La langue française

Méconnu

Sommaire

  • Définitions du mot méconnu
  • Étymologie de « méconnu »
  • Phonétique de « méconnu »
  • Citations contenant le mot « méconnu »
  • Traductions du mot « méconnu »
  • Synonymes de « méconnu »
  • Antonymes de « méconnu »

Définitions du mot « méconnu »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉCONNU, -UE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de méconnaître*.
II. − Emploi adj.
A. − [En parlant d'une chose ou d'une pers.]
1. Qui n'est pas (re)connu; ignoré. Montrer qqc. sous un aspect méconnu. Mon dépit ne venait pas de l'orgueil contrarié, mais d'un mal plus sérieux, d'une peine de coeur méconnue et froissée (Sand,Hist. vie, t.2, 1855, p.449).La grande affection générale et méconnue qu'il portait à tous ses élèves (...) ne l'avertissait pas très bien des mots à prendre pour s'ajuster à celui-là (Malègue,Augustin, t.1, 1933, p.167).
2. Dont la véritable nature n'est pas reconnue, dont les qualités, le caractère sont ignorés. Mon futur roman (...) est entrepris pour apitoyer un peu sur ces pauvres hommes tant méconnus et prouver aux dames combien ils sont timides (Flaub.,Corresp., 1866, p.233).Un amour méconnu, méprisé, n'en serait pas moins, pour moi, l'amour (Duhamel,Confess. min., 1920, p.192):
1. Le feu tue, disiez-vous... Votre formule à présent paraît bien modérée. Elle est d'un temps où la mitrailleuse n'est pas encore dans toute sa gloire; elle est jeune et méconnue, tenue pour une machine trop peu rustique, bonne tout au plus pour battre les glacis et les fossés d'un ouvrage; mais qui se détraquera en campagne aux mains d'un maladroit, et qui épuisera en pure perte, en dix minutes, les coffrets d'un bataillon. Valéry,Variété IV, 1938, p.62.
B. − [En parlant d'une pers.] Qui n'est pas apprécié à sa juste valeur, selon son mérite. Les bourgeois le méprisaient beaucoup. Il était (disait-il) en but à des calomnies, à des outrages; il avait tout le martyre des génies méconnus (Flaub.,Corresp., 1852, p.33):
2. Dans le ménage Cambremer (...) elle [Mmede Guermantes] eût décrété que Mmede Cambremer était stupide, et en revanche, que la personne intéressante, méconnue, délicieuse, vouée au silence par une femme jacassante, mais la valant mille fois, était le marquis... Proust,Guermantes 2, 1921, p.470.
Emploi subst. − Méconnus! Méconnus! Comme s'il y en avait des douzaines simultanément! Non! Non! Pour une époque donnée il n'y a qu'un seul méconnu! Et pour cette époque-ci! Que nous vivons! En ce moment! Ce méconnu! C'est moi! (Queneau,Loin Rueil, 1944, p.79).Certes, il y a eu de grands méconnus de l'histoire de l'art, mais que leur nombre est finalement restreint en regard de celui des grands reconnus! (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p.72).
Prononc. et Orth.: [mekɔny]. Ac. 1694 et 1718: mesconnu; 1740-1878: méconnu. Étymol. et Hist. V. méconnaître. Fréq. abs. littér.: 760. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1325, b) 928; xxes.: a) 1074, b) 957.

Wiktionnaire

Adjectif

méconnu

  1. Qui n'est pas reconnu.
    • Les frères méconnus immolés par leurs frères. (Voltaire, La méroppe française V, 6)
    • — Et votre père, est-il informé de vos projets ?
      C’était sa ressource d’invoquer l’autorité de Montessuy, quand la sienne était méconnue.
      — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 93)

Nom commun

méconnu \me.kɔ.ny\ masculin (pour une femme on dit : méconnue)

  1. (Par substantivation) Celui auquel on ne rend pas justice, dont on n’apprécie pas le mérite.

Forme de verbe

méconnu \me.kɔ.ny\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe méconnaître (ou méconnaitre).
    • Elle a en effet méconnu plusieurs vérités fondamentales, que l’épistémologie authentique met en évidence, soit (Relativité générale) la nécessité d’abstraire le schéma du réel, soit (Mécaniques nouvelles) la nécessité de spatio-temporaliser complètement la Physique, et l’obligatoire incompatibilité des axiomatiques de deux systèmes prédictionnellement exacts, mais fondés sur des espaces-temps différents. — (Philippe Wehrlé, L’univers aléatoire, 1956, page 366)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉCONNAÎTRE. v. tr.
Ne pas reconnaître. Le médecin a méconnu la nature de cette maladie. Il signifie, par extension, Désavouer quelqu'un en affectant de ne pas le connaître. Il est devenu si orgueilleux qu'il méconnaît ses parents, ses amis. Il signifie figurément Ne pas rendre justice à une personne; ne pas apprécier une qualité, une chose comme elle le mérite. Cet homme de génie a été méconnu de ses contemporains. On a méconnu ses talents, ses vertus, ses services, ses bienfaits. Un talent, un génie méconnu, ou substantivement Un méconnu, Celui auquel on ne rend pas justice, dont on n'apprécie pas le mérite.

SE MÉCONNAÎTRE signifie Se tromper sur soi-même.

Littré (1872-1877)

MÉCONNU (mé-ko-nu, nue) part. passé de méconnaître
  • Qui n'est pas reconnu. Les frères méconnus immolés par leurs frères, Voltaire, Mér. V, 6.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méconnu »

→ voir méconnaître
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « méconnu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méconnu mekɔny

Citations contenant le mot « méconnu »

  • Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre. De Anonyme
  • Ce grand ressort méconnu de tant de conduites humaines, le désoeuvrement. De Henry de Montherlant / Carnets
  • Nous exagérons, dans l’individu mort, les vertus que nous avons méconnues pendant sa vie. De Florian Tristan / Pérégrinations d’une paria
  • L'intérêt peut être trompé, méconnu ou trahi, mais pas le désir. De Gilles Deleuze / L'Anti-Oedipe
  • Ce n'est pas un malheur d'être méconnu des hommes, mais c'est un malheur de les méconnaître. De Confucius / Entretiens
  • On se plaint d'être méconnu, tout en se croyant beaucoup plus connu qu'on ne l'est. De Jean Rostand / De la vanité
  • Dieu donne à la franchise, à la fidélité, à la droiture un accent qui ne peut être ni contrefait, ni méconnu. De Joseph de Maistre / Du pape
  • L’islam est méconnu, par les musulmans eux-mêmes et par les autres. De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • La sagesse vaut mieux que la force, mais la sagesse du pauvre est méconnue et ses paroles, personne ne les écoute. De La Bible / L'Ecclésiaste
  • La maladie la plus constante et la plus mortelle, mais aussi la plus méconnue de toute société, est l’indifférence. De Abbé Pierre / Faim et soif, novembre 1961
  • Une des qualités les plus méconnues de l'homme d'action est l'ingéniosité. L'homme qui s'impose dans les situations difficiles est celui qui invente une solution, là où les autres étaient dans l'impasse. De Jacques de Bourbon Busset / Tu ne mourras pas
  • On peut séduire n'importe qui avec des mots tracés pour lui sur une feuille de papier. C'est un pouvoir extraordinaire, phénoménal, monstrueux, quoique peu usité : la lettre d'amour est d'une efficacité redoutable, mais méconnue. De Camille Laurens / L'Avenir
  • Le Festival Normandie impressionniste met en lumière d’autres personnalités qui ont gravité autour du mouvement, comme Camille Moreau-Nélaton, mère du célèbre collectionneur et céramiste, dont les créations japonisantes, d’une qualité hélas inégale, sont visibles au Musée de la céramique de Rouen. Une exposition révèle également une facette méconnue d’Antonin Personnaz, autre grand donateur des musées nationaux et photographe à l’œil affuté. Agrandis et rétro-éclairés dans une salle du musée des Beaux-Arts de Rouen plongée dans la pénombre, ses autochromes champêtres apparaissent comme l’écho photographique des toiles de ses amis impressionnistes. Sur l’un d’entre eux, on aperçoit le peintre Armand Guillaumin peindre un jeune baigneur à Crozant, présenté en regard de la toile finale, comme une troublante mise en abyme. La Croix, À Rouen, François Depeaux, bienfaiteur méconnu des impressionnistes

Traductions du mot « méconnu »

Langue Traduction
Anglais unrecognized
Espagnol poco reconocido
Italien non riconosciuto
Allemand unerkannt
Chinois 无法识别
Arabe غير معترف به
Portugais não reconhecido
Russe непризнанный
Japonais 認識されない
Basque ezezaguna
Corse micca ricunnisciutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « méconnu »

Source : synonymes de méconnu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « méconnu »

Partager