Moucheture : définition de moucheture


Moucheture : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOUCHETURE, subst. fém.

A. − [Correspond à moucheté A]
1. Petite tache de couleur autre que celle du fond. La moucheture de cette étoffe est agréable (Ac.).
FOURR. Moucheture d'hermine. ,,Les queues d'hermine ou les petits morceaux de fourrure noire que l'on met de distance en distance sur de l'hermine`` (Ac. 1935).
HÉRALD. Chacune des marques de l'hermine. Hermine, une des fourrures héraldiques représentée en blason par un champ d'argent, semé de mouchetures de sable sans nombre, contre-hermine se dit du champ de sable semé de mouchetures d'hermine d'argent (L'Hist. et ses méth.,1961, p.761).
ARCHIT. ,,Ornements de fantaisie dont on remplit certains espaces vides dans les ouvrages de sculpture`` (Noël 1968).
2. Ensemble de taches plus ou moins régulières. Bientôt les collines, aux deux côtés de la rivière, s'abaissent encore; le sommet des collines s'argente; quelques pins font une moucheture à leurs flancs (Gide,Journal,1939, p.408).Devant moi s'étendaient en nappe blanche les terres stériles des Syrtes, piquées des mouchetures de leurs rares fermes isolées (Gracq,Syrtes,1951, p.33):
1. Au pied du Trocadéro, la ville couleur de plomb semblait morte, sous la tombée lente des derniers brins de neige. C'était, dans l'air devenu immobile, une moucheture pâle sur les fonds sombres, filant avec un balancement insensible et continu... Zola,Page amour,1878, p.1084.
3. Salissure, éclaboussure. Mon bonheur, mon amour, dépendaient d'une moucheture de fange sur mon seul gilet blanc! (Balzac,Peau chagr.,1831, p.131).Naudet, très correct, sans une moucheture de boue, malgré le temps atroce (Zola, Œuvre,1886, p.202).
B. − [Correspond à moucheté B]
1. Ensemble des taches naturelles du pelage de certains animaux. Synon. ocelle, rayure, zébrure.Moucheture du tigre, du daim. Le braque bleu d'Auvergne, l'un des plus répandus, fortement membré, caractérisé par d'originales taches ou mouchetures bleues moirées, est un passionné de la chasse, un ardent (Vidron,Chasse,1945, p.113).
2. ,,Maladie de blé qui rend noire la graine de cette céréale; c'est la nielle ou charbon`` (Fén. 1970).
3. ,,Taches naturelles parsemées dans le parement d'une pierre et qui marquent le plus souvent des emplacements de fossiles`` (Noël 1968).
C. − [Correspond à moucheter A 5] Petites incisions faites à la pointe du bistouri à la surface d'un oedème pour donner issue au liquide sous-cutané. Synon. scarification.Si cependant le gonflement des endroits tuméfiés étoit si volumineux, que la femme en fût trop gênée, on feroit aux lèvres de la partie quelques mouchetures ou scarifications, qu'on bassineroit ensuite avec l'eau vulnéraire (Geoffroy,Méd. prat.,1800, p.247):
2. Œdème du fourreau. Fréquent chez les chevaux restant à l'écurie en stabulation forcée (...). On recommande alors l'exercice, si cela est possible, des ablutions chaudes et quelques mouchetures au bistouri. Garcin,Guide vétér.,1944, p.118.
Prononc. et Orth.: [muʃty:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1539 «ensemble de taches d'une autre couleur que le fond sur lequel elles sont semées» mouscheture (Est.); 2. 1575 «scarification faite à la surface de la peau» (A. Paré, XV, 69, éd. J.-F. Malgaigne, II, p.525); 3. 1606 «ensemble des taches naturelles du pelage de certains animaux» (Nicot); 4. 1644 «chacune des petites marques de l'hermine» (M. Vulson, Sieur de La Colombière, Science héroïque ds Rich. 1688); 5. 1771 «poussière noire du blé» (Trév.). Dér. de moucheter*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér.: 10.

Moucheture : définition du Wiktionnaire

Nom commun

moucheture \muʃ.tyʁ\ féminin

  1. (Zoologie) Taches naturelles qui se trouvent sur la peau de certains quadrupèdes, sur le plumage de plusieurs espèces d’oiseaux, sur les ailes de divers papillons, etc.
    • Les mouchetures d’une peau de panthère, de léopard.
    • Les ailes de ce papillon ont des mouchetures jaunes, rouges.
    • On nous servit du jambon, des côtelettes et de petits œufs d’un vert pâle, étoilés de mouchetures d’un vert plus foncé. C’étaient des œufs de perdrix, non pas à la coque, ni durs, mais mollets, d’un goût excellent, quoique froids. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 133-134)
  2. (Par analogie) Ornement qu’on donne à une étoffe en la mouchetant.
    • L’hermine, c’est notre symbole, rappel des armoiries ducales, qui parsème de mouchetures noires notre drapeau aux bandes noires et blanches. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 162)
  3. Tache sur un vêtement.
    • Mon bonheur, mon amour, dépendait d’une moucheture de fange sur mon seul gilet blanc ! — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
  4. (Chirurgie) Scarification superficielle.
  5. (Héraldique) Chacune des petites marques de l'hermine ou de la contre-hermine
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Moucheture : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOUCHETURE. n. f.
Il se dit des Taches naturelles qui se trouvent sur la peau de certains quadrupèdes, sur le plumage de plusieurs espèces d'oiseaux, sur les ailes de divers papillons, etc. Les mouchetures d'une peau de panthère, de léopard. Les ailes de ce papillon ont des mouchetures jaunes, rouges. Il se dit, par analogie, d'un Ornement qu'on donne à une étoffe en la mouchetant. La moucheture de cette étoffe est agréable. Moucheture d'hermine, Les queues d'hermine ou les petits morceaux de fourrure noire que l'on met de distance en distance sur de l'hermine. En termes de Chirurgie, Il se dit d'une Scarification superficielle.

Moucheture : définition du Littré (1872-1877)

MOUCHETURE (mou-che-tu-r') s. f.
  • 1Ornement qu'on donne à une étoffe en y disposant symétriquement de petites taches. La doublure du manteau du prince de Conti était d'un satin noir, piqué de diamants, comme de la moucheture, Sévigné, 399.

    Moucheture d'hermine, les petits morceaux de fourrure noire qu'on met çà et là sur de l'hermine.

    Terme d'architecture. Ornements de fantaisie dont on remplit les espaces vides des ouvrages de sculpture.

    Terme de blason. Se dit particulièrement des queues d'hermines, lorsqu'elles ne sèment pas l'écu, et qu'elles s'y trouvent en nombre déterminé.

  • 2Taches naturelles qui se trouvent sur la peau de certains animaux. Le ptarmigan ayant des mouchetures d'un brun obscur sur un brun clair, Buffon, Ois. t. III, p. 402.
  • 3 Terme rural. Poussière noire du blé, charbon ou nielle.
  • 4 Terme de chirurgie. Scarifications très superficielles et très peu étendues, qu'on pratique pour faire écouler de la sérosité ou pour dégorger une partie.

HISTORIQUE

XVIe s. Faisant auparavant, sur la partie, petites scarifications ou mouchetures, Paré, XV, 69. Quand on tailloit ledit porphyre, les grains de sable qui estoyent plus blancs servoyent de moucheture, Palissy, 292.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Moucheture : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOUCHETURE, s. f. terme de Chirurgie, scarification superficielle. Voyez Scarification.

Mouchetures, en termes d’Architecture, se dit quelquefois des ornemens de fantaisie, qui servent à remplir les espaces vuides des ouvrages de Sculpture. On en fait usage aussi dans les écussons & dans les écritures.

Mouchetures, en terme de Blason. Voyez l’article Fourrure.

Moucheture, terme de Pelletier, qui se dit de l’hermine, quand elle est parsemée de petites mouches noires. On se sert aussi de ce mot pour exprimer les taches naturelles qui se trouvent sur la peau des différens animaux : ainsi on dit les mouchetures d’une peau de tigre, d’une panthere, &c.

Moucheture, terme de Blason, espece de queue d’hermine mouchetée.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « moucheture »

Étymologie de moucheture - Littré

Moucheter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de moucheture - Wiktionnaire

De moucheter, avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « moucheture »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moucheture muʃtyr play_arrow

Citations contenant le mot « moucheture »

  • Rappelant qu’au blé dur peuvent être appliquées « d’impressionnantes réfactions de qualité » (mitadinage, moucheture, etc.), l’OPG estime que sans négociation de prix, la « perte économique [peut être] bien supérieure au montant de l’aide couplée qui est de l’ordre de 30 €/ha, soit 6 € par tonne au maximum ». La France Agricole, Blé dur : Les aides couplées, une « spoliation du droit commercial »
  • Contrairement à la légende, le symbole du drapeau breton n’a pas été inventé par la duchesse Anne. La « moucheture d’hermine » vient de Dreux. En 1213, la duchesse Alix de Bretagne (ancêtre d’Anne) a épousé Pierre de Dreux. Celui-ci a apporté avec lui son blason : échiqueté d’or et d’azur au franc-quartier d’hermine. En 1316, le duc de Bretagne Jean III a décidé de ne conserver que ce motif.   Le Telegramme, Cinq symboles bretons, pas tout à fait bretons - LeTelegramme Soir
  • Les armes de l'Île de Sein peuvent se blasonner ainsi : "D'azur à un besant d'argent chargé d'une moucheture d'hermine, accompagné de trois homards d'or appointés en pairle." Les armes d'Audierne peuvent se blasonner ainsi: "D'or à une ancre de marine de sable accostée de deux homards de gueules et accompagnée en pointe d'un merlu d'azur, au chef d'hermine plain." Le Telegramme, Le Télégramme - Bretagne - Légion d’honneur. Plusieurs Bretons dans la nouvelle promotion
  • Il s’agit de la moucheture noire du bananier aussi appelée maladie "Freckle". Linfo.re, Une maladie touche les bananes de La Réunion - LINFO.re
  • Chistera, une obtention de Syngenta, est aussi un blé Bdc mais inscrit en zone Sud. Avec un rendement équivalent aux témoins en conditions traitées, cette variété s’est particulièrement bien exprimée en situation non traitée (113 %). Elle montre une bonne tolérance à l’oïdium avec une note de 8. Néanmoins, ses sensibilités au froid (2) et à la fusariose des épis (4) restent à surveiller. Côté qualité, elle présente une note moyenne de mitadinage (5 sur 9) mais ressort bien vis-à-vis de la moucheture (8). Terre-net, Choix variétal en blé dur - Nouvelles variétés de blé dur

Traductions du mot « moucheture »

Langue Traduction
Corse speckling
Basque speckling
Japonais 斑点
Russe зернистость
Portugais salpicado
Arabe البقع
Chinois 斑点
Allemand speckling
Italien screziature
Espagnol moteado
Anglais speckling
Source : Google Translate API

Synonymes de « moucheture »

Source : synonymes de moucheture sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires