La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gomme »

Gomme

Définitions de « gomme »

Trésor de la Langue Française informatisé

GOMME, subst. fém.

I.
A. − Substance mucilagineuse et transparente, provenant de l'exsudation naturelle ou provoquée de certains végétaux. Gomme de cerisier, de pêcher, d'abricotier, d'acajou; gomme adragante, arabique. Le dattier fleurit et le citronnier aussi; la gomme croît sur les arbres, l'encens sur les branches (Quinet, Ahasvérus,1833, 1rejournée, p. 117).L'oiseau-mouche consolide avec la gomme des arbres sa petite maison (Michelet, Oiseau,1856, p. 214).INDUSTR. PEINT. Un certain nombre de compositions brevetées [contre la corrosion des navires] sont constituées par des vernis obtenus en faisant dissoudre (...) des gommes et des résines dans des dissolvants volatils (Croneau, Constr. nav. guerre, t. 2, 1892, p. 497).La plupart des gommes à vernis sont d'origine fossile (Coffignier, Vernis,1921, p. 373).
En partic.
1. Boule, pastille de gomme. Confiserie composée de gomme arabique et de sucre que l'on suce par agrément ou pour soulager les petites irritations de la gorge. Il (...) se plaignit de son larynx, avalait de temps à autre une boule de gomme (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 45) :
1. Bonne-Maman avait des joues roses, des cheveux blancs, des boucles d'oreilles en diamant; elle suçait des pastilles de gomme, dures et rondes comme des boutons de bottine, dont les couleurs transparentes me charmaient... Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 13.
Expr. fam., au fig. Mystère et boule de gomme. [Pour désigner une affaire enveloppée d'obscurité ou pour inviter à garder le secret] Ce n'est pas croyable : il faut qu'il ait faim pour que l'appétit vous vienne! Est-ce sublime? Est-ce grotesque? Gillou. − Mystère et boule de gomme (Montherl., Demain,1949, I, 2, p. 711).
2. Gomme à mâcher. Confiserie fabriquée à partir de gomme insoluble et parfumée que l'on mâche sans l'avaler. Synon. usuel chewing-gum.Elle faisait claquer sa gomme à mâcher. Elle était nerveuse, irritable (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 197).
B. − MÉD. ,,Lésion inflammatoire subaiguë de l'hypoderme, circonscrite, évoluant vers le ramollissement et vers l'ulcération (...) due essentiellement à la tuberculose, à la syphilis, aux mycoses et aux infections à cocci`` (Méd. Flamm. 1975). L'ancien soldat de la reine (...) a laissé une jambe chez les sauvages Afghans, dit-il, (on l'a coupée dans quelque hôpital à la suite d'une gomme syphilitique du genou) (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1446).
C. − P. ext.
1. Morceau de caoutchouc servant à effacer le crayon, l'encre. Gomme de bureau; crayon avec gomme; coup de gomme. Les gommes « à encre » sont laminées dans des feuilles épaisses [de caoutchouc] que l'on découpe en rectangles (H. de Graffigny, Industr. caoutch.,1928, p. 135).
2. Colle sèche, agissant au contact d'un liquide. Campée sur le bras du siège, elle balançait une jambe, et léchait la gomme de l'enveloppe (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 110).
II. − Loc. fig. pop.
A. − Loc. adj. péj. À la gomme. Qui est sans consistance, sans valeur. Synon. pop. à la noix.Un type à la gomme, des idées à la gomme. Y avait un tatoueur parmi, qui en plus, tondait les chiens... tous les condés à la gomme... (...) ils étaient pouilleux comme une gare, crasspets, déglingués (Céline, Mort à crédit,1936, p. 358).On se croit libre alors qu'on imite On fait l'homme On veut dans cette énorme et plate singerie Lire on ne sait trop quelle aventure à la gomme (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 16).
B. − Loc. verb. pop. Mettre (toute) la gomme. Accélérer l'allure; se dépenser dans une activité; donner de l'importance à. Synon. pop. mettre le paquet.Le vent dur battait le visage de Valérie [dans l'auto] (...). Le garçon mettait, comme on disait, « toute la gomme » (Vialar, Tournez,1956, p. 78).
III. − Arg., vx. Monde des gommeux (v. gommeux II). La haute et la basse gomme. Anna est très-connue dans toute la haute et demi-gomme (Vassy, 1875 ds Larchey, Dict. hist. arg.,1878, p. 196).Christian menait la vie oisive et si remplie de la jeune Gomme (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 85).
REM. 1.
Gomme-gutte, subst. fém.Résine jaune produite par divers arbrisseaux et utilisée comme purgatif ou comme substance colorante. Des tonneaux ventrus, pleins jusqu'aux bords des substances sans nombre employées dans la droguerie : gommes-guttes, couperoses, bois de Brésil (Theuriet, Mais. deux barbeaux,1879, p. 5).
2.
Gomme(-)laque,(Gomme laque, Gomme-laque) subst. fém.Résine sécrétée par des insectes parasites vivant sur certains arbres, soluble dans l'alcool et utilisée notamment comme vernis. Les enroulements quels qu'ils soient sont soigneusement enduits de vernis à la gomme laque ou d'un enduit spécial à base de caoutchouc (Soulier, Gdes appl. électr.,1916, p. 68).
3.
Gomme-résine, subst. fém.Mélange naturel de gomme et de résine, obtenu par exsudation naturelle ou provoquée de certains végétaux, et utilisé en médecine comme expectorant ou antispasmodique. La myrrhe et l'encens sont des gommes-résines (Ac.1878-1932).Ils [les sucs laiteux] constituent la plupart des gommes-résines (Deschamps d'Avallon, Compendium pharm. prat.,1868, p. 145).
4.
Gommo-résineux, euse, adj.Qui est composé de gomme et de résine. Il s'agit d'en profiter pour rouir le lin, c'est-à-dire faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse et de la tige ligneuse, agglutinées par une substance gommo-résineuse à dissoudre (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 250).
Prononc. et Orth. : [gɔm]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Ca 1165 gome (B. de Ste-Maure, Troie, 14899 ds T.-L.); 1836 pastille de gomme « bonbon adoucissant » (Balzac, Lys, p. 68); 1866 « morceau de caoutchouc qui sert à effacer » (Littré); 1925 mettre la gomme « accélérer » (ibid.); 1921 à la gomme « sans valeur, peu sérieux » (ds Esn.). II. 1875 « monde des gommeux » (ibid.). I empr. au b. lat. gummi « gomme ». II dér. régr. de gommeux* (v. étymol. sens 2). Fréq. abs. littér. : 243. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 393, b) 373; xxes. a) 303, b) 314. Bbg. Arv. 1963, pp. 240-242. - Behrens (D.). Etymologisches. In : [Mél. Mussafia (A.)]. Halle, 1905, pp. 77-89. - Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 646. - Quem. DDL t. 3.

Wiktionnaire

Nom commun - français

gomme \ɡɔm\ féminin singulier

  1. Sève visqueuse de certains arbres pouvant avoir des usages divers (par exemple épaississant en confiserie).
    • Le Sénégal peut fournir , année commune , cinquante captifs, quatre mille cuirs, douze cens quintaux de gomme , & vingt quintaux de morfil. — (Jacques Savary des Bruslons & ‎Philemon-Louis Savary, Dictionnaire universel du commerce, t.1 (A-B), Jacques Estienne, 1748, page 373)
    • Quand on emploie l’albumine comme moyen d’émulsionner, on a recours au blanc d’œuf, et plus souvent encore au jaune d’œuf; ces corps sont même préférables à la gomme, quand il s'agit de diviser une huile épaisse et visqueuse comme celle des ricins ; […]. — (Eugène Soubeiran, Nouveau traité de pharmacie théorique et pratique, page 60, 1837)
    • Il faut débarrasser le coton des produits ligneux, pectiques, mucilagineux ainsi que des gommes, résines et cires qu’il peut renfermer …. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • L’encens, qui était une gomme résineuse, était exclusivement réservé aux cérémonies religieuses. — (Marcel Hégelbacher ; La Parfumerie et la Savonnerie., 1924)
  2. Bloc de caoutchouc ou de matière synthétique qui sert à effacer.
    • Il y a deux sortes de gomme, la gomme encre, la gomme crayon. Un autre accessoire que tout écolier désire posséder, c'est un «affile-crayons», autrement dit un taille-crayon. — (René de Chantal, Chroniques de français, Éditions de l'Université d'Ottawa, 1961, p. 100)
    • J'ai pris mes livres à colorier, mes livres à raconter, mes feuilles à dessiner, tous mes crayons, toutes mes gommes, tous mes taille-crayons, tous mes marqueurs. — (Jacques Henrard, Cinq ans et des cadeaux, Éditions L’Age d’Homme, 1993, p. 53)
  3. (Canada) (Confiserie) Gomme à mâcher, chewing-gum.
  4. Matière adhésive se trouvant au dos des timbres ou des enveloppes et qui permet de les coller, le plus souvent après l’avoir humectée.
  5. Maladie de certaines plantes, notamment les arbres fruitiers, qui se traduit par une ulcération de l’écorce.
  6. (Chirurgie, Médecine) Tumeur qui vient aux os et au périoste.
  7. (Sports mécaniques) Pneumatique.
  8. (Argot) (Vieilli) Le monde des gommeux, des muscadins, des dandys ; leur société.
    • En voilà un dont la trop courte fréquentation n'a pas augmenté mon goût pour la gomme parisienne ! — (Léon de Tinseau, Du Havre à Marseille par l'Amérique et le Japon, 1891.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GOMME. n. f.
Substance visqueuse qui découle de certains arbres, qui s'épaissit à l'air et qui est soluble dans l'eau. Gomme de cerisier, de prunier, d'abricotier. Un écoulement de gomme trop abondant nuit aux arbres fruitiers. Gomme arabique. Gomme adragant ou adragante. Voyez ADRAGANT. Gomme copal, Résine qui s'emploie dans la préparation des vernis. Gomme-résine, Suc végétal principalement composé de gomme et de résine, dont une partie se dissout dans l'eau et l'autre dans l'esprit-de-vin. La gomme-résine est un suc laiteux qui découle de certains végétaux auxquels on fait des incisions. L'assa fœtida, la myrrhe l'encens sont des gommes-résines. Gomme-gutte, Gomme-résine, jaune, âcre, amère, qui s'emploie en médecine comme purgatif, mais surtout en peinture, pour l'aquarelle. La gomme-gutte se recueille dans l'île de Ceylan et dans la presqu'île du Cambodge. La gomme-gutte est une des couleurs jaunes les plus pures. Gomme élastique, Substance élastique, dite aussi CAOUTCHOUC, qui donne le suc de certaines plantes lactescentes. Il se dit, par extension, d'un Morceau de cette substance qui sert à effacer le crayon, l'encre. Il se dit, en termes de Chirurgie, d'une Sorte de tumeur qui vient aux os et au périoste.

Littré (1872-1877)

GOMME (go-m') s. f.
  • 1Substance visqueuse et transparente qui découle de certains arbres. Gomme de cerisier, de prunier.

    Les gommes, nom de beaucoup de substances qui ont cela de commun, d'épaissir l'eau en la rendant mucilagineuse, et d'être ensuite précipitées par l'alcool.

    Gomme adragant, voy. ADRAGANT.

    Gomme-sassa ou gomme pseudoadragante, noms sous lesquels on désigne la sorte de gomme fournie par l'acacia gummifera (légumineuses), Legoarant

    Gomme arabique, gomme fournie par plusieurs plantes du genre acacia, de la famille des légumineuses mimosées.

    Gomme de Bassora, gomme qui vient des environs de Bassora, et qu'on doit à un végétal encore inconnu qui pourrait être l'acacia leucophloea (légumineuses), Legoarant

    Gomme lignirode, débris ligneux réunis en masses marronnées qu'on trouve dans les gommes du Sénégal, et qui sont des portions d'enveloppes protectrices pétries par des insectes pour leurs larves.

    Gomme du pays, celle que sécrètent plusieurs de nos arbres à fruits, tels que le cerisier, le merisier, le prunier, l'abricotier.

    Gommes du Sénégal, gommes dont on distingue deux sortes, l'une dure, l'autre friable.

    Gomme de fenouil, liqueur blanche et épaisse que, selon Mathiole, le fenouil commun laisse quelquefois échapper de ses rameaux dans les lieux très chauds et qui se durcit à l'air, Legoarant

  • 2Gomme-résine, produit végétal qui participe de la nature des gommes et de celle des résines, et qui est un mélange de ces deux genres de substances.

    Gomme ammoniaque, gomme - résine produite par une plante de la Libye et de la Perse, le dorema ammoniacum, DON.

    Gomme animée, résine qui découle d'incisions faites au tronc de l'hymenaea courbaril, L., et qui entre dans les vernis.

    Gomme caragne, substance gommo-résineuse, que l'on attribue à l'icica carana, HUMBOLDT, et BONPLAND, arbre de la Colombie, de la famille des térébinthacées.

    Gomme de cèdre, oléorésine, fournie par le cèdre du Liban.

    Gomme copal, voy. COPAL.

    Gomme-gutte, gomme-résine qui, formant avec l'eau une émulsion d'un beau jaune, sert à l'aquarelle. La gomme-gutte est aussi un purgatif drastique.

    Gomme laque, voy. LAQUE.

    Gomme en larmes, nom donné parfois au galbanum.

    Gomme de lierre, substance gommo-résineuse, dite aussi hédérine, que l'on extrait, dans le Levant, à l'aide d'incisions faites sur des vieux troncs de lierre, Legoarant

    Gomme d'Orenbourg, gomme donnée par les branches, le bois et le cœur du mélèze.

  • 3Gomme élastique, voy. CAOUTCHOUC.

    Absolument, gomme, le morceau de gomme élastique qui sert à effacer le crayon.

  • 4 Terme d'horticulture. Maladie qui vient aux pêchers, aux pruniers, aux abricotiers, etc. et qui consiste en une plaie de l'écorce avec écoulement d'une matière gommeuse.
  • 5Graisse sèche qui gâte le parchemin.
  • 6 Terme de minéralogie. Gomme des funérailles, l'asphalte ou bitume de Judée dont les anciens se servaient pour embaumer les morts.
  • 7 Terme d'alchimie. Gomme des sages, gomme de l'or, le mercure des philosophes ; gomme rouge, le soufre.
  • 8 Terme de chirurgie. Sorte de tumeur qui vient aux os et au périoste, ordinairement d'origine syphilitique.

SYNONYME

GOMME, RÉSINE. Les gommes sont des substances contenant un mucilage ; les résines, des substances contenant une essence.

HISTORIQUE

XVe s. Je congnois l'arbre à veoir la gomme, Villon, Ball.

XVe s. Benjoin, gomme arabique…, Paré, XXIV, 21. Du vinaigre dans lequel auront esté dissoutes des gommes de pecher, d'amandier amer, et de pin, De Serres, 968.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GOMME. Ajoutez :
9 Arbre à la gomme, plusieurs acacias, l'eucalyptus resinifera, Baillon, Dict. de botan. p. 247.

HISTORIQUE

Ajoutez :

XIIe s. Des gomes qui dedans alument Bone est l'olors, puisqu'eles fument, Benoit de Sainte-Maure, Roman de Troie, V. 14829.

XVe s. Ajoutez : Or comparons proprement L'ome à l'eaue, et vitement Se verra vil plus que gomme, Deschamps, Poés. mss. f° 82.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gomme »

Provenç. et espagn. goma ; ital. gomma ; du latin gummi ; qui vient du grec ϰόμμι, dérivé lui-même de l'égyptien ou copte cama.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin cummis ou gummis (« gomme végétale »), venant du grec ancien κόμμι kómmi lui-même emprunté à l’égyptien ancien
N29 W19 M17 M17 X1 N33
Z2
ḳmj.t désignant le produit de l’acanthe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gomme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gomme gɔm

Fréquence d'apparition du mot « gomme » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « gomme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gomme »

  • Il ne faut pas grand chose pour gommer la beauté et dissiper la grâce d'un visage. La viande la mieux modelée est prête à endosser l'horreur, c'est-à-dire à devenir en surface ce qu'elle est à l'intérieur : rebutante.
    Frédéric Dard — Les Mots en épingle
  • Encre. Vil composé de tanin, de noir de fumée, de gomme arabique et d'eau, principalement utilisé pour faciliter la contagion de la bêtise et promouvoir le crime intellectuel.
    Ambrose Bierce — Le dictionnaire du Diable
  • Nous devrions sécréter une gomme spéciale effaçant au fur-et-à-mesure nos oeuvres et leur souvenir.
    Francis Picabia — Littérature - Janvier 1923
  • Certains jours, j'ai rêvé d'une gomme à effacer l'immondice humaine.
    Louis Aragon — Journal du surréalisme
  • Le meilleur truc pour réduire son score de cinq points s’appelle une gomme.
    Arnold Palmer
  • Qui sait raser le rasoir saura effacer la gomme.
    Henri Michaux — Tranches de savoir, Cercle des Arts
  • La gomme à mâcher serait tellement résistante et collante qu’elle adhérerait aux parois de l’estomac, parfois pendant des années, selon une croyance persistante. Une autre version prétend que les gommes avalées finiraient par se coller les unes aux autres, au risque de bloquer le système digestif!
    l-express.ca — La gomme ne colle pas dans l’estomac - l-express.ca
  • Se tromper est humain, mais lorsque la gomme s’use plus vite que le crayon, c’est qu’on exagère.
    Josh Jenkins
  • Le temps, quelle merveilleuse gomme à effacer.
    André Prévot
  • « Le marché La gomme de guar mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché La gomme de guar devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. »
    Thesneaklife — Marché La gomme de guar mondial 2020 – Impact du COVID-19, analyse de la croissance future et défis | Hindustan Gum, Jai Bharat Gum and Chemicals, Neelkanth Polymers, Sunita Hydrocolloids, Vikas WSP – Thesneaklife
Voir toutes les citations du mot « gomme » →

Traductions du mot « gomme »

Langue Traduction
Anglais rubber
Espagnol borrador
Italien gomma da cancellare
Allemand gummi
Chinois 橡胶
Arabe ممحاة
Portugais borracha
Russe резинка
Japonais ゴム
Basque gomazko
Corse gomma
Source : Google Translate API

Synonymes de « gomme »

Source : synonymes de gomme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gomme »

Combien de points fait le mot gomme au Scrabble ?

Nombre de points du mot gomme au scrabble : 10 points

Gomme

Retour au sommaire ➦