La langue française

Inalliable

Sommaire

  • Définitions du mot inalliable
  • Étymologie de « inalliable »
  • Phonétique de « inalliable »
  • Citations contenant le mot « inalliable »
  • Traductions du mot « inalliable »
  • Synonymes de « inalliable »
  • Antonymes de « inalliable »

Définitions du mot inalliable

Trésor de la Langue Française informatisé

INALLIABLE, adj.

A. −
1. [En parlant d'un métal ou d'un groupe de métaux] Inalliable à/avec.Qui ne peut se combiner par alliage à. Un métal inalliable à l'or (Lar. 19e).
2. [En parlant princ. de plusieurs métaux] Qui ne peuvent se combiner par alliage; à partir desquels on ne peut pas faire d'alliage. Ces deux métaux sont inalliables (Ac.).
B. − Au fig.
1. [En parlant d'une chose ou d'un groupe de choses par rapport à une ou plusieurs autre(s)] Inalliable avec.Qui ne peut s'associer, se combiner, s'unir avec; qui est inconciliable, incompatible avec. La maladie est comme un concept inalliable avec la personne de Tolstoï (Du Bos, Journal,1924, p. 63).
2. [En parlant de plusieurs choses] Qui ne peuvent s'associer, qui sont inconciliables. Jean-Jacques exige deux choses manifestement inalliables. Il veut qu'on croie toutes les Religions également bonnes, et qu'on professe sincèrement celle du pays où l'on est né (Lamennais, Indifférence,1817-23, p. 98).Accorder ces deux contraires qui paraissent à jamais inalliables; la souffrance de l'âme se purifiant de ses péchés et l'allégresse de cette même âme qui, au moment où elle endure d'affreuses peines, éprouve un immense bonheur, car elle se rapproche petit à petit de Dieu (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 262).
Prononc. et Orth. : [inaljabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1671 (Bouhours, Entretiens d'Ariste et d'Eugene, Paris, 1962, p. 84, où l'auteur attribue ce mot aux Solitaires de Port-Royal). Dér. de alliable*; préf. in-1*.

Wiktionnaire

Adjectif

inalliable \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut pas s’allier. S’emploie surtout en parlant des métaux.
    • Ce frère brutal mais dont la parole était sûre, patient au sacrifice, diamant et sanglier, ingénieux et secourable, se tenait au centre de tous les malentendus tel un arbre de résine dans le froid inalliable. — (René Char, « L'Absent », Seuls demeurent dans Fureur et Mystère, Gallimard, 1962, Coll. « Poésie », 1967, p. 39)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INALLIABLE. adj. des deux genres
. T. d'Arts. Il ne s'emploie guère qu'en parlant des Métaux qui ne peuvent s'allier l'un avec l'autre. Ces deux métaux sont inalliables. Fig., Les intérêts de Dieu et ceux du monde sont inalliables.

Littré (1872-1877)

INALLIABLE (i-na-li-a-bl') adj.
  • Qui ne peut être combiné par alliage. Ces deux métaux sont inalliables.

    Fig. C'est par ce regard de la volonté divine que nous allions ces mouvements qui paraissent d'abord contraires et inalliables, tant à l'égard du passé que de l'avenir [l'approbation de ce qui vient de Dieu, et la condamnation de ce qui vient de l'homme], Nicole, Ess. de mor. 2e traité, chap. 3. Vous ôter votre tristesse, comme une chose inalliable et incompatible avec votre santé, Sévigné, Lett. à du Plessis, 20 août 1690. Vous vous trompez de regarder comme inclinations inalliables avec la piété ces penchants…, Massillon, Car. Pécheresse. Nous voulions allier ce que cet homme céleste… croyait inalliable, Massillon, Confér. Zèle contre les scandales. Pour empêcher que son peuple ne se fondît parmi les peuples étrangers, il [Moïse] lui donna des usages inalliables avec ceux des autres nations, Rousseau, Pologne, 2. On trouve quelquefois dans l'esprit des hommes les plus sages des idées par leur nature inalliables, que l'éducation, la coutume ou quelque impression violente ont liées irrévocablement dans leur mémoire, Vauvenargues, Justesse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INALLIABLE, adj. (Gramm.) qui ne se peut allier avec. Il se dit au simple & au figuré. Ces métaux sont inalliables. Les intérêts de Dieu & ceux du monde sont inalliables. Voyez Allier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inalliable »

 Dérivé de allier avec le préfixe in- et le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et alliable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inalliable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inalliable ɛ̃aljabl

Citations contenant le mot « inalliable »

  • " Il s'agit d'un mouvement qui dit que les Etats-Unis auront un système de santé pour tous parce que c'est un droit inalliable (...) Ce qui rend unique ce mouvement c'est que nous attaquons à l'establishment".  LCI, EN DIRECT - Joe Biden renforce son statut de favori dans la course démocrate | LCI
  • Tout D’abord qui a commence’ par autoriser d’avoir la double nationalité’; c’est le gouvernement Tunisien (Depuis la période de Bourguiba, les années 70 l’ambassadeur de la Tunisie avait aussi la nationalité Française tout en servant le pays) pour que l’élite politique et la classe riche peuvent se déplacer et fuir le pays a’ n’importe quel moment… L’arrêt du bloggeur est contre l’essence de la liberté individuel et d’expression, alors d’un autre coté soit disant le régime de Ben ALI prétends toujours de sauvegarder et protéger ce droit inalliable a tout être humain… Nawaat, Nawaat – Quelques moments en live lors de l’arrestation de Hamadi Kaloutcha

Traductions du mot « inalliable »

Langue Traduction
Anglais inalliable
Espagnol incondicional
Italien inalliable
Allemand unzulässig
Chinois 不可言喻的
Arabe غير قابل للخطأ
Portugais inalável
Russe inalliable
Japonais 計り知れない
Basque inalliable
Corse inalliable
Source : Google Translate API

Synonymes de « inalliable »

Source : synonymes de inalliable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inalliable »

Partager