La langue française

Guenon

Sommaire

  • Définitions du mot guenon
  • Étymologie de « guenon »
  • Phonétique de « guenon »
  • Citations contenant le mot « guenon »
  • Images d'illustration du mot « guenon »
  • Traductions du mot « guenon »
  • Synonymes de « guenon »

Définitions du mot guenon

Trésor de la Langue Française informatisé

GUENON, subst. fém.

A. − Vx, ZOOL. Nom vulgaire des Cercopithèques, singes d'Afrique à longue queue (mâle ou femelle). L'os hyoïde des baboins a la forme de celui des guenons et des macaques (Cuvier, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 230).Mais c'est un singe, un macaque, un sapajou, une guenon, un orang, un babouin, un gorille, un sagouin! Notre demeure a été envahie par des singes (Verne, Île myst.,1874, p. 263).
B. − Usuel. Femelle du singe. Guenon savante; agilité de guenon. Au Chili, il avait vu une guenon attendrir les chasseurs en leur montrant son petit (Hugo, Travaill. mer). 1866, p. 113).Le geste primitif du seigneur, celui que fait le singe sur la guenon : le génie du couple (Montherl., Pitié femmes,1936, p. 1104) :
Yerkes attribue en effet à la guenon un comportement spécifique caractéristique de l'instinct maternel; de là à imaginer un amour de la femelle et, dans le cas qui nous occupe, un désespoir violent devant le cadavre du petit, si violent que l'instinct maternel continue de se manifester en pure perte et avec une inutilité tragique, il n'y a qu'un pas. J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 6.
C. − Au fig., fam. Femme, fille très laide. J'ai vu l'autre jour ta maîtresse, elle est hideuse. Duchesse, mais guenon (Hugo, Homme qui rit, t. 3, 1869, p. 169).Une femme, sauf une tout à fait guenon, est toujours bonne à prendre (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 192).
Rem. Rare, en parlant d'un homme : M. de Rollebon était fort laid. La reine Marie-Antoinette l'appelait volontiers sa « chère guenon » (Sartre, Nausée, 1938, p. 27).
Vx. Prostituée. Vieille guenon. Cet homme infâme est le meilleur des maris. En me préférant les sales guenons du coin de la rue, il me laisse libre (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 99).
[Terme d'injure lancé à une femme] Péj. Espèce de sale guenon, tas de guenons! Elles se tuent! séparez-les, ces guenons! (Zola, Assommoir,1877, p. 398).Serpent! (Elle [Roberte] giffle Juliette). Guenon! (Aymé, Tête autres,1952, p. 116).
Prononc. et Orth. : [gənɔ ̃]. Att. ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1505 « singe à longue queue » (Genneville ds Annales de voyages, 1869, juill., p. 53); 2. 1678 « femelle du singe » (La Fontaine, Fables, éd. A. D. Régnier, VIII, XV, 17); 3. a) 1640 « femme laide » (Oudin); b) 1686 « femme de mauvaise vie » (Baron, L'homme à bonnes fortunes, II, 17). Du rad. de guenipe*, p. allus. à la longue queue qui traîne; suff. -on*. Fréq. abs. littér. : 102.

Wiktionnaire

Nom commun

guenon \ɡə.nɔ̃\ féminin

  1. (Zoologie) (Vieilli) Cercopithèque.
  2. (Populaire) Femelle d’un singe.
    • Une petite guenon.
    • Un groupe d’enfants jouaient avec la guenon apprivoisée d’un Flamand efféminé, un habitant de l’impasse qui se faisait appeler Fifi, et qui ne portait que des chemises en pagne et des boubous africains. Gaël Faye, Petit Pays, Grasset, 2016, pages 108–109
  3. (Figuré) (Familier) Femme très laide.
    • Il ajouta entre ses dents, de manière à ne pouvoir être entendu : — Tas de guenons ! — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Comment alors aimâtes-vous cette guenon savoyarde, vous qui avez la peau blanche et des manières distinguées ? — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUENON. n. f.
T. de Zoologie. Genre de singes de l'ancien continent, qui ont une longue queue. Il désigne, dans le langage ordinaire, la femelle d'un singe. Une petite guenon. Il se dit, figurément et familièrement, d'une Femme très laide.

Littré (1872-1877)

GUENON (ghe-non) s. f.
  • 1Genre de singes à longue queue. Parmi les singes à queue, du genre des guenons, il y en a qui sont aussi de grands pillards, et qui, très habiles à voler les fruits et les légumes, les emportent dans leurs mains ou dans leurs bras, Bonnet, Contempl. nat. XII, 47, note 8.
  • 2La femelle du singe. Une sultane de renom, Son chien, son chat et sa guenon, Son perroquet…, La Fontaine, Fabl. VIII, 15. Il [l'homme] prend nos amours pour modèles ; Mais nos guenons nous sont fidèles, Béranger, Orangs-out.
  • 3Une femme très laide, femme sans mérite, sans agrément. Ésope, selon toi, n'est donc pas son fait ? - Non ; Pour épouser un singe il faut être guenon, Doursault, Fables d'Ésope, I, 1. Je tiens celle que vous aimez pour une guenon, si elle n'est pas de mon sentiment, Marivaux, Fausses confid. II, 2. À de franches guenons, il fera politesse, Et ne daignera pas l'honorer d'un coup d'œil, Boissy, Deh. tromp. I, 1.

    Une femme de mauvaise vie. Il ne hante que des guenons. Que maudite soit la première guenon qui le mit en réputation ! car, enfin, qu'a-t-il donc de si merveilleux ? Baron, l'Homme à bonnes fortunes, II, 17.

HISTORIQUE

XVIe s. C'est comme la guenon qui monte de branche en branche jusqu'au sommet de l'arbre, et puis montre le cul, Charron, Sagesse, p. 323, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « guenon »

Dérivé du radical de guenipe, en raison de la longue queue de l’animal, avec le suffixe -on. Peut-être, plus probablement, lié au grec "Gynê" ("femme"), de par son sens : voir "gouine", anglais "quean"/"queen".
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Anc. haut-allem. quena, femme, d'après Frisch ; ou winja, amie, épouse, d'après Diez, qui remarque que l'italien monna, guenon, est une contraction de madonna, dame. Ces étymologies sont loin d'être sûres.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « guenon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guenon gœnɔ̃

Citations contenant le mot « guenon »

  • Les Français semblent* des guenons qui vont grimpant contremont** un arbre, de branche en branche, et ne cessent d'aller jusqu'à ce qu'elles sont arrivées à la plus haute branche, et y montrent le cul quand elles y sont. Michel Eyquem de Montaigne, Essais, II, 17
  • Une femme qui exerce son intelligence devient laide, folle et guenon. De Pierre Joseph Proudhon / La pornocratie ou les femmes dans les temps modernes
  • On ne peut nier que la femme a distancé la guenon plus que l'homme le singe. De Jacques Deval / Afin de vivre bel et bien
  • RACISME - “Moche”, “dégueulasse”, “guenon”, “solide comme du bois d’ébène”, “gros boule”... Ces mots, Lydia* les a entendus ou lus à différents moments de sa vie. Parfois sur les réseaux sociaux lorsqu’elle a osé s’exprimer sur la culture de dénigrement dont les femmes noires sont fréquemment l’objet. D’autres fois alors qu’elle se risquait à faire l’expérience des applications de rencontre. Le Huffington Post, Face au racisme, cette femme noire a arrêté de fréquenter des hommes | Le Huffington Post LIFE

Images d'illustration du mot « guenon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « guenon »

Langue Traduction
Anglais monkey
Espagnol mono
Italien scimmia
Allemand affe
Chinois
Arabe قرد
Portugais macaco
Russe обезьяна
Japonais モンキー
Basque tximinoa
Corse scimia
Source : Google Translate API

Synonymes de « guenon »

Source : synonymes de guenon sur lebonsynonyme.fr
Partager