Hasardé : définition de hasardé


Hasardé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HASARDÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de hasarder*.
II. − Adjectif
A. − Risqué, exposé à des aléas. Le matin où il avait écrit, Maurice ne paraissait pas croire encore à la possibilité d'investir Paris complètement, repris d'une belle confiance, regardant le siège comme une tentative insolente et hasardée qui échouerait avant trois semaines (Zola, Débâcle,1892, p. 498).Combien je me sentais plus hardi, lorsque le geste hasardé n'engageait et ne compromettait que moi-même! Téméraire, a-t-on le droit de ne l'être, que pour soi? (Gide, Journal,1933, p. 1186).
Rare. [En parlant d'une pers.] Vous êtes la dernière venue, et pour ce fait la plus chère à mon cœur. Oui, de toutes mes filles, la plus chère, comme l'enfant de la vieillesse, et aussi la plus hasardée, la plus menacée (Bernanos, Dialog. Carm.,1948, 2etabl., 8, p. 1600).
B. − Vieilli. Incertain, douteux.
1. [En parlant de l'attitude d'une pers.] Déplacé, hors de propos. Ce rire de franche gaieté fait un étrange contraste, se dit Lucien, avec l'air morose et antique de toute la compagnie. Voilà ce que nous appellerions à Paris une gaieté bien hasardée (Stendhal, L. Leuwen, t. 1, 1835, p. 202).
2. [En parlant d'une œuvre littér.] Contraire à l'usage, au bon goût. Rotrou passe pour n'avoir pas été heureux. Il pratiquait, à ce qu'il paraît, dans sa vie, le train assez aveugle et hasardé de ses pièces (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 182).Mais il doit être jugé par l'ensemble de sa vie, et non par ses premières années; par toutes ses lettres, et non par tel passage ou hasardé, ou romanesque peut-être (Senancour, Obermann, t. 1, 1840, p. 1).
3. Dans le domaine des idées.Avancé à la légère. On cherche, on fait des spéculations, des suppositions, on crée des systèmes hasardés, même des systèmes religieux (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 229).Le maire qui avait fait ce mariage avait été abusé par des témoignages hasardés. Averti par les réclamations de ma grand'mère, qui voulait avoir une copie régulière des actes, il ne se hâtait pas de répondre (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 97) :
C'est ainsi encore que les hébraïsants modernes corrigent plusieurs explications de textes anciens donnés dans les livres hébreux d'une composition plus moderne, dans les chroniques ou paralipomènes par exemple, et relèvent même dans les livres anciens des étymologies plus que hasardées. Renan, Avenir sc.,1890, p. 505.
En partic. Blond hasardé. Blond tirant sur le roux. Cavalier, garçon tout rond et que l'on aurait pris pour un conducteur de diligence plutôt que pour un libraire, avait des cheveux d'un blond hasardé, le visage allumé, l'encolure épaisse et le verbe éternel du commis-voyageur (Balzac, Illus. perdues,1839, p. 474).
Prononc. : [azaʀde]. Fréq. abs. littér. : 200. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 578, b) 277; xxes. : a) 134, b) 127.

Hasardé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

hasardé (h aspiré)\a.zaʁ.de\

  1. En parlant de la couleur des cheveux, de la barbe, qui tire sur le roux.
    • Blond hasardé.

Forme de verbe

hasardé (h aspiré)\a.zaʁ.de\

  1. Participe passé masculin singulier de hasarder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hasardé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HASARDER. (H est aspirée.) v. tr.
Risquer, exposer à la fortune, exposer au péril. Hasarder son argent au jeu. Hasarder toute sa fortune dans le commerce. Hasarder sa vie. Hasarder sa réputation, son honneur. Hasarder sa personne. Hasarder un combat. Hasarder de faire une chose. Ce général se hasarde trop. Les périls où il se hasarde. Je me hasarderai à faire cette proposition. Il se dit aussi en parlant des Propositions, des opinions, etc., qu'on met en avant, pour voir de quelle manière elles seront reçues. Hasarder une motion. Hasarder une plaisanterie. Hasarder une humble remontrance. Propos hasardé. Expression hasardée. Inductions hasardées. Conjectures hasardées. Hasarder une phrase, une façon de parler, une expression, Se servir d'une phrase, d'une façon de parler, d'une expression nouvelle ou dont l'usage n'est pas encore bien établi. Fig. et fam., Hasarder le paquet, S'abandonner au hasard, s'engager dans une affaire douteuse. Le participe passé

HASARDÉ signifie spécialement, en parlant de la Couleur des cheveux, de la barbe, Qui tire sur le roux. Blond hasardé.

Hasardé : définition du Littré (1872-1877)

HASARDÉ (ha-zar-dé, dée) part. passé de hasarder
  • 1Mis au hasard, au risque, en péril. Le salut du pays hasardé dans une bataille. Cinna n'est pas perdu pour être hasardé, Corneille, Cinna, I, 2. Un sang hasardé pour Chimène, Corneille, Cid, V, 7.
  • 2Tenté avec hasard, avec risque. Un effort hasardé avec peu de chance de succès. Un accord imprévu confondait nos soupirs, Et d'un mot échappé la douceur hasardée Trouvait l'âme en tous deux toute persuadée, Corneille, Suréna, I, 1.
  • 3Qui est peu sûr, qui n'a guère de garants. Il vaut mieux mille fois se taire et souffrir que de troubler la paix par des plaintes hasardées, Voltaire, Lett. l'évêque d'Annecy, 29 avr. 1768. Cette idée sur la cause du mouvement des planètes paraîtra moins hasardée lorsqu'on rassemblera toutes les analogies qui y ont rapport, Buffon, Hist. natur. Preuves, Théor. terr. Œuv. t. I, p. 195. C'est peut-être, César, un rapport hasardé, Legouvé, Épichar. et Néron, III, 4.
  • 4 Terme de littérature. Qui, étant en dehors de l'usage, court risque de n'être pas bien accueilli des connaisseurs. Il y a un mot dans votre ouvrage, qui est bien hasardé, La Bruyère, I. On ne veut plus rien que de nouveau, de brillant, d'extraordinaire, de hasardé, Rollin, Traité des Ét. Disc. prél. p. xcij, dans POUGENS. On est assez lâche pour céder quelquefois à d'impertinentes critiques ; on sacrifie des traits noblement hasardés auxquels le public s'accoutumerait en quatre jours, Voltaire, Lett. d'Argental, 8 mars 1762.
  • 5Blond hasardé, blond qui tire sur le roux. Il lui restait de ses anciens charmes un air un peu plus que hardi, qui réveillait merveilleusement la fadeur d'une blonde un peu hasardée, Duclos, Confess. comte de ***, Œuv. t. VIII, p. 109, dans POUGENS.
  • 6Se dit aussi d'une pièce de boucherie ou de gibier qui, trop gardée, commence à sentir. Gigot hasardé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hasardé »

Étymologie de hasardé - Wiktionnaire

Du participe passé de hasarder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « hasardé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hasardé asarde play_arrow

Citations contenant le mot « hasardé »

  • L'homme d'affaires s'est à plusieurs reprises hasardé à des pronostics ces dernières années, promettant d'abord un véhicule totalement autonome pour 2018, avant finalement de repousser l'échéance à début 2020. Les voitures Tesla sont déjà partiellement autonomes mais des analystes estiment que l'autonomie complète se heurte à des obstacles juridiques et réglementaires considérables. Tesla est devenu la semaine dernière l'entreprise du secteur automobile la plus chère en Bourse, dépassant Toyota, même si la firme d'Elon Musk vend beaucoup moins de voitures que son concurrent japonais. La valeur boursière de Tesla a dépassé les 224 milliards de dollars sur la place new-yorkaise. Capital.fr, Tesla dévoilera une voiture autonome avant 2021, annonce Elon Musk - Capital.fr

Traductions du mot « hasardé »

Langue Traduction
Corse periculu
Basque hazarded
Japonais 危ない
Russe отважился
Portugais arriscado
Arabe مجازفة
Chinois 有危险
Allemand gefährdet
Italien azzardò
Espagnol arriesgado
Anglais hazarded
Source : Google Translate API

Synonymes de « hasardé »

Source : synonymes de hasardé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hasardé »


Mots similaires