La langue française

Israélite

Définitions du mot « israélite »

Trésor de la Langue Française informatisé

ISRAÉLITE, adj. et subst.

A. − Adj. et subst.
1. HIST. ANC. (Celui, celle) qui appartient au peuple issu de Jacob, nommé aussi Israël, et dont l'histoire, relatée dans la Bible, débute à la sortie d'Égypte. Synon. hébreu (v. ce mot A 1 rem.).L'espace diminuait rapidement entre les troupes égyptiennes et les tribus israélites. Ce fut (...) près de la mer des Algues, que les Égyptiens atteignirent les Hébreux (Gautier, Rom. momie,1858, p. 339).V. hébreu ex. 1.
En partic. [Après le schisme post-salomonien et p. oppos. à judéen, habitant du Royaume du Sud] (Celui, celle) qui appartient au royaume biblique du Nord, ou royaume d'Israël. N'étaient-ils pas eux, les Judéens, des rescapés de la grande tourmente qui avait anéanti les Israélites du Nord? (A. et R. Neher, Hist. biblique du Peuple d'Israël, Paris, Adrien-Maisonneuve, t. 2, 1962, p. 514).
2. (Celui, celle) qui appartient aux descendants du peuple ci-dessus. Synon. juif.Artiste, avocat, banquier, fonctionnaire, savant israélite; communauté, colonie, population israélite; israélite allemand, français, russe, portugais. Lui : est israélite, vous : vous êtes des mécréants (Queneau, Enf. du limon,1938, p. 217).V. israélien ex. 1 :
1. À ses Juifs, New-York, comme Moscou, doit l'intensité de sa vie théâtrale. C'est dès l'arrivée des émigrants israélites de l'Europe centrale, à la fin du xixesiècle, que la scène américaine s'élance à la conquête du monde. Morand, New-York,1930, p. 177.
B. − Adj. Qui concerne les israélites, qui leur appartient. Foi, monothéisme, sacerdoce, tradition israélite; nom, origine israélite; consistoire, foyer, temple israélite; cimetière israélite; banque, publication israélite. La plus importante [école] était celle qu'avait créée (...) l'Alliance israélite universelle, et dans laquelle l'enseignement était donné en français (Tharaud, An prochain,1924, p. 230):
2. ... l'institution la plus importante du culte israélite, la pierre angulaire de ce qui demeure du ritualisme ancien, à savoir le sabbat, la trêve hebdomadaire qui a servi de type au dimanche chrétien comme au vendredi musulman... Weill, Judaïsme,1931, p. 145.
En partic. Qui concerne, qui appartient au Royaume d'Israël ou à ses habitants. Meguiddo (ville indiscutablement israélite et non judéenne) (A. et R. Neher, Hist. biblique du Peuple d'Israël, Paris, Adrien-Maisonneuve, t. 2, 1962p. 368).
REM. 1.
Israéliste, adj.,synon.,rare. Lois israélistes (Balzac, Cous. Pons,1847, p. 130).Hebdomadaire israéliste (Civilis. écr.,1939, p. 36-12).
2.
Israélitisme, subst. masc.,synon. rare de judaïsme.Une autre partie [du catholicisme] (...) s'unira au protestantisme libéral, à l'israélitisme éclairé (Renan, Marc-Aurèle,1881, p. 642).Bien qu'« israélitisme » soit quelquefois employé, ainsi que mosaïsme, pour désigner la religion juive, c'est le mot judaïsme qui est le plus usuel, du moins dans notre pays (Weill, Judaïsme,1931p. 19).
3.
Isréaliser (s'), verbe pronom.,rare. Acquérir, adopter les caractéristiques des israélites. Les juifs ne se libèrent qu'en tant que les chrétiens s'israélisent (Arnoux, Juif Errant,1931, p. 266).
Prononc. et Orth. : [isʀaelit]. Nod. 1844, Passy 1914 : [izʀa-]. Martinet-Walter 1973 : [-s-] / [-z-] (13/4). Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1458 subst. (A. Gréban, Mystère de la Passion, éd. O. Jodogne, 8301 : Dieu des Israellites); ca 1480 adj. (Mistere Viel Testament, 21917 : peuple ysraelite); 2. 1690 fig. un bon Israëlite (Fur.). Empr. au lat. chrét.Israelita, gr. Ι σ ρ α η λ ι ́ τ η ς, hébr. yisrĕ'ēlī, dér. du nom d'Israël, donné à Jacob après sa lutte contre l'ange (Genèse 32, 28); et, p. ext., au peuple juif (v. suff. -ite). Au sens 2, d'après la parole du Christ dans l'Évangile de Jean, 1, 47 à propos de Nathanaël : « Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n'y a point de fraude ». Fréq. abs. littér. : 228. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 279, b) 301; xxes. : a) 424, b) 314. Bbg. Quem. DDL t. 4 (s.v. israélisme).

Wiktionnaire

Adjectif

israélite \i.sʁa.e.lit\ masculin et féminin identiques

  1. (Histoire) (Religion) Relatif au royaume d’Israël (rois Saul, David et Salomon) et plus tard, au royaume de Samarie, par rapport au royaume de Judée ayant pour capitale Jérusalem.
  2. Relatif aux juifs.
    • A la même occasion je fus témoin de la réception d'une délégation de la communauté israélite de Settat. Arrivée à une distance respectueuse des tentes de Si Ahmed, elle se prosterna très bas et déposa son offrande de soieries, après quoi elle fut congédiée d'un geste hautain, sans une parole. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 136)

Nom commun

israélite \i.sʁa.e.lit\ masculin et féminin identiques

  1. Juif ; juive.
    • Il était coiffé d’un bonnet jaune, long et carré, d’une mode singulière et assignée à sa nation pour distinguer les israélites des chrétiens. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • D’après Stanislas Plater, la Pologne, en 1765, sur 20 millions d’habitants, possédait environ 8 million de catholiques romains, près de 4 millions de catholiques grecs, 3 millions de catholiques schismatiques, 2 millions de protestants, 2 millions d’israélites, près de 200.000 raskolniks ou espèces de bohémiens et de missionnaires russes, et 56 000 mahométans. — (François-Vincent Raspail, De la Pologne — Pour une réforme agraire, 1839, note de bas de page)
    • Casablanca toute entière tenait alors dans l’enceinte de ses murailles. Elle comptait environ 25.000 indigènes dont un cinquième d’israélites et une colonie européenne, femmes et enfants compris, d’approximativement 500 têtes, […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 15)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ISRAÉLITE. n. des deux genres
. Celui, celle qui appartient à la religion juive. Il s'emploie adjectivement en parlant de Certaines choses qui ont rapport aux juifs. Culte israélite. Consistoire israélite.

Littré (1872-1877)

ISRAÉLITE (i-sra-é-li-t') s. m.
  • 1Nom des hommes appartenant au peuple d'Israël.

    Fig. C'est un bon Israélite, c'est un vrai Israélite sans déguisement et sans artifice, c'est un homme franc et sincère : phrase proverbiale qui est la parole même de Jésus-Christ dans l'Évangile de saint Jean.

  • 2 Adj. Qui appartient aux Israélites. Culte israélite. Consistoire israélite. Je vois que l'injustice en secret vous irrite, Que vous avez encor le cœur israélite, Racine, Athal. I, 1.

SYNONYME

ISRAÉLITE, JUIF. Il y a entre ces deux mots la même différence qu'entre avoué et procureur. C'est la même signification ; mais, juif et procureur pouvant se prendre en mauvaise part, on s'est nommé israélite et avoué.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « israélite »

→ voir Israélite
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Israël.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « israélite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
israélite israelit

Citations contenant le mot « israélite »

  • « Tu es poussière et tu retourneras poussière. » Ce passage de la Genèse, la communauté israélite vient de l'éprouver physiquement, avec le récent transfert de 29 sépultures depuis le cimetière intercommunal de Valenton (Val-de-Marne) jusqu'à Metz (Moselle). leparisien.fr, Val-de-Marne : opération «exceptionnelle» pour transférer 29 sépultures juives à Metz - Le Parisien
  • Les familles des victimes de l'attentat du 18 juillet 1994 à Buenos Aires contre l'Amia (Association mutuelle israélite argentine), qui avait fait 85 morts et 300 blessé, ont demandé justice samedi pour des faits restés impunis. Challenges, Argentine: les familles des victimes de l'attentat de l'Amia demandent toujours justice - Challenges
  • Représentant la communauté israélite clermontoise, Maître Daniel Elbaz a prononcé un discours dans lequel il a appelé à ne pas relâcher la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, insistant également sur l'importance du devoir de mémoire. France Bleu, EN IMAGES : Clermont-Ferrand : cérémonie solennelle et émouvante contre le racisme et l'antisémitisme

Traductions du mot « israélite »

Langue Traduction
Anglais israelite
Espagnol israelita
Italien israelita
Allemand israelit
Chinois 以色列人
Arabe إسرائيلي
Portugais israelita
Russe израильтянин
Japonais イスラエル人
Basque israeldar
Corse israelit
Source : Google Translate API

Synonymes de « israélite »

Source : synonymes de israélite sur lebonsynonyme.fr

Israélite

Retour au sommaire ➦

Partager