leurs actions réciproques, action mécanique de leurs masses, action chimique de leur substance matérielle (Huyghe,Dialog. avec visible,1955, p.144).
B. − Spéc. [En parlant d'une entreprise, d'un groupement]
1. DR. SOC. Qui est fondé sur les principes de la mutualité (v. ce mot B). Synon. mutualiste.Des cours organisés par les conseils d'administration des Caisses mutuelles d'allocations familiales agricoles (Encyclop. éduc.,1960, p.191).L'affiliation à une société mutuelle permet de compléter les allocations de la Sécurité Sociale ou de faire couvrir certains risques non prévus par ce régime (Lemeunier1969).
(Compagnie, société d')assurance mutuelle. Société, à but non lucratif, dont les adhérents s'assurent les uns les autres contre certains risques, moyennant le versement d'une cotisation; assurance proposée par ce type de société. L'État ne peut nullement s'opposer à la coopération, ni à l'assistance mutuelle, ni à l'assurance mutuelle (Alain,Propos,1923, p.463):
2. Il existe également des assurances mutuelles contre l'incendie, les pertes maritimes, les dommages de guerre, etc., par lesquelles les intéressés mettent en commun risques et chances, partageant les deux sur des bases déterminées. Baudhuin1968.
Société de secours mutuel(s) (vieilli). Société d'assurance et d'assistance mutuelles. Les sociétés de secours mutuels sont des associations de prévoyance qui se proposent d'atteindre un ou plusieurs des buts suivants: assurer à leurs membres participants et à leurs familles des secours en cas de maladie, blessures ou infirmités, leur constituer des pensions de retraite, contracter à leur profit des assurances individuelles ou collectives (...), pourvoir aux frais des funérailles (Nouv. Lar. ill. Suppl.1907).Quarante francs que j'ai pris à la maison, alléguant une cotisation pour la société de secours mutuel (Duhamel,Journal Salav.,1927, p.41).
2. FIN. Fonds mutuels. Société de placement à capital variable. Après la Deuxième guerre mondiale, des institutions financières appelées fonds mutuels ont connu chez nous un essor prodigieux (L'Actualité terminol., vol.10, août-sept. 1977, no7, p.1).
3. HIPP. Pari* mutuel.
P. ell., emploi subst. masc. sing., fam. (avec une majuscule), le Mutuel. Jusqu'à nouvel ordre, c'est un atelier de peinture, ici, et pas encore une baraque du Mutuel (Romains,Hommes bonne vol.,1932, p.142).
Rem. Littré établit une distinction entre mutuel qui désigne l'échange libre et spontané, l'action de donner et de recevoir et réciproque qui exprime le retour, l'action de donner selon que l'on reçoit. Dupré 1972 souligne la nécessité de maintenir vivante cette distinction qui est reprise par un certain nombre de dict. gén. mais qui n'est pas toujours observée dans l'usage cour. Il apparaît à l'examen de la docum. que mutuel est peu vivant dans le discours scientifique, ce qui n'est pas le cas de réciproque.
II. − Subst. fém. Association de personnes, à but non lucratif, qui se propose de mener une action sociale de prévoyance, de solidarité et d'entraide, au moyen des cotisations versées par ses membres (d'apr. Branc. Écon. 1978). Synon. société mutualiste*.Mutuelle d'assurances; Mutuelle générale de l'Éducation Nationale; mutuelle interprofessionnelle; mutuelle des petites et moyennes entreprises. La guerre froide qui oppose depuis des années le conseil [de l'Ordre des médecins] aux mutuelles et aux caisses de la Sécurité sociale (Le Monde,19janv. 1952, p.4, col.1-2):
3. Cerbelot fait partie d'une société pour laquelle il se prodigue: «Vous versez deux francs par mois, me dit-il, et, quand vous mourez, la mutuelle donne cinq mille francs pour vos funérailles. C'est avantageux». Duhamel,Journal Salav.,1927p.74.
Prononc. et Orth.: [mytɥ εl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1329 «qui est réciproque entre deux ou plusieurs personnes» (Arch. hospit. de Paris, II, 25 ds Gdf. Compl.); 2. 1827 enseignement mutuel (Stendhal, loc. cit.); 1841 subst. fém. «école où l'on pratique cet enseignement» (Dumersan et Dupeuty, La Descente de la Courtille, I, XV ds Quem. DDL t.6); 3. 1829 assurance mutuelle «société d'assurance à but non lucratif» (Boiste); 1868 subst. fém. «compagnie d'assurances» (Littré); 4. 1845-46 «société de secours mutuel» (Besch.); 1931 subst. fém. «société mutualiste» (Lar. 20e). Dér. sav. du lat. mutuus «réciproque, mutuel». Fréq. abs. littér.: 976. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2033, b) 1460; xxes.: a) 1038, b) 1008.
DÉR. 1.
Mutuellisme, subst. masc.,hist. a) Doctrine économique et sociale de Proudhon fondée sur des principes d'échange et de solidarité. (Ds Rob.). P. ext. Synon. vieilli de mutualisme (v. ce mot A). (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975).P. méton. Acte qui relève de cette doctrine. Le crédit leur disais-je [aux membres du Comité des finances], au point de vue des relations privées, est tout simplement le prêt; au point de vue des relations sociales, c'est un mutuellisme, un échange (Proudhon,Confess. révol.,1849, p.196).b) Association des mutuellistes (v. ce mot infra a). (Ds Littré, Lar. 19e). [mytɥ εlism̭]. 1reattest. 1828 «société d'entraide des tisseurs de soie lyonnais» (ds Lar. 19e, s.v. mutuelliste); de mutuel, suff. -isme*.
2.
Mutuelliste, adj. et subst.a) Subst. masc., hist. Membre d'une association ouvrière d'entraide fondée à Lyon en 1828. (Ds Littré, Lar. Lang. fr.). b) (Personne) qui adhère à la doctrine du mutuellisme. Il s'endormit (...) avec le demi-projet de demander au colonel Malher d'être envoyé à vingt lieues de Nancy, à N..., où le régiment avait un détachement occupé à observer les ouvriers mutuellistes (Stendhal,L. Leuwen,t.1, 1835, p.347).La société des amis de l'ABC, affiliée aux mutuellistes d'Angers (...) se réunissait (...) au café Musain (Hugo,Misér.,t.2, 1862, p.39). [mytɥ εlist]. 1resattest. 1828 subst. masc. «membre d'une société d'entraide des tisseurs de soie lyonnais» (ds Lar. 19e), 1835 adj. ouvriers mutuellistes (Stendhal, loc. cit.); de mutuel, suff. -iste*.
BBG.Dub. Pol. 1962, p.349 (s.v. mutuellisme). _ Dupont (Ch.). D'où nous vient l'expr. fonds mutuels? Actual. terminol. 1977, t.10, no7, pp.1-3.

mutuel « qui est relatif à un rapport double et simultané, un échange d'actes, de sentiments »

Wiktionnaire

Adjectif - français

mutuel \my.tɥɛl\

  1. Qui est réciproque entre deux ou plusieurs personnes, entre deux ou plusieurs choses.
    • […]; et quand elles se parlaient, c'était avec politesse, mais avec une mutuelle indifférence. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • L'évêque constitutionnel de Rhône-et-Loire : Lamourette, ayant conjuré ses collègues de s'unir « pour rendre l'ordre à l'Empire et la sécurité à la nation », l’inimaginable s'était produit : Feuillants et Jacobins, la Montagne et la Plaine, avaient oublié leur mutuel soupçon, leurs accusations réciproques, en se jurant de ne plus songer qu'au salut public. — (Robert Margerit, La Révolution: Les autels de la peur, Gallimard, 1963, p. 128)
    • Le mari et la femme se sont fait un don mutuel de leurs biens.Source : [1]
    • Donation mutuelle.
    • Société de secours mutuels.
    • Enseignement mutuel.
    • Pari mutuel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUTUEL, ELLE. adj.
Qui est réciproque entre deux ou plusieurs personnes, entre deux ou plusieurs choses. Amour mutuel. Haine mutuelle. Ils s'aiment d'une affection mutuelle. Obligation mutuelle entre le mari et la femme. Devoirs mutuels d'un père et d'un fils. Le mari et la femme se sont fait un don mutuel de leurs biens. Donation mutuelle. Société de secours mutuels. Enseignement mutuel. Compagnie d'assurance mutuelle. Pari mutuel.

Littré (1872-1877)

MUTUEL (mu-tu-èl, è-l') adj.
  • 1Qui s'échange entre deux ou plusieurs personnes, entre deux ou plusieurs choses. Tu le sais, tu l'as vu, quand ces fils de la terre Par leurs coups mutuels terminèrent leur guerre, Corneille, Médée, III, 3. Leur flamme est mutuelle ; Il adore Émilie, il est adoré d'elle, Corneille, Cinna, III, 1. Que la probité pouvait souffrir ces complaisances mutuelles qui, étant devenues volontaires, ne blessent presque plus la bonne foi et maintiennent la paix et la politesse du monde, Fléchier, Duc de Mont. Le bonheur des amants est d'être mutuel, Quinault, Agrippa, IV, 4. Nous ne sommes pas faits, je le vois, l'un pour l'autre ; Mon bien se monte à tant ; tenez, voilà le vôtre ; Partez ; délivrons-nous d'un mutuel souci, Boileau, Sat. X. Allons donc assurer cette foi mutuelle, Racine, Mithr. II, 4. Je plains mille vertus, une amour mutuelle, Racine, Iphig. I, 1.
  • 2Enseignement mutuel, voy. ENSEIGNEMENT, n° 3.
  • 3Assurance mutuelle, contrat de société par lequel les assurés s'engagent mutuellement à payer les dommages éprouvés par un d'eux dans une circonstance prévue, telle qu'incendie, etc. Les assurés y sont assureurs les uns des autres ; elle diffère de l'assurance à prime fixe dans laquelle les assurés payent à l'assureur une prime fixe à forfait, et l'assureur les indemnise, sans qu'ils contribuent plus ou moins selon les sinistres arrivés dans l'année. L'aléatoire des sinistres annuels incombe aux assurés dans l'assurance mutuelle, à l'assureur dans l'assurance à prime.

    Populairement. La mutuelle, l'assurance mutuelle. Je suis assuré à la mutuelle.

SYNONYME

MUTUEL, RÉCIPROQUE. Mutuel désigne l'échange ; réciproque, le retour. Le premier exprime l'action de donner et de recevoir de part et d'autre ; le second, l'action de rendre selon qu'on reçoit. On dit que l'affection est mutuelle, pour signifier qu'on s'aime l'un l'autre ; on dit qu'elle est réciproque, pour marquer qu'on se rend sentiment pour sentiment. Le don est surtout mutuel quand il est le même ou du même genre de part et d'autre ; il n'est que réciproque s'il s'agit d'objets différents cédés en compensation. Un mari et une femme s'engagent mutuellement leur foi, et ils s'engagent réciproquement à des devoirs différents, LAVEAUX., L'enseignement mutuel est mutuel et non pas réciproque : car si A instruit B, B n'instruit pas A réciproquement ; mais il rendra à C ce qu'il a reçu de A, et C à son tour rendra à D et ainsi de suite ; la mutualité a donc un sens plus étendu que la réciprocité.

HISTORIQUE

XIVe s. Action mutuelle, si comme quand aucun a faict autre convenir devant le juge, et le convenu faict devant le mesme juge convenir celuy qui l'a premierement faict convenir pour respondre à luy, Bouteiller, Somme rural, titre 27, p. 157, dans LACURNE.

XVIe s. Confession mutuelle, Calvin, Instit. 490.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MUTUEL. Ajoutez :
4Il s'est dit pour alternatif. Les aventures du monde Vont d'un ordre mutuel, Comme on voit au flux de l'onde Un reflux perpétuel, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mutuel »

Dérivé du lat. mutuus ; sicilien, μοῖτος, μοῖτον ἀντὶ μοίτου, par pari ; on le rattache au radical sanscrit , changer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin mutuus et -el.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mutuel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mutuel mytµɛl

Fréquence d'apparition du mot « mutuel » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mutuel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mutuel »

  • La passion n'est pas la seule base du mariage. Il y a aussi l'amitié, la tendresse, la confiance, le respect, le support mutuel, la joie de voir grandir ses enfants.
    Hélène Brodeur — Chroniques du Nouvel-Ontario
  • L'amour est un acte simple et primitif. C'est la lutte, c'est la haine. La violence y est nécessaire. L'amour par consentement mutuel n'est qu'une fastidieuse corvée.
    Anatole France
  • Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles.
    Michel Leiris
  • Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu'il s'agit de principes fondamentaux.
    Gandhi — Harijan
  • Les langues peuvent-elles coexister, s'enrichir mutuellement ?
    Carl de Souza
  • Ceux qui sont riches se font mutuellement des cadeaux.
    Proverbe banen
  • Le mariage doit être une éducation mutuelle et infinie.
    Henri-Frédéric Amiel — Journal intime
  • Mettons en commun ce que nous avons de meilleur et enrichissons-nous de nos mutuelles differences.
    Paul Valéry
  • Rien ne contribue plus à l’attachement mutuel que la faculté du divorce : un mari et une femme sont portés à soutenir patiemment les peines domestiques, sachant qu’ils sont maîtres de les faire finir.
    Montesquieu — Lettres persanes
  • Pour prendre en charge les frais non-remboursés, il faut adhérer à une complémentaire santé. Vous devez cotiser chaque mois pour s’affilier à un organisme qui prendra en charge totalement ou partiellement le ticket modérateur, c’est-à-dire ce qui reste à charge du patient après le remboursement de la Sécurité sociale. Cette adhésion peut être individuelle ou collective, sous la forme d’une mutuelle d’entreprise, obligatoire depuis 2016 pour les salariés.
    Entreprendre.fr — Comment choisir une mutuelle adaptée à votre situation ?
Voir toutes les citations du mot « mutuel » →

Traductions du mot « mutuel »

Langue Traduction
Anglais mutual
Espagnol mutuo
Italien reciproco
Allemand gegenseitig
Chinois 相互
Arabe متبادل
Portugais mútuo
Russe взаимное
Japonais 相互
Basque elkarrekiko
Corse mutuu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mutuel »

Source : synonymes de mutuel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mutuel »

Combien de points fait le mot mutuel au Scrabble ?

Nombre de points du mot mutuel au scrabble : 8 points

Mutuel

Retour au sommaire ➦