La langue française

Coiffeur

Définitions du mot « coiffeur »

Trésor de la Langue Française informatisé

COIFFEUR, EUSE, subst.

Celui, celle dont le métier consiste à arranger les cheveux en les coupant, en les frisant, en les soignant, etc. Le coiffeur du quartier; aller chez son coiffeur; la boutique du coiffeur. Un garçon coiffeur (Du Camp, Mémoires d'un suicidé,1853, p. 120);avoir recours à l'art du coiffeur (Champfleury, Les Souffrances du professeur Delteil,1855, p. 70);un coiffeur pour dames (T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 150);être coiffeuse (Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 180):
Nous nous promenions beaucoup. Un après-midi, ayant arraché à ma mère un consentement rechigné, elle m'emmena chez un coiffeur qui me coupa les cheveux. Je n'y gagnai pas grand-chose car ma mère, fâchée de s'être laissé forcer la main, me refusa le luxe d'une mise en plis. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 238.
P. réf.
[Aux propos tenus dans le salon d'un coiffeur] Faire des phrases de coiffeur (cf. Balzac, Le Père Goriot, 1835, p. 88); des bons mots de coiffeur (E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 79).
[À la longueur des cheveux d'une pers.] . Fam. Son coiffeur est en prison. Son coiffeur devait être à Clairvaux (A. Le Breton, Razzia sur la Chnouf,1954, p. 52).
P. ext. Celui qui s'occupe aussi de tailler, de raser la barbe. Je vais me faire faire la barbe chez un coiffeur (E. et J. de Goncourt, Charles Demailly,1860, p. 104).Je suis allé chez mon coiffeur et je lui ai dit de me raser (A. Dumas Fils, L'Ami des femmes,1864, V, 7, p. 199).
Rem. Coiffeur fonctionne comme premier ou deuxième élément de comp. : perruquier-coiffeur (Flaubert, Correspondance, 1858, p. 256); coiffeur-parfumeur (R. Martin du Gard, Vieille France, 1933, p. 1036).
Prononc. et Orth. : [kwafœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1694-1932. Pour les graph. coifeur, coëffeur, cœffeur, cf. coiffe. Étymol. et Hist. 1669 coifeur, coifeuse (J.-H. Widerhold, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr., [d'apr. éd. de 1675]). Dér. de coiffer*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 449. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 433, b) 579; xxes. : a) 685, b) 965. Bbg. Goug. Mots t. 2 1966, p. 133.

Wiktionnaire

Nom commun

coiffeur \kwa.fœʁ\ masculin (pour une femme exerçant le métier, on dit coiffeuse)

  1. Personne dont le métier est de couper et coiffer les cheveux, et éventuellement la barbe.
    • Toilette du bataillon. Le barbier passe pour particulièrement francophile. Tout le monde va se raser chez lui. Chacun emporte son savon, son blaireau, son rasoir, et lui n’a guère qu’à regarder, mais enfin on se rase chez un coiffeur. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Une très grande partie des ressources réunies par nos ménages du XXe siècle passe en oripeaux inutiles, en colifichets, en fioles, en brimborions, en honoraires de coiffeurs, en cosmétiques. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • J’ai encore aujourd’hui du mal à considérer que les fleuristes et les coiffeurs ne sont pas des parasites, qui vivant de l’exploitation d’une nature qui appartient à tous, qui accomplissant avec force simagrées et produits odorants une tâche que j’effectue seule dans ma salle de bains avec une paire de ciseaux bien coupants. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 231)
  2. (Par métonymie) Salon de coiffure.
    • Du 10 au 19 juillet, création du plateau piétons devant le coiffeur Récré A Tif's. — (site www.lemessager.fr, publié le 19 avril 2017)
    • 1 camionnette EDF bleue se stationne devant le coiffeur du début de la rue Colbert. — (site clg-anatole-france-tours.tice.ac-orleans-tours.fr/eva/spip.php?article473, 10 juillet 2013)
  3. (Familier) (Sport) Joueur qui est habituellement remplaçant.
    • Les coiffeurs avaient des tripes — (site www.tahiti-infos.com)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COIFFEUR, EUSE. n.
Celui, celle qui fait métier de couper, de friser, d'arranger les cheveux et aussi de tailler et de raser la barbe. C'est le coiffeur à la mode. Boutique de coiffeur. Coiffeur pour dames. Une bonne coiffeuse.

Littré (1872-1877)

COIFFEUR (koi-feur, feû-z') s. m.
  • Celui, celle qui coiffe, qui arrange, coupe, frise les cheveux. Un habile coiffeur. Mlle de St-Yves fit venir une coiffeuse de St-Malo, Voltaire, Ingénu, 3. Cet argent va aux marchands, aux coiffeuses et aux brodeuses, Voltaire, Dialect. Le soldat d'antichambre de monsieur vaut bien la coiffeuse de madame, Marivaux, Jeux de l'amour et du has. III, 7.

    Adj. Perruquier coiffeur.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COIFFEUR. Ajoutez : - HIST. XIVe s. Dame Tifaigne la coifiere [celle qui coiffe, qui fait des coiffes], Dits de Watriquet, p. 382.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « coiffeur »

Mot dérivé de coiffer avec le suffixe -eur, de l’ancien français coife, du latin cofia.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Coiffer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « coiffeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coiffeur kwafœr

Évolution historique de l’usage du mot « coiffeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coiffeur »

  • Pour plaire aux femmes, il faut du "coiffeur" et du "commis voyageur" dans l'esprit et dans les manières. De Paul Léautaud / Propos d'un jour
  • Parole de coiffeur : il est interdit de descendre avant la raie. De Pierre Desproges
  • A l’instar du pou, le coiffeur est un parasite du cheveu. De Pierre Desproges / Vivons heureux en attendant la mort
  • Ne croyez pas qu'en laissant vos cheveux chez le coiffeur, vous l'avez payé. De Proverbe turc
  • Ancien libraire, ancien boucher, ancien coiffeur, ça veut rien dire : être un ancien quelque chose, c’est forcément devenir un nouveau quelqu’un ! De Daniel Pennac / La Fée carabine
  • "Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine" : Montaigne signifie par là qu'une jeune fille réussit mieux dans la vie en sortant de chez le coiffeur qu'en sortant de Normale. De Claude Robert / L'humour vert
  • Les coiffeurs se font des cheveux blancs dès qu’ils frisent la quarantaine. De Guy-Guy Bouzoune / Quand les tilleuls mentent
  • Les coiffeurs sont l'élément le plus totalement inutile d'une nation, avec les militaires, les académiciens et les crottes sur le trottoir. De Pierre Desproges / Vivons heureux en attendant la mort
  • Thierry Gras, fondateur de l'association "Coiffeurs justes", est l'invité d'Europe 1 mardi. Il est à l'origine d'une initiative originale en faveur de la protection de la planète : le recyclage des cheveux des clients des coiffeurs pour filtrer les océans.  Europe 1, Filtrer les océans avec des cheveux : l'initiative originale de Thierry Gras, coiffeur dans le Var
  • Le salon de coiffure "le Salon" situé à Pau tenu par Aurélie Tiret recherche un coiffeur ou une coiffeuse, libre dès maintenant. Si vous avez de l'expérience et que vous souhaitez postuler n'hésitez pas à contacter le salon. France Bleu, Emploi : Le salon de coiffure à Pau recherche un(e) coiffeur(se)
  • Après plus de deux mois de confinement à la maison, tout le monde s'est retrouvé face au même problème : même si la vie s'était un peu arrêtée durant tout ce temps, les cheveux, eux, ont continué de pousser ! Alors pour les deux salons de coiffure de Saint-Félicien, il a fallu s'organiser et mettre les bouchées doubles pour tous ces clients en détresse capillaire, bien pressés de retrouver leur coiffeur habituel. D'autant plus que certains courageux, trop impatients, s'étaient aventurés dans le monde de la coiffure en se coupant eux-mêmes les cheveux ! Mais rien d'irrattrapable pour les coiffeuses San-Farcio... " Nous avons eu énormément de demandes de rendez-vous dès le premier jour de déconfinement, raconte Edwige Astier, gérante du salon "Le temps d'une coupe". Je m'y attendais, et heureusement, j'avais réussi à commander tout le matériel jetable obligatoire avant la réouverture, bien aidée par les conseils des syndicats. J'ai d'abord réservé les rendez-vous pour les personnes qui n'avaient pas pu venir en mars, au moment où le confinement est tombé". hebdo-ardeche.fr, Economie - Une reprise intense pour les coiffeurs
  • En décembre 2019, les frères El Jadeyaoui ouvrent un salon de coiffure pour hommes, « Les beaux garçons ». Dilaver, le coiffeur, prend les réservations sur Facebook et coupe les tifs pour 12 euros avec shampoing. Près de six mois plus tard, ils lancent un restaurant dans un local voisin. L’établissement propose des petits-déjeuners entre sept et dix euros, ainsi que des plats de pâtes à six euros le soir. Rue89 Strasbourg, Coiffeur, restaurant, local associatif... Les frères El Jadeyaoui font du bien à l'Elsau
  • « Je porte la visière pour protéger mes yeux, mais, avec la réverbération de l'éclairage, on ne voit rien du tout », témoigne Jennifer, à la tête de son propre salon. « La visière et le masque fatiguent énormément, de la buée se forme et on a vite mal aux yeux après une journée entière », abonde Virginie en compagnie de son mari, coiffeur et barbier. Lui porte un bandeau fait maison pour éviter d'avoir les oreilles trop irritées. « Il a fallu faire avec, par crainte de la délation », fait remarquer cet autre employé d'un salon de coiffure familial. « Imaginez que les gens passent devant la vitrine et ne voient pas de masques. C'est une amende et quelques mois de fermeture en plus pour nous », regrette-t-il. Fatigués, les coiffeurs ? « On a fait onze heures par jour. Les médias nous ont bien aidés en faisant une très belle publicité », souligne Jérôme, pétulant coiffeur à La Rochelle, proche de la retraite. « Ça a été dur quand même, les gens m'ont fait exploser le répondeur », s'amuse-t-il entre deux préparations de couleur. Malgré l'épuisement, ils sont unanimes : la reprise a été un soulagement. Le Point, « On est encore pleins à craquer » : les coiffeurs retrouvent le sourire - Le Point
  • Revenir chez son coiffeur, retrouver enfin une coupe de cheveux potable ou sa couleur idéale. C'était une des priorités des Françaises et des Français pour le déconfinement à partir du 11 mai. Mauvaise surprise pour les consommateurs que nous sommes : de nombreux coiffeurs ont augmenté leurs tarifs. ladepeche.fr, Coiffeurs, dentistes, garagistes : ont-ils le droit de faire payer un surcoût coronavirus ? - ladepeche.fr
  • Ils avaient annoncé la couleur avant même le début du déconfinement, le 11 mai. Avec la mise en place de mesures nécessaires pour protéger les clients comme les salariés, plusieurs coiffeurs expliquaient, à l’image de Franck Provost, qu’il fallait s’attendre à une hausse des prix des prestations. MoneyVox Actu, Taxe coronavirus : le coiffeur coûte jusqu'à 6 euros de plus, mais est-ce légal ?

Images d'illustration du mot « coiffeur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « coiffeur »

Langue Traduction
Anglais hairdresser
Espagnol peluquero
Italien parrucchiere
Allemand friseur
Chinois 美发师
Arabe حلاق
Portugais cabeleireiro
Russe парикмахер
Japonais 美容院
Basque ileapaindegia
Corse parrucchiere
Source : Google Translate API

Synonymes de « coiffeur »

Source : synonymes de coiffeur sur lebonsynonyme.fr

Coiffeur

Retour au sommaire ➦

Partager