La langue française

Honoré

Sommaire

  • Définitions du mot honoré
  • Étymologie de « honoré »
  • Phonétique de « honoré »
  • Citations contenant le mot « honoré »
  • Images d'illustration du mot « honoré »
  • Traductions du mot « honoré »
  • Synonymes de « honoré »
  • Antonymes de « honoré »

Définitions du mot « honoré »

Trésor de la Langue Française informatisé

Honoré, -ée, part. passé et adj.[Terme de politesse que s'adressent des personnes occupant les mêmes fonctions; terme marquant le respect] Honoré(e) comtesse, confrère, maître, mère. Le portier dit que Sa Seigneurie venait malencontreusement de sortir une demi-heure à peine avant l'arrivée des huit honorés messieurs [des policiers] (Giono, Angelo,1958, p. 14).En terme de comm., avec ell. de lettre. En réponse à votre honorée du; mon honorée de ce jour. Dans le magasin, on entendait M. Eyssette qui dictait : − J'ai reçu votre honorée du 8 courant (A. Daudet, Pt Chose,1868, p. 30).

Wiktionnaire

Adjectif

honoré (h muet)\ɔ.nɔ.ʁe\

  1. Qui mérite un ou des honneurs.
  2. Qui reçoit un ou des honneurs.

Forme de verbe

honoré (h muet)\ɔ.nɔ.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier de honorer.
    • Mais Poséidon eut pitié de leur chef qui l’avait honoré en offrandes et sacrifices et décida de l’astériser sous sa forme cétacée (Hygin). — (Jean-François Becquaert, Le Sahara vient des étoiles bleues, 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HONORER. v. tr.
Rendre honneur et respect. Honorer Dieu. Honorer les saints. Honorer les reliques. Honorer Dieu dans ses saints. Honorer son père et sa mère. Honorer ses supérieurs. Honorer la mémoire de quelqu'un. Il signifie aussi simplement Tenir en grande estime. C'est un homme que j'honore extrêmement. Croyez que personne ne vous honore plus que moi. J'honore son mérite et sa vertu. Il signifie encore Faire honneur à. Il honore son pays, son siècle. Il honore sa profession. Elle honore son sexe. Il honore plus sa place que sa place ne l'honore. Une telle conduite vous honore. Je m'honore d'être son ami. Je m'honore de son estime. C'est un titre dont elle s'est toujours honorée. Il signifie, en outre, Donner, accorder une chose qui est regardée comme une faveur, comme une grâce, comme une distinction. Dans ce sens il n'est souvent qu'un terme de respect ou de civilité. Vous honorez du titre de sage un homme qui le mérite bien peu. Elle n'a pas daigné l'honorer d'un regard, d'une réponse. Il daigne m'honorer de son amitié, de sa confiance, de sa protection. La lettre dont vous m'avez honoré. Votre confiance m'honore.

S'HONORER signifie S'acquérir de l'honneur, de l'estime. C'est s'honorer que d'agir si généreusement. Le participe passé

HONORÉ, ÉE, s'emploie comme adjectif dans le commerce épistolaire. Ainsi on écrit quelquefois à un homme de la même profession que soi : Mon honoré confrère; et lorsqu'on veut témoigner de la déférence à quelqu'un, à cause de son âge, ou de sa science, ou de son talent : Mon cher et honoré maître, etc. Il se dit spécialement avec ellipse du mot Lettre. J'ai reçu votre honorée du...

Littré (1872-1877)

HONORÉ (o-no-ré, rée) part. passé d'honorer
  • Qui reçoit honneur, en parlant des personnes ou des choses. Un prince est dans son trône à jamais affermi Quand il est honoré du nom de son ami [de Rome], Corneille, Nicom. III, 2. Que celui qui n'est honoré que pour son bien prenne garde de ne pas devenir pauvre, Sacy, Bible, Ecclésiastiq. X, 24. …Les lieux Honorés par les pas, éclairés par les yeux De l'aimable jeune bergère Pour qui, sous le fils de Cythère, Je servis, engagé par mes premiers serments, La Fontaine, Fab. IX, 2. Ô sainte pénitence, autrefois si honorée dans l'Église, en quel endroit du monde t'es-tu maintenant retirée ? Bossuet, 2e panég. S. Fr. de Paule, 2. À quoi donc sert la vertu si l'on voit tant de méchants honorés ? Voltaire, Philosophie, Nouv. test. hérodiens.

    Il s'emploie par politesse entre les personnes de la même profession. Mon honoré confrère. Mon savant et honoré maître.

    Très honorée, titre que les rois de France donnaient à la reine mère. Notre très honorée dame et mère.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « honoré »

Participe passé adjectivé de honorer et/ou du latin honoratus (« honoré »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « honoré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
honoré ɔ̃ɔre

Citations contenant le mot « honoré »

  • Ils sont responsables d’association, praticien hospitalier ou chef d’entreprise. Dix Aubois figurent parmi les 1 400 invités qui seront honorés par l’Élysée, ce mardi pendant la cérémonie du 14-Juillet, pour leur engagement durant la pandémie de Covid-19. Un hommage leur sera rendu Place de la Concorde, à Paris. Journal L'Est Éclair abonné, Coronavirus : dix Aubois honorés à Paris pour le 14-Juillet
  • Comme chaque année la paroisse de Neuilly a honoré saint Front lors d’une messe célébrée à la chapelle. A l’issue de l’office, le père Alban Gamavo a attribué, par tirage au sort, le bâton de saint Front. Et c’est Dany Rigaud qui en a hérité. Il succède ainsi à sa maman, Danielle, et à sa soeur Claudine. Journal L'Union abonné, Neuilly honore saint Front

Images d'illustration du mot « honoré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « honoré »

Langue Traduction
Anglais honored
Espagnol honrado
Italien onorato
Allemand geehrt
Chinois 荣幸
Arabe تكريم
Portugais honrado
Russe заслуженный
Japonais 名誉
Basque saritua
Corse onore
Source : Google Translate API

Synonymes de « honoré »

Source : synonymes de honoré sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « honoré »

Partager