La langue française

Idéalisme

Définitions du mot « idéalisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

IDÉALISME, subst. masc.

A. − [En tant que philosophie de l'idée] Toute philosophie qui ramène l'existence à l'idée, à la pensée considérée en particulier ou en général. Le matérialisme absorbe l'âme en la dégradant, l'idéalisme de Fichte, à force de l'exalter, la sépare de la nature (Staël, Allemagne, t. 4, 1810, p. 178).L'idéalisme en France est né d'une protestation de la conscience contre les empiètements du positivisme au cours du xixesiècle (A. Etcheverry, L'Idéalisme fr. contemp., Paris, Alcan, 1934, p. 193).Il [le véritable cogito] reconnaît (...) ma pensée même comme un fait inaliénable et il élimine toute espèce d'idéalisme en me découvrant comme « être au monde » (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. viii) :
1. ... le propre de l'idéalisme est de ne pas admettre que la réalité externe soit la cause de nos représentations, soit qu'il nie cette réalité externe (immatérialisme), soit qu'il en nie l'indépendance par rapport à l'esprit (Kant), soit qu'il affirme que sa cause est l'Idée (Platon). S. Auroux, Y. Weil, Nouv. vocab. des ét. philos., Paris, Hachette, 1975, pp. 106-107.
B. − [En tant que recherche de l'idéal]
1. Cour. Attitude pratique ou intellectuelle de celui qui oriente sa pensée, son action, sa vie d'après un idéal. Idéalisme populaire, révolutionnaire; idéalisme généreux, passionné. Trop d'idéalisme et d'élévation morale font souvent que l'homme n'a plus de goût à remplir ses devoirs quotidiens (Durkheim, Divis. trav.,1893, p. 218).La secte austère de Jansénius présentait je ne sais quel idéalisme de fer qui ravissait ces âmes dures : éloignement de toute facilité (...) attrait de l'exceptionnel (La Varende, Centaure de Dieu,1938, p. 38).À Washington, Roosevelt s'était ouvert à moi des ambitions américaines, drapées d'idéalisme mais pratiques en réalité (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 54) :
2. Le trait caractéristique de la race bretonne, à tous ses degrés, est l'idéalisme, la poursuite d'une fin morale ou intellectuelle, souvent erronée, toujours désintéressée. Renan, Souv. enf.,1883, p. 75.
Attitude de celui qui refuse la réalité et vit de chimères. Chaque peuple a son mensonge, qu'il nomme son idéalisme (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 386).L'idéalisme de ceux qui croient à la bonne volonté de l'ennemi (Lar. Lang. fr.).
2. BEAUX-ARTS, LITT. [P. oppos. à naturalisme, réalisme] Conception selon laquelle l'art (la littérature) a pour but la recherche et l'expression de l'idéal; caractère des œuvres qui dénotent ou expriment la/une recherche de l'idéal. Après l'idéalisme du xiiiesiècle, les Florentins (...) avaient d'abord pratiqué un réalisme direct et brutal (Hourticq, Hist. Art, Fr., 1914, p. 136).Les belles créatures de Murillo ont de la pureté sans idéalisme (Montherl., Bestiaires,1926, p. 450).V. athlétiquement ex. et esthétique ex. 2 :
3. Le désir du vrai, l'horreur de l'emphase et du faux idéalisme qui paralysaient le roman aussi bien que la peinture (...) conduisirent les impressionnistes à substituer à la beauté une nouvelle notion, celle du caractère. Mauclair, Maîtres impressionn.,1923, pp. 33-34.
Prononc. et Orth. : [idealism̥]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1749 philos. (Diderot, Lettre sur les aveugles ds Œuvres, éd. Gallimard, p. 866); 2. 1828 litt., art (A.-F. Villemain, Cours de litt., Tableau du 18es., 2epart., 2eleçon, p. 22); 3. 1863 « attitude qui consiste à subordonner sa pensée, sa conduite à un idéal » (Renan, Vie Jésus, VII, p. 164 ds Rob., s.v. anarchiste). Dér. de idéal1; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 581. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 493, b) 119; xxes. : a) 826, b) 1 489. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 318.

Wiktionnaire

Nom commun

idéalisme \i.de.al.ism\ masculin

  1. Attitude de celui qui agit en fonction d’un idéal.
  2. (Péjoratif) Disposition d’esprit de celui qui ne prend pas en compte la réalité pour régler sa pensée ou son action.
  3. (Philosophie) Système philosophique qui considère les idées comme le principe de la connaissance.
    • Idéalisme subjectif, idéalisme de Kant, celui où l'on considère que la connaissance de l'essence et de la raison dernière des choses n'est possible que par les idées.
    • Ses ouvrages […] contiennent nombre de pensées inspirées par ce vaillant optimisme matérialiste et orientées contre l’agnosticisme , le relativisme et d'autres variétés d’idéalisme. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, page 147, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
  4. (Arts) (Littérature) Se dit, par opposition au réalisme, de la doctrine selon laquelle l’art doit représenter l’idéal et non le réel.
  5. (Relations internationales) Nom donné à un ensemble de théorie des relations internationales dans laquelle la conduite des États est soumise à l'existence de règles et valeurs communes supérieures à l'intérêt national et régissant leurs actions.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IDÉALISME. n. m.
Tout système philosophique qui considère les idées comme le principe de la connaissance. L'idéalisme de Berkeley. En termes de Beaux-Arts et de Littérature, il se dit, par opposition au Réalisme, de la Tendance vers l'idéal, de la recherche de l'idéal. Il se dit aussi, dans le langage courant, par opposition aux Considérations purement matérielles.

Littré (1872-1877)

IDÉALISME (i-dé-a-li-sm') s. m.
  • 1 Terme de philosophie. Nom commun des doctrines philosophiques qui considèrent l'idée soit comme principe de la connaissance, soit comme principe de la connaissance et de l'être tout à la fois. Se lassant de cette doctrine trop étroite de la sensation, il [Hume] se jette dans un idéalisme illimité, qui, pour lui, n'est qu'un scepticisme plus complet ; il arrive à la négation des effets extérieurs et à la négation de la cause, Villemain, Littér. fr. 18e siècle, 2e part. 3e leçon.

    Système dans lequel, ne regardant comme certaines que les idées du moi, on regarde l'existence du monde corporel comme une pure apparence. Je faisais ici allusion à l'ingénieux système de l'idéalisme du profond et pieux Berkley, que je n'entreprenais pas de combattre, Bonnet, Ess. analyt. âme. ch. I, note * Quand le pur idéalisme serait rigoureusement démontré, rien ne changerait encore dans l'ordre de nos idées sensibles et dans les jugements que nous portons sur ces idées, Bonnet, Paling. XVIII, 6.

    Idéalisme subjectif, idéalisme de Kant, celui où l'on considère que la connaissance de l'essence et de la raison dernière des choses n'est possible que par les idées.

    Idéalisme absolu, système que Fichte tira du criticisme de Kant, en considérant toutes les réalités comme les créations du moi.

    Idéalisme absolu, se dit aussi de l'idéalisme de Hegel, celui où l'on admet l'identité entre le sujet et l'objet.

  • 2 Terme de littérature et de beaux-arts. Tendance vers l'idéal, recherche de l'idéal. La mélancolie fut une sorte d'idéalisme tourné en religion, exaltant l'âme sans la guider, lui donnant des émotions si prolongées, qu'elles devenaient monotones et semblaient bientôt factices, Villemain, Litt. fr. 18e siècle, 2e partie, 2e leçon.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « idéalisme »

(1749) Dérivé de idéal avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Idéaliser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « idéalisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
idéalisme idealism

Citations contenant le mot « idéalisme »

  • L'idéalisme tend vers le bureaucrate, le bureaucrate vers l'idéalisme. Emmanuel Berl, Mort de la morale bourgeoise, Gallimard
  • C'est un idéaliste : il n'a jamais aimé que le vin, l'amour et le tabac. Jean Cassou, La Clef des songes, Émile-Paul
  • En un mot, il s’agit d’un arbitrage difficile entre les idéaux qu’il souhaite défendre et la réalité des rapports de force qui le contraignent. Un équilibre entre idéalisme et réalisme, qui sont les deux jambes d’une politique étrangère qui se tient. Le Devoir, Le Canada doit réapprivoiser le tragique | Le Devoir
  • Coiffée de ses boucles blondes, Catherine II de Russie y apparaît sous les traits d'une jeune femme au teint de porcelaine, romantique dans l'âme et empreinte d'idéalisme. A seize ans, la future altesse en jupons voyage en Russie pour sceller son mariage arrangé avec le tsar Pierre III, fils de Pierre le Grand. Un homme rustre et barbare, plus habitué aux batifolages, aux fastes de la cour et aux jeux d'épées sanguinolents qu'aux pensées novatrices du siècle des Lumières. « Les femmes doivent enfanter et non s'instruire », aime-t-il à lui rappeler, épaulé par un clergé fermement opposé à toute modernisation du pays. Eprise de liberté, nourrie aux écrits de Voltaire, Montesquieu et Machiavel, Catherine se lance à corps perdu dans la seule échappatoire qui s'offre à elle : comploter contre le roi pour s'asseoir enfin sur le trône. Les Echos, « The Great » : main basse sur le trône | Les Echos
  • A 61 ans, l’homme a vu son idéalisme se heurter à la réalité d’une équipe en fin de cycle. Le récent soutien de son président, Josep Maria Bartomeu, cache mal l’objectif premier du club : rapatrier dès cet été l’enfant chéri du club, Xavi Hernandez, aujourd’hui en poste à Al Sadd au Qatar. Le Monde.fr, Sacré champion, le Real Madrid dit merci à ses Français et à un FC Barcelone sans idées
  • Outre l’idéalisme, il y a une seconde raison qui m’a poussé à écrire : le besoin de reconnaissance professionnelle. En 2005, je ne m’épanouissais pas dans mon travail (j’étais chef de projet dans l’informatique décisionnelle, un peu contre mon gré), je voulais être ingénieur système mais mon employeur (SSII) rechignait à me changer de poste et les autres sociétés demandaient de l’expérience. J’ai alors forcé le destin : j’ai passé une certification Linux, j’ai écrit mon premier livre, et mon précédent boss chez mon client, ayant repris une équipe d’intégration système, m’a donné ma chance. Une de ces trois composantes aurait manqué, que je ne serais pas là où je suis aujourd’hui. , Interview de Sébastien Rohaut, auteur de livres notamment sur Linux - LinuxFr.org
  • Car si l'idéalisme consiste à demander des moyens, la "démarche qualité" requiert au contraire un effort de tous les instants consistant à réfléchir à la manière dont il est possible de travailler au mieux avec ce que l’on n’a pas. Exemple : un poste de secrétaire avait été supprimé – à l’aubaine d’un licenciement - à la suite de quoi les familles se plaignaient de ne plus réussir à joindre l’établissement au téléphone. Les secrétaires, aussi compétentes qu'investies dans leur travail, avaient fait remonter l'information en haut lieu, pour se voir répondre "ça c'est pas grave". Bon, ça c'était avant, mais maintenant, à l’heure de la qualité, il fallait se demander, que faire ? Demander du temps supplémentaire de secrétariat ? Mais non voyons, cela c'est de l'idéalisme. Réponse de notre héraut qualité : mettre en place des groupes de travail dans lesquels psychologues, psychomotriciens, enseignante spécialisée se doivent de réfléchir à la manière d'optimiser l'accueil téléphonique sans secrétaire. Voilà, ça c'est de la qualité. Club de Mediapart, "Démarche qualité" : collaborez ! | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « idéalisme »

Langue Traduction
Anglais idealism
Espagnol idealismo
Italien idealismo
Allemand idealismus
Chinois 唯心主义
Arabe المثالية
Portugais idealismo
Russe идеализм
Japonais 理想主義
Basque idealismoa
Corse idealisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « idéalisme »

Source : synonymes de idéalisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « idéalisme »

Idéalisme

Retour au sommaire ➦

Partager