La langue française

Incidenter

Définitions du mot « incidenter »

Trésor de la Langue Française informatisé

INCIDENTER, verbe

Vieilli.
A. − Emploi intrans.
1. DR. Soulever des incidents au cours d'un procès, d'une affaire. Il éloigne le jugement du procès à force d'incidenter (Ac.1798-1878).
2. P. ext. Soulever des incidents, des difficultés, des objections à propos de quelque chose. Au lieu de répondre à la question, il ne fait qu'incidenter (Ac. 1798-1878). Je pourrais incidenter sur cette expression de convenance et de disconvenance, et montrer combien elle manque de précision et de netteté (Cousin, Hist. philos. xviiies., t. 2, 1829, p. 414):
1. À force de parcourir toutes sortes d'objections, Sorel comprit que son fils mangerait avec le maître et la maîtresse de la maison (...). Toujours plus disposé à incidenter à mesure qu'il distinguait un véritable empressement chez M. le Maire, (...) Sorel demanda à voir la chambre où coucherait son fils. Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 21.
B. − Emploi trans. [empl. comme part. passé] Marquer par des incidents, traverser d'incidents. Leur travail [des abeilles] est extrêmement varié, incidenté de diverses manières (Michelet, Insecte,1857, p. 334).Petits romans, non incidentés, tout simples (Goncourt, Journal,1862, p. 1048):
2. ... avec un camarade (...), j'avais fait à travers l'Alsace, la Suisse, le duché de Bade, un vrai voyage de colporteur (...) mais ce qui achevait d'incidenter notre excursion, c'est que ni l'un ni l'autre nous ne savions un mot d'allemand. A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 310.
Prononc. et Orth. : [ε ̃sidɑ ̃te], (il) incidente [ε ̃sidɑ ̃:t]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. Av. 1679 « faire naître des incidents dans un procès » (Retz, Mémoires, éd. A. Feillet, t. II, p. 602); 2. 1688 verbe trans. a) « chicaner quelqu'un, lui faire des objections » (Bossuet, Hist. des variations des églises protestantes, XIV, § 122 ds Littré); b) 1857 « compliquer par des incidents » (Michelet, loc. cit.). Dér. de incident2*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

incidenter \ɛ̃.si.dɑ̃.te\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire naître, élever un incident, des incidents dans le cours d’un procès.
    • On incidentait sur la manière de nous juger. — (Retz, III, 49)
  2. Chicaner, faire des objections peu importantes, élever de mauvaises difficultés.
    • Il faut considérer comme le ministre incidente sur chaque parole des promesses de Jésus-Christ. — (Bossuet, 2e instr. pastor. sur les promesses de J. C. 4)
    • Deviez-vous incidenter sur des choses si communes ? — (Voltaire, Quelq. niais. 21)
    • Comme ils reçoivent l'eucharistie à genoux, rien ne les empêche d'y reconnaître, ni d'y adorer Jésus-Christ présent dans le même esprit que nous faisons ; après cela, nous incidenter sur la transsubstantiation est une chicane peu digne d'eux. — (Bossuet, Histoire des variations des Églises protestantes)
  3. Interrompre, marquer par un incident.
    • Une de nos dernières audiences correctionnelles a été incidentée par une affaire aussi grave que douloureuse. — (Gazette des tribunaux)
  4. Provoquer des incidents.
    • Cela nous donnait souvent l’imprévu de nuits passées en plein champ, ou sous le toit ouvert d’une grange ; mais ce qui achevait d’incidenter notre excursion, c’est que ni l’un ni l’autre nous ne savions un mot d’allemand. — (Alphonse Daudet, L’empereur aveugle, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 235.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

INCIDENTER (in-si-dan-té) v. n.
  • 1 Terme de procédure. Faire naître, élever un incident, des incidents dans le cours d'un procès. On incidentait sur la manière de nous juger, Retz, III, 49.
  • 2Dans le langage ordinaire. Chicaner, faire des objections peu importantes, élever de mauvaises difficultés. Il faut considérer comme le ministre incidente sur chaque parole des promesses de Jésus-Christ, Bossuet, 2e instr. pastor. sur les promesses de J. C. 4. Deviez-vous incidenter sur des choses si communes ? Voltaire, Quelq. niais. 21.

    Bossuet s'en est servi activement : incidenter quelqu'un. Comme ils reçoivent l'eucharistie à genoux, rien ne les empêche d'y reconnaître, ni d'y adorer Jésus-Christ présent dans le même esprit que nous faisons ; après cela, nous incidenter sur la transsubstantiation est une chicane peu digne d'eux, Bossuet, Var. XIV, § 122.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

INCIDENTER. Ajoutez :

V. a. Interrompre, marquer par un incident. Une de nos dernières audiences correctionnelles a été incidentée par une affaire aussi grave que douloureuse, Gaz. des Trib. 18 août 1876, p. 805, 4e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INCIDENTER, v. n. (Jurisprud.) signifie faire naître des incidens, pour empêcher la fin d’une contestation. Voyez Incident. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « incidenter »

Dénominal de incident.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Incident 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « incidenter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incidenter ɛ̃sidɑ̃te

Traductions du mot « incidenter »

Langue Traduction
Anglais incident
Espagnol incidente
Italien incidente
Allemand vorfall
Chinois 事件
Arabe حادث
Portugais incidente
Russe инцидент
Japonais インシデント
Basque gorabehera
Corse incidente
Source : Google Translate API

Synonymes de « incidenter »

Source : synonymes de incidenter sur lebonsynonyme.fr

Incidenter

Retour au sommaire ➦

Partager