La langue française

Guenuche

Sommaire

  • Définitions du mot guenuche
  • Étymologie de « guenuche »
  • Phonétique de « guenuche »
  • Traductions du mot « guenuche »

Définitions du mot guenuche

Trésor de la Langue Française informatisé

GUENUCHE, subst. fém.

A. − Vx. Jeune guenon (v. ce mot B). C'était une souple guenuche de Sumatra, noire et bleue, que le vieux [le charpentier du bord] choyait, gâtait, bichonnait, adornait de boucles d'oreille, de bagues et de colliers en verroterie (Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 21).
Race de chien. Roquets, Guenuches, Chiens de Dames, Chiens de Chasse (Le Journ. amusant,20 sept. 1890ds Quem. DDL t. 17).
B. − Au fig., fam. Petite femme très laide. Synon. laideron, mocheté (pop.).Va donc trouver ta guenuche qui a mis ses hardes en gage (Leclair, Médit. hussard,1809, p. 51).
En partic. Femme de mauvaises mœurs. Elle avait glissé à devenir tout doucement une vraie guenuche, un paillasson (Genevoix, Assassin,1948, p. 120).
Prononc. et Orth. : [gənyʃ]. Att. ds Ac. 1694-1932. Forme lorr. (au sens B) : gueniche (F. Rousselot, Nouv. couarails, Nancy, Rigot, 1926, p. 104). Étymol. et Hist. 1. 1608 « petite guenon » (M. Regnier, Satyre, éd. J. Plattard, XI, p. 97); 2. 1680 fig. « petite femme laide » (Rich.). Dér. du rad. de guenon*; suff. -uche*. Bbg. Quem. DDL t. 17.

Wiktionnaire

Nom commun

guenuche \ɡə.nyʃ\ féminin

  1. Petite guenon.
    • Une jolie, une gentille guenuche.
    • Ce sont des sirènes qui jouent du violon, des guenuches à leur toilette, des poissons chimériques dans des flots impossibles, des fleurs qui ont l’air d’oiseaux, des oiseaux qui ont l’air de fleurs, des losanges de miroirs, des carreaux de faïence, des lacs d’amour, un fouillis inextricable ! — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. (Familier) Femme laide.
    • Une Guenuche coiffée, femme laide et parée de façon ridicule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUENUCHE. n. f.
Petite guenou. Une jolie, une gentille guenuche. Fig. et fam., C'est une guenuche coiffée, se dit d'un Femme laide et parée de façon ridicule.

Littré (1872-1877)

GUENUCHE (ghe-nu-ch') s. f.
  • 1Petite guenon. … une lanterne vive [lanterne magique] Où des oisons bridés, guenuches, éléphants, Chiens, chats, lièvres, renards et mainte étrange bête Courent l'une après l'autre…, Régnier, Sat. X. La jeune paysanne se regarde au miroir, et se trouve plus laide qu'une guenuche, Fénelon, t. XIX, p. 5.

    Fig. C'est une guenuche coiffée, se dit d'une femme laide et fort parée.

  • 2 Fig. Femme petite et laide. Je connais de beaux et grands jeunes hommes qui ont pour épouses de petites guenuches de femmes, Brueys, Grondeur, II, 3.

    Fig. Il y a toujours des guenuches [d'indignes favoris] caressées dans le cabinet des rois et vêtues de toile d'or, Guez de Balzac, De la cour, 2e disc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « guenuche »

De guenon avec le suffixe -uche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé de guenon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « guenuche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guenuche genyʃ

Traductions du mot « guenuche »

Langue Traduction
Anglais guenuche
Espagnol guenuche
Italien guenuche
Allemand guenuche
Chinois 格努什河
Arabe guenuche
Portugais guenuche
Russe guenuche
Japonais ゲヌチェ
Basque guenuche
Corse guenuche
Source : Google Translate API
Partager