La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « spirite »

Spirite

[spirit]
Ecouter

Définitions de « spirite »

Spirite - Nom commun

  • Individu croyant en la possibilité de communiquer avec les esprits des défunts via un médium et pratiquant cette croyance.

    Un spirite raconte un fait étrange chez son amphitryon qui est vétérinaire et ne croit pas à ses histoires. Il s’agit d’une femme dont le mari, au moment de mourir, a appris l’infidélité et lui a promis de se venger, même mort, un an après, jour pour jour à midi : […]
    — Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs

Spirite - Adjectif

  • Qui appartient ou se rapporte au spiritisme ou à ses adeptes.

    Ils vont rapprocher Hugo de Dieu et donner naissance à une nouvelle religion née directement des séances spirites.
    — Patrice Boivin, Préface de Le Livre des Tables. Les séances spirites de Jersey (édition enrichie) de Victor Hugo

Expressions liées

  • Cercle, société spirite
  • Courant, mouvement spirite
  • Délire spirite (Trouble délirant dans lequel le sujet se croit doué d'un pouvoir particulier qui lui permet de communiquer avec les esprits)
  • Littérature spirite
  • Manifestations, phénomènes spirites
  • Ouvrages, revues spirites
  • Séance spirite

Étymologie de « spirite »

Du latin spiritus (esprit), via l'anglais spirit (esprit).

Usage du mot « spirite »

Évolution historique de l’usage du mot « spirite » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « spirite » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « spirite »

Citations contenant le mot « spirite »

  • 11. Le catholique croit que l’homme est composé d’un corps réel et d’une âme. Le spirite affirme qu’il est composé du périsprit et de l’âme, le corps n’étant qu’une enveloppe temporaire, "un alambic pour purifier l’esprit".
    Aleteia — Pourquoi un catholique ne peut-il pas pratiquer le spiritisme ?
  • Aujourd’hui, c’est la Toussaint. L’occasion peut-être d’explorer des univers mystérieux comme celui de l’au-delà, et plonger une journée dans la philosophie spirite d’Allan Kardec (1804-1869), pseudonyme de l’instituteur et pédagogue français du XIXeᵉ siècle (de son vrai nom Hippolyte Léon Rivail Denizard) inventeur des mots “spiritisme” et “spirite”.
    midilibre.fr — Des tombes pour communiquer avec l’au-delà au cimetière vieux de Béziers - midilibre.fr
  • Partie des États-Unis en 1848, la pratique du spiritisme se déploie à grande allure dans le reste du pays ainsi qu’en Europe. […] Tables tournantes, phénomènes auditifs, dessins ou écritures sous dictée, le spirite est ainsi capable d’entrer en contact avec les morts et d’en révéler les messages occultes.
    Centre Pompidou — Art brut : l'esprit frappeur des « femmes médiumniques » - Magazine - Centre Pompidou
  • Cercle spirite Allan KARDEC - Antenne de Belfort
    jds.fr — Conférence Cercle spirite Allan Kardec Antenne de Belfort - Spiritisme et science : Les convergences, Conférences - La Maison du Peuple : date, horaires, tarifs
  • Conan Doyle meurt en 1930. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais deux ans plus tard, une photo spirite fait le tour du monde : on y découvre le visage de l’écrivain dans l’ectoplasme qui s’écoule du nez de la célèbre médium britannique Mary Marshall ! Accréditant la thèse que Conan Doyle, pas plus de Sherlock Holmes, ne meurt jamais définitivement…
    France Culture — Arthur Conan Doyle (1859-1930), entre la raison et les esprits

Traductions du mot « spirite »

Langue Traduction
Anglais spiritualist
Espagnol espiritista
Italien spiritualista
Allemand spiritualist
Chinois 精神主义者
Arabe روحاني
Portugais espiritualista
Russe спиритуалист
Japonais 精神主義者
Basque espiritualista
Corse spiritualista
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.