La langue française

Merlan

Définitions du mot « merlan »

Trésor de la Langue Française informatisé

MERLAN, subst. masc.

A. −
1. Merlan commun, p. ell. merlan. Petit poisson de mer comestible, de couleur brun jaunâtre clair avec un ventre argenté, vivant par bancs dans la Manche, la Mer du Nord et l'Atlantique Nord. Pêcher, frire des merlans. Elles partirent avec six merlans raides, l'œil clair et l'ouïe rouge, pris la nuit à l'hameçon par une barquette du Portel (Hamp,Marée,1908, p.27).
Merlan jaune. Synon. lieu jaune (v. Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p.207).
Merlan noir. Synon. lieu noir.Le merlan noir, ou lieu noir est un poisson de Norvège et d'Angleterre, assez rare en Manche et sur nos côtes atlantiques (Lar. mén.1926).
Région. (Côte méditerranéenne). Synon. de colin, merlu.
ZOOL. Poisson téléostéen de la famille des Gadidés (rem. s.v. gade), caractérisé par trois nageoires dorsales et deux anales. Les jeunes (...) Merlans sont bien connus pour nager à proximité de ces animaux [les Méduses] (Zool.,t.3, 1972, p.1184 [Encyclop. de la Pléiade]).
P. méton. Chair de merlan. Filet de merlan. − C'est très bon, le merlan, dit-elle (...) − Très bon, ma chérie, murmura-t-il. Tiens, c'est vrai, c'est du merlan; je croyais que c'était du turbot (Zola,Page amour,1878, p.869).
Merlan en colère. Merlan frit, présenté dans une position telle qu'il se mord la queue. Merlans en colère (...). Recourbez les poissons et introduisez-leur la queue dans la bouche. Maintenez avec un tour de ficelle (Fritures Seb, éd. Sud-Est Publicité, Lyon-Paris, ca 1970, p.26).
(Faire des) yeux de merlan frit. (Avoir les) yeux levés au ciel, de manière affectée, ridicule, ne laissant paraître que le blanc de l'œil. Il se frotte le derrière, en faisant la bouche «en cul-de-poule» et les «yeux de merlan frit» (Adam,Enf. Aust.,1902, p.22).
2. P. anal., BOUCH. Muscle couturier du boeuf débité en biftecks (d'apr. Chaud. 1970).
B. − Gén. iron. ou péj.
1. Vx, fam. Perruquier. Un merlan, qui filait une perruque sur un peigne de fer (Chateaubr.,Mém.,t.1, 1848, p.167).
2. P. anal., pop. Coiffeur. Sabin Letirant (...) fendit la queue des candidates à la permanente qui se pressaient devant le merlan (Arnoux,Paris,1939, p.48).
Prononc. et Orth.: [mε ʀlɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xiies. merlenc (Gloss. Tours, 328 ds T.-L.); 1530 merlan (Palsgr., p.288); 2. 1744 (Journal de Barbier, t.II, p.404, 1reédit. ds Littré: La Peyronie [célèbre chirurgien] est chef de perruquiers qu'on appelle merlans parce qu'ils sont blancs). Dér. de merle «sorte de poisson de mer» (1554, Rondelet, Libri de piscibus marinis, Lyon, p.172) lui-même empr. au lat. merula désignant, outre l'oiseau, un poisson de mer, à l'aide d'un suff. -enc d'orig. germ. (v. -ange et cormoran); cf. lat. médiév. merlingus 1236, merlengus 1241 ds Latham. Fréq. abs. littér.: 73.

Wiktionnaire

Nom commun

merlan \mɛʁ.lɑ̃\ masculin

  1. (Ichtyologie) Espèce de poisson argenté de 30 à 50 cm vivant dans l’Atlantique nord à proximité des côtes d’Europe occidentale, de nom scientifique Merlangius merlangus.
    • Il déposa le merlan dans un plat pour le four et versa par-dessus le contenu d'un tupperware. — (Scarlet Wilson, Un patron si attirant, traduction en français, Harlequin, 2016)
    • Merlan en colère, merlan frit, présenté dans une position telle qu'il se mord la queue.
      Merlan en colère
    • Merlans en colère […]. Recourbez les poissons et introduisez-leur la queue dans la bouche. Maintenez avec un tour de ficelle. — (Fritures Seb, éd. Sud-Est Publicité, Lyon-Paris, ca 1970)
    • Les espèces de poissons que l'on trouve dans cette zone sont les poissons pélagiques, le hareng, le maquereau, le brishing, le capelan, les poissons de fond comme la morue, le haddock, le colin, le merlan et les poissons plats, […]. — (La pêche maritime, volume 50, n° 1122 à 1125, Éditions maritimes, 1971, p. 733)
    • Faire des yeux de merlan frit, avoir les yeux écarquillés, de manière affectée, ridicule, ne laissant paraître que le blanc de l'œil.
    • Il se frotte le derrière, en faisant la bouche « en cul-de-poule » et les « yeux de merlan frit ». — (Adam, Enf. Aust., 1902)
    1. (Provence) Merlan bleu.
      • Merlan bleu s'est dit pour poisson d’avril, c'est-à-dire maquereau. Quelques étourdis par raillerie m'appelaient merlan bleu, ce qui voulait dire en leur langage [de laquais] poisson d'avril. — (les Maistres d'hostel aux halles, p. 31, 1670, dans Charles Nisard, Parisianismes, p. 157)
  2. (Coiffure) Coiffeur, perruquier.
    • Un merlan, qui filait une perruque sur un peigne de fer. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t.1, 1848)
    • Faut que j'vous raconte c'qui m'est arrivé v'là deux heures au coiffeur. J'étais allé me faire raser, et pendant qu'on m'raclait l'cuir, mon voisin s'met à parler l'été pourri qu'on vient d'passer. […]. Antoine, le merlan, s'bidonnait. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Elle porte une robe de plumes d'oiseaux d'une couleur allant du vert sombre au noir clair. Coiffure élaborée par un merlan pédoque. Tu verrais cette ruche sur sa tronche! La grande Catherine! — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe, S-A 173, Fleuve Noir, 1999).
  3. (Boucherie) (Cuisine) Pièce de viande de bœuf, très tendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MERLAN. n. m.
Poisson de mer du genre Gade, dont la chair est extrêmement légère. Merlan frit. Merlan à frire. Des merlans au gratin. Des filets de merlan.

Littré (1872-1877)

MERLAN (mèr-lan) s. m.
  • 1Poisson de mer (gadus merlangus, L.) du genre des gades, dont la chair est extrêmement légère. Filets de merlan.
  • 2Se dit populairement d'un perruquier, et surtout se disait quand les perruquiers étaient blancs de poudre, comme les merlans de farine. La Peyronie [célèbre chirurgien] est chef de perruquiers qu'on appelle merlans, parce qu'ils sont blancs, Journal de BARBIER, 1744, t. II, p. 404, 1re édit. …M'adressant à un merlan qui filait une perruque sur un peigne de fer…, Chateaubriand, Mém. d'outre-tombe, dans le feuillet. de la Presse du 4 nov. 1848.

HISTORIQUE

XIIIe s. Del millier de makeriel quatre deniers [de droit], et del millier de mierlenc quatre deniers, Tailliar, Recueil d'actes, p. 15. Nus poisonniers de mer ne puet metre raie, ne amener poisson salé, ne merlanc salé, que le fuerre [la paille] qui est dessus les paniers ne soit ostez ès hales, ains que le poison soit venduz, Livre des mét. 269.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MERLAN. Ajoutez :
3Merlan à poil, merlan qui, pêché au filet, est amolli par la traîne, et perd ainsi le brillant de sa robe : le merlan brillant, pêché à l'hameçon, a beaucoup plus d'apparence et se garde mieux.
4Merlan bleu s'est dit pour poisson d'avril, c'est-à-dire maquereau. Quelques étourdis par raillerie m'appelaient merlan bleu, ce qui voulait dire en leur langage [de laquais] poisson d'avril, les Maistres d'hostel aux halles, p. 31, 1670, dans CH. NISARD, Parisianismes, p. 157.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MERLAN, s. m. (Hist. nat. Ichthiolog.) poisson de la mer océanne ; il ressemble beaucoup au merlus, voyez Merlus, par la forme du corps : il a les yeux grands, très-clairs & blancs, la bouche de moyenne grandeur, & les dents petites. Il differe du merlus en ce qu’il a trois nageoires sur le dos, tandis que le merlus n’en a que deux ; les côtés du corps sont marqués par une ligne longitudinale & tortueuse, qui s’étend depuis les ouïes jusqu’à la queue : le merlan mange de petits poissons, tels que les aphyes, les goujons, &c. & il les avale tout entiers ; sa chair est legere, & très-facile à digérer. Rondelet, Hist. des poiss. part. I. liv. IX. chap. ix. Voyez Poisson.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « merlan »

Hainaut, merlen, merlin ; bas-breton, marlouan. Origine inconnue. Diez remarque qu'il viendrait très bien d'une forme allemande merling, qui appartient à la mer, mais que cette forme n'existe pas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle)[1] En ancien français merlenc, de merlu avec le suffixe germanique -enc.
Se disait d'un perruquier, et surtout se disait quand les perruquiers étaient blancs de poudre, comme les merlans roulés dans la farine avant d’être frits[2]. Le mot est ensuite passé aux coiffeurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « merlan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
merlan mɛrlɑ̃

Citations contenant le mot « merlan »

  • - Cuire les filets de merlan à feu doux, dans 50 g de beurre. Laisser refroidir un peu, émietter et mélanger avec la béchamel. ladepeche.fr, Recette : Soufflé de merlan - ladepeche.fr
  • Mon opinion est faites, il y a l'attitude du merlan frit qui observe le monde par dessus la poêle. midilibre.fr, Louis Aliot (RN) renverse la ville de Perpignan et prend la mairie - midilibre.fr
  • A Trouville, dans le Calvados, la brasserie Les Vapeurs, née en 1927, est une institution. On y déguste jusque tard le soir, et dans une ambiance joyeuse, de jolis fruits de mer, du merlan Colbert, des soles meunières pêchées dans la nuit et des moules marinières accompagnées de frites fraîches. Les Echos, Les meilleurs restaurants ouverts de l'été… à moins de 50 euros ! | Les Echos
  • Si vous avez un bon poissonnier près de chez vous, il doit pouvoir vous offrir, ou plutôt vous vendre, de beaux filets de merlan. Autrefois considéré comme un produit banal et bon marché, ce poisson blanc à la chair fine et feuilletée est un pur délice. Et comme il est fragile, nous vous proposons de le paner, et de l'accompagner de pommes de terre nouvelles rôties et de fèves - c'est la saison ! En plus, vous pourrez écosser les fèves en famille, et vous régaler. leparisien.fr, La recette de merlan pané aux fèves et pommes de terre - Le Parisien
  • - Rincer les filets de merlan. Déposer sur chaque filet de merlan des tagliatelles de carotte et des lanières de poireau. Réaliser des rouleaux bien serrés et les ficeler. ladepeche.fr, Recette : Roulés poireau-carotte au merlan - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « merlan »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « merlan »

Langue Traduction
Anglais whiting
Espagnol pescadilla
Italien merlango
Allemand merlan
Chinois whi
Arabe البياض
Portugais badejo
Russe мерланг
Japonais ホワイティング
Basque whiting
Corse putacciu
Source : Google Translate API

Synonymes de « merlan »

Source : synonymes de merlan sur lebonsynonyme.fr

Merlan

Retour au sommaire ➦

Partager