La langue française

Hypocondre

Sommaire

  • Définitions du mot hypocondre
  • Étymologie de « hypocondre »
  • Phonétique de « hypocondre »
  • Citations contenant le mot « hypocondre »
  • Traductions du mot « hypocondre »
  • Synonymes de « hypocondre »
  • Antonymes de « hypocondre »

Définitions du mot « hypocondre »

Trésor de la Langue Française informatisé

HYPOCONDRE1, subst. masc.

ANAT. Chacune des parties latérales de l'abdomen, situées sous le bord inférieur des côtes, de part et d'autre de l'épigastre. Il [l'estomac] est placé en travers dans l'hypocondre gauche et l'épigastre (Cuvier, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 369).
Prononc. et Orth. : [ipɔkɔ ̃:dʀ ̥]. Ac. 1694, 1718 : hypochondre, ensuite -condre. Avec -ch- ds Quillet Méd. 1965, p. 146. Étymol. et Hist. xives. plur. (Somme Gautier, BN 1288, fol. 48c ds Gdf. Compl.). Empr. au b. lat.hypochondria, -orum « les hypocondres », gr. τ ο ̀ υ ̔ π ο χ ο ́ ν δ ρ ι ο ν (plur. τ α ̀ υ ̔ π ο χ ο ́ ν δ ρ ι α).

HYPOCONDRE2, adj.

PATHOL. Atteint d'hypocondrie. Synon. hypocondriaque (cf. ce mot B 2).Timoré, bizarre, ladre, hypocondre (...), toujours préoccupé de ses sécrétions et de ses excrétions (Amiel, Journal,1866, p. 398).Ma mère, qui fut la Sido sans amour et sans reproche de son premier mari hypocondre (Colette, Mais. Cl.,1922, p. 22).
Emploi subst. Le déséquilibrement de sa nature d'hypocondre, qui le jetait aux idées pessimistes (Zola, Joie de vivre,1884, p. 1057).C'est à cet hypocondre, à ce persécuté [Rousseau] que l'humanité doit peut-être l'image du plus ravissant bonheur (Mauriac, Trois gds hommes dev. Dieu,1947, p. 74).
Prononc. et Orth. V. hypocondre1. Étymol. et Hist. 1. 1609 hypocondre « hypocondrie » [v. Fr. mod. t. 6, p. 361] (M. Régnier, Satires, éd. G. Raibaud, XII, 51); 2. 1653 « atteint d'une bizarrerie morose » (Molière, Etourdi, II, 2). Dér. régr. de hypocondriaque*. Fréq. abs. littér. : 44.

Wiktionnaire

Nom commun

hypocondre \i.pɔ.kɔ̃dʁ\ masculin

  1. (Anatomie) Chacune des parties latérales de la région supérieure du bas-ventre, région correspondant aux côtes sub-mammaires.
    • L’hypocondre droit.
    • L’hypocondre gauche.
  2. (Médecine) Personne atteinte d’hypocondrie.
    • À l’opposé, pour l’hypocondre, le point d’équilibre sera a, mélancolie, et il faudra pour le faire rire un effort de même amplitude que pour amener l’hilare au désespoir. — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 126)
    • Je me reproche de découper en coussins et en sacs à main le cachemire à fond cerise. Car ma mère, qui fut la Sido sans amour et sans reproche de son premier mari hypocondre, soignait châle et mortier avec des mains sentimentales. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, coll. Livre de Poche, 1960, p. 12.)
  3. (Vieilli) Hypocondriaque
    • Un hypocondre, une hypocondre.

Adjectif

hypocondre \i.pɔ.kɔ̃dʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui est atteint d’hypocondrie.
    • Un malade hypocondre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HYPOCONDRE. n. m.
T. d'Anatomie. Chacune des parties latérales de la région supérieure du bas-ventre. L'hypocondre droit. L'hypocondre gauche.

Littré (1872-1877)

HYPOCONDRE (i-po-kon-dr') s. m.
  • 1 Terme d'anatomie. Chacune des parties latérales de l'abdomen situées sous les fausses côtes.
  • 2Homme mélancolique, ainsi nommé parce que l'hypocondrie était supposée avoir son siége dans les hypocondres. Des biens que l'hypocondre en ses vapeurs promet, Régnier, Sat. X.

    Adj. Il devient hypocondre.

    Fou, extravagant. Jamais la dame la plus belle Ne charma tant son favori Que fait cette épouse nouvelle Son hypocondre de mari, La Fontaine, Fabl. II, 18. Non, mais cent fois la bête a vu l'homme hypocondre Adorer le métal que lui-même il fit fondre, Boileau, Sat. VIII. Est-ce par goût hypocondre que cette femme aime un valet ? La Bruyère, III.

REMARQUE

On ne voit pas pourquoi l'Académie a supprimé l'h étymologique en ce mot qui devrait s'écrire hypochondre.

HISTORIQUE

XVIe s. En l'epigastre faut considerer deux parties laterales, les hypochondres dextre et senestre… sous l'hypochondre droit, la plus grande partie du foie, Paré, I, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hypocondre »

Issu du grec ancien, composé de ὑπό, hypó (« sous ») et de χόνδρος, khóndros (« cartilage »), sous-entendu « cartilage des côtes », la majeure partie du cartilage étant costal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ὑποχόνδριον, de ὑπὸ, sous, et χόνδρος, les cartilages des côtes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hypocondre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hypocondre ipɔkɔ̃dr

Citations contenant le mot « hypocondre »

  • Des douleurs ressenties dans la région sous-costale appelée "hypocondre" après manger, en respirant... ne doivent pas être prises à la légère. Elles peuvent signaler une maladie du foie, du pancréas, des reins ou une atteinte des voies biliaires. Il est recommandé de consulter un médecin. , Les douleurs sous les côtes : droites et gauches

Traductions du mot « hypocondre »

Langue Traduction
Anglais hypochondrium
Espagnol hipocondrio
Italien all'ipocondrio
Allemand hypochondrium
Chinois 下软骨
Arabe المراق
Portugais hipocôndrio
Russe подреберная область
Japonais 心気症
Basque hypochondrium
Corse ipocondriu
Source : Google Translate API

Synonymes de « hypocondre »

Source : synonymes de hypocondre sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hypocondre »

Partager