La langue française

Matador

Sommaire

  • Définitions du mot matador
  • Étymologie de « matador »
  • Phonétique de « matador »
  • Citations contenant le mot « matador »
  • Traductions du mot « matador »
  • Synonymes de « matador »

Définitions du mot « matador »

Trésor de la Langue Française informatisé

MATADOR1, subst. masc.

JEUX
A. − L'une des cartes supérieures ou maîtresses du jeu de l'hombre. Spadille, manille et baste sont les trois premiers matadors (Ac.1798-1935).Qui ne voudrait jouer à l'Hombre qu'avec cinq matadors perdrait rarement toute sa fortune (J. de Maistre,Corresp., 1808, p.43).Celui qui jouerait sa fortune au jeu de l'hombre, avec spadille sec, n'aurait pas moins joué follement, quand même il prendrait huit matadors au talon (J. de Maistre,Corresp., 1811, p.192).
P. anal., fam. et vieilli. Personnage haut placé, important, puissant. Il eut alors un magnifique hôtel, il fut un des matadors de la finance (Balzac,Vieille fille, 1836, p.275).M. Buloz inspire, dirige, corrige, rature, modifie les matadors de l'esprit contemporain (Veuillot,Odeurs de Paris, 1866, p.409).Ces matadors du Parquet, de la Coulisse et des Pieds humides, les faiblesses humaines ne les épargnent pas plus que les autres (Arnoux,Paris, 1939, p.35).
B. − Version plus simple du jeu de jacquet. (Dict. xxes., Alleau 1964). P. méton. ,,Figure obtenue avec deux dés dont le total est de sept points`` (Alleau 1964).
C. − Variante, jouée à deux, du jeu de dominos où deux moitiés de domino doivent atteindre un total de sept points. (Dict. xxes., Alleau 1964). Le Patron et Pibou (...) disputaient une partie de dominos, un matador (Arnoux,Zulma, 1960, p.206).P. méton. ,,L'un des quatre dominos entiers pouvant être juxtaposés aux dominos blancs dans cette variante de jeu pour un total de sept points`` (Alleau 1964).
Prononc. et Orth.: [matadɔ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. a) 1660 terme de jeu «nom des cartes maîtresses de l'hombre» (Oudin Esp.-Fr.); b) 1777 «personnage haut placé» (Mirabeau, Lettres [éd. 1792], t.1, p.41); 2. 1776 taurom. (Trad. de Twiss, Voyage en Portugal et en Espagne, 329 ds Quem. DDL t.18). Empr. successifs à l'esp. matador, dér. de matar «tuer» (lui-même dér. du lat. mattus, v. mat2), proprement «tueur» (1155 ds Al.) d'où p. ext. «torero» et «carte maîtresse de l'hombre» (xvies., ibid.). Bbg. Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Fr. mod. 1963, t.31, p.299.

MATADOR2, subst. masc.

TAUROM. [En Espagne ou dans le sud de la France] Toréador qui a reçu l'alternative et doit mettre à mort le taureau dans une corrida. Les taureaux blessés dans le cirque ont la permission d'aller se coucher dans un coin avec l'épée du matador dans l'épaule, et de finir en paix (Musset,Confess. enf. s., 1836, p.45).«Sapristi! pensa Alban, ça, c'est un carnassier!» On appelle ainsi, dans notre Midi taurin, aussi bien le taureau particulièrement méchant que le matador qui se jette comme un brave au moment de consommer l'acte sanglant (Montherl.,Bestiaires, 1926, p.491).Don Severo est le janséniste de l'«aficion» (...), impitoyable aux matadors qui ne travaillent pas presque immobiles et dans les cornes du fauve selon l'exemple du grand Belmonte (Mauriac,Journal 3, 1940, p.220).
Prononc. et Orth.: [matadɔ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1798. Plur. gén. francisé: des matadors, mais docum.: matadores (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p.210). Étymol. et Hist. V. matador1.
STAT.Matador 1 et 2. Fréq. abs. littér.: 73.
BBG. Quem. DDL t.18.

Wiktionnaire

Nom commun

matador \ma.ta.dɔʁ\ masculin

  1. (Tauromachie) Celui qui, dans les corridas, met l’animal à mort.
    • On n’emploie guère en Espagne le mot matador pour désigner celui qui tue le taureau, on l’appelle espada (épée), ce qui est plus noble et a plus de caractère ; l’on ne dit pas non plus toreador, mais bien torero. Je donne, en passant, cet utile renseignement à ceux qui font de la couleur locale dans les romances et dans les opéras-comiques. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Après s'être vanté d'avoir travaillé à éteindre les lampions célestes par un geste magnifique, il se donne les allures d'un matador aux pieds duquel va tomber le taureau furieux. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • Le picador alcoolique et grisonnant avait devant lui un verre d’eau-de-vie de cazalas et se délectait à contempler une table où avaient pris place le matador dont le courage avait fui, et un autre matador qui avait renoncé à l’épée pour redevenir banderillero, et deux prostituées apparemment très décaties. — (Ernest Hemingway, La Capitale du monde, 1936. Traduit de l’anglais américain par Marcel Duhamel, 1946. Traduction revue par Marc Sapora, 2001, page 32)
    • Le matador qui tire du danger couru l’occasion d’être plus brillant que jamais et montre toute la qualité de son style à l’instant qu’il est le plus menacé : voilà ce qui m’émerveillait, voilà ce que je voudrais être. — (Michel Leiris, De la littérature considérée comme une tauromachie, 1945-1946 (préface de L’âge d’homme, 1939), collection Folio, page 12)
  2. (Cartes à jouer) Dans le jeu de l’hombre, désigne les cartes supérieures.
    • Spadille, manille et baste sont les trois premiers matadors.
  3. (Jeux) Jeu de dominos où l’on doit toujours faire sept.
  4. (Boucherie) Outil utilisé en abattoir pour étourdir les animaux avant la mise à mort par saignée.

Nom commun

matador \Prononciation ?\

  1. (Tauromachie) Matador.
  2. (Jeux) Matador, jeu de domino où l’on doit toujours faire sept.
  3. (Cartes à jouer) Matador, une des trois cartes supérieures du jeu de l’hombre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MATADOR. n. m.
Terme emprunté de l'espagnol. Celui qui, dans les combats de taureaux, doit mettre l'animal à mort.

Littré (1872-1877)

MATADOR (ma-ta-dor) s. m.
  • 1Celui qui, dans les combats de taureaux, doit mettre l'animal à mort.
  • 2 Terme de jeu de l'hombre. Nom donné aux cartes supérieures. Spadille, manille et baste sont les trois premiers matadors.
  • 3 Fig. et familièrement. Homme considérable dans son état, dans son corps. Les matadors de la finance.
  • 4S'est dit, sous Louis XIII, des chefs principaux d'une coterie de galants de la cour.
  • 5Nom donné à des sicaires payés en 1714 par des habitants de Barcelone, pour mettre à mort les partisans de Philippe V.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « matador »

De l’espagnol matador, littéralement « tueur ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’espagnol matador.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. matador, du latin mactatorem, qui vient de mactare, tuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « matador »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
matador matadɔr

Citations contenant le mot « matador »

  • Tauromachie : le matador Sébastien Castella donne... LaProvence.com, Sorties - Loisirs | Tauromachie : le matador Sébastien Castella donne rendez-vous en 2021 | La Provence
  • Les matadors de toros confinés, la tauromachie interrompue et sans doute pour toute la saison, ils sont plusieurs toreros français à vivre bien différemment la période d’inactivité actuelle. En attendant sans trop y croire une reprise d’activité qui leur semble bien lointaine. France Bleu, Coronavirus : matadors confinés, toreros sans toros, c’est la crise, l’inquiétude, la peur !
  • Est-ce qu'un matador se dit parfois dans l'arène qu'il est en train de se battre contre un boeuf strogonoff ou contre des roulades ? De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Je n’aurai pas pu être boucher. J’avais pas le coeur. Je n’aurais pas pu être matador. J’avais pas les tripes. J’aurais pas pu être Bardot. J’avais pas les fesses. De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • C'est par un communiqué que le matador biterrois Sébastien Castella a annoncé publiquement qu'il ne participera pas à une corrida pour cette temporada 2020. La cause est l'état sanitaire actuel du monde avec ses milliers de morts et les vivants qui sont en souffrance dus au confinement. Cette feria biterroise 2020 (13 au 16 août) devait être historique. La star mondiale de la tauromachie, Sébastien Castella devait fêter ses 20 ans d'alternative. Cet anniversaire devait être un rendez-vous important et singulier à Béziers, sa cité natale, puisqu'il devait participer à toutes les corridas de la Feria. Un même torero à l’affiche de toute une Feria, c’est très rare, un geste fort "parce que c'est Béziers, c'est l'histoire, chez moi, chez nous" avait confié en début d'année le maestro qui compte sur le soutien de son aficion pour que ce soit " les quatre corridas de ma vie". ladepeche.fr, Coronavirus. Le matador Sébastien Castella annule les événements de ses 20 ans d'alternative - ladepeche.fr
  • Depuis son retrait, le matador s’était simplement exprimé au travers de rares interviews et de quelques images publiées sur son compte Instagram. Ainsi, le 1er novembre, le torero s’était fait prendre en photo sur les Champs Élysées de Paris, en train de toréer avec son veston face à l’Arc de triomphe.  SudOuest.fr, Tauromachie : le matador Alejandro Talavante ferait son retour en France

Traductions du mot « matador »

Langue Traduction
Anglais matador
Espagnol matador
Italien matador
Allemand matador
Chinois 斗牛士
Arabe ماتادور
Portugais matador
Russe матадор
Japonais マタドール
Basque matador
Corse matador
Source : Google Translate API

Synonymes de « matador »

Source : synonymes de matador sur lebonsynonyme.fr
Partager