La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « judaïque »

Judaïque

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin judaïque judaïques

Définitions de « judaïque »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUDAÏQUE, adj.

A. − Qui concerne les juifs, qui leur appartient. Synon. usuel juif.Civilisation, religion judaïque; société, secte judaïque; âme, esprit, coutume, préjugé judaïque; (les) Antiquités judaïques (de Flavius Josèphe). Par l'idée de médiation, le christianisme est grec. Par la notion d'historicité, il est judaïque (Camus, Homme rév.,1951, p. 235).La culture générale se définit surtout par rapport aux modèles les plus raffinés de la tradition humaniste d'origine judaïque, romaine et hellénique (Dumazedier, Ripert, Loisir et cult.,1966, p. 296).V. courbe II A, Péladan, Vice supr., 1884, p. 105 et gnose ex. 1 :
1. L'intolérance judéophobe, endémique en certaines régions, a par ses violences fait émigrer des juifs en masse, quand il se pouvait, vers des régions plus hospitalières et modifié souvent la carte du monde judaïque... Weill, Judaïsme,1931, p. 53.
Péj. [P. allus. au reproche de légalisme fait aux juifs] Qui s'attache à la lettre et non à l'esprit :
2. Madame Martin (...) demanda ce qu'il y avait de réellement vrai dans cette histoire. Vence répondit qu'il ne fallait pas chercher à le savoir. (...) et qu'on ne devait pas prendre les aventures qu'il (...) contait au sens littéral et judaïque. France, Lys rouge,1894, p. 86.
B. − En partic. Qui concerne le judaïsme, qui lui appartient. Monothéisme judaïque; institutions, lois judaïques. Les rites du culte judaïque (Thierry, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 328).L'attente sensible et judaïque du Messie (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 263).
Prononc. et Orth. : [ʒydaik]. Étymol. et Hist. 1. 1414 judeique « qui appartient aux juifs » (Laurent de Premierfait, Decameron, BN 129, fo19 vods Gdf. Compl.); ca 1450 judaïque (Mistere du Viel Testament, XLI, 40707, t. 5, p. 175); 2. 1648 péj. « trop étroitement attaché à la lettre » (Pascal, Lettre de Pascal et de sa sœur Jacqueline à Mme Périer ds Œuvres compl., éd. L. Lafuma, p. 274b). Empr. au lat.judaicus « qui concerne les juifs, judaïque », et celui-ci au gr. Ι ο υ δ α ι ̈ κ ο ́ ς « id », dér. de Ι ο υ δ α ι ̃ ο ς (juif*). Fréq. abs. littér. : 60.
DÉR. 1.
Judaïquement, adv.,vieilli. D'une manière judaïque. Schwob avait une âme distinguée, exempte de toute tare secrète, et une sentimentalité judaïquement normale (L. Daudet, Entre-deux-guerres,1915, p. 26).Péj. D'une manière trop littérale, à la lettre. Un serment est toujours sacré dans ce monde théâtral, même de la Régence; on l'observe judaïquement (Sainte-Beuve, Prem. lundis, t. 2, 1869, p. 398).Il ne faut pas interpréter judaïquement, au sens étymologique, ce mot de M. Renan (Langlois, Seignobos, Introd. ét. hist.,1898, p. 91).[ʒydaikmɑ ̃]. 1resattest. a) 1636 « d'une manière judaïque » (Monet), b) 1764 péj. (Turgot, Œuvres, éd. Daire, t. 1, p. 485 ds Gohin, p. 252 : clause entendue judaïquement); de judaïque, suff. -ment2*.
2.
Judaïcité, subst. fém.a) Ensemble des juifs. Jusqu'aux temps modernes, malgré les querelles, les inégalités de condition et de culture, malgré la diversité des influences ethniques, des climats et des latitudes, malgré l'éclosion de quelques sectes, elle [l'unité d'Israël] a été à peu près sauvegardée dans toute la judaïcité (Weill, Judaïsme,1931, p. 224).La judaïcité d'Afrique du Nord est l'une des plus anciennes qui soit (...). Si bien qu'on doit attribuer aux Juifs maghrébins une origine en grande partie indigène (M. Catane, Les Juifs dans le Monde, Paris, Albin Michel, 1962, p. 215).b) Synon. de judéïté, judaïté. (Ds Pt Rob., Lar. encyclop. Suppl. 1975).Affirmer sa judaïcité (Revue juive de Lorraine, Nancy, juin 1980, p. 6).[ʒudaisite]. 1resattest. a) 1931 « ensemble des juifs » (Weill, op. cit., p. 8), b) 1965 « fait d'être juif » (Le Monde, 11 juill. ds Gilb.); de judaïque, suff. -(i)té*.

Wiktionnaire

Adjectif - français

judaïque \ʒy.da.ik\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui appartient aux juifs.
    • La loi judaïque. Les antiquités judaïques. La religion judaïque.
  2. (Péjoratif) (Vieilli) Qualifiait un attachement à la lettre et non à l’esprit de certaines prescriptions religieuses.
    • Observances judaïques. Interprétation judaïque.
    • Madame Martin, amusée, demanda ce qu’il y avait de réellement vrai dans cette histoire. Vence répondit qu’il ne fallait pas chercher à le savoir.
      Il avouait à demi qu’il était l’historien idéaliste du poète et qu’on ne devait pas prendre les aventures qu’il en contait au sens littéral et judaïque.
      — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 88)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUDAÏQUE. adj. des deux genres
. Qui appartient aux Juifs. La loi judaïque. Les antiquités judaïques. Superstition judaïque. Il se dit aussi d'un Attachement étroit et mal entendu à certaines prescriptions. Observances judaïques. Interprétation judaïque, Interprétation qui s'attache à la lettre d'un texte, sans avoir égard à l'esprit.

Littré (1872-1877)

JUDAÏQUE (ju-da-i-k') adj.
  • 1Qui appartient aux Juifs. Élevant sa voix de toutes ses forces, il [Sennacherib] parla en langue judaïque au peuple qui était sur les murs de Jérusalem, Sacy, Bible, Paralip. II, XXXII, 18. Le corps du droit judaïque n'est pas un recueil de diverses lois faites dans des temps et dans des occasions différentes : Moïse, éclairé de l'esprit de Dieu, avait tout prévu, Bossuet, Hist. II, 3. Saint Paul, en respectant l'ombre de cette autorité [celle du grand pontife et du prince du peuple] dans les restes du sacerdoce judaïque qui s'évanouissait, Bossuet, Avert. sur le livre : Réflex. mor. II. On veut effacer d'un seul trait ce qu'a fait Jésus-Christ jusqu'à la fin de sa vie pour honorer l'Église judaïque et la chaire de Moïse, Bossuet, 2e instr. sur les prom. de l'Église, 44.
  • 2Qui a, suivant les chrétiens, le caractère inférieur de la loi ancienne, par rapport à la loi nouvelle ou Évangile. Telle est la justice chrétienne, opposée à la justice judaïque et pharisaïque, que saint Paul appelle la propre justice, c'est-à-dire celle qu'on trouve en soi-même et non pas en Dieu, Bossuet, Concupisc. 33. Une confiance encore judaïque, c'est-à-dire une confiance qui se proposait encore quelque chose de terrestre et de charnel, Bourdaloue, Myst. ascens. de J. C. t. I, p. 414.
  • 3 Fig. Trop étroitement asservi à la règle. Des observances judaïques.

    Interprétation judaïque, interprétation qui s'attache à la lettre, lorsque le sens évident est autre ou plus étendu.

  • 4 Terme d'histoire naturelle. Pierres judaïques, nom donné à des pointes d'oursins fossiles, ainsi qu'à des articles de crinoïdes également fossiles ; ces pierres ont été ainsi nommées parce qu'on les trouve en Judée ; mais on les trouve aussi ailleurs.

    S. f. Les lenticulaires, les judaïques m'ont paru des fossiles terrestres, Voltaire, Mœurs, Chang.

  • 5Herbe judaïque, voy. STACHYDE.

HISTORIQUE

XVIe s. Opinion judaïque, Calvin, Instit. 298.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « judaïque »

Lat. judaicus, de judæus (voy. JUIF).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin Judaicus (« judaïque »).

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « judaïque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
judaïque ʒydaik

Citations contenant le mot « judaïque »

  • Son insatiable curiosité l’emmène d’Afghanistan au Yémen, de Syrie en Ethiopie puis en Chine. En Israël aussi, dès la création de l’Etat hébreu, en 1948 : il rappellera son identité judaïque lors de son entrée à l’Académie française, en 1962. Le Monde.fr, Joseph Kessel, chasseur d’horizons, à l’honneur dans « La Grande Table d’été »
  • Et les affiliations déclarées à la religion juive ne concernent au plus que la moitié de cette population de culture judaïque. My Europ, L’Europe, continent de la diversité religieuse, voit la religion décliner - My Europ
  • DeSean Jackson a reçu de très nombreuses critiques pour ces publications. Il s'est ensuite excusé, notamment auprès du propriétaire et du manager général de son équipe, tous deux de religion judaïque. « Quiconque a le sentiment que je hais la communauté juive a pris mon message dans le mauvais sens, a-t-il déclaré. Je n'ai aucune haine dans mon coeur envers personne ! » L'Équipe, NFL : DeSean Jackson (Philadelphia Eagles) tient des propos antisémites - Foot US - NFL - L'Équipe
  • En Israël aussi, dès la création de l’Etat hébreu, en 1948 : il rappellera son identité judaïque lors de son entrée à l’Académie française, en 1962. Le Monde.fr, Joseph Kessel, chasseur d’horizons, à l’honneur dans « La Grande Table d’été »
  • Et les affiliations déclarées à la religion juive ne concernent au plus que la moitié de cette population de culture judaïque. My Europ, L’Europe, continent de la diversité religieuse, voit la religion décliner - My Europ
  • Il s'est ensuite excusé, notamment auprès du propriétaire et du manager général de son équipe, tous deux de religion judaïque. L'Équipe, NFL : DeSean Jackson (Philadelphia Eagles) tient des propos antisémites - Foot US - NFL - L'Équipe

Images d'illustration du mot « judaïque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « judaïque »

Langue Traduction
Anglais judaic
Espagnol judaico
Italien giudaico
Allemand judaisch
Chinois 犹太人的
Arabe يهودية
Portugais judaico
Russe иудейский
Japonais ユダヤ人
Basque judaic
Corse ghjudaica
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot judaïque au Scrabble ?

Nombre de points du mot judaïque au scrabble : 24 points

Judaïque

Retour au sommaire ➦

Partager