La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « grimoire »

Grimoire

Variantes Singulier Pluriel
Masculin grimoire grimoires

Définitions de « grimoire »

Trésor de la Langue Française informatisé

GRIMOIRE, subst. masc.

A. − Livre de magie, de sorcellerie. Les religieux de son couvent, ayant trouvé dans sa cellule des livres grecs qu'ils ne pouvaient lire, s'imaginèrent que c'étaient des grimoires, et dénoncèrent comme sorcier leur frère trop savant (A. France, Île ping.,1908, p. 172).Quand on évoque le diable selon le grimoire, on a bien peur (Alain, Propos,1932, p. 1105) :
1. Dans quelques grimoires médiévaux, on trouve ainsi la conjuration capable de faire apparaître un démon « barbu », qui préside aux transmutations métalliques. D'autres grimoires invoquent une tradition magique arabe selon laquelle la transmutation des métaux était rendue possible par l'intervention d'une (...) plante merveilleuse qui passait pour pousser sur le mont Liban. Caron, Hutin, Alchimistes,1959, p. 43.
Expr. fig. vieillie. Savoir, entendre le grimoire. Être habile dans ce que l'on entreprend. (Ds Ac. 1835, 1878).
B. − P. ext.
1. Littér. Ensemble de signes à déchiffrer. Ces vérités écrites à l'aide de figures dont j'essayais de chercher le sens dans ma tête où, clochers, herbes folles, elles composaient un grimoire compliqué et fleuri, leur premier caractère était que je n'étais pas libre de les choisir (Proust, Temps retr.,1922, p. 879).Il regardait le sol encombré de broussailles, il déchiffrait sur le terrain, en hâte, un grimoire chargé de sens. Des passées zigzaguaient, capricieuses (Genevoix, Raboliot,1925, p. 99).
2. Dépréc. Ouvrage ou texte obscur, compliqué ou indéchiffrable. Un grimoire illisible. Il fallait les yeux d'un amant pour déchiffrer ce petit grimoire et comprendre ces élans d'un sentiment passionné qui ne pouvait trouver de forme pour s'exprimer (Sand, Hist. vie, t. 1, 1855, p. 439).Le jeune homme étudiait le grec, le latin, le grimoire de jurisprudence par obéissance (Lamart., Cours litt.,1859, p. 241) :
2. Auguste s'occupa du parcours des tramways, acheta, dans un bureau d'omnibus, un indicateur; mais ce grimoire, avec ses accolades de grosses lettres et ses rangées de points ne leur apprit rien. Ils se tuèrent les yeux là-dessus, ne purent démêler l'écheveau des jonctions et des correspondances. Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 243.
Prononc. et Orth. : [gʀimwa:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 gramaire « livre de magie » (Troie, 6268 ds T.-L.) : xives. [date du ms.] grymoire (Le roi d'Angleterre et le jongleur d'Ely ds A. de Montaiglon et G. Raynaud, Fabliaux, II, 242); 2. av. 1475 « chose indéchiffrable, embrouillée » (G. Chastellain, D. de Bourg., III, 177 ds Gdf. Compl.). Altération de grammaire* (vraisemblablement sous l'inf. de mots de la famille de grimace*), qui au Moy. Âge désignait spéc. la grammaire en latin, inintelligible pour le commun des mortels. Fréq. abs. littér. : 106. Bbg. Reid (T. B.). Grammar, grimoire... In : [Mél. Richtie]. Cambridge, 1949, pp. 181-188. - Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 332. - Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 230.

Wiktionnaire

Nom commun - français

grimoire \ɡʁi.mwaʁ\ masculin

  1. Livre de magie à l’aide duquel les magiciens prétendaient évoquer les démons, opérer des prodiges, etc.
    • Ah! ne crois pas celui qui dit : « Je sais! je sais,
      Car j’ai des jours, des mois des ans penché la tête
      Au-dessus du grimoire où les mots sont tracés! »
      — (Ali-Bert, Le Coran du poète in La Parenthèse no 1, 15 octobre 1930)
    • Cependant le soudard étala diaboliquement sur la table, à la lueur du suif, un grimoire où vint s’ébattre une mouche grillée. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • On feuilletait le gros catalogue de Distribution aux consommateurs comme un grimoire rempli d’objets magiques et merveilleux. — (Samuel Archibald, Le sel de la terre, éditions Atelier 10, Montréal, 2013, p. 49)
    • Se riant de la liche, il saisit une page du grimoire et la déchira, certain d'avoir découvert le secret. Une nouvelle déchirure apparut dans la cape élimée de la liche. — (R.A. Salvatore, Mercenaires, tome 2 : La Promesse du Roi-Sorcier, traduit de l'anglais (États-Unis) par Élizabeth Luc, Wizards/Bragelonne, 2011, prologue)
  2. (Figuré) (Familier) Écrit obscur et écriture difficile à lire.
    • Il s’en était toujours tenu à cette idée que les Allemands étaient des individus stupides et gras, qui fumaient dans des pipes en porcelaine, passaient leur vie sur des grimoires, et se nourrissaient de viande de cheval, de choucroute et en général de toute sorte d’aliments indigestes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 131 de l’édition de 1921)
    • Vous m’avez remis un rapport embarrassé et confus qui est un pur grimoire.
    • Cette lettre est un grimoire que je n’ai pu déchiffrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRIMOIRE. n. m.
Livre de magie à l'aide duquel les magicien, prétendaient évoquer les démons, opérer des prodiges, etc. Consulter le grimoire. Il se dit, figurément et familièrement, des Écrits obscurs et des Écritures difficiles à lire. Vous m'avez remis un rapport embarrassé et confus qui est un pur grimoire. Cette lettre est un grimoire que je n'ai pu déchiffrer.

Littré (1872-1877)

GRIMOIRE (gri-moi-r') s. m.
  • 1Livre des sorciers pour évoquer les démons, etc. Ne soupçonnes-tu point qu'agité du démon Ainsi que ce cousin des quatre fils Aimon Dont tu lis quelquefois la merveilleuse histoire, Je rumine en marchant quelque endroit du grimoire ? Boileau, Ép. X. Il y eut des livres où les mystères des sorciers étaient écrits ; j'en ai vu un à la tête duquel on avait dessiné assez mal un bouc et une femme à genoux derrière lui ; on appelait ces livres grimoires en France, et ailleurs l'alphabet du diable, Voltaire, Dict. phil. Bouc. Au peuple en butte à nos larcins, Tout grimoire En peut faire accroire, Béranger, Bohémiens.

    Fig. Savoir le grimoire, entendre le grimoire, être habile dans les choses dont on se mêle.

  • 2 Fig. et familièrement. Discours obscur, écriture difficile à lire. Et que c'est, mon ami, un grimoire et des mots, Dont tous les courtisans endorment les plus sots, Régnier, Sat. IV. Sans tant de contredits et d'interlocutoires Et de fatras et de grimoires, Travaillons, les frelons et nous, La Fontaine, Fabl. I, 21. Je lui répondis [au duc d'Orléans] que je n'avais aucune aptitude pour les finances, que c'était un détail devenu science et grimoire qui me passait, Saint-Simon, 395, 116. Soit que d'un vieux papier timbré Il débrouille le long grimoire, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 42.

REMARQUE

Il a été féminin : Mais je trouve en ma grimoire Que la foire Jamais ne le quittera, Gausserie par le sieur de Sygognes, 1634, dans FR. MICHEL, Argot.

HISTORIQUE

XIIIe s. J'irai en l'abeïe à nostre abé parler ; Si ferai le gramaire et lire et conjurer, Hist. litt. de la France, t. XXII, p. 695.

XIVe s. Et li bastart s'escrie : vez me chi, biaus amis ; Lut avés de gramare ; je sui li anemis [le diable], Baud. de Seb. XX, p. 242.

XVe s. Je l'os bien lire le grammaire ; Alons à ly ; il nous appelle, Mystères inédits du XVe s. JUBINAL, t. I, p. 69. Se fist traiter en homme de sçavoir, Leur promettant à leur faire asçavoir Chouses cachées, chouses hors de memoire Qui excedent et logicque et grammoyre, P. Faifeu, XIX.

XVIe s. Je pense que ce sont des mots de la grimoire, Des Accords, Bigarr. equivoques francais.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grimoire »

Diez pense que ce mot vient de l'anc. h. allem. grîma, spectre. Mais la forme ancienne du mot, qui est gramaire, gramare, ne le rapproche pas de grîma. Génin y voit une variété du mot grammaire, la grammaire ayant été prise pour un livre de science occulte dans lequel on lisait pour évoquer le diable. Scheler y trouve un radical grimer, signifiant griffonner ; mais, comme pour grîma, le thème est gramare et non grimoire ; grimoire n'apparaît qu'au XVIe siècle, ayant passé par gramoire. En conséquence, il vaut mieux suivre la forme et tirer gramare du bas-latin gramma, lettre ; de lettre, on peut passer au sens de grimoire. Gramma est le grec γράμμα, de γράφειν, écrire ; et gramare représenterait grammarium. L'anc. anglais a dit glamour, tiré du français.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du vieux-francique *grima (« masque », « sorcier ») dont est aussi issu « grimace », « grimaud », « grimer ». Une autre source pourrait être l’italien rimario (« livre de rimes ») avec un g prosthétique comme dans « grenouille » issu de ranucula. Enfin, se fondant sur une vieille orthographe grimaire et gramare, François Génin, suivi par Émile Littré, suggère « grammaire » dans le sens de « étude du latin » et « science profonde, occulte ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grimoire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grimoire grimwar

Fréquence d'apparition du mot « grimoire » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « grimoire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « grimoire »

  • La langue est pour moitié un miroir, pour moitié un grimoire, elle est ombre et clarté et il faut l'accepter dans sa dichotomie sous peine de n'y rien voir faute de contrastes.
    Jacques Ferron — Du fond de mon arrière-cuisine
  • En février, la bibliothèque de Clermont proposera, comme à l’accoutumée, plusieurs animations pendant les vacances d’hiver, mais aussi au-delà. Du 19 février au 27 mars, venez découvrir le grimoire du lieu…
    Clermont : Dans le grimoire de la bibliothèque | L'Observateur de Beauvais
  • Choix à effectuer sur la page Facebook « Le Grimoire Librairie » ou sur le site internet leslibrairesdelest.fr ; commandes par téléphone au 03 29 37 04 59 ou par courriel : [email protected]
    Edition La Plaine | La librairie Le Grimoire se met à la vente à emporter
  • C’est également sur le navire qu’on va vous présenter votre progression, avec une montée au niveau deux. C’est en fait surtout un prétexte pour vous montrer la barre d’expérience, le déblocage des sorts, l’accès au grimoire (et même son emplacement dans l’interface, si vraiment vous ne pigez rien à rien), le placement des techniques dans la barre d’action. Quand on vous dit que le jeu vous prend par la main !
    Numerama — Shadowlands : on a découvert la nouvelle zone de départ des débutants à World of Warcraft
  • Le pitch : un grimoire vient d'être retrouvé dans la Forteresse. Il semble mener à une chapelle secrète où Jeanne d'Arc se serait recueillie lors de sa venue à la Forteresse de Chinon il y a plus de 500 ans... Les joueurs doivent décrypter les écritures du grimoire et découvrir quel trésor se cache dans ce lieu oublié de tous.
    Info Tours.fr — Au château, à la ferme… 4 escape game insolites en Indre-et-Loire Info Tours.fr l'actualité de Info Tours.fr
  • Du moins, en passant des années à débrouiller le grimoire laissé par Vinteuil, en établissant la lecture certaine de ces hiéroglyphes inconnus, l'amie de Mlle Vinteuil eut la consolation...
    Proust — La Prisonnière

Traductions du mot « grimoire »

Langue Traduction
Anglais spellbook
Espagnol libro de hechizos
Italien libro degli incantesimi
Allemand zauberbuch
Chinois 拼写书
Arabe كتاب تعويذات
Portugais livro de feitiços
Russe книга заклинаний
Japonais 魔法書
Basque spellbook
Corse spellbook
Source : Google Translate API

Synonymes de « grimoire »

Source : synonymes de grimoire sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot grimoire au Scrabble ?

Nombre de points du mot grimoire au scrabble : 11 points

Grimoire

Retour au sommaire ➦