La langue française

Hébraïque

Sommaire

  • Définitions du mot hébraïque
  • Étymologie de « hébraïque »
  • Phonétique de « hébraïque »
  • Citations contenant le mot « hébraïque »
  • Traductions du mot « hébraïque »
  • Synonymes de « hébraïque »

Définitions du mot hébraïque

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉBRAÏQUE, adj.

A. − Qui concerne les Hébreux, qui leur appartient. J'en conjecturai que, portant un nom hébraïque, cette fille devait être hébraïque. Ses traits orientaux corroboraient cette opinion (Borel, Champavert,1833, p. 124).Cette unité d'Israël que le fils de la Judée essayait de préparer par la restauration du langage et du génie hébraïques (Tharaud, An prochain,1924, p. 228).Écrivains de langue hébraïque (Arts et litt.,1936, p. 54-2) :
1. Transcendant la perspective antique, à laquelle la philosophie grecque a donné son expression la plus élevée, la prophétie hébraïque ne veut pas connaître l'homme dans sa nature spécifique, dans son essence, mais dans son émergence personnelle, dans son existence. Univ. écon. et soc.,1960, p. 64-5.
En partic. Qui est ou semble caractéristique des Hébreux. Nez, profil hébraïque. Tout hébraïque qu'il était d'esprit et de vocation précoce pour le Temple, Bossuet ne savait pas et ne sut jamais l'hébreu (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 2, 1862, p. 347).MlleFix, la fine comédienne aux longs yeux hébraïques, allait épouser un grand financier et mourir en couches (A. Daudet, Trente ans Paris,1888, p. 50).
Rem. a) Hébraïque est gén. synon. de israélite ou de juif. b) Hébraïque qualifie le plus souvent une chose; cependant, utilisé comme fém. de hébreu, il qualifie parfois une personne (supra Borel, loc. cit.).
B. − P. méton. Qui concerne la langue des Hébreux, qui lui appartient. Alphabet, caractère, écriture, lettre hébraïque; mot, phrase, radical, verbe hébraïque; dictionnaire, grammaire hébraïque. Adam, d'après la valeur originelle des racines hébraïques, suivant Fabre d'Olivet, se trouve signifier l'homme universel (Leroux, Humanité, t. 2,1840, p. 515).Naphte est un mot d'origine chaldéenne ou hébraïque (Chartrou, Pétroles natur. et artif.,1931, p. 3) :
2. Ces deux conjugaisons hébraïque et grecque, l'une si simple et si courte, l'autre si composée et si longue, semblent porter l'empreinte de l'esprit et des mœurs des peuples qui les ont formées... Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. 544.
En partic.
a) Qui est écrit (ou exprimé) en hébreu. Bible, genèse hébraïque; grimoire, original, texte hébraïque; littérature, poésie hébraïque; épigraphie hébraïque; chant, diction, locution hébraïque. Je revois encore un pieux pèlerin, vêtu de la souquenille des Juifs polonais : il déchiffrait les inscriptions hébraïques, il cherchait la sépulture d'un rabbin vénéré en Pologne (Vogüé, Morts,1899, p. 155) :
3. ... la critique biblique voit un véritable précurseur en Abraham ibn Ezra au xiiesiècle. Celui-ci (...) au cours de son commentaire hébraïque du pentateuque, montre qu'il soupçonnait déjà (...) la question des sources du pentateuque... Weill, Judaïsme,1931, p. 75.
b) Où l'enseignement est donné en hébreu. On créa (...) sur l'argent du fonds national, des écoles purement hébraïques. Elles se sont multipliées depuis la déclaration Balfour (Tharaud, An prochain,1924, p. 232).Ces documents [les manuscrits de la mer Morte] (...) sont tous aujourd'hui rassemblés à la Bibliothèque de l'Université hébraïque, à Jérusalem, où ils sont religieusement conservés (Philos., Relig., 1957, p. 42-2).
Emploi subst., rare. Synon. de hébreu.Fritz Bruce, lui aussi (...) disait des choses que je ne démêlais pas toujours très bien, surtout quand il s'exprimait en son patois qui m'était un peu comme de l'hébraïque (Toulet, Mar. Don Quichotte,1902, p. 78).
REM. 1.
Hébraïquement, adv.Conformément au génie de l'hébreu. Pour l'Ancien Testament tout au moins, il ne me paraît pas possible de traduire mieux lorsqu'elle [la Bible angl. de 1611] traduit bien, je dirais même qu'il ne me paraît pas possible de traduire aussi bien hébraïquement (elle a fait passer dans la langue des tournures hébraïques) (Green, Journal,1947, p. 128).
2.
-hébraïque, élém. de compos.Il [le music-hall] est né dans la ville basse, dans les quartiers juifs, sorte de commedia dell'arte néo-hébraïque, nommée burlesk (Morand, New-York,1930, p. 168).
Prononc. et Orth. : [ebʀaik]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. Ca 1450 (Mistere du Viel Testament. XXVIII, 23397, t. 3, p. 268 : peuple hébraïque). Empr. au lat. chrét.hebraicus adj. « hébreu » (Prologue de l'Ecclésiastique dans la Vulgate : verba hebraica, trad. du gr. des Septante : ε ̔ ϐ ρ α ι ̈ σ τ ι ̀ λ ε γ ο ́ μ ε ν α), lui-même empr. au gr. Ε ϐ ρ α ι ̈ κ ο ́ ς (var. de Luc 23, 38), dér. de Ε ϐ ρ α ι ̃ ο ς (hébreu*). Fréq. abs. littér. : 164.

Wiktionnaire

Adjectif

hébraïque \e.bʁa.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient aux Hébreux, ou à l’hébreu (langue).
    • Camarades, dit-il aux autres brigands, sur cette bourse sont brodés des caractères hébraïques, et j’ajoute foi au récit de ce drôle. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Son exposition de la grammaire hébraïque, avec comparaison des autres idiomes sémitiques, était admirable. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 164.)
    • Sa prose hébraïque était simple, claire, précise, sans cette phraséologie creuse et ampoulée qui était de mode en ce temps. — (Henri Graetz, Histoire des Juifs, 1897)
    • Une dizaine de mioches assis sur une natte en raphia ânonnaient en chœur l’alphabet hébraïque dessiné sur une planche en bois d’arar (thuya) sur laquelle le rabbin promenait son doigt. — (Ami Bouganim, Vers la disparition d’Israël?, Seuil, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉBRAÏQUE. adj. des deux genres
. Qui appartient aux Hébreux. Il se dit surtout par rapport à la langue. La langue hébraïque. Caractères hébraïques. Grammaire hébraïque. Bible hébraïque.

Littré (1872-1877)

HÉBRAÏQUE (é-bra-i-k') adj.
  • 1Qui appartient aux Hébreux. La langue hébraïque.

    La vérité hébraïque, nom donné par saint Jérôme au texte hébreu de l'Ancien Testament.

  • 2 Terme d'histoire naturelle. Dont le corps offre des dessins qu'on a comparés à des lettres hébraïques.

    S. m. Espèce d'insecte.

    Petit poisson du genre labre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hébraïque »

Ἑϐραϊϰὸς, de ἑϐραῖος, hébreu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1450) Du latin Hebraicus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hébraïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hébraïque ebraik

Citations contenant le mot « hébraïque »

  • Cependant, hormis cette communauté juive égyptienne, le peuple juif de manière plus générale n’acceptera pas et ne retiendra pas cette version grecque notamment en raison des nombreux livres ayant été ajoutés par les traducteurs aux textes originels de la Bible hébraïque. En effet, en plus des 24 livres de la Bible hébraïque (TaNak), la Septante inclura un certain nombre de livres non retenus originellement à savoir : 1 et 2 Macchabées, Siracide, Judith, Tobit, mais aussi de textes de sources grecques telles que la Sagesse de Salomon, es Psaumes de Salomon, la Prière de Manassé, etc. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, De la Bible aux Bibles : la Bible grecque
  • Dans ce premier corpus de textes juifs, la Torah, correspondant donc au Pentateuque pour les chrétiens, jouit, bien sûr, dans la religion hébraïque d’une importance considérable. Celle-ci regroupe, en fait, les cinq premiers livres de la Bible à savoir La Genèse, L’Exode, le Lévitique, le livre des Nombres et le Deutéronome. Littéralement, le terme Torah signifie en hébreu instruction, enseignement ; Aussi peut-elle également, en un sens élargi, renvoyer à l’ensemble du TaNaK et à l’enseignement juif.  La Torah est matérialisée à la synagogue par un rouleau déplié au fur et à mesure de la lecture – elle-même chantée. Ce parchemin étant sacré, il ne doit pas être touché directement. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, De la Bible aux Bibles : TaNaK, le canon des Écritures juives
  • Mel étant un prénom d'origine hébraïque , le juge a préféré un prénom à consonance hispanique , pour faciliter une intégration ultérieure ? lindependant.fr, Barcelone - Mel, prénom interdit : un juge ordonne à des parents d'appeler leur fille autrement - lindependant.fr
  • Avant ces révélations, Jan Joosten était surtout connu comme l'un des meilleurs spécialistes de la Septante, traduction de la Bible hébraïque en grec, et comme un professeur reconnu par le monde universitaire international - il a étudié en Israël et aux États-Unis où il avait encore des attaches. Ancien pasteur de l'Église protestante unie de Belgique, il enseignait également à Oxford (Angleterre) et avait reçu le très prestigieux titre universitaire de professeur regius. Dès lundi soir, le théologien a été suspendu par la Faculté d'études orientales d'Oxford et le collège Christ Church d'Oxford, où il était titulaire de la prestigieuse chaire d'hébreu. Le 23 juin, Jan Joosten a par ailleurs «démissionné de toutes ses positions et associations en lien avec la Society of Biblical Literature (...) et n'est plus membre de la SBL», a annoncé la SBL dans un tweet. Le Figaro.fr, Le théologien protestant Jan Joosten condamné pour détention de photos pédopornographiques
  • Le médecin et chercheur Prof. Yaakov Nahmias, chef du centre de bio-ingénierie de l’Université hébraïque de Jérusalem a peut-être trouvé le médicament susceptible de détruire les cellules du virus du Covid-19. Il s’agit du Fénofibrate, généralement utilisé pour traiter les surplus de graisse dans le sang (cholestérol et triglycérides) et notamment dans les cellules du poumon. LPH INFO, Corona : un médicament efficace contre le virus découvert en Israël ? - LPH INFO

Traductions du mot « hébraïque »

Langue Traduction
Anglais hebrew
Espagnol hebreo
Italien ebraico
Allemand hebräisch
Chinois 希伯来语
Arabe اللغة العبرية
Portugais hebraico
Russe иврит
Japonais ヘブライ語
Basque hebrew
Corse ebraicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « hébraïque »

Source : synonymes de hébraïque sur lebonsynonyme.fr
Partager