La langue française

Lippée

Sommaire

  • Définitions du mot lippée
  • Étymologie de « lippée »
  • Phonétique de « lippée »
  • Citations contenant le mot « lippée »
  • Images d'illustration du mot « lippée »
  • Traductions du mot « lippée »
  • Synonymes de « lippée »

Définitions du mot « lippée »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIPPÉE, subst. fém.

A. − Vx ou région., fam. Ce qu'on peut prendre avec les lèvres. Ça donnait envie de s'asseoir près du feu, la tasse chaude [de café] dans la main et de boire par petites lippées (Giono, Que ma joie demeure,1935, p. 27).
B. − P. ext., vx et littér. Nourriture, repas. Cette mièvre effrontée de chevrette de montagne, qui rôdoit toujours avec ses petits autour de mon champ pour me rafler quelque bonne lippée (Nodier, Trésor Fèves,1833, p. 39).Aux heures des ripailles et des lippées (Montesquiou, Mém., t. 1, 1921, p. 327).
Franche lippée (le plus souvent au plur.). Bon repas qui ne coûte rien. Il nous esquisse ces natures de franches lippées de l'ancienne vie provinciale, ces figures pantagruéliques d'hommes toujours prêts à boire (Goncourt, Journal,1860, p. 732):
... les corbeaux descendirent des arbres voisins, s'abattirent sur la rosse crevée et commencèrent leur festin charogneux. Deux ou trois loups arrivèrent bientôt pour prendre leur part de cette franche lippée... Gautier, Fracasse,1863, p. 174.
Rare. [Avec inversion des deux termes] Le cerveau de Goupil revécut le voluptueux souvenir des lippées franches, évoqua les images d'orgies de chair et de sang (Pergaud, De Goupil,1910, p. 17).
P. métaph. V. lèchemiettes, rem. s.v. lécher, ex. de Amiel.
Prononc. et Orth. : [lipe]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xves. [date du ms.] « lampée » (Jean Maillart, Comte d'Anjou, éd. M. Roques, 3357, var. du ms. B); 1465 au fig. (H. Baude, Le Testament de la mule Barbeau ds Vers, éd. J. Quicherat, p. 22 : Despartir vueil mes biens entièrement (Porter ne puis, j'en ay pris ma lippée) En tous endroits, selon ce testament); 2. 1492 « bon repas » (Farce des Pattes ointes ds Lew. t. 1, p. 202); 3. 1585 lippee franche « bon morceau qui ne coûte rien » (N. Du Fail, Contes et discours d'Eutrapel ds Œuvres facétieuses, éd. J. Assézat, t. 2, p. 207). Dér. de lippe*; suff. -ée (v. ). Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Nom commun

lippée féminin (pluriel à préciser)

  1. (Vieilli) (Familier) Bouchée.
    • Deux ou trois bonnes lippées
  2. (Vieilli) (Familier) Repas. Dans ce sens, il s’employait surtout au pluriel dans l’expression franches lippées.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIPPÉE. n. f.
Bouchée. Deux ou trois bonnes lippées. Il est familier et vieux. Il signifiait autrefois Repas, et, dans ce sens, il s'employait surtout au pluriel dans l'expression Franches lippées.

Littré (1872-1877)

LIPPÉE (li-pée) s. f.
  • 1Ce qu'on peut prendre avec la lippe, bouchée.

    Vieux en ce sens.

  • 2Repas, bons morceaux. L'un était des suivants de madame Lippée [un parasite], Régnier, Sat. X. Il faut avouer que ces lippées me venaient fort à propos, Rousseau, Conf. IV.

    Franche lippée, bon repas qui ne coûte rien. Car, quoi ! rien d'assuré ! point de franche lippée ! La Fontaine, Fabl. I, 5. Nous ne manquions pas de nous rendre en petit nombre à l'endroit où se donnait la fête, et d'y trouver nos franches lippées, Lesage, Guzm. d'Alfar. III, 5.

    Chercheur de franches lippées, parasite.

    Courir la lippée, écornifler, chercher un bon repas là où il n'en coûte rien.

  • 3 Fig. Bonne aubaine. Ce fut en cet état, les doigts de sang souillés, Qu'au bruit de ce duel trois sergents éveillés, Tout gonflés de l'espoir d'une bonne lippée, Me découvrirent seul et la main à l'épée, Corneille, Suite du Ment. I, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Le roy d'Angleterre emportoit toujours quelque lippée pour sa part, Sat. Mén. p. 160. Aussi en sa vie leur a-t-il donné de bonnes lipées, Brantôme, Duc d'Albe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lippée »

De lippe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lippe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lippée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lippée lipe

Citations contenant le mot « lippée »

  • Jean de La Fontaine a posé la question mieux que je ne saurais le faire : au chien « franche lippée », au loup « tout à la pointe de l’épée ». A vous de choisir ! Encore que, dans le paternalisme où nous baignons, il n’est même pas certain que l’on vous autorise à choisir la liberté. Mais que votre choix, qu’il soit ensuite validé ou non par le Parlement, s’effectue en pleine conscience : jusqu’à ce jour, vous espériez avoir le beurre (la sécurité de la « solidarité nationale ») et une bonne partie de l’argent du beurre (des cotisations modestes au regard des pensions), et voilà que cette agréable période a pris fin. C’est la vie. , Retraites des avocats : et pourquoi pas de la pure capitalisation ?

Images d'illustration du mot « lippée »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lippée »

Langue Traduction
Anglais slippery
Espagnol resbaladizo
Italien scivoloso
Allemand rutschig
Chinois
Arabe زلق
Portugais escorregadio
Russe скользкий
Japonais 滑りやすい
Basque irristakor
Corse slippery
Source : Google Translate API

Synonymes de « lippée »

Source : synonymes de lippée sur lebonsynonyme.fr
Partager