La langue française

Médium

Sommaire

  • Définitions du mot médium
  • Étymologie de « médium »
  • Phonétique de « médium »
  • Citations contenant le mot « médium »
  • Images d'illustration du mot « médium »
  • Traductions du mot « médium »
  • Synonymes de « médium »

Définitions du mot médium

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉDIUM, subst. masc.

I.
A. − Ce qui occupe une position moyenne, ce qui constitue un état, une solution intermédiaire.
1. Vieilli
a) Littér. Ce qui est également éloigné des extrêmes, des excès. Synon. usuel milieu.Dans tout le reste de ses ouvrages, la nature ne rassemble que des médiums harmoniques (Bernardin de St-Pierre dsLar. 19e).Interrogé sur le nom du lecteur [des vers], il (...) répondit: «Quelqu'un qui les lira bien.» À son air et son ton, nous jugeâmes que le bien voulait dire dignement, mais retenu un peu de manière que l'intonation disait un médium entre le bien et le dignement (Stendhal,Journal, 1805, p.101).
Loc. adv., rare. Au medium. L'eau seule oxide l'étain au maximum, le fer, le potassium au medium: mêlée avec les acides, elle oxide le fer et l'étain au minimum (Gay-Lussacds Annales chim. et phys., t.1, 1816, p.38).
HIST. [Dans l'ancienne Université] ,,Argument qu'on proposait contre une thèse`` (Littré). Le président en Sorbonne ouvrait la thèse par trois médiums (Littré).
Fam., vx. ,,Moyen d'accommodement, tempérament propre à concilier des prétentions opposées, à rapprocher des esprits divisés`` (Ac. 1835, 1878). Synon. parti intermédiaire, moyen.Chercher, trouver un médium dans une affaire (Ac.1798-1878).
b) LOG. Moyen terme d'un syllogisme. (Ds Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
c) MATH. Moyenne arithmétique. La longitude orientale de cet îlot (...) a été fixée, d'après le medium de plus de soixante observations de distance (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.313).
2.
a) MUS. Partie moyenne, se situant entre le grave et l'aigu, du registre des sons d'un instrument ou de l'étendue d'une voix. Médium d'une clarinette, d'un clavier; cordes du médium d'un violon; haut, bas médium de la voix; voix, registre de médium. Un beau medium, quand il a une certaine latitude, donne les sons les mieux nourris, les plus mélodieux (Bouillet1859).Une de ces belles voix de chanteur flamenco, qui peuvent aller à l'aigu du ténor et revenir dans le médium du baryton (T'Serstevens,Itinér. esp., 1933, p.168).La sonorité de la grande flûte est douce dans le medium, assez perçante à l'aigu et très caractérisée au grave (Parès,Traité d'instrument. et d'orchestr., s. d., p.21).
P. anal. [À propos de la voix dans le discours] J'ai les manières de ma grand'mère et son charmant ton de voix, une voix de tête quand elle est forcée, une mélodieuse voix de poitrine dans le médium du tête-à-tête (Balzac,Mém. jeunes mariées, 1842, p.170).L'homme se fait une voix capable de ses différences émotives. Son registre le peint. Certains n'ont pas de médium. Ils n'ont que le grave et l'aigu. Ce ne sont jamais des gens simples (Valéry,Suite, 1934, p.125).
P. méton., ÉLECTRO-ACOUSTIQUE. Haut-parleur destiné à reproduire les fréquences moyennes. Le médium est monté sur un support en métal moulé, sur lequel vient se fixer une énorme ferrite de 14 cm de diamètre, ce qui est vraiment exceptionnel pour ce type de haut-parleur (Harmonie, sept. 1980, p.128).
b) ANAT. Synon. rare de médius ou majeur («doigt du milieu»).Fauchelevent se grattait le bas de l'oreille avec le médium de la main gauche, signe de sérieux embarras (Hugo,Misér., t.1, 1862, p.631).
c) BEAUX-ARTS. Substance se situant entre diluants et liants, ,,destinée à être mélangée aux peintures et aux encres, afin de les allonger en leur conservant leurs qualités colorantes et siccatives`` (Bég. Estampe 1977).
Rem. ,,On le trouve parfois [le médium] sous certaines présentations qui en font un synonyme de diluants`` (Bég. Dessin 1978).
B. − Ce qui sert de support, d'intermédiaire à quelque chose.
1. Domaines techniques.
a) CHIM. Substance facilitant la combinaison de deux ou plusieurs autres corps. Synon. milieu intermède (vieilli).Voir Duval 1959 et Méd. Biol. t.2 1971, s.v. intermède.
b) BIOL. Synon. de milieu.
Rem. Att. ds Gatin 1924 et Triquet 1981 (qui précise que le terme peut avoir pour plur. média ou mediums).
c) MINÉRALOGIE
,,Solide utilisé pour constituer une suspension dense`` (Minéral. 1972).
,,Synonyme impropre de «milieu dense»`` (Minéral. 1972).
Au fig. Il y a comme une dévastation inévitable dont s'accompagne l'exercice de la pensée; et je le sentais si bien hier matin dans cette course de vitesse pour arriver à temps, clos dans un certain médium dense, duquel je pouvais à peine sortir et en aucune façon retrouver ma voix et mon ton pour répondre aux questions de Paule (Du Bos,Journal, 1923, p.335).
2. Ce qui sert de support et de véhicule à un élément de connaissance; ce qui sert d'intermédiaire, ce qui produit une médiation entre émetteur et récepteur. Le chapelet est un médium, un véhicule; c'est la prière mise à la portée de tous (Baudel.,Fusées, 1867, p.635).Son inspiration ne naît pas du contact avec la terre, des choses drues et vivantes; elle a besoin du medium de l'art des autres, d'un thème qui ait été traité (Arts et litt., 1936, p.48-3).
Dans la lang. philos. Les perfectionnements possibles des moteurs d'automobiles étaient inscrits dans leur nature même, plus que dans le cerveau de l'ingénieur. C'est la preuve que ce cerveau n'est là qu'un «médium», un lieu de passage (Ruyer,Esq. philos. struct., 1930, p.197).En effet, puisque je pense, je suis mais c'est là un cogito sur parole, je n'ai saisi ma pensée et mon existence qu'à travers le medium du langage (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception, 1945, p.459):
1. Le corps n'est pas seulement une valeur parmi d'autres (...). Il est le médium affectif de toutes les valeurs: nulle valeur ne m'atteint qu'elle ne donne dignité à un motif et nul motif ne m'incline qu'il n'impressionne ma sensibilité. Ricoeur,Philos. volonté, 1949, p.117.
[Le plur. est toujours media] SOCIOL. DE LA COMMUN., PUBLIC. Moyen de transmission d'un message. On pourrait appeler «degré zéro de la communication audiovisuelle» la combinaison d'un médium visuel: film, vues fixes, et de la voix humaine qui les commente (Encyclop. Hachette, t.1, 1980, p.316, s.v. audiovisuel):
2. [Marshall McLuhan] étudia (...) l'évolution des systèmes de communication dans les sociétés et leurs effets sur l'histoire humaine. Considérant que l'humanité vit une mutation complète due à l'électronique, il dénonça le caractère archaïque de la civilisation du livre (...) et s'attacha surtout à comprendre les «media» (...), affirmant en une formule lapidaire que le medium (le moyen de transmission de l'information) constitue le message même... Le Petit Robert 2, Paris, s.n.l.-Le Robert, 1975, s.v. McLuhan.
Médium chaud. ,,Moyen de communication fournissant une grande quantité d'information et n'exigeant pas la participation du destinataire pour la compléter`` (Direct, avr. 1975 ds Clé Mots). Médium froid. ,,Moyen de communication ne fournissant qu'une faible quantité d'information et nécessitant la participation du destinataire pour la compléter`` (Direct, avr. 1975 ds Clé Mots):
3. Le téléphone est un médium froid ou de faible définition parce que l'oreille n'en reçoit qu'une faible quantité d'information. La parole est un médium froid et de faible définition parce que l'auditeur reçoit peu et doit beaucoup compléter (...). Les média chauds, par conséquent, découragent la participation ou l'achèvement alors que les média froids, au contraire, les favorisent. Direct,avr. 1975, p.21 ds Clé Mots.
Rem. Voir, en rem. s.v. mass(-)media: mass(-)medium et médium de masse.
SÉMIOT., INFORMAT. ,,Ensemble de l'émetteur, du canal et du récepteur`` (Rey Sémiot. 1979).
II. − SPIRIT., PARAPSYCHOL. Personne considérée comme douée de facultés psychiques lui permettant de percevoir des éléments de connaissance par des moyens supranormaux; personne dotée de la capacité d'entrer en communication avec des esprits. Médiums à transe, clairvoyants:
4. Ils [les médiums] sont généralement classés en deux catégories: les médiums à effets psychiques et les médiums à effets physiques. Cette distinction reflète les deux types fondamentaux de phénomènes psychiques ou psi: la PES (Perception extra-sensorielle) et la PK (Psycho-kinésie)... Encyclop. de l'inexpliqué, Bruxelles, éd. Elsevier Séquoia, 1976, p.156.
Rem. Le terme reste masc. pour désigner une femme: Il est vrai, ajoute Ricarda, que cette femme possède une foi qui en fait un médium extraordinaire (Abellio, Pacifiques, 1946, p.296).
En emploi adj. Il procéda à de nombreuses expériences sur des sujets normaux, ni hystériques, ni somnambules, ni médiums, pour déterminer statistiquement leur pouvoir télépathique (...). Il insista sur la nécessité d'une hypothèse énergétique, indépendante de toute mystique (Nos pouvoirs inconnus, Paris, éd. Retz, 1963, p.54 [Encyclop. Planète]).
REM. 1.
Médiumnique, adj.Relatif au médium (supra II) et à ses facultés. Faculté, clairvoyance médiumnique; séances, états, phénomènes, communications médiumniques. Selon ce psychiatre, la transe médiumnique chez des sujets normaux et l'activité paranormale facilitent l'épanouissement de la personnalité, alors que les états similaires des malades entraînent une mutilation, un rétrécissement de leur personnalité (Amadou,Parapsychol., 1954, p.331).Var. rares a) Médianimique, adj. Certains attribuent, d'une manière délirante, un pouvoir médianimique à diverses personnes de leur entourage; ainsi croient-ils expliquer la puissance surnaturelle qu'ils ont cru constater chez elles (Porot1960, 1975).b) Médiumnimique, hapax. Le spectacle auquel l'entrée dans un salon d'une Turque, d'un Juif, nous fait assister, en animant les figures, les rend plus étranges, comme s'il s'agissait en effet d'êtres évoqués par un effort médiumnimique (Proust,Guermantes 1, 1920, p.191).
2.
Médiumnité, subst. fém.Faculté, qualité de médium (supra II). Cas, phénomènes de médiumnité; pratiquer la médiumnité. Il y a, je crois, un sens où chacun de nous est médium; la sensation pure ne serait-elle pas une forme de médiumnité? (G. Marcel, Journal, 1920, p.247).La «médiumnité» de Mrs Piper resta toujours purement intellectuelle; on ne lui attribua jamais (...) aucun phénomène physique réputé paranormal (Amadou,Parapsychol., 1954, p.113).Psych. Délire de médiumnité. ,,État mental pathologique dans lequel dominent des idées de puissance mystérieuse et particulièrement la conviction de pouvoir servir d'intermédiaire entre les hommes et les esprits`` (Piéron 1973).
Prononc. et Orth.: [medjɔm]. Ac. 1762: mé-, 1798: mé- et au sens musical: ,,on prononce communément médion``; dep. 1835: mé-; pas d'indication de plur. sauf ds Ac. 1935 pour sens II; des médiums, de même ds Littré, Rob., Lar. Lang. fr. Docum.: au sens II (vitalité et vulgarisation) francisation rapide: un médium, des médiums; au sens I, la francisation dépend des différents emplois: assez avancée pour I A 2 (vitalité et vulgarisation), fluctuante pour I B 1 et 2, plus rare pour I A 1 (emplois vieillis). Plur. II: toujours des mediums. Étymol. et Hist. I A 1. 1583-90 «moyen terme» (Brantôme, Capitaines fr., M. de Montluc, IV, 52 ds Hug.); 2. 1636 logique (Mersenne, Harmonie universelle, p.361: comme l'on fait le medium ou milieu dans les syllogismes) et 1690 (Fur.: Medium. Terme dogmatique, est un argument qu'on propose contre une these qu'on soutient en l'Escole); 3. 1701 mus. «registre de voix entre l'aigu et le grave» (Mémoires de l'Ac. des Sciences, année 1701, Paris, 1719, p.363); 4. 1934 Beaux-arts (Maillet, Peint. relig., p.39). B. 1. 1643 «milieu, champ d'action» (Descartes, Lettre au P. Mersenne, 23 mars ds Quem. DDL t.25); 2. 1933 p. ext. ds le domaine abstr. (G. Marcel, Journal, année 1914, p.40). C. 1836 (Raymond: Medium en termes d'Anatomie, Nom que l'on donne Au doigt du milieu). II. 1854 (E. Bersot, Mesmer et le magnétisme animal, Paris, Hachette, pp.121-122). I lat. medium «milieu, centre», subst. de l'adj. medius, -a, -um «qui est au milieu, central»; comme terme de log. medium est attesté en lat. médiév. (cf. Du Cange et Latham), au sens de «substance, milieu dans lequel a lieu un phénomène» le terme est attesté en lat. médiév. du domaine angl. (Latham) et en angl. dep. la fin du xvies. (cf. NED). II emploi de l'adj. medium «milieu, intermédiaire» (cf. «milieu, substance» en angl., v. I) qui serait dû au Suédois E. Swedenborg (1688-1772), cet usage du mot s'étant répandu en anglo-amér. au mil. du xixes. (cf. DAE et Americanisms), au sens de «intermédiaire» on note déjà un empr. du fr. à l'angl. au xviiies. (1765, Berger, Rech. sur les beautés de la nature, trad. de D. Webb, p.143 d'apr. Barbier ds Mod. Lang. R. t.16, p.263). Fréq. abs. littér.: 94. Bbg. Bonn. 1920, p.92. _ Esnault (G.). Qq. dates. Fr. mod. 1952, t.20, pp.137-138. _ Mack. t.1 1939, p.142, 225, 287. _ Quem. DDL t.18 (s.v. médiumnité).

Wiktionnaire

Nom commun 1

médium \me.djɔm\ masculin

  1. (Musique) Son de la voix qui tient le milieu entre le grave et l’aigu.
    • Le notaire examina si personne ne pouvait l’écouter […], et il prit le médium de sa voix par excès de précaution. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Par ellipse) Haut-parleur adapté à ce registre sonore.
  3. Personne qui passe pour servir d’intermédiaire entre les êtres vivants et ce qu’on appelle le monde des esprits, des défunts.
    • Toute personne qui ressent à un degré quelconque l’influence des Esprits est, par cela même, médium. — (Allan Kardec, Le Livre des médiums, partie II, chapitre XIV – Des médiums, 1861.)
    • Il a lancé l'idée comme ça, un jour, un journaliste a sorti la phrase de son contexte, et un tas d’escrocs et de faux médiums se sont mis à prétendre en posséder un, pour que les imbéciles croient parler à leurs proches décédés. — (Larry Correia, Les Chroniques du Grimnoir, tome 2 : Malédiction , 2013, chap. 3)
    • Le médium était concentré,
      L’assistance était convulsée,
      La table soudain a remué
      Et l'esprit frappeur a frappé.
      — (Les frères Jacques, chanson « La queue du chat », 1948)
  4. (Œnologie) Bouteille et quantité de vin de 0,6 L.

Nom commun 2

médium \me.djɔm\ masculin

  1. Moyen d’information ou de communication.

Nom commun 3

médium \me.djɔm\ masculin invariable

  1. (Industrie) (Menuiserie) Variante orthographique de medium.
    • De plus, on peut facilement donner au médium des formes originales, ce qui en fait un atout majeur pour la décoration d’intérieur ! — (Ooreka, Le médium : un matériau moyennement fiable pour les meubles → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉDIUM. (UM se prononce OME.) n. m.
Mot emprunté du latin. T. de Musique. Qui tient le milieu entre le grave et l'aigu, en parlant des Sons de la voix. Ce chanteur a la voix belle dans le médium, sa voix a un beau médium.

MÉDIUM se dit aussi d'une Personne qui passe pour servir d'intermédiaire entre les êtres vivants et ce qu'on appelle le monde des esprits. Un médium. Des médiums.

Littré (1872-1877)

MÉDIUM (mé-di-om') s. m.
  • 1 Terme familier. Moyen d'accommodement. Chercher, trouver un médium dans une affaire.
  • 2 Terme de musique. Il se dit des sons de la voix qui tiennent le milieu entre le grave et l'aigu.

    Il se dit aussi de la voix de l'orateur. Cicéron observe que chaque voix a son médium, et que c'est dans ce ton moyen que l'orateur doit commencer, pour s'élever ensuite ou s'abaisser selon que le demandent l'accent de la nature et celui de la langue, Marmontel, Élém. de litt. t. VI, p. 266, dans POUGENS.

  • 3Argument qu'on proposait contre une thèse. Le président en Sorbonne ouvrait la thèse par trois médiums.
  • 4Personne qui prétend servir d'intermédiaire entre ses semblables et les esprits des morts ou autres.

    Au plur. Des médiums.

HISTORIQUE

XVIe s. Or di ce que tu voudras ; mais je sçay que plusieurs alchimistes ont trouvé de sçavoir faire un medium d'argent et un tiercelet d'or, desquels ils besongnent ordinairement, Palissy, 199. En tout pourtant il y a du medium [un milieu à garder], Brantôme, Cap. fr. t. II, p. 168, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « médium »

Du latin medium.
Dans le sens 3 (spiritisme), le mot a été inventé par Allan Kardec au milieu du XIXe siècle ; on disait autrefois somnambule dans ce sens[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. medium, milieu, de medius (voy. MI).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « médium »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
médium medjym

Citations contenant le mot « médium »

  • Le journal est un objet public, un médium d’information de masse, impersonnel et prêt à jeter. De Faith Popcorn / Le Rapport Popcorn
  • Car Nicole est medium, elle dit être en contact avec les esprits, avec l’au-delà… Que l’on y croit ou pas, le sujet fascine autant qu’il fait peur. Avec l’aide de sa biographe Dominique Barbier, elle raconte son histoire dans un livre « le don ! Nicole, médium » (en autoédition). , Religion - Croyance | Nicole est médium: «pour mériter ce don, j'ai dû verser des larmes de sang»
  • Cependant, le médium était apparemment erroné sur tout le reste. News 24, Kristen Wiig et Maya Rudolph se souviennent d'un voyage chez un voyant dans Bless the Harts Comic-Con Sneak Peek - News 24
  • Geneviève Delpech, médium et auteure de "Les enquêtes d’une médium", est l’invitée du journal de 23h de franceinfo mardi 30 juin. Franceinfo, Quand la police française fait appel à une médium : Geneviève Delpech témoigne
  • Le terme transe est problématique. Non seulement il a été utilisé pour faire référence à une variété d’états apparents de conscience, mais nous devons être conscients qu’il peut se manifester en degrés, un sujet qui a été discuté dans la recherche psychique et la littérature sur la possession des esprits. Dans son étude influente de la musique et de la transe, il est souligné que certains individus qui ont fait référence à la transe n’ont pas utilisé les mêmes termes pour désigner les manifestations et que les auteurs ont utilisé des termes différents pour décrire les mêmes phénomènes. Pekala et Kumar ont soutenu, à propos de l’hypnose, que le concept de transe est mal défini et n’a pas été correctement mis en œuvre. La situation est similaire dans la littérature sur la médiumnité. Néanmoins, bien que nous devions garder ce problème à l’esprit, j’utiliserai le terme transe ici parce qu’il est utilisé pour décrire les changements apparents des états de conscience dans la littérature que j’examine. KivuPress, Trouver un medium
  • De l’aquarelle au vin, syrah, grenache, cabernet et autres cépages utilisés en médium pour créer des œuvres vinifiées. On appelle cela le "wine art". Maria Vinet, Saleillencque depuis une dizaine d’années, passionnée d’art et amoureuse du vin durant ses temps libres, s’évade à travers la peinture mais pas la peinture conventionnelle : "L’aquarelle du vin". Ses œuvres représentent surtout les lignes féminines, danseuses en mouvement, la tramontane élance parfois ses pinceaux et les danseuses prennent mouvement. Le vin, ses différents cépages et ses différentes teintes terminent leur voyage sur son canson d’aquarelle. À découvrir le vendredi 24 juillet à partir de 18 h 30 au sein du magasin du "Clos d’Elpis" 2, rue Denis-Papin à Saleilles. Si vous souhaitez en savoir plus sur le "wine art " venez pour le plaisir des yeux et des papilles. lindependant.fr, Découvrez le "wine art" de Maria Vinet à Saleilles - lindependant.fr
  • Faites ainsi confiance à une voyante medium reconnue de tous pour ces capacités médiumniques. Prévoir l’avenir est un atout essentiel dans sa vie car il permet de connaitre ce que l’avenir vous réserve. Cela vous sauve ainsi de tomber dans des pièges dans lesquels vous seriez arrivés si vous n’aviez pas consulté. La vie vous réserve parfois des bonnes mais aussi des mauvaises surprises, c’est pourquoi il est obligatoire de prendre sa vie en main et de se concentrer sur les étapes de votre vie qui vont arriver. Par une voyance de qualité, vous profiterez d’un atout considérable, celui de devancer les problèmes, de construire vos projets et donc de réussir votre vie. Cette voyante medium qualifiée saura vous guider dans votre démarche et vous guider. Dans tous les domaines, cette voyante medium experte de la divination pourra vous être très utile dans votre vie de tous les jours. Vous ne devez pas rester seul face à vos craintes et vos incertitudes qui vous rongent et vous empêchent de vivre normalement. Faire appel à une voyante medium ne doit pas vous vous faire peur, vous intimider. Son travail est sa passion, celle de vous apporter de l’aide et de vous révéler votre avenir. information digitale et échange des connaissances, Voyante medium - voyance en ligne experte

Images d'illustration du mot « médium »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « médium »

Langue Traduction
Anglais medium
Espagnol medio
Italien medio
Allemand mittel
Chinois
Arabe متوسط
Portugais médio
Russe средний
Japonais
Basque medium
Corse mediu
Source : Google Translate API

Synonymes de « médium »

Source : synonymes de médium sur lebonsynonyme.fr
Partager